background preloader

Le Petit Parisien (Paris) - 1876-1944

Le Petit Parisien (Paris) - 1876-1944
Titre : Le Petit Parisien (Paris) Titre : Le Petit Parisien : journal quotidien du soir Éditeur : Le Petit Parisien (Paris) Date d'édition : 1876-1944 Type : texte,publication en série imprimée Langue : Français Format : application/pdf Identifiant : ark:/12148/cb34419111x/date Identifiant : ISSN 09992707 Source : Bibliothèque nationale de France, département Estampes et photographie, Gr Fol-Lc2-3850 Relation :

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb34419111x/date

Related:  Histoire et généalogie

AD des Deux-Sèvres (79) - Archives en ligne - Registres paroissiaux et d'état civil Vous pouvez consulter en ligne les documents suivants : les tables décennales de l'état civil, de 1793 à 1892les registres paroissiaux, puis l'état civil, de l'origine à 1912. NB : Les registres de la décennie 1913-1922 sont tous consultables, sous forme d'originaux, en salle de lecture ; seuls ceux de quelques communes le sont pour la décennie 1923-1932 (plus d'infos ici). NOUVEAUTÉ : dans l'attente d'une mise à jour de notre base de données, vous trouverez ici un répertoire des registres des paroisses/communes qui ont été microfilmés puis numérisés et les éventuelles lacunes le cas échéant. Ce répertoire couvre uniquement la période allant de 1576 à 1897.

Recherches généalogiques à Paris < Retour à Paris Présentation Carte de Cassini, Paris Le Petit journal (Paris. 1863) Titre : Le Petit journal (Paris. 1863) Titre : Le Petit journal Auteur : Parti social français Éditeur : [s.n.] (Paris) AD de l'Oise (60) - État civil - Archives en ligne - Archives départementales de l'Oise Archives en ligne Contacts Archives départementales de l’Oise 71 rue de Tilloy 1 rue Cambry – CS 80941

Paris - Tables des état signalétique et des services militaires Les tables des états signalétiques et des services militaires sont tenues sous forme de listes alphabétiques par classe d'âge pour les 5 bureaux de recrutement de l'ancien département de la Seine. Chaque conscrit recruté est répertorié par ses nom et prénoms ainsi que son numéro matricule. L’âge normal du recrutement étant fixé à 20 ans, l'année de recrutement équivaut donc à l'année de naissance + 20. Une recherche par un accès cartographique permet la sélection du bureau de recrutement souhaité. Les conscrits recrutés lors de l'appel de leur classe, sont à chercher dans la liste principale. Les autres se trouvent dans la liste complémentaire.

L'Aurore (Paris. 1897) Titre : L'Aurore (Paris. 1897) Titre : L'Aurore : littéraire, artistique, sociale / dir. Ernest Vaughan ; réd. Georges Clemenceau Formule d'acte page 1/3 NB : Mille excuses; la photo est de médiocre qualité mais la transcription qui suit permet d'en relire le texte in-extenso. Ces documents sont un recueil de formules que les curés devaient utiliser pour enregistrer les divers actes de Baptêmes, mariages et sépultures. Leur retranscription peut permettre à un généalogiste amateur de décripter un acte difficilement lisible. Malheureusement, l'imprimé ne porte pas de date d'impression qui permettrait de replacer dans le temps les propositions qu'il contient et les faire coïncider avec les actes concernés. Transcription :

Assistance Publique Paris (registres de population) Ces documents numérisés représentent environ 1 000 000 de pages et se déclinent de la façon suivante, répertoires et registres des entrées, sorties, naissances et décès. Source généalogique majeure, les registres de population sont d’un grand intérêt pour les généalogistes, compte tenu des lacunes de l’état-civil parisien antérieur à 1870. De plus, ils intéressent également les chercheurs en histoire locale (Paris et de la Région Ile-de-France), sociale, en démographie, en épidémiologie et en histoire de la santé et des hôpitaux. Le répertoire permet de retrouver une personne par son nom de famille. En général il y en a un par année et par hôpital. Le registre contient, dans un ordre chronologique, les informations d’état-civil et la cause de l’admission ou du décès.

JO numérisés de 1871 à nos jours Le processus de numérisation complète du Journal officiel a été annoncé depuis longtemps déjà. Il est effectivement en cours et cette politique - mise en œuvre notamment dans le cadre d'un partenariat entre l'assemblée nationale et la BnF (voir ici) - commence à porter ses fruits. Croyez en quelqu'un qui a dû se débrouiller avec les microfilms ou les microfiches de la BnF pendant les premières années de sa thèse, c'est quelque chose qui va considérablement changer certaines pratiques de recherches (on retrouve ici les nouvelles pratiques documentaires que Franziska et moi identifions dans cet article - voir aussi en libre accès et en anglais) Il n'est toutefois pas toujours facile de se repérer dans les méandre du JO sur le web.

ArchivesGenWeb - Guide des recherches sur l'histoire des familles (Gildas Bernard) Le livre de Gildas Bernard en ligne sur ArchivesGenWeb lundi 21 avril 2014 par Gildas BernardInspecteur général des Archives de France par ETANOT : ETAt des NOTaires de Paris Les notaires ont l’obligation de garder pendant 100 ans leurs minutes (c’est-à-dire l’original des actes qu’ils rédigent), puis de les verser, avec les répertoires où les actes sont inscrits chronologiquement, dans un service public d’archives. Le Minutier central des notaires de Paris, section du Centre historique des Archives nationales, détient la quasi totalité des minutes conservées jusqu’aux années 1900, pour les 122 études que comptait alors la capitale. ETANOT rassemble les données disponibles sur les notaires parisiens identifiés depuis la fin du XVe siècle, que le Minutier central conserve ou non leurs archives. Actuellement il y a dans ETANOT 3272 notices.

Related: