background preloader

L'autisme et la vaccination ROR - La santé en question

L'autisme et la vaccination ROR - La santé en question
L'autisme et la vaccination ROR La santé en question Des associations américaines représentant près de 5000 familles dont les enfants sont devenus autistes après avoir, semble-t-il, reçu une vaccination ROR (rougeole, oreillons et rubéole) ont porté l'affaire en justice sous le motif qu'il y avait un lien plausible de cause à effet entre l'autisme et ces vaccins pédiatriques. Depuis la fin des années 1990, l'autisme fait coulé beaucoup d'encre et alimente une importante littérature, tant livresque que sur Internet, et de plus en plus polémique. Bien qu'il n'existe aucune preuve selon laquelle un vaccin pourrait déclencher une maladie, le sujet est suffisamment grave pour mériter quelques commentaires. Penchons-nous un instant sur cette maladie et les raisons qui ont poussé ces victimes à porter l'affaire sur la place publique. Avant toute chose, définissons l'autisme. Qu'est-ce que l'autisme ? Actuellement nous ne connaissons pas de remède contre cette maladie handicappante. Fréquence Verdict Related:  Autisme

Science Rubriques Neuro-Anatomie Pendant longtemps, les études ont été confinées à des explorations post-mortem de l’anatomie cérébrale. Pour des raisons variées, ces études ont abouti à des résultats souvent controversés. L’avènement récent de méthodes innovantes d’analyse d’images IRM, telles que le suivi de fibre (tractographie), la mesure morphométrique de l’épaisseur corticale, et la cartographie des sillons corticaux ont permis de mettre en évidence certaines différences neuroanatomiques de manière plus précise et cohérente. Les résultats des études conduites à ce jour suggèrent que les personnes avec AS ont des différences significatives dans l'anatomie et la maturation de certaines (mais pas toutes) voies limbiques et autres faisceaux qui connectent les régions sensorielles avec les régions limbiques temporales et orbito-frontales. Les résultats d’une première étude montrent que le volume global du cerveau des adultes ASD ne diffère pas significativement des neurotypiques. Fonction

Tous pour Daniel L'autisme et l'approche biomédicale L'approche biomédicale dans le traitement de l'autisme est basée sur les dernières recherches scientifiques qui démontrent que l'autisme aurait au moins en partie des causes biologiques - comme les intoxications aux métaux lourds, les infections dues à des levures, la sensibilité à certains aliments, des carences nutritionnelles, etc. Cette nouvelle vision des choses a apporté un nouvel espoir aux personnes autistes et à leurs familles. La théorie selon laquelle l'autisme est dû à une mauvaise relation entre la mère et l'enfant a été abandonnée après des dizaines d'années de dégâts et de souffrances qu'elle a causé chez les personnes concernées et leurs familles. La certitude selon laquelle l'autisme ne se soigne pas n'en est plus une. Grâce à l'approche biomédicale un bon nombre de personnes atteintes d'autisme ont vu leur état s'améliorer. ils souffrent des troubles de sommeil Dans le cadre de l'approche biomédicale le protocole inclut :

L'ACTRICE JENNY MCCARTHY SORT SON FILS DE L'AUTISME GRACE A LA DESINTOXICATION DES METAUX LOURDS - MALADIES EMERGENTES ET METAUX LOURDS Interview de l’actrice Jenny McCarty sur les vaccinations et la guérison de son fils Jenny McCarthy : C’est en 2005 que l’on a diagnostiqué l’autisme chez mon fils Evan. Il n’y a pas le moindre doute dans mon esprit que c’est la vaccination qui a déclenché l’autisme chez mon fils. Journaliste : L’Académie de pédiatrie et d’autres continuent cependant de dire qu’il n’y a pas de liens entre les vaccins et l’autisme. Jenny McCarthy : Et bien, quand on y réfléchit bien, la raison, c’est qu’il y a un énorme business pour les compagnies pharmaceutiques. Journaliste : Paul Offit est l’un de ces médecins qui explique que cette crainte des vaccins est à rechercher dans le pouvoir des anecdotes. Jenny McCarthy : Il y a aussi des gens qui meurent à la suite des vaccins ! Ce sont ces gens-là qui doivent se réveiller et arrêter d’endommager la santé de nos enfants. Jenny McCarthy : Exact Jenny McCarthy : Oui, il est bel et bien guéri comme des milliers d’autres enfants.

Autisme : une exposition aux pesticides pendant la grossesse augmenterait le risque Les femmes enceintes vivant près de zones d'épandage de pesticides ont un risque plus élevé d’avoir un enfant autiste. Les causes de l’autisme restent inconnues, mais différents facteurs environnementaux ont été suspectés. Une étude parue dans Environmental Health Perspectives montre que le risque d’avoir un enfant autiste est plus élevé chez les femmes enceintes vivant près d’espaces traités avec des pesticides : champs, terrains de golf... L’autisme est une maladie liée à un problème de développement cérébral ; elle apparaît généralement dans les 3 premières années de la vie. Les déficits concernent l’interaction sociale et le langage ; les enfants peuvent présenter des comportements et des mouvements répétitifs. Lire : L'autisme pourrait être une maladie auto-immune L’objectif de cette étude était d’évaluer si la proximité de zones d'épandage de pesticides agricoles lors de la grossesse était associée à des désordres autistiques ou des retards de développement de l'enfant. Source

Les pères obèses ont plus souvent un enfant autiste On savait que les enfants nés de mères obèses ont un risque plus élevé de souffrir de troubles du développement. Voilà qu’une étude publiée dans la revue Pediatrics rapporte que l’obésité paternelle est associée à un risque accru d’autisme ou de syndrome d’Asperger chez les enfants. Lire : L’alimentation du père influence la santé des enfants Les troubles du spectre de l’autisme (TSA) regroupent l’autisme ou trouble autistique, le syndrome d’Asperger et le trouble envahissant du développement non spécifié. Les TSA sont tous caractérisés par des altérations ou des comportements atypiques dans la socialisation, la communication, le jeu et l’imagination, la variété des intérêts et des comportements. En France, 1 naissance sur 100 est concernée par des troubles du spectre autistique et 650 000 personnes seraient touchées par les TSA. Lire : un Français sur 3 en surpoids, un sur six obèse Lire aussi : La vitamine B9 diminuerait le risque d'autisme Source

La vitamine B9 diminuerait le risque d'autisme La prise de vitamine B9 avant et pendant la grossesse est associée à une diminution du risque d'autisme chez l'enfant. Jacques Robert - Jeudi 14 Février 2013 La vitamine B9, aussi appelée "acide folique" dans sa forme synthétique utilisée dans les compléments alimentaires ou "folates" dans les aliments naturels est essentielle à notre organisme. Une nouvelle étude publiée dans le Journal of American Medical Association a pourtant permis d'apporter de nouvelles données. Aux Etats-Unis, au Canada et au Chili, la vitamine B9 est ajoutée à la farine pour assurer un bon apport à la majeure partie de la population, bien qu'il semble que la généralisation de cette pratique puisse comporter certains risques (voir notre article "Vitamine B9 et cancer : histoire d'un Janus moderne"). Référence Surén P, Roth C, Bresnahan M, et al. Pour aller plus loin : La sélection de LaNutrition.fr

Les symptômes d'autisme de certains enfants disparaissent en grandissant Certains enfants avec un diagnostic d'autisme en bas âge voient leurs symptômes totalement disparaître en grandissant, selon une recherche effectuée aux Etats-Unis (Photo: archives) Certains enfants avec un diagnostic d'autisme en bas âge voient leurs symptômes totalement disparaître en grandissant, selon une recherche effectuée aux Etats-Unis. "Bien que l'autisme persiste généralement toute la vie, cette découverte laisse penser que ce syndrome peut connaître des évolutions très diverses", souligne le Dr Thomas Insel, directeur de l'Institut américain de santé mentale (NIMH) qui a financé ces travaux. L'étude a été menée par le Dr Deborah Fein, de l'université du Connecticut (nord-est) avec 34 sujets de 18 à 21 ans diagnostiqués d'autisme très tôt dans leur vie et qui, en grandissant, fonctionnaient tout à fait normalement. Ces jeunes n'avaient plus de problèmes d'expression, de communication, de reconnaissance des visages ou pour socialiser, ce qui caractérise l'autisme. afp

Un lien entre la pollution de l'air et l'autisme? - 27 novembre 2012 PARIS (Sipa) -- Des chercheurs américains ont confirmé un lien entre la pollution atmosphérique liée au trafic automobile et le développement de l'autisme, dans une deuxième étude publiée lundi dans la revue scientifique Archive of General Psychiatry. Il s'agit cependant d'une simple association. Pour démontrer le lien de causalité, autrement dit que la pollution atmosphérique puisse être un facteur à l'origine de l'autisme, il faudrait plus d'évaluations épidémiologiques et toxicologiques pour comprendre les mécanismes biologiques potentiels sous-jacents, mettent en garde Heather Volk, de l'université de Sud Californie, et ses collègues. Les chercheurs ont comparé 279 enfants atteints d'autisme à 245 enfants ayant un développement normal. Par rapport aux enfants contrôles, les autistes avaient plus de risque d'avoir été exposés aux niveaux les plus élevés de la pollution atmosphérique automobile durant la grossesse de leur mère et pendant leur première année de vie. vv/sbo/sb

La pollution de l'air accroîtrait le risque d'autisme Un nuage de pollution flotte au-dessus du Port Victoria de Hong-Kong. Crédits : Yym1997 L'exposition à des niveaux élevés de pollution atmosphérique durant la grossesse augmenterait sensiblement le risque d'autisme chez le nouveau-né. Autant le dire tout de suite, le résultat de cette étude, publiée le 18 juin 2013 dans la revue « Environmental Health Perspectives » n'incite pas à l'optimisme. En effet, selon ces travaux, les femmes habitant dans des zones fortement polluées pendant leur grossesse seraient jusqu'à deux fois plus susceptibles d'avoir un enfant atteint d'autisme que les femmes habitant dans des zones faiblement polluées. Grâce à ces données, les épidémiologistes américains ont pu constituer un échantillon constitué de 325 femmes ayant eu un enfant autiste, et de 22 101 cas dits « contrôle », c’est-à-dire concernant des femmes ayant eu un enfant sans trouble autistique. Résultat ? Ces résultats sont-ils une surprise ?

Neurosciences: Quoi de neuf sur l’autisme ? Quoi de neuf sur l’autisme ? coordonné par Yves Tillet et le Comité de rédaction On parle beaucoup des maladies du vieillissement, mais on parle moins de celles qui surviennent à l'autre bout de la vie, au cours du développement, comme l'autisme. Plusieurs résultats récents apportent des éclairages nouveaux sur cette pathologie et il nous a semblé nécessaire de faire le point sur ce sujet. INTRODUCTION L'autisme de l'enfant L'autisme de l'enfant a désormais réintégré la médecine qu'il n'aurait jamais dû quitter. Hélas à partir des années 1960, une formidable vague d’obs- curantisme a déferlé sur ce trouble pour l’arracher à la médeci- ne, encore perceptible aujourd’hui. De la même façon, on a assisté à la sacralisation de l’enfant autiste, tandis que la mère était diabolisée. Ce dossier vient à point pour dresser un état des lieux de la recherche sur l’autisme. Bien sûr, ce sont encore de petits pas, mais plusieurs petits pas peuvent aboutir à un grand pas(3). Gilbert Lelord son monde.

Acide folique et autisme: un nouvel intérêt de la supplémentation Remarque: ce résumé d'article a été écrit par un étudiant ou un enseignant du DEPARTEMENT DE MEDECINE GENERALE DE PARIS 7. Il est en accès libre. La rédaction des résumés est faite dans le cadre de la REVUE DE PRESSE du DMG. Règles éditoriales du site Résumé de l'article Introduction La supplémentation en acide folique est recommandée chez la femme enceinte, en période périconceptionnelle pour la prévention du risque d'anomalie de fermeture du tube neural chez le nouveau-né. Plusieurs publications récentes ont fait état d'un bénéfice de cette supplémentation sur le risque de retard de langage sévère à l'âge de 3 ans, et une possible action préventive sur l'autisme a été notée dans certaines études Il n'est pas éthiquement possible de construire des études contrôlées avec un bras placebo vs acide folique. Méthode La Norwegian Mother and Child Cohort Study (MoBa) est une étude de cohorte incluant 109.000 enfants nés entre 1999 et 2009. Supplémentation en acide folique Autres variables Résultats

ADOS : Echelle d'observation pour le Diagnostic de l'Autisme. - Editions Hogrefe France Auteurs Catherine Lord, Michael Rutter, Pamela C. Dilavore et Susan Risi (Adaptation française : Bernadette Rogé et collaborateurs) Editeur d'origine WPS : Western Psychological Services Objectif Avertissement: Le nouveau site Hogrefe.fr arrive prochainement. contact@hogrefe.fr ou par fax au +33 (0)1 42 47 14 26 L’ADOS permet de faire le diagnostic des troubles du spectre autistique en référence au DSM-IV (APA, 1994) et à l’ICD-10 (WHO 1992, 1993), avec un seuil pour le diagnostic de l’autisme défini par un algorithme. Contextes d’utilisation : Pour toute personne chez qui le diagnostic des Désordres du Spectre Autistique est suspecté. Professionnels concernés : > Psychologues > Médecins > Psychiatres >>Consulter les dates de formation pour l'ADOS<< Description Une référence pour le diagnostic des trouble du spectre autistique Il peut également être utilisé pour mesurer les progrès lors d’une prise en charge thérapeutique et servir ainsi de référentiel. Présentation Matériel Temps de passation

Semaine 29 – Autopsie d’une crise ou pourquoi le petit pète-t-il sa coche? Le petit est à vos côtés. Vous avez vu venir l’ouragan ou peut-être pas. Vous connaissez l’imminence de l’irruption du Vésuve ou du Krakatoa ou vous êtes tout du moins conscient de l’imprévisibilité d’un jaillissement de la lave brûlante qui vous ensevelira et qui engloutira toute quiétude sur son passage. Il fait une crise. (...)On m’a beaucoup demandé de parler des crises. (pour la suite, voir le livre "Derrière le mur de verre" aux éditions Cornac) * Toute reproduction totale ou partielle est interdite sans l'accord de l'auteure. Big Pharma (médicamenteurs) - Nouvelle Terre-Happy Menace sur nos neurones - scandale & révélations Alzheimer, Parkinson, sclérose en plaques, autisme(s), troubles envahissants du dévelloppement et autres maladies neuro-dégénératives... Ce sont des maladies qui surgissent quand les neurones sont endommagés. Les maladies neurodégénératives se préparent déjà dans le ventre des mères, devenues aujourd’hui, malgré elles, des « mamans toxiques ». Tout le mécanisme d’un “effet d’aubaine” ignoble en faveur de l’industrie pharmaceutique... Trop de tranquillisants ou de somnifères : risque accru d’Alzheimer France Info - 29-09-2011, 08:15 C’est le résultat d’une étude française, dévoilée par le magazine Sciences et Avenir : l’abus de psychotropes sur des années pourrait augmenter le risque de développer la maladie d’Alzheimer. 120 millions de boîtes de BZD (benzodiazépines) sont vendues en France chaque année © FOTOLIA/Evgeny Rannev Et ce n’est pas la première étude qui dresse un lien entre la consommation chronique des benzodiazépines et Alzheimer.

Related: