background preloader

Des conflits mondiaux aux multiples facettes - Dossiers

Des conflits mondiaux aux multiples facettes - Dossiers
Related:  géopolitique du monde actuelincertitudes actuelles

histoire-géographie-citoyenneté - le monde depuis le début des années 1990 L'enseignement de l'Histoire du temps présent présente des difficultés : le manque de recul, le manque de travaux universitaires qui pourraient faire autorité, beaucoup d'informations de type journalistique. A la suite de la disparition du bloc communiste, les relations internationales apparaissent dominées par une seule superpuissance, les États-Unis (la notion d' « hyperpuissance » apparaît dans la dernière décennie du XXe siècle : Hubert Védrine). Ceux-ci semblent vouloir prolonger leur action en faveur de la paix et de la stabilisation du monde en collaborant avec l'ONU et en s'associant au plus grand nombre possible de pays, suscitant l'espoir d'un nouvel ordre mondial fondé sur le droit. Hormis la fiche Ressources Eduscol 3e, on peut utiliser la fiche Eduscol 1ère qui présente une thématique assez voisine « De nouvelles conflictualités depuis la fin de la guerre froide » .

La guerre du golfe: opération «Daguet»(1991) La guerre du golfe: opération «Daguet»(1991). Durée : 736.2 secondes Bitrate : 0 bits par seconde nombre de frames : 18406 Codec video : h264 Codec audio : aac Hauteur : 272 px Largeur : 368 px Le vingtième anniversaire du déroulement de l’offensive des forces alliées en Irak, entre le 17 janvier 1991 et le cessez-le-feu du 28 février, est l’occasion d’un retour sur les images réalisées par les opérateurs de l’ECPA, présentées dans un montage vidéo d’une douzaine de minutes. Le 2 août 1990, après l’invasion du Koweït par l’Irak dirigé par Saddam Hussein, une force multinationale de libération à prépondérance américaine est constituée, encadrée par différentes résolutions adoptées par le Conseil de sécurité de l’ONU. Dès le 17 janvier, une action aérienne préparatoire commence simultanément avec la mise en place en secret des grandes unités terrestres sur leurs bases de départ à la frontière irakienne.

73 | printemps 2009 - Frontières, marquages et disputes Dans le registre des frontières, le thème des marquages et des disputes fait référence à des situations brûlantes, fortement médiatisées : Israël et Palestine, Moyen-Orient, Berlin, Irlande du Nord, notamment. Ces marquages puissants constituent un paradoxe dans un monde d’interactions. L’échange sous-tend en effet comme jamais les relations entre les lieux et les acteurs de la planète ; mais dans un temps étonnamment court ont surgi des blocages d’une dureté rarement égalée dans l’histoire. Le marquage, les disputes ne sont pas seulement à observer dans l’instant, car les frontières sont constamment (re)construites. Ont participé à ce numéro : Benoît Cailmail, Colombe Camus, Julien Jeandesboz, Maria Martin de Almagro Iniesta, Miriam Perier, Pauline Vermeren, Aurélie Veyron-Churlet

Etats-Unis : Hyperpuissance ? Vingt ans après, le repli - Amérique du Nord VINGT ANS après la « Fin de l’histoire » [1], quelles nouvelles de l’ « Hyperpuissance » ? A l’instar de la trilogie des Mousquetaires de Dumas, le Vingt ans après de l’Amérique post- guerre froide (ou post-moderne si l’on préfère) nous a gratifié d’aventures rebondissantes qui nous incitent à dresser un bilan improbable de ces deux dernières décennies. A l’heure où se profile une élection présidentielle importante, cet inventaire devrait nous aider à mieux comprendre si l’Amérique aura dans l’avenir la volonté de s’engager activement dans les affaires de ce monde ou si, au contraire, elle renoncera à assumer les responsabilités qui lui incombent en tant que première puissance mondiale. Les Etats-Unis et le paradoxe de la puissance Dans le domaine du sport, on dit souvent qu’il est plus difficile de défendre un titre que de l’acquérir. Le cas des Etats-Unis est très particulier. Dans les faits, le peuple américain s’est montré à toutes les époques profondément isolationniste. . . . .

Quelle durabilité des formes de régulation des conflits littoraux ? 1 Nous distinguons les conflits des tensions par un passage à l’acte d’une des parties prenantes qui (...) 1Les zones côtières sont des espaces particulièrement conflictuels du fait de la multifonctionnalité de l’espace (fonctions de production, d’exploitation, de consommation, de conservation, etc.), de la multiplicité des perceptions de cet espace, et des mutations rapides qu’ils subissent. Les conflits littoraux - où la dimension environnementale est de plus en plus présente - ne peuvent plus être considérés comme négligeables, car ils interagissent avec les modes de gestion et la cohérence des actions menées sur un territoire (Cicin-Sain and Knecht, 1998, Shipman and Stojanovic, 2007 ; Bruckmeier and Höj Larsen, 2008). De fait, leur prise en compte apparait nécessaire dans les démarches de gestion d’un espace, telles que les initiatives de gestion intégrée de la zone côtière (GIZC) (Vallega, 1999). Arbitrage juridique Régulation par des mesures administratives

Mosaïque | IRAK - 10 ans, 100 regards - 2003-2013 Mars 2003 – mars 2013. Dix ans de guerre vus d’Irak et d’ailleurs dans un webdocumentaire enrichi au quotidien jusqu’au au 1er mai – le jour où George Bush déclara la « mission accomplie ». Que sait-on de l’Irak ? Quelles images évoque-t-il en nous ? Un berceau pour l’écriture, de l’or en noir, une guerre en prime-time, un dictateur déchu, puis aujourd’hui, une actualité au flou sanglant. Les médias occidentaux, désormais moins prolixes, renvoient de Bagdad l’écho lointain d’un chaos ordinaire. Dans ce webdocumentaire, leur voix occupe la place centrale grâce à leurs reportages vidéo, leurs photos, leurs interviews. Les plumes de trois grands quotidiens européens partenaires – Le Monde, la Süddeutsche Zeitung et The Guardian – enrichissent le tableau. Au final, une ambition : lire ensemble une décennie irakienne sous l’éclairage de ses principaux acteurs. Un travail qui s’inscrit dans la collection entamée avec l’Afghanistan en 2011, à (re)découvrir sur notre site. Les dix univers L’exil.

72 | hiver 2008 - Frontières et logiques de passage Notre époque se singularise par des dispositifs frontaliers dotés de mécanismes de contrôle et de surveillance de plus en plus élaborés et par l’édification de barrières physiques visant l’étanchéité absolue de la séparation. Les contributions de ce numéro démontrent pourtant la continuité de passages et l’ordinaire des transgressions : malgré les velléités de bouclage ou de filtrage aux frontières, jamais les flux d’hommes, d’idées, de marchandises, de capitaux n’ont été aussi intenses et banalisés qu’aujourd’hui. Ces flux multiples passent par des canaux tantôt institutionnels, tantôt « informels » ou illégaux, le mode de cheminement réel étant souvent hybride. The current period is characterised by border apparatuses equipped with increasingly sophisticated mechanisms of control and surveillance, and by the erecting of physical barriers that aim at achieving absolute separation.

Verrouillage stratégique de l'Océan Indien, par Philippe Rekacewicz Au cœur de toutes les crises pétrolières, l’Océan Indien reste dominé par les puissances extérieures qui ont verrouillé routes et détroits. Les Etats-Unis y sont hégémoniques : ils tiennent à pouvoir protéger la production et l’évacuation du pétrole du Golfe, veiller sur l’équilibre régional - en particulier sur l’Irak et l’Iran -, contrôler le débouché de la mer Rouge et du canal de Suez, surveiller les détroits qui relient l’Océan Indien et le Pacifique ainsi que la route maritime du Cap, intervenir si nécessaire en Afrique, et enfin maintenir une présence en Asie, où les tensions Inde-Chine-Pakistan n’ont jamais cessé. Même si cette présence américaine se heurte à des réticences pour l’installation de ses bases navales, elle est considérée par certains pays comme un contrepoids utile aux prétentions navales chinoises (voir « Appétits rivaux en mer de Chine »).

Géographie de la ville en guerre Bienvenue sur le nouveau site de géographie consacré à l'analyse de "la ville en guerre" ! Le site "Géographie de la ville en guerre" est en cours de déplacement vers cette nouvelle plate-forme, offrant des contraintes techniques moins grandes. Les pages seront complétées progressivement, et l'ancienne plate-forme sera maintenue. En attendant, n'hésitez pas à consulter l'ancien site et le blog (plus actif) ! Pour compléter ce site, je mets en ligne un blog (depuis août 2008), qui cherche à apporter des compléments à tous les articles, diaporamas de conférence et autres documents proposés dans ce site. La ville en guerre est une thématique encore peu abordée par la géographie, si ce n'est dans l'étude de cas particuliers. Fragmentations sociales (entre catégories socio-économiques), fragmentations communautaires (entre groupes ethniques, religieux et/ou linguistiques), fragmentations politiques (entre modérés et radicaux)... Bénédicte TRATNJEK

Related: