background preloader

Décrochage scolaire

Facebook Twitter

Expérithèque - Consultation d'une fiche. Le décrochage en questions. Dans un contexte où le décrochage s’inscrit comme une préoccupation majeure en France et où se construisent des dispositifs pour suivre les jeunes risquant de quitter précocement le système scolaire, que sait-on des processus ordinaires qui construisent, au sein de la classe, depuis la maternelle jusqu’au lycée, des inégalités scolaires en matière d’apprentissages et d’accès aux savoirs ?

Le décrochage en questions

Cette formation, organisée par le centre Alain Savary, a été l’occasion de regarder le décrochage comme un problème de professionnels en se décentrant des catégories de publics « décrocheurs/décrochés ». La première journée a été consacrée à l’étude du concept de décrochage en lien avec les différentes politiques éducatives qui se sont succédées pour le prévenir et lutter contre. Annette Bon et Anne-Marie Vaillé : « Quelques repères pour une histoire du décrochage qui reste à écrire» Les années 90 marquent le début de la réflexion institutionnelle sur la démobilisation scolaire. Voir la vidéo (53 min) : Prévention du décrochage : Comment aider les élèves qui n'entrent pas dans les apprentissages ? Ce parcours est disponible sur la plateforme nationale m@gistère en démonstration et peut être déployé sur les plateformes académiques.

Prévention du décrochage : Comment aider les élèves qui n'entrent pas dans les apprentissages ?

Présentation de la formation Contexte La réduction des sorties précoces du système éducatif est devenue une priorité en France, comme dans l'Union Européenne (Stratégie Europe 2020). Le ministère de l'éducation nationale définit le décrochage scolaire comme "un processus qui conduit un jeune en formation initiale à se détacher du système de formation jusqu'à la quitter avant d'avoir obtenu un diplôme".

Dans une Note d'information de septembre 2012 (pdf 83 Ko) la direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP) estime à 122 000 le nombre des sortants sans diplôme (hors brevet des collèges) et à 11,9 % les jeunes de 18 à 24 ans sortant précocement du système éducatif. D’autres équipes développent des méthodologies qualitatives comme l’analyse de « parcours de décrochage ». Public Objectifs Présentation Organisation Note aux formateurs 1. Décrochage scolaire : quels moyens d’action ? Entre 120 000 et 180 000 jeunes, selon les sources, quittent chaque année le système scolaire sans qualification.

Décrochage scolaire : quels moyens d’action ?

Pour lutter, deux enseignants proposent des pistes pédagogiques. Philippe Goémé La lutte contre le décrochage scolaire est la priorité de chaque ministre de l’Education nationale. Vincent Peillon ne déroge pas à la règle en déclarant , en septembre 2012, son intention de « diviser par deux » le nombre de décrocheurs. Pour y parvenir, deux axes forts : concentrer les efforts sur l’école primaire et l’insertion professionnelle. Philippe Goémé, co-auteur de l’ouvrage « Le décrochage scolaire, des pistes pédagogiques pour agir » et enseignant au Pôle Innovant Lycéen de Paris, estime qu’il faut aller plus loin, au vu des multiples causes de l’échec scolaire. « L’orientation subie, dénoncée par Vincent Peillon, est une des causes mais pas la seule.

Selection_documentaire_decrochage_2014.pdf. Synthese_decrochage_alessard_2013.pdf. 80-decembre-2012.pdf. Voir et comprendre les premiers signes. Que peut-on dire du décrochage scolaire vu depuis le primaire ?

Voir et comprendre les premiers signes

Le point de vue d’une enseignante rééducatrice sur les différents profils d’enfants nécessitant une vigilance particulière. Un décrocheur est, à mon sens, un élève qui cumule deux particularités : il manifeste un refus affirmé de l’école ; ses parents n’ont pas la volonté ou le pouvoir de le contraindre à la fréquenter. Ma place d’enseignante spécialisée G en maternelle et élémentaire, âge où les élèves, fort heureusement, ne décrochent pas encore, ne me permet pas d’énoncer des vérités définitives sur la question.

Mais je me permettrai d’avancer quelques hypothèses, basées sur ma connaissance des élèves en difficulté en primaire, quant à la construction probable de ce décrochage, aux indicateurs susceptibles de nous alerter et aux stratégies préventives. Ceux qui ne font pas La détermination des parents Les « enfants non mandatés » présentent également un risque, moins important, je pense, de décrochage. Signes d’alerte. Une intervention précoce face aux premiers signes du décrochage scolaire au collège - Éducation prioritaire. Un groupe de prévention contre le décrochage scolaire (GPDS) est mis en place dans les établissements.

Une intervention précoce face aux premiers signes du décrochage scolaire au collège - Éducation prioritaire

Il doit intervenir le plus précocement possible lorsque les signes de décrochage se manifestent chez un élève. Sans méconnaître et minimiser les autres causes externes au système éducatif, le décrochage scolaire est un phénomène qui traduit un échec de l’école et dont les conséquences économiques et sociales sont très lourdes. Les effets pour celui qui en est victime sont particulièrement destructeurs (manque de confiance et mésestime de soi, stigmatisation et marginalisation, etc.). Le processus commence très tôt. Il peut prendre racine dès l’école primaire pour certains élèves. Les parents, surtout les plus éloignés de la culture scolaire, doivent être placés au centre des actions de prévention. Chaque établissement se dote d’un groupe de prévention du décrochage scolaire (GPDS).