background preloader

La taxonomie DISCAS

La taxonomie DISCAS
La taxonomie de DISCAS est un effort pour regrouper, à partir de l'examen des divers programmes d'études, les diverses habiletés et attitudes sollicités chez l'élève dans l'ensemble du curriculum. Ces 18 processus génériques, situés dans le tableau ci-dessous, constituent la taxonomie de DISCAS. Les 18 catégories (les 18 verbes, si l'on préfère) se retrouvent sous la colonne Processus, puisque ces verbes désignent, selon le cas, des processus cognitifs ou psychomoteurs (des habiletés) ou des processus affectifs (des attitudes) auxquels recourt l'élève dans ses divers apprentissages. Des exemples de verbes de comportement correspondant à chacun des processus se retrouvent dans la colonne voisine: Exemples de comportements. Les colonnes précédentes font ressortir les principes de regroupement de ces 18 catégories et la désignation du processus correspondant. Chacun des 18 processus est cliquable et donne accès à la fiche descriptive détaillée du processus en question.

http://csrdn.qc.ca/discas/taxonomie/Taxonomie.html

Related:  marsup17Processus d’apprentissage à l'ère numériquecompétencesConception dispositif / pedagogie

CONCEPTION PÉDAGOGIQUE par Philippe Marton Philippe.Marton@ten.ulaval.ca Directeur du groupe de recherche GRAIM Département de technologie de l'enseignement Faculté des sciences de l'éducation, Université Laval Depuis quelques années, le développement fulgurant des technologies de l'information et de la communication rend de plus en plus possibles et accessibles à l'humain de nouvelles façons d'apprendre.

Apprendre/désapprendre : sur la ligne de crête des apprentissages numériques A l’occasion de la parution de la 3e édition du Digital Society Forum consacrée aux nouvelles formes d’apprentissages (la première édition était consacrée aux nouvelles relations, la seconde à la famille connectée), en partenariat entre la Fing (et notamment son média, InternetActu.net), Psychologies Magazine et Orange, nous republions le texte introductif du sociologue d’Orange Labs, Dominique Cardon, qui revient sur les rapports entre éducation et technologies. Une bonne introduction aux deux principales problématiques de l’apprentissage : qu’est-ce qu’apprendre et qu’est-ce que change le fait d’apprendre avec le numérique… En elles-mêmes, les Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Enseignement (TICE) ne sont causes de rien, ne rendent pas les enseignants plus pédagogues, les enseignés plus performants ou la société plus savante. Regarder ailleurs Qu’apprendre ?

 LES COMPÉTENCES DU 21e SIÈCLE DÉCEMBRE 2013, volume 4, numéro 4 Dossier LES COMPÉTENCES DU 21e SIÈCLE Sylvie Ann Hart, Responsable de la veille scientifique OCEet Danielle Ouellet, Communicatrice scientifique Les compétences qui font consensus | Les compétences les plus en demande | L'implantation des compétences du 21e siècle : un défi complexe pour le monde de l'éducation | L'état d'avancement de l'implantation des compétences du 21e siècle dans les pays industrialisés | Références | Pour en savoir plus

Outils pratique de la formation Publicité Régie publicitaire Nos enquêtes DISCAS: profil de compétence (tableau-synthèse) Tous les éléments en bleu sont cliquables pour accéder à la partie correspondante du texte explicatif. Note: il peut être intéressant de voir comment ce profil de compétence peut se manifester dans des tâches transdisciplinaires (particulièrement en contexte TIC) demandées à l'élève. On pourra prendre connaissance de ces exemples d'actualisations en CLIQUANT ICI. On peut établir, dans le tableau ci-dessus, des liens avec les trois types de connaissances identifiés par la psychologie cognitive: les connaissances déclaratives sont pour l'essentiel dans la compétence 1; les connaissances procédurales sont dans la compétence 4; toutes les outres compétences relevant des connaissances conditionnelles. La compétence 5 relève, quant à elle, des attitudes et non des connaissances.

ABC du Mind Mapping - Cours de cartes conceptuelles, cartes heuristiques, cartes des idées Une carte conceptuelle (ou schéma conceptuel, concept map en anglais), dont les variantes sont la mind map, carte des idées ou carte heuristique, est un diagramme qui représente les liens entre différents concepts. Elle peut être également appelée schéma de pensée, carte mentale, arbre à idées ou topogramme. La différence entre une carte heuristique et une carte conceptuelle est que cette dernière relie un ensemble de concepts entre eux par des lignes orientées et qualifiées (est un composant de.., favorise). De plus, elle prend la forme d' un graphe alors que la carte heuristique est un arbre. Inhibition, analogie, erreur, face au numérique Dans son dernier opuscule, destiné davantage au grand public spécialisé qu'aux chercheurs et spécialistes de la psychologie, Olivier Houdé (Apprendre à résister, le pommier 2014) nous parle de l'importance de l'inhibition comme mécanisme permettant d'apprendre. Il rejoint en cela d'autres publications récentes, plus grand public, comme le numéro de la revue Cerveau et Psycho (septembre 2014) consacré au développement de l'enfant qui reprend aussi, entre autres, cette question de l'inhibition. Le terme inhiber n'a pas ici totalement le sens qui lui est attribué communément. On parle volontiers de timidité, de frein, lorsque l'on dit de quelqu'un qu'il ou elle est inhibé.

15 techniques de brainstorming pour une rentrée créative En cette rentrée vous cherchez de nouvelles idées, vous souhaitez faire votre métier de façon différente mais il n’est pas toujours facile de se mettre devant une feuille blanche ou une diapositive vierge et d’être créatif. Pour sortir du cadre, je vous propose quinze techniques originales de brainstorming (pour mémoire technique inventée par Alex Osborn en 1935) pour une reprise stimulante. N’hésitez pas à me faire vos commentaires et ajouts. La scénarisation pédagogique en 5 étapes clés Accueil > Dossiers et articles > La scénarisation pédagogique en 5 étapes clés Par Élodie Lestonat | e.lestonat@cursus.edu Créé le mardi 11 mars 2014 | Mise à jour le mardi 11 mars 2014

Travailler en groupe - Les Amphis de France 5 Travailler en groupe Quoi de plus naturel que de se regrouper dans le but de résoudre un problème ? Cependant, le travail de groupe se heurte souvent aux individualités. Cela nécessite d'être à l'écoute des autres pour passer d'une vision incomplète à une analyse objective du problème. L'analyse et la résolution du problème consistent en sept points regroupés de la manière suivante : - SAVOIR : choix et analyse du problème, définition des objectifs en consensus Proposition de critères de proximité pour l’analyse des dispositifs de formation médiatisée 1La situation de formation à distance interpelle de toutes parts de nombreux chercheurs, dont Jacquinot-Delaunay (2010), Jézégou (2010), Henri (2011), Peraya, (2011) ou Guillemet (2011), qui s’interrogent, entre autres, sur sa nature, ses modalités, son articulation et son évolution. Le point commun à cette multiplicité de visions est de définir la situation de formation à distance par un éclatement du principe de triple unicité de lieu, d’action et de temps, caractéristique de la situation de formation en présentiel (Jézégou, 2008). Cet éclatement offre à l’apprenant une plus grande accessibilité à la formation (Deschênes et Maltais, 2006).

Comme la taxonomie de Bloom, la Taxonomie DISCAS offre un évantail de mot clé intéressant à utiliser en contexte d'enseignement. on peut facilement associer les types d'objectifs d'apprentissages à des activités de classes. DISCAS m'a permi de comprendre qu'une activité en classe doit être fondée sur un objectif particulier. by jasenchabotmaheux Jan 29

Related:  pédagogie