background preloader

Comment diffuser les résultats de la veille avec les outils de curation : Scoop.It et Paper.li

Comment diffuser les résultats de la veille avec les outils de curation : Scoop.It et Paper.li
L’URFIST de Bretagne et Pays de La Loire (Unité Régionale de Formation à l’Information Scientifique et Technique) a mis en ligne le support de formation consacré au traitement de l’information : Diffuser les résultats de la veille avec les outils de « curation » : Scoop.it, Paper.li (au format PowerPoint .ppt) et sur Slideshare par Alexandre Serres et Marie-Laure Malingre (mai 2012). Ce support pédagogique de 65 pages offre un panorama actuel de la curation (« pratique qui consiste à sélectionner, éditorialiser et partager du contenu ») aussi bien en terme de compréhension de ce que recouvre cette thématique, de méthodologie de gestion de projet, de pratiques, d’outillage, un point sur le juridique et la valeur informative ainsi que des ressources complémentaires. 1. Introduction Définition et repères historiques Recherche d’information, veille et curation 2. Quels usages ? 3. 4. 5. 6. Licence : Creative Commons by-nc-saGéographie : Bretagne

http://www.netpublic.fr/2012/05/comment-diffuser-les-resultats-de-la-veille-avec-les-outils-de-curation-scoop-it-et-paper-li/

Related:  Veille documentaire outilsOutils de veille (hors réseaux sociaux)Outils de veille : socialbookmarking et curationcatalixrso_scx

FADBEN veille doc Enseigner la veille infor­ma­tion­nelle… Des pra­tiques et des outils aux enjeux de for­mation des élèves Problématique Dans une société où l’information devient un élément de base du déve­lop­pement aussi bien culturel, per­sonnel, qu’économique et face à un envi­ron­nement infor­ma­tionnel de plus en plus foi­sonnant, mouvant et mul­ti­forme, les pra­tiques de veille infor­ma­tion­nelle, jusque là plutôt réservées aux pro­fes­sionnels de l’information, se généralisent. Pour les entre­prises, confrontées à un envi­ron­nement incertain dû à une accé­lé­ration des muta­tions socié­tales, tech­no­lo­giques et règle­men­taires, l’activité de veille -qu’elle soit scien­ti­fique, tech­no­lo­gique, juri­dique ou concurrentielle-​​ devient stra­té­gique, vitale pour sa survie et son déve­lop­pement. La veille devient une aide à la décision essen­tielle et indis­pen­sable au pilotage d’une entre­prise ou d’un organisme. Les articles proposés pourront se rattacher aux différents axes suivants :

L'art de faire des recherches et de partager l'information A l’heure où la surabondance d’information sur internet devient problématique, les éditions FYP publient un manuel consacré à la veille et à la curation sur le web. Ouvrage salutaire dans la mesure où ces deux pratiques permettent de trier les informations, de gagner du temps et d’éviter de se noyer dans la masse toujours plus dense des contenus. Au-delà de l’utilité évidente de ce manuel, plusieurs éléments en font un ouvrage particulièrement intéressant. Tout d’abord le côté pratique du manuel qui est ici optimisé : les explications sont assorties d’illustrations qui guident le lecteur (et donc l’utilisateur) dans l’abord des divers outils dont il est question. Notons également la présence de lexiques, qui permettent de se plonger en amont dans le vocabulaire précis employé par les veilleurs et les curateurs et donc de se repérer facilement par la suite.

✎ Curation ou vol de trafic ? - Il y a quelques mois en ce début 2015 je décidais le redesign de ce site (xtendo.fr) et de me remettre à l'éditorial autour du développement web et du référencement. C'est dernier jours je me suis retrouvé confronté aux "joies" du vol de paternité de contenu. Il y avait longtemps... Scoop.it, un outil de curation A nouveaux usages, nouveau vocabulaire. A la fin de l’année 2010 le terme "curation" a fait son apparition dans le domaine de l’information-documentation directement influencé par les nouvelles utilisations du web 2.0 et la nécessité de filtrer, canaliser, exploiter, partager le flux pléthorique des informations. Ce néologisme, issu du terme curator anglo-saxon dénommant à l’origine le commissaire d’expositions d’art, désigne une activité que les documentalistes connaissent depuis longtemps : regrouper les informations, les sélectionner, les classer selon une thématique précise. La curation va cependant plus loin puisqu’il s’agit aujourd’hui de mettre en valeur ces données, de les éditorialiser et de les partager, valeur ajoutée rendue possible grâce à l’évolution des outils du web. Vous avez dit « Curation » ?

Trackur. Surveiller votre reputation en ligne Trackur est un puissant scanner qui va monitorer votre nom ou votre marque sur des centaines de milliers de sources sur le net et l’ensemble des réseaux sociaux. Simple à utiliser, cet outil de veille va vous permettre de surveiller votre e-réputation et toutes les citations de vos campagnes, vos marques, votre nom, vos concurrents. Trackur facilite votre veille en vous proposant un lecteur de news et un tableau de bord bien conçu pour vous permettre d’optimiser votre temps. Éveiller l’élève à la culture informationnelle « Homo numericus », « generation Y », « digital native », les expressions ne manquent pas pour définir la génération de nos élèves, cette génération pour qui le numérique n’aurait pas de secret. La sollicitation des écrans est en effet omniprésente et il est possible d’avoir accès à une telle quantité d’informations que des chercheurs n’hésitent pas à évoquer une réelle info-pollution, voire infobésité. Nos élèves "pratiquent" le numérique, ils savent trouver des informations.

Liberté d’expression et pratique de la veille La pratique de la veille [1] est étroitement liée à la liberté d’expression puisque son objectif principal est d’enrichir et de faire circuler les connaissances et le sens, notamment à l’aide des médias. Grâce à l’ajout de valeur et de sens dans un monde foisonnant, la pratique de la veille éclaire la prise de décision et au développement des compétences des personnes et des groupes et y contribue. Nous allons discuter en particulier de la veille informelle qui complète de la veille formelle ou institutionnelle et s’en distingue. À l’évidence, le veilleur indépendant ou autonome se place volontairement dans une position d’ouverture, de vigilance et de risque où il est seul imputable comme peut l’être un chercheur ou un journaliste.

Une veille simple et efficace à l'aide de 4 outils Lorsque l'on est passionné par un sujet, où que l'on travaille dans un secteur d'activité qui bouge très vite (tu te doute que je pense au web et à la technologie, entre autres), on a généralement l'envie voire le besoin de se tenir informé de l'actualité. Une activité qui peut s'avérer très vite extrêmement chronophage, surtout si l'on n'est pas correctement organisé. A bien y réfléchir, j'ai personnellement mis en place au fil des années une stratégie que je pense assez efficace pour me tenir informé de l'actualité sans y passer trop de temps. Cela se résume à l'utilisation de quelques outils que je connais bien, mais qui pourrait tout à fait être remplacés par d'autres si nécessaire (histoire de ne pas répéter les erreurs du passé) Voici donc quelques idées. Un outil de découverte

Agenda 2015-2016 Cette liste non exhaustive de manifestations est indicative. Elle sera remise à jour régulièrement dans la mesure du possible en fonction de la parution des instructions officielles et des informations relatives aux dates et aux thématiques. On peut suivre quelques comptes officiels autour de l’éducation et de la culture sur Twitter 10 conseils pour améliorer votre profil LinkedIn Le site LinkHumans propose dans une infographie, reprise par le blog LinkedIn, les 10 points importants à mettre en valeur sur son profil Linkedin. Même si ce n’est pas ce CV que vous envoyez à votre potentiel recruteur, l’image que vous donnez / laissez sur le web est importante et donne une première indication sur « qui vous êtes » ! L’été est l’occasion de travailler sa présentation afin de reprendre sur de bonnes bases à la rentrée pour trouver du travail ou un stage.

Le guide du web 2012 du Café pédagogique : Documentation - CDI Par Julie Anne, Justine Margherin et Fred Yvetot Dix sites, comment se limiter à dix sites ? Quels sont ceux qu'il faut absolument avoir dans nos favoris ? Voici notre sélection du web pour cette année : les indispensables pour un professeur documentaliste (ou un étudiant qui souhaite le devenir). Mais nous vous recommandons tout de même de relire les anciennes éditions des indispensables, vous pourrez alors accéder à certains des sites que nous avons décidé de “rayer” de notre liste... il fallait bien faire des choix !

Related:  Faire de la VeilleVeille documentaire