background preloader

Autisme vu de l'intérieur 2 de 4

Autisme vu de l'intérieur 2 de 4
Related:  videoautisme

ICI Tou.tv - L'autiste au tambour Détails sur ce documentaire L'odyssée improbable de quatre artistes autistes Québécois en tournée à Paris. Quatre jeunes autistes partent à Paris pour présenter un spectacle au public français dans un chapiteau. Nous les suivons alors qu'ils doivent surmonter leurs peurs pour quitter leur routine, traverser l'océan en avion, s'installer en résidence dans un milieu différent de leur quotidien, s'intégrer à un groupe de français et présenter leur spectacle à un public nouveau. Ce film nous donne l'opportunité de rencontrer les personnes autistes dans leur quotidien et de les voir sortir de leur routine pour accéder à un monde de création. Il nous permet aussi découvrir au jour le jour les méthodes les plus efficaces d'art-thérapie en compagnie des experts des deux continents. Date de diffusion : 6 août 2014 Production : Productions Lany Pays : Canada Réalisation : Yves Langlois

Etre diagnostiqué(e) comme présentant le syndrome d’Asperger à l’âge adulte Le syndrome d’Asperger, s’il est sans aucun doute le plus médiatisé des TSA depuis ces dernières années, attire, fascine & intrigue autant qu’il est incompris La raison principale étant liée à la nature même de ce trouble : à savoir son caractère invisible. Ainsi, les gens (les personnes croisées au quotidien, mais aussi la quasi-totalité des médecins ou des soignants, bien souvent la famille, les employeurs, les collègues de travail, etc.) ne voyant pas de handicap reconnaissable, clairement identifiable (dans l’idée qu’ils se font du handicap…), ne comprennent pas où se situe le trouble Se trouver face à un adulte expliquant qu’il est autiste Asperger alors que ce dernier est parfaitement capable de parler, capable d’avoir une conversation avec eux ; regarder comme autiste un adulte dont ils reconnaissent l’intelligence, qui a souvent fait des études, qui a une famille, des enfants, les déroutent complètement. <A HREF=" ) de « symptômes ».

"Mon petit frère de la lune" par Frédéric Philibert - Fondation actualité du 07 mai 2008 Frédéric Philibert, parent d’un petit garçon autiste, a réalisé ce magnifique film d’animation de 5 minutes. « Une petite fille essaie de faire comprendre pourquoi son petit frère (autiste) n’est pas vraiment comme les autres enfants et donne sa version des faits ». Ce film a reçu le Grand prix et le Prix du public du Festival Handica-Apicil 2007. Nous laissons la parole à Frédéric Philibert « Lorsque nous nous sommes aperçus que notre petit garçon avait un problème, un pédiatre nous a envoyé vers un centre médico psychologique dans lequel nous avons été orientés, nous les parents, vers une démarche de psychanalyse. Nous n’y avons pas adhéré, mais nous avons cherché d’autres solutions ; prise en charge à l’hôpital et programme adapté à domicile, parallèlement nous avons choisi de créer et réaliser un film en famille. C’est sa grande sœur qui fait la voix off du film. N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires et de vos impressions.

Thinking the Way Animals Do By Temple Grandin, Ph.D. Department of Animal Science Colorado State University Western Horseman, Nov. 1997, pp.140-145 (Updated January 2015) Temple Grandin is an assistant professor of animal science at Colorado State University. She is the author of the book Thinking in Pictures. As a person with autism, it is easy for me to understand how animals think because my thinking processes are like an animal's. I have no language-based thoughts at all. Most people use a combination of both verbal and visual skills. A radio station person I talked to once said that she had no pictures at all in her mind. Associative Thinking A horse trainer once said to me, "Animals don't think, they just make associations." Animals also tend to make place-specific associations. Years ago a scientist named N. Fear Is the Main Emotion Fear is the main emotion in autism and it is also the main emotion in prey animals such as horses and cattle. Fear-based behaviors are complex. Effects of Genetics Effects of Novelty

ICI Tou.tv - Mary et Max Détails sur ce film Mary et Max raconte l'histoire d'une relation épistolaire entre deux personnes très différentes : Mary Dinkle, une fillette de 8 ans joufflue et solitaire, vivant dans la banlieue de Melbourne, en Australie, et Max Horovitz, un Juif obèse de 44 ans, atteint du syndrome d'Asperger et habitant dans la jungle urbaine de New York. Mary et Max est un parcours à la fois hilarant et poignant à travers l'amitié, l'autisme, la taxidermie, la psychiatrie, l'alcoolisme, l'origine des bébés, l'obésité, la cleptomanie, les différences sexuelles, la confiance, l'accouplement des chiens, les différences religieuses, l'agoraphobie et bien d'autres surprises de la vie. Date de diffusion : 15 août 2014 Production : Screen Australia, SBS, Melodrama Pictures Ltd., Film Victoria Pays : Australie Réalisation : Adam Elliot Comédiens : Toni Collette, Philip Seymour Hoffman, Eric Bana

5/09/13 Syndrome d'Asperger : les filles sous haute surveillance 5. septembre 2013 Le système de diagnostic du syndrome d'Asperger est principalement destiné aux hommes concernés. Pour les filles et les femmes atteintes, le diagnostic est le plus fréquemment posé tardivement à partir de l’adolescence, cela leur cause un long cheminement qui est évitable. Un conseiller peut leur venir en aide. « Les filles et les femmes atteintes du syndrome d’Asperger sont presque invisibles – une minorité dans la minorité. Plus de filles touchées qu’on ne le croie Longtemps, le monde professionnel considéra un sex-ratio d’une fille atteinte du syndrome d’Asperger pour six à huit garçons atteints. Les filles passent à travers la grille de diagnostic « Les symptômes du syndrome d’Asperger se manifestent de façon plus subtile chez les filles et sont généralement moins prononcés », sait Preißmann par expérience personnelle. Attirer l’attention de l’enseignant A quoi bon un diagnostic précoce ? Petite aide avec un grand impact

"Autisme, solutions d'espoir" : le documentaire en intégral Nos documentaires Partenaire de la Grande cause nationale 2012 qu’est l’autisme, France Télévisions vous propose un documentaire sur le thème de l’accompagnement des personnes autistes. Un film poignant qui a pour ambition de faire changer les regards et les comportements. Par Catherine Berra Publié le 22/12/2012 | 18:19, mis à jour le 28/12/2012 | 12:19 Une rencontre Ce documentaire, intitulé "Solutions d’espoir", a été diffusé sur France 3. Un problème suffisamment préoccupant pour avoir été choisi comme Grande cause nationale 2012. Romain Carciofo, le réalisateur de ce film, présente "Solutions d’espoir" comme une rencontre : "Une rencontre peut changer votre vie, elle peut vous apprendre à regarder le monde autrement, à regarder les gens autrement, à regarder leurs différences autrement."

Vieux autistes : de la nécessité du diagnostic à la reconnaissance et réintégration dans la dignité – L'AutistoÏde am Selon une représentante de l’association Autisme France, près de 90% des adultes autistes ne sont pas diagnostiqués. Ces autistes, improprement diagnostiqués sous diverses pathologies plus ou moins fantaisistes, sans déficience intellectuelle et trop proches des limites supérieures du spectre pour avoir pu accéder à un diagnostic, vivent dans l’ombre, souvent exclus, rejetés, relégués, oubliés. Certains, les plus âgés, n’ont sans doute jamais entendu le mot « autisme » de leur vie, et pour plus encore d’entre eux, le mot « autisme » n’a jamais été évoqué les concernant. Certains ont pu vivre à l’abri, protégés par leur environnement familial (femmes pour la plupart), intégrés dans des entreprises (hommes pour la plupart), retraités « heureux » issus des trente glorieuses, époque où il était encore possible de travailler et prospérer malgré des difficultés dans les interactions sociales. Reconnaissance : être reconnu tel qu’on est, de la façon la plus juste qui soit. et de la Merci.

I. Troubles comportementaux et nerveux | Daniel TAMMET, Autiste de Génie Les autistes de syndrome Asperger ont un avantage qualitatif dans les interactions sociales car dans leur esprit, il n’existe pas de sexisme, de "age-isme" ou de biais culturels. Ils possèdent la capacité de prendre les autres tels qu’ils sont. Et ils s’occupent souvent de ceux qui ont un développement atypique. D’autre part, les autistes du syndrome Asperger ont une volonté déterminée de rechercher la vérité, ils mènent des conversations exemptes de sens caché ou de motivations inavouées et ont un vocabulaire développé tout comme un grand intérêt pour les mots. De plus, les autistes Aspergers possèdent une perspective originale, parfois unique, dans la façon d’aborder les problèmes. Kim Peek, un autiste Asperger En outre, les autistes du syndrome Asperger présente une sensibilité aiguë à des expériences ou des stimuli sensoriels spécifiques comme entre autres le son, le toucher, la vision et/ou l’odeur. A) La méthode ABA Un enfant autiste Asperger et son réeducateur B) La méthode TEACCH

Pourriez-vous être un adulte atteint du syndrome d’Asperger ? Le site canadien Psychomedia vient de publier un billet en français (jusqu’à présent les seuls articles sur ce thème étaient publiés en anglais ou en suédois) sur une version simplifiée d’un test pour détecter le syndrome d’Asperger Sorti le mois dernier, ce court (très court !!!) test a pour objectif de faciliter le diagnostic du SA chez les personnes adultes. Il s’agit en fait d’une version simplifiée & abrégée de l’Échelle Diagnostique de l’Autisme et de l’Asperger de Ritvo (le RAADS-R, pour « Ritvo Autism and Asperger Diagnostic Scale – Revised », donc dans sa dernière version révisée). Les auteurs de ce nouveau test, baptisé RAADS-14 Screen, sont Susanne Bejerot, psychiatre suédoise & thérapeute cognitivo-comportementale & ses collègues de l’institut Karolinska (Université médicale, située à Stockholm) Le test comporte en effet seulement 14 questions, données pour évaluer 3 caractéristiques de l’autisme. POUR faire soi-même le RAADS-14 Screen c’est ici ! RAADS-14 Screen, au format PDF

Autisme : soignants divisés, parents déboussolés Pendant un an, Libération.fr a suivi la bataille qui oppose deux courants pour soigner l'autisme : les méthodes comportementales d'un côté, les approches psychanalytiques de l'autre. Ce documentaire d'une vingtaine de minutes, Autisme: soignants divisés, parents déboussolés, propose des images rares d'une séance de «packing», à l’hôpital d’Aulnay-sous-Bois (93), sous la direction de la psychiatre Anne Juteau. Aujourd’hui, cette méthode psychanalytique d'enveloppement de l'enfant dans des linges froids n’est autorisée que dans un cadre expérimental, avec l’autorisation des parents. En juillet 2012, Libération a filmé également à FuturoSchool, où l'ABA («Applied Behavior Analysis» : Analyse appliquée du comportement) est mise en place. Une méthode comportementale qui permet aux enfants d'apprendre à lire, écrire et compter en valorisant très fort l'enfant autiste et en lui proposant une récompense à chaque effort fourni (jeux vidéo, chips, balle...).

Related: