background preloader

L'expérience de Milgram

L'expérience de Milgram
Related:  `test 1018

Voici ce qui fait de vous un leader Pour être un leader et susciter l'adhésion de ses collègues des compétences sont à développer. Quelle est la différence entre un manager et un leader ? Le manager bénéficie d’un positionnement légal produit par la structure hiérarchique. En clair, lorsque l'on est nommé manager, on bénéficie alors d’une autorité attribuée. Mais, nous savons tous par expérience, que ce positionnement est insuffisant pour que le manager soit reconnu comme légitime par ses collaborateurs, son propre management et ses différents partenaires. Le leader, qu’il soit manager ou non, n’est pas nommé, il est reconnu comme tel par ses collaborateurs, son management et ses différents partenaires. On dit d’ailleurs fréquemment que le test ultime du leadership est finalement assez simple : Est-on ou non spontanément et librement suivi ? Est donc leader, celui que l’on a envie de suivre. Pourquoi recherche-t-on des leaders ? Quel est l’avantage, je dirais la puissance du leadership ? La démarche suivie En conclusion

Stanley Milgram, Soumission à l'autorité, l'expérience, le livre Almann-Lévy, collection "liberté de l'esprit" 1974 Stanley Milgram (1933-1984) Né à New York en 1933 Docteur en psychologie sociale de l'université de Harvard, professeur à l'université de New York FICHE de LECTURE - SYNTHÈSE Sommaire FICHE de LECTURE - SYNTHÈSE 1 - La démarche, les investigations 2 - Au sujet de l'obéissance 3 - L'expérience 4 - Les Résultats de l'expérience -1) Qu'est-ce qui rend le sujet aussi obéissant ? 4-2) Tension et désobéissance 4-3) Le processus de la désobéissance 5) Conclusions Conclusions de Stanley Milgram Mes conclusions 1 - La démarche, les investigations Stanley Milgram a mené dans les années 50/60 des expériences visant à déterminer où finit la soumission à l'autorité et où commence la responsabilité de l'individu ; comment concilier les impératifs de l'autorité avec la voix de la conscience. Stanley Milgram s'est penché sur des évènements pendant lesquels des atrocités, découlant d'une extraordinaire soumission à l'autorité, ont été pratiquées. 3 - L'expérience

La soumission à l'autorité On doit cette célèbre expérience à Milgram. Cette expérience a été maintes fois reproduite dans de nombreux pays et les résultats sont toujours aussi convaincants que ceux de Milgram. Cette expérience peut donner des pistes de réflexions sur ce qui peut amener des personnes à torturer (ici par des chocs électriques) d’autres personnes et cela, non pas du fait de leurs caractéristiques individuelles mais du fait d’un contexte spécifique. La procédure est simple : La consigne est simple : Si l’élève donne une mauvaise réponse, le professeur (sujet naïf) doit lui administrer un choc électrique croissant de 15 volts à chaque erreur et cela de 15 jusqu’à 450 Volts où il est d’ailleurs indiqué « danger ». L’expérimentateur habillé de sa blouse blanche n’a le droit de dire que quelques phrases telles que : « vous devez continuer » ou « il faut continuer » ou « continuez » ou « l’expérience veut que vous poursuiviez » ; pour mettre quelques variantes. Conditions générales spécifiques :

Généralités sur la notion d'influence On ne peut parler de l’influence sociale sans traiter de la notion de norme. En effet, malgré la diversité de nos actions et pensées, celles-ci sont en fait incroyablement régulées … La plupart de nos comportements sont très encadrés. Voir le chapitre sur les normes Dans son sens large, on peut définir l’influence sociale comme suit :« L’influence sociale concerne les processus par lesquels les individus et les groupes façonnent, diffusent et modifient leurs modes de pensées et d’actions lors d’interactions sociales réelles ou symboliques. » Dès le début du siècle, avec la psychologie des foules de Le Bon, on observe deux influences théoriques contradictoires. La première approche insiste sur l’imitation et les ressemblances entre les gens pour expliquer les phénomènes collectifs et individuels. Les recherches sur l’influence identifient une source et une cible, un message, son contenu et son support. On distingue habituellement deux types d’influence : Le postulat de base est le suivant:

Team building, la culture du bien-être XEnvoyer cet article par e-mail Team building, la culture du bien-être XEnvoyer cet article par e-mailTeam building, la culture du bien-être Ressources humaines Au-delà de la seule cohésion d’équipe, le team building promet désormais d’améliorer la performance sociale de l’entreprise Destiné à renforcer les liens entre collaborateurs via l’organisation d’activités sportives, ludiques, créatives ou solidaires, pour accroître la performance des entreprises, le team building a connu bien des évolutions depuis sa création. Par Eugénie Rieme Le team building – ou “construction d’équipe” en français – est un concept managérial né outre-Atlantique dans les années 1980, arrivé en France 10 ans plus tard. Esprit de groupe À leur apogée dans les années 1990 et 2000, ces activités axées sur les sensations fortes sont aujourd’hui délaissées au profit d’activités collectives à vocation apaisante et mobilisatrice, centrées sur l’art, la nature, la solidarité ou encore le bien-être. Bien-être et performance

Exploratorium: the museum of science, art and human perception Soi (psychologie) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Soi. Soi signifie dans l'acception courante la personne, ou l'individu qui se désigne lui-même. Carl Gustav Jung utilise le mot Soi pour distinguer une personne au-delà de ce qu'elle en perçoit (cette perception étant le Moi). Ce concept du Soi est utilisé en psychologie et en psychanalyse avec des nuances d'acceptions en fonction des courants de pensée. « le Soi est la donnée existant a priori dont naît le Moi. En tant que totalité, le Soi est nécessairement paradoxal : toute qualité qui lui est attribuée s'y voit accompagnée de son opposé : seule la capacité de direction de la conscience du Moi permet la différenciation entre les contraires, et révèle donc cet aspect paradoxal du Soi, plus précisément de la conscience que l'on peut en avoir. Michael Fordham est un élève anglais de Jung qui s'est intéressé au développement de l'enfant. Winnicott distingue le vrai self et le faux self Portail de la psychologie

Concept de groupe Un groupe peut être définit comme deux personnes ou plus qui vont, pendant un temps, interagir, s’influencer mutuellement et se percevoir comme un « nous ». Ainsi, un groupe de personnes dans une file d’attente d’un supermarché par exemple n‘est pas considéré comme un groupe. Les psychologues sociaux parlent d’agrégat pour qualifier cet ensemble de personnes. On parle de groupe si les critères suivants sont réunis : Il existe différents types de groupe : les groupes familiaux, d’amis, de travail… Les auteurs, tel que Cooley dès 1909, différentient : Les groupes primaires : petit groupe de personnes entretenant des relations intimes et régulières. On différentie aussi : Les recherches s’intéressent surtout aux groupes restreints pour des raisons pratiques. Référence: Ouvrage dirigé par P.Gosling "Psychologie sociale" Tome1 "L'individu et le groupe"

Grille de BLAKE et MOUTON Le modèle de Blake et Mouton est un outil qui permet de cartographier rapidement et cerner les styles génériques de management. Cette matrice s'articule autour de 2 axes : l'intérêt pour la production (ou les résultats) en abscisses, et l’intérêt pour l'élément humain en ordonnées. La grille est découpée en 9 valeurs pour chaque axe. Le résultat de cette analyse est la mise en valeur de 5 styles prédominants de manager (le premier chiffre donne la valeur pour le degré d'orientation "production", le second pour l'humain) : (1-1) "Laisser faire" : le partisan du management laxiste. (1-9) "Social" : les collaborateurs sont au centre de ses préoccupations. (5-5) "Intermédiaire" : la voie de l'équilibre entre orientation vers l'humain (prise en compte des besoins psychologiques) et résultats. (9-1) "Centré sur la tâche" : un style autoritaire centré sur la production au détriment de la prise en compte de l'humain. A lire sur le web Articles La grille de Blake et Mouton Keyros Commentaires

Le film Avatar va devenir réalité Grâce à un bon blocage du dos, qui tolère malgré tout une position assise, j'ai un peu de temps pour vous traduire une horreur comme l'article suivant. On dit souvent que les films de science-fiction sont des avant-goûts de la réalité. Vous vous souvenez du film Avatar ? Un russe fou, soutenu qui plus est par le Dalaï Lama (sa réputation est définitivement faite, si cela n'était pas encore le cas), veut faire de cette fiction une réalité. Bienvenue dans l'avenir virtuel que dénonce entre autres Joël Labruyère et qu'avait prédit Rudolf Steiner. Transférez votre cerveau dans un hologramme : Projet Avatar 2045 – une nouvelle ère pour l'humanité ou la science qui devient (encore plus) folle ? MessageToEagle.com – Aimeriez-vous vivre éternellement ? Plus de 50 scientifiques en pointe mondiaux, y compris des physiciens, biologistes, anthropologistes, sociologues et philosophes, essaient de définir une stratégie pour un développement ultérieur de l'humanité. Traduit par Hélios

Théorie de la dissonance Cette théorie met l’accent sur la nécessité pour l’individu de disposer de connaissances consistantes entre elles. Pour les théoriciens, une cognition (élément de connaissance, croyance ou opinion) en implique psychologiquement une autre.Il existe trois types de relation possibles entre deux cognitions : Relation de neutralité (exemple : J’aime les fruits et il fait beau) Relations de consonance (exemple : J’aime les fruits et j’en achète toutes les semaines au marché) Relation de dissonance (exemple : Je déteste les fraises et je suis entrain de manger une salade de fraise) Festinger considère l’état de dissonance comme un état motivationnel. Il compare effectivement l’état de dissonance à l’état de faim, de soif ou de sommeil. D’autres auteurs tels que Gérard en 1967 montre en effet les similitudes entre l’état de dissonance et les états motivationnels classiques. Il existe différentes manières de réduire la dissonance : Prenons un exemple : Vous êtes décidé à changer de voiture.

Préparer son oral pour la sélection du Master 2 Si vous lisez cet article, c’est que vous avez sûrement réussi à passer la première étape de la sélection de Master 2 : la sélection sur dossier ! Félicitations ! Vous êtes maintenant convoqué à la dernière étape, à savoir l’oral, un peu stressé ? C’est tout à fait normal … Pourquoi on stresse ? L’oral c’est toujours une épreuve qui impressionne, rares sont les personnes qui sont parfaitement à l’aise devant un jury et ça, les examinateurs le savent ! Que dois-je préparer pour mon oral ? Je ne reviens pas sur une tenue correcte simple et professionnelle, où vous n’en faites pas trop. - Préparer son projet professionnel et maîtriser son C.V sur le bout des doigts ! Le jury peut vous poser des questions sur votre parcours universitaire et sur vos stages. - Le mémoire Il n’est pas rare que les membres du jury questionnent l’étudiant sur son mémoire, que ce soit au point de vue pratique ou théorique. On peut également vous demander de présenter le mémoire que vous souhaitez faire en master 2.

Les styles de direction – la décentralisation du pouvoir |SURFECO21 Introduction : Professeur de psychologie industrielle à l’Université du Michigan aux Etats-Unis, Rensis Likert (1903-1980) conduit des recherches sur les attitudes et les comportements humains au travail. […] I – Les styles de direction A – Les styles de direction selon Rensis Likert Professeur de psychologie industrielle à l’Université du Michigan aux Etats-Unis, Rensis Likert (1903-1981) conduit des recherches sur les attitudes et les comportements humains au travail. […] Il cherche à comprendre dans quelle mesure la nature des relations entre supérieurs et subordonnés peut conduire à des résultats très différents dans un contexte organisationnel identique. A partir d’enquêtes auprès de directeurs de grandes compagnies d’assurances, il observe que ceux qui ont les résultats les plus médiocres présentent des traits communs. Source : Jean-Michel Plane, Management des organisations, Dunod, 2003 1 – Le manager autoritaire Il ne fait aucune confiance à ses collaborateurs. La crise ?

Liste des masters de psychologie en France Voici une liste des masters professionnels et de recherche de psychologie disponible en France. Aussi, des masters peuvent avoir été oubliés ou créés récemment, n’hésitez pas à les rajouter en commentaires ! Spécialité psychologie clinique parcours professionnel : Neuropsychologie OU Psychogérontologie et Santé publique OU Psychologie de la Santé OU Psychopathologie. Master recherche : Master Psychologie sociale et cognitiveMaster Accompagnement des troubles, des inadaptations et des exclusions (pro)Master Ingénierie de la formation et de l’insertion professionnelle (pro) Recherche – Psychopathologie CliniqueRecherche/Pro – Psychologie Cognitive et Ergonomie Cognitive des TICRecherche/Pro – Psychologie sociale et du travail, et ingénierie des R-HumainesRecherche/Pro – Neuropsychologie du développement et des fonctionnements cognitifs.Pro – Psychologie Clinique et GérontologiePro – Psychopathologies interculturelles cliniques du lien social et des situations de crises. Recherche:

Related: