background preloader

Autisme vu de l'intérieur 1 de 4

Autisme vu de l'intérieur 1 de 4
Related:  videomelady

ICI Tou.tv - L'autiste au tambour Détails sur ce documentaire L'odyssée improbable de quatre artistes autistes Québécois en tournée à Paris. Quatre jeunes autistes partent à Paris pour présenter un spectacle au public français dans un chapiteau. Date de diffusion : 6 août 2014 Production : Productions Lany Pays : Canada Réalisation : Yves Langlois Specialisterne Les outils de suivi: le PEP-3 et l'AAPEP Le Profil Psycho-Educatif pour les enfants (PEP) et pour les adolescents et les adultes (AAPEP) est un outil de suivi très intéressant car il met en avant non seulement les domaines de compétences mais aussi ceux en émergence ce qui permet d’adapter les interventions par rapport à la personne. Le but de ce suivi est de pouvoir remarquer les domaines en émergence pour travailler dessus. Le PEP évalue 10 domaines différents qui sont ceux importants pour l’évolution de la personne:

Brigitte Harrisson, dans la tête des autistes Jeune, Brigitte Harrisson a été cataloguée surdouée… et très bizarre. En réalité, elle était autiste. Elle a pourtant réussi, au prix d’efforts surhumains, à devenir travailleuse sociale, un métier difficile pour les autistes parce qu’ils ont du mal à entrer en relation avec les autres.Aujourd’hui, Brigitte Harrisson est une conférencière courue au Québec et ailleurs dans le monde. Elle explique aux gens comment ça se passe dans la tête d’un autiste, et a développé des outils pour aider ces derniers à mieux communiquer avec ceux qui les entourent. « Il y a différents types d’autisme, explique Brigitte Harrisson. Il y a différents degrés. « Un non-autiste, ça se contredit aux 2 phrases tandis qu’un autiste c’est très, très constant, poursuit-elle. Brigitte Harrisson a été diagnostiquée autiste à 38 ans, et pour elle, aucun doute dans son esprit que sa vie aurait été bien différente si elle l’avait su plus tôt. Vérités et mensonges

Thinking the Way Animals Do By Temple Grandin, Ph.D. Department of Animal Science Colorado State University Western Horseman, Nov. 1997, pp.140-145 (Updated January 2015) Temple Grandin is an assistant professor of animal science at Colorado State University. As a person with autism, it is easy for me to understand how animals think because my thinking processes are like an animal's. I have no language-based thoughts at all. Most people use a combination of both verbal and visual skills. A radio station person I talked to once said that she had no pictures at all in her mind. Associative Thinking A horse trainer once said to me, "Animals don't think, they just make associations." Animals also tend to make place-specific associations. Years ago a scientist named N. Fear Is the Main Emotion Fear is the main emotion in autism and it is also the main emotion in prey animals such as horses and cattle. Both animals and people with autism are also fearful of high-pitched noises. Fear-based behaviors are complex. References

ICI Tou.tv - Mary et Max Détails sur ce film Mary et Max raconte l'histoire d'une relation épistolaire entre deux personnes très différentes : Mary Dinkle, une fillette de 8 ans joufflue et solitaire, vivant dans la banlieue de Melbourne, en Australie, et Max Horovitz, un Juif obèse de 44 ans, atteint du syndrome d'Asperger et habitant dans la jungle urbaine de New York. Mary et Max est un parcours à la fois hilarant et poignant à travers l'amitié, l'autisme, la taxidermie, la psychiatrie, l'alcoolisme, l'origine des bébés, l'obésité, la cleptomanie, les différences sexuelles, la confiance, l'accouplement des chiens, les différences religieuses, l'agoraphobie et bien d'autres surprises de la vie. Date de diffusion : 15 août 2014 Production : Screen Australia, SBS, Melodrama Pictures Ltd., Film Victoria Pays : Australie Réalisation : Adam Elliot Comédiens : Toni Collette, Philip Seymour Hoffman, Eric Bana

Dis-moi Elliot Avec des enfants autistes - Eza - 21 jours - Émissions - TV5 Jeudi 2 octobre 2014 | 21h00 EN REDIFFUSION : Samedi 4 octobre 2014 à 19h00 | Lundi 6 octobre 2014 à 13h00 | Jeudi 9 octobre 2014 à 08h30 Une des grandes joies d’être parent est de voir son enfant apprendre à communiquer par le regard, les sourires, puis par les mots. Cette communication, qui s’installe naturellement entre parent et enfant, ne sera peut-être jamais possible pour les parents dont un enfant est atteint d’autisme, un trouble qui touche actuellement 1 enfant sur 100 au Québec. Pour comprendre la réalité de ces familles, Eza Paventi vivra pendant 21 jours le quotidien de Johanne et Steve, parents de deux enfants autistes âgés de 11 et 9 ans. L’autisme est un trouble qui affecte particulièrement la communication et les relations interpersonnelles à différents niveaux pour chaque enfant, comme si leur cerveau était connecté différemment.

Vieux autistes : de la nécessité du diagnostic à la reconnaissance et réintégration dans la dignité – L'AutistoÏde am Selon une représentante de l’association Autisme France, près de 90% des adultes autistes ne sont pas diagnostiqués. Ces autistes, improprement diagnostiqués sous diverses pathologies plus ou moins fantaisistes, sans déficience intellectuelle et trop proches des limites supérieures du spectre pour avoir pu accéder à un diagnostic, vivent dans l’ombre, souvent exclus, rejetés, relégués, oubliés. Certains, les plus âgés, n’ont sans doute jamais entendu le mot « autisme » de leur vie, et pour plus encore d’entre eux, le mot « autisme » n’a jamais été évoqué les concernant. Certains ont pu vivre à l’abri, protégés par leur environnement familial (femmes pour la plupart), intégrés dans des entreprises (hommes pour la plupart), retraités « heureux » issus des trente glorieuses, époque où il était encore possible de travailler et prospérer malgré des difficultés dans les interactions sociales. Reconnaissance : être reconnu tel qu’on est, de la façon la plus juste qui soit. et de la Merci.

I. Troubles comportementaux et nerveux | Daniel TAMMET, Autiste de Génie Les autistes de syndrome Asperger ont un avantage qualitatif dans les interactions sociales car dans leur esprit, il n’existe pas de sexisme, de "age-isme" ou de biais culturels. Ils possèdent la capacité de prendre les autres tels qu’ils sont. Et ils s’occupent souvent de ceux qui ont un développement atypique. Les Aspergers disent ce qu’ils pensent vraiment quel que soit le contexte social ou leurs convictions personnelles. D’autre part, les autistes du syndrome Asperger ont une volonté déterminée de rechercher la vérité, ils mènent des conversations exemptes de sens caché ou de motivations inavouées et ont un vocabulaire développé tout comme un grand intérêt pour les mots. De plus, les autistes Aspergers possèdent une perspective originale, parfois unique, dans la façon d’aborder les problèmes. Kim Peek, un autiste Asperger Finalement, ils détiennent une probabilité plus élevée que la population générale de faire des études supérieures grâce à leur capacité d’intelligence.

Handissimo - la 1e plateforme collaborative pour les familles d’un enfant avec handicap Trouvez une solution à votre handicap Autisme : l'appli qui aide les aidants Comment se comporter face à une personne autiste ? Alors que les organismes de prise en charge et d’accompagnement font encore cruellement défaut en France, une équipe bordelaise vient de créer Tsara, un jeu video pédagogique («serious game») qui vise à donner quelques clés sur la façon de se comporter face à des personnes - enfants ou adultes - atteintes de troubles du spectre de l’autisme. Alors qu’on estime aujourd’hui qu’un enfant sur 150 souffre de troubles autistiques, la question concerne bien plus que les seuls parents : Proches, enseignants, professionnels de santé non spécialistes, collègues de travail... Entièrement gratuitTsara est en fait une appli disponible gratuitement pour le plus grand nombre (ou en version web). Sous la forme de scénarios animés, elle simule des situations courantes dans lesquelles il faut accompagner Adam, un jeune autiste : à l’école, chez le dentiste, dans un magasin... www.tsara-autisme.com

Related: