background preloader

Par où commencer pour débuter une veille ?

Par où commencer pour débuter une veille ?
Il faut bien commencer quelque part, voici donc le premier article de la série Débuter une Veille. Pour info, j’ai déjà abordé ce sujet dans les articles suivants, sur Un Geek à Paris : Voici quelques questions essentielles (mais simples) à se poser : A quel sujet? Essayez de placer quelques phrases de contexte, quelques mot-clés sur le(s) thème(s) qui vous intéresse, ou trouvez quelques sites liés à votre thème. Pourquoi? Essayez de résumer votre objectif quelques mots. Pour quoi? Il est important de bien définir votre objectif : gagner en expertise? Pour qui? Faites-vous une veille pour vous uniquement, ou souhaitez-vous la diffuser plus largement? Ces questions vont soulever des points importants en termes aussi bien techniques (pdf? Concernant les aspects légaux de la veille, je glisse ici un lien vers une présentation très bien faite sur ce thème. Combien de temps suis-je prêt y passer? Le temps est un facteur important car la veille devient très vite chronophage. Related:  Veille - Réseaux sociauxcatalix

Comparatif des agrégateurs de fils RSS , La presse bouge avec le numérique. Compare Pearltrees contre Scoop.it contre Storify contre Paper.li contre Montage contre Pinterest contre BlogBridge contre AWeber contre MailChimp contre Feedcat contre RSSA contre Nouri.sh contre Netvibes contre Feedly contre FeedDemon contre Re... Difficile de se faire un choix parmi des outils qui évoluent, se créent, fusionnent, se font racheter et disparaissent en pérmanence .... et s'affichent sur mobiles. Ci dessous les mieux connus à ce jour, avec vos mises à jour, et votre participation. , La presse bouge avec le numérique. Difficile de se faire un choix parmi des outils qui évoluent, se créent, fusionnent, se font racheter et disparaissent en pérmanence .... et s'affichent sur mobiles.

4 étapes pour établir une veille informationnelle efficace Que vous soyez une entreprise (PME, TPE,…), une association, une marque ou encore un indépendant, réaliser une veille concurrentielle et informationnelle sur le Web se révèle être une stratégie plus que vitale. Afin qu’elle soit la plus efficace possible, 4 étapes seront nécessaires et quelques outils vous seront indispensables. Qu’elle soit concurrentielle, informationnelle ou encore d’e-réputation, la veille est une pratique devenue incontournable. Établir votre stratégie / ciblage La première étape est déterminante puisque c’est elle qui conditionne l’efficacité des actions que vous allez ensuite mener. Votre stratégie doit s’appuyer sur un travail effectué au préalable : le persona. Que recherchent vos clients ? L’outil Google Analytics vous aidera à répondre à ces questions et à déterminer des profils types de visites. Protection de votre environnement La deuxième étape consiste à construire une protection autour de votre environnement, par l’utilisation des Google Alertes.

La curation en mode pédagogique : Dossier pratique La curation de contenus est une pratique qui s’est diffusée depuis quelques années : une utilisation « qui consiste à sélectionner, éditer et partager les contenus les plus pertinents du Web pour une requête ou un sujet donné ». Phase en aval dans un processus de veille, la curation a l’avantage de considérer que les articles, médias et données recherchées et identifiées doivent être mis à disposition en mode ouvert ou partagé sous une forme aisément consultable. Savoirs CDI (site de ressources professionnelles pour les enseignants-documentalistes) propose un dossier (publié en juin 2014) sur la curation en contexte pédagogique. La curation pour apprendre : Mode d’emploi Ce document propose une approche pratique, méthodologique et de réflexion sur les pratiques possibles et le visage pluriel de la curation avec des outils sélectionnés (Paper.li, Scoop-It, Pinterest, Pearltrees, Storify), ressources et liens externes. Des exemples de dispositifs pédagogiques. Sommaire du dossier Curation

Veille et curation : Méthodologie de projet en 6 étapes Jean-Christophe Dichant, éditeur et expert en gestion de contenu Web, a récemment consacré sur son blog un dossier complet à la méthodologie de veille et de la curation, un processus ordonné basé sur l’expérience professionnelle de l’auteur. L’objectif est aussi bien de formaliser une démarche de veille et de curation que de se familiariser avec des outils en ligne pertinents à utiliser qui font gagner du temps et satisfont à ses thématiques de prédilection pour une collecte d’informations et leur diffusion. Méthodologie de curation de contenus Rappelons que la curation de contenus « consiste à sélectionner, éditer et partager les contenus les plus pertinents du Web pour une requête ou un sujet donné ». C’est par la pratique, avec astuces et conseils, que Jean-Christophe Dichant accompagne les internautes dans une approche projet cohérente en 6 articles explicatifs ; des tutoriels qui apposent un sens à la démarche et un apprentissage pas-à-pas des outils présentés. 1. 2. 3. 4. 5. 6.

Veille : la diffusion plus importante que la collecte La veille est souvent présentée en un cycle en 4 étapes : définition des objectifs, collecte, analyse et diffusion. La collecte fait l’objet de nombreux articles (surtout au niveau outil), mais il arrive parfois de ne pas assez mettre l’accent sur la diffusion (enfin, au-delà de l’outil encore une fois). Allons plus loin en partant de ce postulat : et si la collecte d’informations, et encore plus d’opinions, devait être pensée en fonction de la diffusion et non des capacités de collecte et de traitement ?!... Tout d’abord, concentrons nous sur la veille en e-réputation (et/ou d’opinions) qui, comme le souligne Christophe, diffère souvent en terme de fonctionnement et d’objectifs de la veille dite stratégique (concurrentielle, brevets, juridique, etc.). De plus, et il est toujours intéressant de le rappeler, l’information devient stratégique par son utilisation (elle ne l’est pas par nature) et une veille doit servir d’appui à une prise de décision. Pas de collecte sans diffusion Au final…

Ne pas confondre veille et curation Il apparait aujourd’hui deux termes bien distincts dans le lexique des community managers : la veille et la curation. Ces termes mettent en évidence deux pratiques ayant pour but la diffusion de contenu à un public visé, mais par des biais différents. La veille médiatique consiste en une surveillance d’un sujet donné sur les médias et leurs productions liées à l’actualité. Un public différent La première particularité que l’on peut noter est sans doute le fait que l’information n’est pas destinée au même public. Pour la curation de contenu, l’information est recherchée en masse, puis triée, puis rediffusée à un public s’intéressant à l’entreprise. Une méthodologie différente Ces deux techniques de recherche d’informations sont aujourd’hui basées essentiellement sur Twitter. La troisième méthode étant une des plus efficaces et sans doute le fait d’avoir une information nouvelle en dehors du cadre du web social mais bien sûr dans notre vie réelle (IRL : In Real Life).

5 étapes pour une diffusion efficace de sa veille Si la diffusion parait plus importante que la collecte dans une stratégie de veille, c’est que l’information prend de la valeur par son utilisation (et pas seulement son stockage). Comme les objectifs, la collecte ou l’analyse, la diffusion demande d’être pensée, et les résultats d’être présentés comme des « produits de veille ». Voyons quelques étapes nécessaires à la mise en place d’une stratégie de diffusion. Il y a quelques temps, j’ai donné une formation URFIST-CNRS (avec Maureen Dumans) sur la mise en place d’une stratégie de veille. Comment faire pour être lu ? Voici donc quelques réflexions/méthodes que j’ai partagé lors de cette formation, et que je formalise ici sous la forme de 5 grandes étapes. Première étape : penser communication et pas seulement documentation Il faut donc, de mon point de vue, aborder cette étape comme une stratégie de communication, et prendre en compte certains éléments : ==> Le public visé et ses pratique/attentes Deuxième étape : définir son public

Différence entre veille et curation Nous aurons à de nombreuses reprises l’occasion d’aborder la veille, la curation et de voir comment les mettre en place au quotidien, voici pour commencer une excellente infographie réalisée par le non moins excellent Curation2Web. Aujourd’hui le métier de veilleur s’est démocratisé pour devenir un usage grand public permettant de diffuser de l’information déjà triée, évaluée et présentée sous une nouvelle forme. Ce nouvel usage s’appelle la curation.

Bulletin de veille sur les compétences informationnelles Un peu de plus de 150 références ont été dépouillées depuis le mois de mars 2014 et neuf articles ont retenu notre attention pour ce bulletin. Les thèmes couverts sont le libre accès, la prospective technologique, les comportements informationnels et les modèles de formation documentaire. Le libre accès Le développement des diverses voies de publication en accès libre complexifie le choix du périodique où envoyer son manuscrit. Zhao (2014) propose d’ajouter le processus de la publication savante dans le domaine des compétences informationnelles et souligne en quoi le bibliothécaire peut jouer un rôle proactif à ce sujet. Du côté des cours en libre accès, il y a Hays et collègues (2014) qui souhaitent davantage de développement en ce sens par les bibliothécaires alors que Gore (2014), explore l’impact des MOOCs sur les services de bibliothèque. Prospective technologique Comportements informationnels Les formations documentaires Bibliographie Ahmad, Pervaiz, Mark Brogan, and Michael N.

Flux RSS Janvier 2018 Introduction au RSS Le standard RSS représente un moyen simple d'être tenu informé des nouveaux contenus d'un site web, sans avoir à le consulter. Notre vidéo Le format « RSS » (traduisez « Really Simple Syndication ») permet ainsi de décrire de façon synthétique le contenu d'un site web, dans un fichier au format XML, afin de permettre son exploitation par des tiers. Basiquement, un fil RSS est un fichier contenant le titre de l'information, une courte description et un lien vers une page décrivant plus en détail l'information. Les sites proposant un ou plusieurs fils d'actualités au format RSS arborent parfois un des logos suivants : Les blogs proposent ainsi généralement des outils natifs permettant de créer ou d'utiliser des fils RSS. Utilisation de canaux RSS Il existe typiquement deux façons d'utiliser RSS : L'utilisation des fils RSS par un particulier pour son information personnelle. Proposer un fil RSS Exploiter les fils RSS sur un site ? Plus d'information

L'enquête sur les pratiques informationnelles, 2ème édition Au premier trimestre de l’année 2009-2010, le comité de rédaction de Savoirs CDI avait proposé aux enseignants-documentalistes une enquête portant sur leurs pratiques informationnelles personnelles et professionnelles. Celle-ci avait rencontré un vif succès puisque 2063 personnes y avaient répondu, soit plus de 15% des enseignants-documentalistes de France. Une analyse en avait été livrée sur le site Savoirs CDI, sous la forme d’un feuilleton intitulé Plus belle la doc. Considérant les rapides évolutions des usages sur ce terrain des pratiques informationnelles depuis 2009, notamment la place toujours grandissante qu’y tiennent les réseaux sociaux ou les progrès de la lecture sur support numérique, le Comité de rédaction a souhaité lancer en avril 2013 une seconde édition de cette enquête. Parallèlement depuis le début de l'année 2014, le comité de rédaction s'est placé dans une démarche de recherche de l'amélioration du site.

Les 9 modèles d’enseignement des compétences informationnelles Dans le cadre d’une revue de littérature portant sur l’intégration des compétences informationnelles au premier cycle que j’ai eu à faire récemment, j’ai pu constater que le chapitre de livre Developing Faculty-Librarian Partnerships in Information Literacy de Susan Carol Curzon était cité régulièrement. Dans ce chapitre, l’auteure proposait neuf modèles d’intégration des compétences informationnelles dans l’enseignement universitaire. Les neuf modèles L’objectif premier de l’article de Curzon concerne le développement de la collaboration entre un département et un bibliothécaire comme étant la base d’un enseignement fructueux et durable des compétences informationnelles. Et c’est dans ce contexte que celle-ci élabore une classification des différents modèles possibles d’intégration de l’enseignement des compétences informationnelles dans les structures actuelles. Les modèles ont été gardés dans leur dénomination anglophone afin d’éviter une mauvaise traduction de ma part. Avantages

Related: