background preloader

Oxfam-Québec

Oxfam-Québec

http://oxfam.qc.ca/

Related:  Tensions et conflits

les tribunaux pénaux internationaux TPI L'idée de traduire devant une juridiction internationale les criminels de guerre s'est développée au xxe siècle. À l'issue du premier conflit mondial, nombre de généraux et d'hommes politiques français avaient tenté, en vain, d'obtenir l'extradition et le jugement de l'empereur d'Allemagne, Guillaume II, réfugié aux Pays-Bas. Mais ce n'est que lorsque furent découvertes les atrocités commises par les nazis que le premier tribunal militaire international vit le jour à Nuremberg. Les projets de cour pénale internationale restèrent en suspens pendant plus de quarante ans, puis deux juridictions furent constituées dans les années 1990 pour juger les crimes commis sur le territoire de l'ancienne Yougoslavie et au Rwanda.

Fêter Noël de façon écolo! Sais-tu que tu peux fêter Noël de façon écologique? Des fêtes sans déchets La période des fêtes est synonyme de réunions de familles et de célébrations entre amis. Déclaration universelle des droits de l'homme Haut de page Pour commémorer son adoption, la Journée des droits de l'homme est célébrée chaque année le 10 décembre. Ce document fondateur continue d’être, pour chacun d’entre nous, une source d’inspiration, et pour promouvoir l'exercice universel des droits de l'homme. Génocide Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un génocide est l'extermination physique, intentionnelle, systématique et programmée d'un groupe ou d'une partie d'un groupe en raison de ses origines ethniques, religieuses ou sociales[1]. Origine et étymologie[modifier | modifier le code] Le terme génocide est un néologisme formé en 1944 par Raphael Lemkin, professeur de droit américain d'origine juive polonaise, à partir de la racine grecque genos, « naissance », « genre », « espèce », et du suffixe cide, qui vient du terme latin caedere, « tuer », « massacrer ». En 1933, alors que le Holodomor est en cours, mais qu'il reste bien occulté[3], Lemkin est troublé par le massacre des Assyriens chrétiens et particulièrement par ses souvenirs du massacre systématique des Arméniens par l'Empire ottoman pendant la Première Guerre mondiale[4]. En tant que juriste international, il étudie des propositions pour empêcher et prévenir de tels crimes.

Conflit Pakistan-Inde (Cachemire, ARTE Info, 07.01.2010) L'Inde et le Pakistan se disputent dans la région de Cachemire depuis leur indépendance respective en 1947. Tension terrestre, tension navale également. Les deux pays s'accusent en permanence de violation d'espace maritime. A chaque fois qu'un pêcheur entre, par mégarde, dans les eaux territoriales du voisin, il est arrêté et emprisonné pour une durée indéterminée. La frontière maritime entre lInde et le Pakistan est le lieu d une tension permanente. Les deux pays saccusent en permanence de violation de l'espace maritime; à chaque fois qu'un pêcheur indien entre par mégarde dans les eaux territoriales pakistanaise, il est arrêté et emprisonné pour une durée indéterminée.

Liste des guerres modernes Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cette liste des guerres modernes comprend l'ensemble des guerres qui se sont déroulées après la fin de la Seconde Guerre mondiale en septembre 1945. Guerre et conflits en cours en 2009 : Guerres majeures - plus de 1 000 morts par an Autres conflits Conflits en cours[modifier | modifier le code] L’adhésion de la Palestine à quatre conventions de Genève acceptée AFP - La Palestine est devenue partie aux quatre Conventions de Genève et au premier Protocole additionnel, considérés comme des textes fondamentaux du droit humanitaire, a indiqué vendredi le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). La Suisse, dépositaire de ces traités, a enregistré l'instrument d'adhésion de la Palestine le 10 avril 2014 et a informé l'ensemble de Etats parties (les Hautes Parties contractantes) aux dites conventions, a indiqué vendredi à l'AFP Pierre-Alain Eltschinger, porte-parole du Département Fédéral des Affaires Etrangères. Le président palestinien Mahmoud Abbas a qualifié vendredi cette adhésion de jour historique pour le peuple palestinien. La requête, un geste fort mais surtout symbolique, avait été déposée le 2 avril par le président de l'Autorité palestinienne.

Obama, Erdogan, les rebelles syriens et la ligne rouge En 2011, Barack Obama a mené une intervention militaire alliée en Libye sans consulter le Congrès américain. En août dernier, après l’attaque au gaz sarin sur Ghouta, une banlieue de Damas, il était prêt à lancer une nouvelle attaque aérienne alliée, cette fois pour punir le gouvernement syrien pour avoir traversé la « ligne rouge » qu’il avait tracée en 2012 sur l’utilisation d’armes chimiques. Puis, deux jours avant la date prévue des frappes, il a annoncé qu’il allait demander l’approbation du Congrès. La frappe fut reportée tandis que le Congrès se préparait pour les audiences, pour être finalement annulée lorsqu’Obama a accepté l’offre de M. Assad de renoncer à son arsenal chimique suite à un accord négocié par la Russie. Pourquoi Obama a-t-il temporisé puis cédé sur la Syrie alors qu’il n’avait pas hésité à se précipiter sur la Libye ?

Début en Libye du procès de proches de Mouammar Kadhafi Le procès d’une trentaine de proches de Mouammar Kadhafi, dont son fils Seif al-Islam, accusés d’avoir participé à la répression meurtrière de la révolte ayant mis fin à l’ancien régime, doit s’ouvrir lundi en Libye, rongée par l’insécurité et les tensions politiques. Il est néanmoins très probable que le procès soit reporté, selon un responsable du bureau du procureur général, la justice devant statuer sur la comparution par vidéoconférence de certains accusés détenus hors de Tripoli. Seif al-Islam Kadhafi (photo ci-dessus) doit comparaître avec une trentaine de responsables du régime déchu, dont l’ex-chef des renseignements Abdallah al-Senoussi et le dernier Premier ministre de Kadhafi, Baghdadi al-Mahmoudi. Une dizaine de chefs d’accusations ont été retenus contre les prévenus, inculpés en octobre notamment pour assassinats, pillages et sabotages, actes portant atteinte à l’union nationale, complicité dans l’incitation au viol, enlèvement et dilapidation des deniers publics.

Libye : Cible d’une attaque, le Premier ministre jette l’éponge AFP - Le Premier ministre libyen Abdallah al-Theni, confirmé le 8 avril dans ses fonctions par le Parlement, a annoncé dimanche sa démission après avoir été la cible selon lui d’une attaque, compliquant encore davantage la situation dans ce pays en proie à l’instabilité. Dans un communiqué adressé au Congrès général national (CGN, Parlement), M. al-Theni a affirmé toutefois qu’il allait assurer l’intérim jusqu’à la nomination d’un nouveau chef du gouvernement. Il a justifié sa démission en expliquant avoir été la veille la cible, avec sa famille, d’une «attaque traître».

Syrie : veto russo-chinois au Conseil de sécurité Les États-Unis sont au service du lobby sioniste (AIPAC) comme la France est au service du lobby sioniste (CRIF). Le Canada est au service du lobby sioniste ( B’nai B’rith), etc... Est-il nécessaire de continuer pour comprendre qui tire les ficelles et qui entraine les peuples dans des guerres dont ils sont les seuls bénéficiaires ? Quand le moment sera venu les peuples devront s’occuper en priorité des marionettistes, ceux qui tirent les ficelles. La photo marocaine qui affole l’Etat islamique « Le regard qui effraie l’EI », la photographie d’un journaliste marocain Moyennement médiatisée, cette image passée inaperçue dans la presse marocaine ne quitte plus jamais l’esprit une fois regardée. Avec sa tignasse blonde et ses yeux bleus pénétrants, le regard de cette jeune fille yézidie de 6 ans en dit long sur l’exode de ce peuple las, victime d’un affreux génocide. La photographie publiée en novembre 2014 par le photojournaliste marocain de l’agence Reuters Youssef Boudlal fait partie d’une série de clichés pris en août dans le village de Fishkabur à la frontière irako-syrienne alors que la minorité irakienne fuit l’Etat Islamique. Attendant l’aide des kurdes peshmargas, la fillette assise auprès de sa mère sous le soleil brûlant éblouit le photographe qui se dit « fasciné par sa beauté sauvage dans cette situation dramatique ».

Des imams canadiens lancent une fatwa contre le groupe État islamique Calgary — Un groupe d’imams canadiens ont condamné les sympathisants du groupe armé État islamique, les désignant comme des non-musulmans. Syed Soharwardy et 37 autres dirigeants musulmans ont lancé une fatwa contre le groupe armé qui tente d’aller chercher des appuis. M. Soharwardy, qui a fondé le Conseil suprême islamique du Canada, soutient que l’État islamique ne respecte pas la loi musulmane.

Related: