background preloader

Les enfants

Les enfants

Monuments La Première guerre mondilae expliquée aux enfants 7 octobre 2012 à 15:56 | par Bénédicte Boucays 85 85 commentaires Outils pédagogiques Articles associés Articles de la même rubrique Partager Partager sur les réseaux sociaux Entre 1914 et 1918, les soldats français, allemands, et bien d'autres, de toutes les nationalités, se battent dans la boue et le froid. Cette guerre des tranchées, absurde, fera des millions de morts. En t'identifiant sur le site, tu pourras accéder aux éléments suivants : Ajout des commentaires Si tu es abonné au magazine, tu pourras accéder aux éléments suivants : Texte de l'article Téléchargement PDFGéolocalisationMot du jour 15 avril 2014 Escalade de la... Une situation explosive règne en Ukraine où plusieurs régions demandent leur rattachement à la Russie voisine. 7 avril 2014 Moins de victimes des... Le paludisme est une maladie très grave, transmise par des moustiques infectés. 18 mars 2014 La Crimée n’est... Jusqu’à présent, la Crimée était une région qui appartenait à un pays : l’Ukraine. 13 mars 2014

La Grande Guerre en dessins guerre 14 - 18 Ce site présente un ensemble de photographies de la première guerre mondiale. Les clichés sont réalisés pour la plupart sur les zones de conflits, principalement dans les départements de la Marne et de la Somme. Ces photos proviennent d'une collection personnelle. Les clichés sont de type stéréoscopique (prise de vue sur plaque de verre). Voir explicatif - voir une photo en relief Les renseignements sur les dates des évènements photographiés sont malheureusement inexistants. Les photographies nous transportent dans un passé déja lointain. Certaines vues sont très dures ; elles nous font découvrir la triste réalité de la guerre. A la mémoire des combattants présentation stéréoscopie (vision en relief) SVP - N'utilisez pas ces photos pour des publications personnelles ou commerciales

D-Day 6 June 1944 LES SOLDATS REUNIONNAIS DANS LA GRANDE GUERRE 14-18 "Rendre le vécu de ces hommes et montrer que leurs contributions s'inscrivaient avant tout dans une démarche de reconnaissance de leur citoyenneté française" Rachel MNÉMOSYNE Lors de la Première Guerre mondiale (1914-1918), malgré les difficultés de recrutement sur La Réunion, 14 355 soldats réunionnais ont contribué à la défense de la France, soit à Madagascar, soit sur les fronts français et orientaux. 1693 d’entre eux sont morts pour défendre leur Mère Patrie. Nous avons, grâce à nos recherches (témoignages écrits et oraux, archives et statistiques…) tenté de rendre le vécu de ces hommes et de montrer que leurs contributions s’inscrivaient avant tout dans une démarche de reconnaissance de leur citoyenneté française, à travers l’aspect militaire. En effet, les habitants de l’île de La Réunion avaient souvent essayé de montrer leur attachement à la France. Les soldats réunionnais dans la Grande Guerre, 1914-1918. Bref rappel des faits : Mon propos va se diviser en trois grands axes :

Hitler Historical Museum Les troupes coloniales dans la Grande Guerre Contexte historique Les troupes coloniales dans la Grande guerre « L’armée coloniale » désigne d’abord les soldats chargés de conquérir les colonies puis, assez rapidement, les troupes recrutées dans ces colonies. Elles relèvent d’abord du Ministère de la Marine, puis, à partir de 1900, elles sont transférées sous les ordres du Ministère de la Guerre et réorganisées sous le nom de « troupes coloniales ». Elles regroupent alors l’Infanterie coloniale et l’Artillerie coloniale. A la veille de la guerre de 1914-1918, les troupes d’Afrique se composent des Zouaves, des Chasseurs d'Afrique, des Spahis, des Tirailleurs sénégalais, algériens, marocains et tunisiens. Analyse des images Le repos des coloniaux Le premier tableau, La partie de loto. Interprétation Des soldats et des Français

World War 2 La Seconde Guerre mondiale, la Guerre du Millénaire Mémorial de la SHOAH - Musée, centre de documentation juive contemporaine. Le Régime de Vichy Seconde-Guerre au jour le jour Seconde Guerre Mondiale

Related: