background preloader

Le décrochage scolaire

Facebook Twitter

Cette veille s'adresse surtout au bac technologique plus particulièrement la filière STMG

New Mind Map (5) New Mind Map. Grilles de lectures articles 5 6. Fiche de lecture décrochage. Baisse du décrochage : en politique, il n’y a pas de fatalité, seulement des actes. Ce 15 novembre 2016, Najat Vallaud-Belkacem répondait à l’Assemblée nationale à une question au Gouvernement du député Yves Durand sur le recul du nombre d’élèves décrocheurs qui passe enfin sous la barre des 100 000 par an. Question de M. Yves Durand : Madame la ministre de l’éducation nationale, chacun connaît les ravages sociaux, économiques et humains du décrochage scolaire. C’est pourquoi François Hollande s’était fixé, lors de la campagne électorale de 2012, le but de réduire le nombre de décrocheurs de moitié.

N’en déplaise à ceux qui vocifèrent, nous sommes en train d’atteindre cet objectif. Madame la ministre, vous avez annoncé hier que le nombre de décrocheurs était passé en dessous des 100 000 alors qu’il était de 140 000 en 2010. Il faut d’ailleurs saluer la mise en place, en son temps, par Luc Chatel, des plateformes de lutte contre le décrochage : c’était une première action, qui n’a toutefois pas toujours obtenu les résultats attendus. Le décrochage scolaire en baisse de 20 % depuis 2012. En 2015, 107 000 jeunes ont quitté le système scolaire sans diplôme ni qualification. Ils étaient entre 135 000 et 140 000 en 2012. Ils seront 98 000 en 2016 selon la ministre de l’éducation. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Aurélie Collas Le nombre de jeunes décrocheurs est en baisse, mais sans que l’objectif présidentiel en matière de lutte contre le décrochage scolaire ne soit, pour l’heure, atteint.

En 2015, 107 000 jeunes ont quitté le système scolaire sans diplôme ni qualification, selon des données publiées par le ministère de l’éducation nationale lundi 14 novembre, à l’occasion de son séminaire « Décrochage, territoire et actions publiques », à Paris. Au début du quinquennat, ils étaient entre 135 000 et 140 000 dans ce cas. Le nombre de décrocheurs a donc diminué d’environ 20 % depuis 2012, quand le candidat François Hollande à l’élection présidentielle s’était engagé à réduire de moitié ce phénomène. Enjeu politique depuis 2010 Des données à prendre avec prudence. Conf decrochage 14 3 2016 (1) Le nombre de «décrocheurs» scolaires a baissé. La ministre de l'éducation annonce une diminution de 20 % en cinq ans. Un résultat qui tombe à point nommé, alors que François Hollande avait promis de réduire l'échec scolaire de moitié.

De 130 à 150.000 chaque année, soit un jeune sur six. C'est le chiffre du décrochage scolaire, auquel se heurtent fatalement les ministres de l'Education successifs. Un chiffre symbole d'une certaine jeunesse, laissée aux portes de la société, proie facile aux idéologies. En janvier 2015, à la suite des attentats contre Charlie Hebdo, François Hollande avait annoncé la mise en place d'un service national volontaire. Ce service à l'adresse des 17-25 ans, alternant formations militaire, scolaire et professionnelle a été lancé à la rentrée 2015. Ce 1er décembre, dans le cadre d'un point d'étape sur le décrochage, la ministre a annoncé une baisse de de nombre de décrocheurs de 20 % en cinq ans.

Le milieu social, un élément clé Mais qui sont ces décrocheurs? Atlas des risques sociaux d'échec scolaire : l'exemple du décrochage, France métropolitaine et Dom (données 2011) Quitter le système éducatif sans diplôme, c’est aujourd’hui être grandement exposé au chômage et au sous-emploi en début de vie active, et, avec la crise, bien au-delà de la période d’insertion. En privilégiant une approche territoriale, cet Atlas apporte un éclairage original sur le risque de décrochage scolaire, que l’on sait très inégal selon le milieu d’origine et les conditions de vie. Ainsi, l’ouvrage décrit finement la situation de chaque académie en 2011 d’un double point de vue. D’une part, il analyse et cartographie, à l’échelon cantonal, les facteurs susceptibles d’accroître la difficulté scolaire et par voie de conséquence le risque d’abandon précoce d’études, c’est-à-dire avant d’avoir obtenu un diplôme.

D’autre part, la fréquence de cet abandon d’études parmi les jeunes fait l’objet d’une représentation à la même échelle cantonale. La première parution de l’Atlas en 2014 (données 2006) a suscité de nombreux échanges dans les académies et régions. Introduction Lexique Repères. Enseignement-Éducation - Collège et lycée : 3 000 jeunes décrochent chaque année en Alsace. Imprimer la page Yves Frydel, Pierre-Stéphane Lèbre (Insee) Raphaël Sigwald (Rectorat) Résumé En Alsace, plus de 3 000 jeunes quittent chaque année le système scolaire sans diplôme entre 2012 et 2014. Principalement urbain, le décrochage touche les jeunes dès le collège. Leur parcours est souvent marqué par le redoublement précoce, une orientation moins maîtrisée et un échec devant le diplôme. L’étude a été réalisée dans le cadre d’un partenariat entre l’Insee Alsace et le rectorat de l'Académie de Strasbourg. Sommaire Encadré « Décalage et anticipation de l’affectation » - Un levier contre le décrochage dans la voie professionnelle Publication Sur la période 2012-2014, 3 100 jeunes alsaciens âgés de 16 à 24 ans quittent chaque année le système scolaire sans avoir obtenu au moins un diplôme de niveau V (certificat d’aptitude professionnelle ou brevet d’études professionnelles) ou un baccalauréat.

Le décrochage est un phénomène principalement urbain. . © IGN - Insee 2015 Retour au sommaire Encadré. Le décrochage scolaire : les chiffres clés. Pontoise. Décrochage scolaire. Conférence-débat avec Pontoise ensemble. Pontoise ensemble, association citoyenne créée en mai 2008 dont le cœur penche à gauche, poursuit son action. Concrètement, cette structure, « ouverte aux citoyens et proposée à toute la gauche pontoisienne dans sa diversité », dixit son président, Patrick Madelin,entend offrir un espace de débats et encourager à la mobilisation citoyenne. Ainsi, jeudi 13 octobre, l’association organise une table ronde – débat autour du décrochage scolaire. 140 000 élèves « décrochent » chaque année de leur scolarité en France ! 20% d’entre eux sont des collégiens, 24% des lycéens généraux et technologiques, et 56% sont des lycéens de la filière professionnelle. Comment prévenir le décrochage et soutenir les élèves en situation d’échec scolaire ?

Un fléau, quelles solutions ? Qui sont les décrocheurs ? Zoom sur le décrochage scolaire Échecs de parcours individuels ou limites d’un système éducatif inadapté à certains profils ? Le risque de décrochage est réel dans tous les milieux sociaux. Enseignement-Éducation.