background preloader

Géographie des conflits

Géographie des conflits
En 2008, la « bataille de la bouteille » (« the battle of the bottle ») est lancée en Australie par Kevin Rudd, alors Premier Ministre. Cette initiative prend la forme d’un programme de 53 millions de dollars australiens (soit environ 34 millions d’euros) dont plus de la moitié est destinée à de vastes campagnes de communication visant à lutter contre la pratique du binge-drinking, une pratique sociale de plus en plus répandue chez les adolescents et jeunes adultes et qui consiste à boire une grande quantité d’alcool en un laps de temps très court (Jayne, Valentine et Holloway, 2011). Alors que l’Australie présente par ailleurs un taux de criminalité relativement faible, une série de faits divers impliquant des altercations violentes sur la voie publique suivies du décès ou de la paralysie de la victime (généralement un homme âgé de 20 à 30 ans) marque la société australienne et semble presque provoquer une nouvelle « panique morale » (Cohen, 1972).

http://www.scoop.it/t/geographie-des-conflits

Israël-Palestine : le rapport français explosif sur la question de l'eau Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Flora Genoux Le rapport a été remis en décembre par le député français, mais c'est plus d'un mois après sa publication, avec la traduction de certains passages dans la presse israélienne, qu'il provoque un tollé en Israël. Ce rapport d'information pour la Commission des affaires étrangères de l'Assemblée nationale remis par le député socialiste Jean Glavany décrit la question de l'eau comme "révélatrice d'un nouvel apartheid au Moyen-Orient". "Nous sommes étonnés et indignés par ce rapport de M. Glavany qui a introduit une terminologie extrême dans le document, au dernier moment, sans en informer ses collègues", s'insurge le porte-parole du ministère israélien des affaires étrangères Ygal Palmor, qui dénonce dans Haaretz un rapport "rempli d'un verbe emprunt de propagande vicieuse, bien éloignée de l'esprit critique professionnel".

Fonds de cartes gratuits Trois formats vectoriels pour une impression plus précise des tracés et un redimensionnement sans altération de la qualité de l'image : PDF, ODG et EMF. D'autres sites avec des fonds de cartes :- (Sciences Politiques Paris) - (Education Place) - (World Atlas) - (Georesources) - (abc teach) - (Pupil Vision) - Géopolitique du Mali : un Etat failli ? DEPUIS LE COUP D’ÉTAT “involontaire“ (?) survenu le 22 mars 2012 à Bamako, le Mali, déjà en proie à de graves difficultés, a entamé une descente aux enfers, particulièrement dans ses deux-tiers nord. Les plus pessimistes jugent son évolution irréversible et vont jusqu’à prédire son entrée dans la catégorie des États “faillis“, au même titre que la Somalie ou l’Afghanistan.

OpenStreetMap : cartographie collaborative On note un intérêt de plus en plus important pour contribuer à OpenStreetMap, projet qui a pour but de constituer une base de données cartographiques libre du monde (permettant par exemple de créer des cartes sous licence libre), en utilisant le système GPS et d’autres données libres. Pour un EPN (espace public numérique), une association ou une institution (collectivité territoriale…), comment mettre en place un projet impliquant pour les citoyens afin de participer à OpenStreetMap ? Plusieurs ressources de référence sont à disposition des internautes et mobinautes : Wiki officiel d’aide OpenStreetMap

La tension entre la Chine et les Philippines monte sur les réseaux sociaux Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par François Bougon Les réseaux sociaux chinois connaissent une poussée de nationalisme à l'occasion des tensions entre la Chine et les Philippines. Vendredi 12 mai, les manifestations anti-chinoises organisées aux Philippines, dont l'une s'est déroulée plus précisément à Manille mobilisant 300 manifestants, étaient le sujet le plus discuté sur Sina weibo, le site de réseaux sociaux le plus important du pays. Depuis plusieurs jours, le sujet caracole en tête des débats. EAU-PROCHE-ORIENT: L’eau, source de conflit entre Israéliens et Palestiniens BARCELONE, 7 octobre (IPS) - D’après une nouvelle étude hydrologique, seulement 8,2 % du total des sources d’eau disponibles au Proche Orient sont accordées aux Palestiniens alors qu'Israël contrôle 57,1 % des ressources disponibles et la Jordanie 34,7 %. Ces répartitions ne concordent pas avec les besoins des populations concernées et constituent des sources de conflits majeurs dans une région où la méfiance règne entre les voisins. Des villageois palestiniens préfèrent boire de l’eau ayant des risques de contamination plutôt que l'eau contrôlée fournie par une société israélienne, raconte Buthaina Mizyed qui a travaillé dans le village d’Arraneh proche du terrain conflictuel de Jénine en Cisjordanie. La raison pour laquelle les Palestiniens évitent d’utiliser l'eau de la station du village voisin d'Al-Jalameh est officiellement qu'elle a une odeur de chlore.

Les îles Senkaku ravivent la tension entre la Chine et le Japon Une flottille d’une vingtaine de bateaux japonais est partie samedi soir pour les îles Senkaku pour réaffirmer la souveraineté du Japon sur cet archipel, malgré de très vives protestations de Pékin. Avec environ 150 personnes à bord, dont des parlementaires et des militants nationalistes, la flottille a quitté vers 20H30 locales (11H30 GMT) l'île japonaise d’Ishikagi, à l’extrême sud du Japon, pour les îles Senkaku, en mer de Chine méridionale, appelées Diaoyu par la Chine. Elle devrait arriver sur l’archipel dimanche à l’aube. «Je veux montrer à la communauté internationale que ces îles sont à nous. L'Observatoire sur le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord L'Observatoire L'OMAN a été officiellement inauguré en février 2011. Il est présidé par Jean-François Lépine, analyste international, ancien présentateur-animateur d'Une heure sur terre sur les ondes de Radio-Canada et dirigé par Sami Aoun, professeur à l'École de politique appliquée de l'Université de Sherbrooke.

Ces îles qui enveniment les relations entre la Chine et le Japon Le différend territorial qui oppose le Japon et la Chine autour de la souveraineté d'îlots inhabités de mer de Chine orientale, appelés Senkaku à Tokyo et Diaoyu à Pékin, va-t-il entraîner les deux géants asiatiques dans un conflit ouvert ? La crise sino-nippone est montée d'un cran, jeudi 13 décembre, avec le survol de cet archipel par un avion chinois, dénoncé par le Japon comme la première violation de son espace aérien depuis l'aggravation de ce conflit territorial en septembre. En pleine campagne électorale pour les élections législatives de dimanche, le premier ministre japonais, Yoshihiko Noda, a réagi en demandant une surveillance "particulière" des îles. Retour sur les sources du litige, qui envenime les relations régionales depuis les années 1970. Lire : Un avion chinois survole les îles Senkaku, des chasseurs japonais décollent

Jérusalem : une ville sainte au cœur du conflit « Jéru­salem est sans doute l’une des plus fas­ci­nantes villes du monde, de même que la plus sainte, la plus belle et sans doute la plus dis­putée », c’est ainsi que le célèbre guide de voyage, Lonely Planet, pré­sente la ville. Sainte la ville l’est, et même tri­plement puisqu’elle est la ville sainte du judaïsme (avec la pré­sence du mur des Lamen­ta­tions, vestige selon la tra­dition juive du Temple de Salomon, détruit par les romains), de l’islam (Al-​​Qods est la troi­sième ville sainte après La Mecque et Médine, le pro­phète aurait fait son ascension depuis ce qui constitue aujourd’hui l’esplanade des mos­quées) et du chris­tia­nisme (Jésus Christ y aurait vécu ses der­niers jours, sa mort et sa résur­rection). Fas­ci­nante elle l’est par son mélange de cultures, par son archi­tecture, par les per­sonnes que l’on peut y ren­contrer. Mais plus que tout cela, et sans doute à cause même de tout cela, Jéru­salem est aussi une des villes les plus dis­putées. Bref rappel historique

Nouvelle journée de manifestations antijaponaises en Chine Onze navires gouvernementaux chinois sont arrivés mardi après-midi à proximité des îles administrées par le Japon et revendiquées par la Chine, ont annoncé les garde-côtes japonais. «Vers 16h30 (9h30 en France), dix navires de surveillance ont été repérés à la limite des eaux autour de l'île Uotsuri», a indiqué un porte-parole des garde-côtes, selon lequel un onzième navire du service de contrôle des pêches était arrivé dans la même zone un peu plus tôt. Aucun des bateaux n’est entré dans les eaux territoriales autour de ces îles contrôlées par le Japon, a-t-on précisé de même source. La décision mardi dernier du gouvernement japonais de nationaliser ces îles avait mis le feu aux poudres côté chinois. Depuis plusieurs semaines, les deux pays se livrent à des démonstrations intransigeantes autour du petit archipel, situé à environ 200 km à l’est des côtes de Taïwan, qui le revendique également, et à 400 km à l’ouest de l'île d’Okinawa (sud du Japon). Manifestations nationalistes

Moyen-Orient - Diploweb.com, revue geopolitique, articles, cartes, relations internationales Géopolitique du Moyen-Orient, une région sensible de la planète, où les jeux visibles et invisibles ont des répercussions mondiales. L’Iran, quelle place dans les relations américano-russes contemporaines ? Vincent DOIX, le 26 décembre 2016. Géographie des conflits récents : quelques articles Plusieurs revues et blogs proposent des analyses des plus pertinentes sur les conflits qui se déroulent actuellement. Voici une liste (loin d'être exhaustive !) présentant des situations de guerres en cours ou d'immédiats après-guerres. Cette revue de géographie présente, à côté de ces numéros thématiques, une rubrique des plus intéressantes, intitulée "Sur le vif", dans laquelle les auteurs analysent des moments d'actualité. Les situations de conflits y sont particulièrement bien analysées (les résumés présentés ici sont ceux des auteurs). "La volonté du gouvernement sri lankais d’en finir militairement avec le LTTE a abouti à une catastrophe humanitaire.

Related: