background preloader

Le décrochage scolaire

Le décrochage scolaire
Échec scolaire, manque d’intérêt, absentéisme… Chaque année, 120 000 élèves abandonnent leurs études, parfois pour raccrocher quelques années après. Décryptage d’un phénomène qui inquiète l’opinion et agite régulièrement les médias. Décrochage, rupture, abandon, déscolarisation… De nombreux termes sont récemment apparus pour désigner ce que l’on qualifiait autrefois, de manière générique, d’échec scolaire. Ils recouvrent cependant des réalités diverses (1). Deux textes ministériels récents (31 décembre 2010 et 10 février 2011) précisent la notion de décrocheur, défini institutionnellement comme un jeune qui quitte prématurément un système de formation initiale, sans avoir obtenu ni le baccalauréat, ni un diplôme à finalité professionnelle de niveau V ou IV (BEP ou CAP) et qui n’est plus inscrit dans un cycle de formation.

PREPAS – SPECIAL ORAUX DE CONCOURS: 22 astuces pour réussir les oraux Indépendamment de votre degré de compétence dans chaque matière, voici tout ce qu’on ne vous dit pas assez sur les oraux. 24 trucs et astuces à garder en tête pour des oraux de concours aux petits oignons et décontractés! Bref: le khôlle-hacking du parfait petit candidat;) Ça y est, vous y êtes, face aux épreuves orales tant attendues – et tant redoutées. Voici une liste de conseils et suggestions pour mettre toutes les chances de votre côté pendant les épreuves. Et enfin, mettez-vous dans la tête que l’interrogateur n’est pas là pour vous crucifier. 1- Halte aux gris-gris Evitez les gris-gris, doudous et objets fétiches porte-bonheur qui sont censés vous soutenir dans l’épreuve. 2- Attention aux médicaments Évitez au maximum les médicaments calmant qui pourraient vous chloroformer le cerveau plus que vous relaxer. 3- Faire avec le trac La oraux qui approchent vous laisse la gorge sèche et la boule au ventre? Quelques pistes supplémentaires pour apprivoiser le trac 6- Soyez poli(e)

La phobie scolaire La phobie scolaire, c’est la peur irrationnelle (c’est-à-dire sans motif apparent) d’aller à l’école. Elle se caractérise par une incapacité physique et psychique à se rendre sur les lieux et à suivre les cours. Elle est en outre le signe (le symptôme) d’une grande anxiété. La phobie scolaire est à différencier du décrochage scolaire où on peut certes ressentir de la démotivation, un grand désintérêt pour les cours et un certain mal-être, mais physiquement on peut se déplacer jusqu’à l’établissement. Quels sont les signes de la phobie scolaire ? Souvent des maux de ventre (allant jusque des vomissements) ou des maux de tête apparaissent. Rester à la maison, faire les devoirs à domicile, s’occuper de la petite sœur, se reposer, se promener en ville font partie des choses rassurantes. Comment ça arrive ? Comment peut-on y faire face ? La phobie scolaire est une véritable maladie psychologique, qui est d’ailleurs diagnostiquée par des médecins ou des psychologues, et qui se soigne !

ORME 2014 : Quelle plus-value pédagogique pour l’École numérique ? Les Rencontres de l’Orme mardi 27 et mercredi 28 mais 2014 ont rassemblé un grand nombre d’intervenants et acteurs éducatifs, pédagogiques, culturels, institutionnels et industriels autour d’une grande thématique : « Ecole numérique : une école augmentée ? » Pour lancer le sujet, expliquer cette thématique qui peut apparaître sibylline au premier abord et proposer quelques pistes de réflexion, Jacques Papadopoulos, directeur du CANOPÉ–CRDP d’Aix-Marseille a réuni autour de lui plusieurs chercheurs, pédagogues ou acteurs du Ministère de l’Education Nationale, autour d’une table ronde inaugurale des plus intéressantes. École numérique : une école augmentée ? Avec cette question première, des dizaines d’autres questions sont sous-jacentes. Quelles préconisations pour lever les obstacles au développement du numérique à l’École ? - des freins pédagogiques : ils ont été identifiés dans le fait que les usages dans les classes n’étaient pas présents. Alexandra Mazzilli

Phobie scolaire : troubles anxieux liés à l'école et phobie scolaire Si les symptômes que représentent la phobie scolaire ou refus scolaire anxieux ne sont pas pris en compte rapidement, la situation de l’élève peut s’aggraver sévèrement et son avenir en pâtir : déscolarisation totale, désocialisation, conséquences sur l’avenir professionnel…. suicide Il s’agit d’une angoisse allant crescendo survenant dès que l’élève doit se rendre dans son établissement, jusqu’à l’impossibilité pour certains de descendre de la voiture voire de quitter la maison. Elle peut s’exprimer avec des signes physiques réels plus ou moins marqués : douleurs abdominales, nausées, palpitations, sensation de malaise insupportable, crises bruyantes Derrière ces manifestations , on peut retrouver associés, comme partie émergée de l’iceberg : harcèlement par d’autres élèves, difficultés scolaires, anxiété de performance, angoisse de séparation, problèmes de santé (ou autres) dans la famille, psychopathologie. Sur Integrascol En savoir plus La rentrée scolaire peut être une phobie

8 techniques pour enseigner avec pédagogie | Stéphane Edouard A l'heure où l'Internationale de l'Education - soit 30 millions d'enseignants et d'employés du secteur de l'éducation dans le monde - mène une enquête visant à comparer les conditions d'enseignement et d'apprentissage dans les différents pays, faisons un petit zoom arrière sur les résultats d'enquêtes similaires à l'échelle nationale. D'après le dernier sondage AFP en date (fin 2013), seuls 3% des français ont une vision "très positive" de l'école. Alors quand on pense que c'est pourtant la seule époque de la vie où l'on apprend une nouvelle chose chaque jour, où l'on se fait des amis en claquant des doigts tout en échappant aux servitudes du travail salarié, où le concept d'augmentation fiscale est une abstraction parentale, mais aussi l'époque des premiers rapports sexuels, on est en droit de se demander: D'où cet article traitant de la pédagogie de façon... pédagogique: enseigner est-il contre-intuitif, et pourquoi est-ce si difficile d'apprendre quelque chose à quelqu'un? 1. 2. 3. 1.

La phobie scolaire - Enfants « Qui a eu cette idée folle, Un jour d'inventer l'école, C'est ce sacré Charlemagne (…) » Même si ce refrain des années 60 fait sourire la plupart d’entre nous, il a témoigné en son temps des difficultés de certains enfants à s’adapter à l’école. Ah, ce sacré Charlemagne ! S’il a fallu attendre Jules Ferry en 1882 pour rendre l’école obligatoire, il a suffi de peu pour initier la mode de l’école buissonnière. Pour la première fois évoquée en 1941, on apprend que sécher l’école n’est pas toujours synonyme de paresse, mais parfois le fait d’angoisses et de craintes pas toujours exprimables. On sait aujourd’hui que la phobie scolaire est un trouble complexe qui s’apparente plus à un symptôme, reflet de diverses difficultés psycho-sociales sous-jacentes, qu’à une réelle maladie.Refus scolaire, absentéisme, angoisse de séparation, etc. A l’heure des grands questionnements autour de l’éducation, comment faire la part des choses ? Que signifie réellement la notion de phobie scolaire ?

Vote FN des jeunes : ça commence par les cours d’histoire à l’école | Journal d’un prof d’histoire Marine Le Pen pendant un discours sur l’école et l’éducation à Paris, le 29 septembre 2011 (CHAMUSSY/SIPA) 30% des jeunes auraient donc voté Front national aux européennes ? La présentation spécieuse des résultats électoraux, basée sur des pourcentages de votants et non des électeurs dans leur ensemble, n’en a pas fini de faire des dégâts, autant par l’image qu’elle contribue à populariser – celle d’un parti politique recueillant les suffrages massifs d’un vote contestataire – que par les analyses approximatives qu’elle entretient comme à plaisir. Cependant et même si, compte tenu de l’abstention massive des jeunes, il n’y a pas plus de 7 à 8% des moins de 35 ans à avoir fait le choix du vote FN, les résultats des élections européennes peuvent à juste titre interpeller l’école. La démocratisation en panne Pourquoi voter FN lorsque l’on a 20 ans ? L’imposture éducative du FN Le vote FN commence par l’histoire à l’école Qu’apprend-on à l’école primaire ? Jugement et esprit critique

Phobie scolaire Crises d’angoisse, maux de ventre, vomissements… Submergés par la peur, la détresse, certains enfants et adolescents se rendent complètement malades à la simple idée de mettre un pied à l’école. Un phénomène en augmentation, affirment les spécialistes qui voient chaque année de plus en de cas se présenter en consultation. Anne-Laure Vaineau Sommaire « Phobie scolaire », « anxiété scolaire », « refus scolaire anxieux » : autant de dénominations derrières lesquelles se trouve la même manifestation : « une peur intense de l’école, qui conduit l’enfant à éviter systématiquement de s’y confronter » résume la psychologue Béatrice Copper-Royer dans son livre Peur du loup, peur de tout (Albin Michel). Un phénomène encore flou Sans chiffres officiels, difficile de savoir combien d’enfants et d’adolescents sont concernés. Données absentes, dénomination qui fait débat : la phobie scolaire a tout d’un phénomène tabou. Un syndrome aux multiples visages Mais qui sont ces enfants ?

Publication blog et droit d'auteur - Créer son blog Que peut-on publier sur son blog ? Quelles sont les ressources que je peux réutiliser ? Préambule : pour un dossier complet sur le droit d'auteur, les définitions et les références des textes législatifs en particulier, je vous invite à utiliser le guide du droit d'auteur publié par le ministère de l'Éducation nationale. Ouvrir et publier un blog avec sa classe ou à destination de ses élèves, de ses collègues ou des parents fait entrer les enseignants dans un cadre de responsabilité juridique que l'intimité de la salle de classe a pu faire oublier. Contrairement à une idée encore trop répandue, il n'existe pas d'exception pour usage pédagogique au droit, et au droit d'auteur en particulier dès lors que le projet de l'enseignant est de publier sur internet. En publiant sur un blog, espace public de communication et de diffusion, les auteurs s'exposent et s'engagent à respecter le droit, même si l'accès au blog est réservé par mot de passe à une communauté retreinte. Marc Février

Homéopathie et phobies scolaires Mois de septembre, mois de rentrée, mois de nouveautés ; pour nombre d'entre nous, les enfants surtout, c'est là que commence la nouvelle année. De l'école maternelle à la Faculté, la crainte de l'école et de l'inconnu paralyse nos petits et nos plus grands. Le thème du mois : les phobies scolaires. Juliette, pourquoi as-tu peur d'aller à l'école ? · Je vais avoir un nouveau maître · J'ai peur de quitter ma maman · Il y a des méchants dans la cour · Je n'ai pas de copines · Je n'aime pas les autres · J'ai peur de ne pas y arriver · J'ai peur de décevoir mes parents · Je n'aime pas obéir Ces réponses à notre question peuvent nous orienter vers quatre grands groupes d'enfants qui risquent d'avoir des difficultés à la rentrée surtout s'ils changent d'établissement : - Les anxieux - Les inhibés - Les soucieux - Les rebelles Les remèdes qui suivent ne peuvent être utilisés en automédication ; leur sélection et leur prescription relève du médecin homéopathe. Les anxieux Les inhibés Les soucieux

Réformer l’école Depuis la Libération, les réformes n’ont pas manqué au sein de l’Éducation nationale : plan Langevin-Wallon de 1947, loi Debré de 1959 sur les établissements privés, loi Faure sur les universités en 1968, loi Savary de 1984, etc. Pourquoi, aujourd’hui, cette impression d’immobilisme ? Entre l’école et la réforme, c’est un peu « Je t’aime, moi non plus ». Recensé : Antoine Prost, Du changement dans l’école. Parmi les figures de style qui structurent les débats sur l’Éducation nationale, trois connaissent un succès qui ne se dément pas. Pourtant, depuis 1945, les mutations et les réformes n’ont pas manqué au sein de l’Éducation nationale [3]. Son ouvrage est original : il se présente dans un ordre chronologique (avec une introduction et une conclusion substantielles), mais avec des chapitres éclairant certains moments de réforme. L’émergence de la réforme de l’école Qu’est-ce qu’une réforme dans le système éducatif ? Le régime de Vichy apporte son lot de transformations.

La phobie scolaire se soigne Des parents déboussolés et culpabilisés, qui errent de cabinets de médecins en consultations de psychologues ; des enfants qui préparent bien leur cartable le soir mais se tordent de douleurs abdominales le matin après le petit déjeuner et ne peuvent aller en classe… Elle est bien loin, l'image d'Épinal de l'école buissonnière, aventureuse et presque joyeuse, quand on aborde les rives sombres des troubles anxieux entraînant le refus scolaire. Environ 4 ou 5 % des enfants scolarisés, tous âges confondus, en seraient victimes aujourd'hui. Pis, 1 % d'entre eux souffriraient d'une forme extrême de ce syndrome. On les dit alors victimes de «phobie scolaire». Angoisses de séparation Première difficulté : évaluer la nature du problème et poser un diagnostic. Ce parcours plein d'embûches, Viviane Chelli, présidente de l'association Phobie scolaire qui informe et oriente les parents, ne pensait pas devoir l'emprunter. «Ni meilleurs ni moins bons» Comment éradiquer ces troubles somatopsychiques ?

Related: