background preloader

La prévention et la lutte contre la violence

La prévention et la lutte contre la violence
La création d’une délégation ministérielle en charge de la prévention des violences en milieu scolaire, la mise en place des assistants de prévention et de sécurité (APS), l’inclusion dans la nouvelle formation initiale des personnels de modules de gestion des conflits, la volonté de faire de l’amélioration du climat scolaire un des axes de la refondation de l’École afin d’offrir à tous des conditions d’apprentissages sereines dans une école citoyenne, sont autant d’actions déjà menées qui témoignent de la détermination du ministère de l’éducation nationale à améliorer le climat scolaire en impliquant l’ensemble de la communauté éducative : élèves, personnels mais aussi parents, associations et collectivités territoriales. Enjeux "Améliorer le climat scolaire permet refonder une École sereine et citoyenne en redynamisant la vie scolaire et en prévenant et en traitant les problèmes de violences et d’insécurité"Un climat scolaire positif permet : Redonner du sens aux sanctions scolaires

http://www.education.gouv.fr/cid2765/la-prevention-et-la-lutte-contre-la-violence.html

Related:  Echec scolaire?Lutte contre la violence scolaire et le harcèlementUE6

Béatrice Mabilon-Bonfils: Face à la violence scolaire, la pédagogie? Quelques jours après la rentrée scolaire, la violence scolaire est à nouveau au cœur de l'actualité : plusieurs agressions envers des enseignants à Bordeaux, à Poitiers... Ces faits de violence, aussi condamnables soient-ils, sont un défi à notre intelligence collective. Il nous faut les penser par-delà leurs circonstances particulières et au-delà de leur suite judiciaire. La violence scolaire fonctionne comme un argumentaire-écran qui masque des impensés collectifs. Notre Ecole est en souffrance : à la souffrance des enseignants en doute dans la construction incertaine de leur professionnalité répond celle - plus invisible, moins étudiée- des élèves. Cette invisibilisation de la souffrance scolaire des élèves tient à son caractère probablement socialement inédit, renvoyant à l'incapacité de l'Ecole à fonder un ordre opérationnel compatible avec les mutations sociales contemporaines.

Stop la violence! : le serious game contre le harcèlement au collège 10 %. C'est le nombre de collégiens français qui subiraient du harcèlement dans les établissements de formation et sur Internet. Conséquemment, ces situations de détresse causent de l'absentéisme, du stress, de la dépression et d'autres effets néfastes sur les jeunes de l'Hexagone. Afin de les sensibiliser à cette sombre réalité et pour donner des outils aux enseignants souhaitant aborder ce thème, un jeu sérieux en ligne est disponible depuis la rentrée 2014 : "Stop la violence!" Dans ce jeu, le joueur devient une élève qui enquête sur 3 mystères concernant des camarades. Des actes de violence fortement concentrés sur une minorité d'établissements Auteur : Benjamin Beaumont, Depp B3 L'essentiel Les faits de violence sont peu nombreux dans les lycées d'enseignement général et technologique et les lycées polyvalents (5,6 pour 1 000 élèves). Ils sont beaucoup plus fréquents dans les collèges (15,3 incidents pour 1 000 élèves) et surtout les lycées professionnels (24 incidents pour 1 000 élèves).

Violence Scolaire - CPE et Vie Scolaire L’introduction à la Note d’information prévient: on peut expliquer la légère augmentation des faits signalés (en 2009-2010, 11,2 incidents pour 1 000 élèves, et en 2010-2011, 12,6 incidents pour 1 000 élèves) par trois modifications majeures apportées à l’enquête SIVIS: - extension de l’échantillon: il a été multiplié par 6 et concerne aujourd’hui 6300 établissements. - extension des faits observés: consommation d’alcool, suicide et tentative de suicide sont de nouveaux faits repérables. - mensualisation des réponses: l’enquête était auparavant trimestrielle. En même temps, cette moyenne chiffrée A voir aussi:

Indochine : le clip choc - Musique - 02/05/2013 Attention ! Ames sensibles s'abstenir. Le nouveau clip d'Indochine, « College Boy », deuxième single de l'album paru le 11 février, est un électrochoc. Journée du refus de l'échec scolaire Pourquoi avoir érigé la lutte contre le décrochage scolaire en « grande cause régionale » ? En France, entre 150 000 et 200 000 jeunes sont concernés chaque année par le décrochage scolaire. Ce phénomène est grandissant, notamment en Île-de-France.

Le ressenti du harceleur Quand un jeune ou un groupe en maltraite un autre, il peut éprouver de la jubilation ou de la haine et avoir parfois le sentiment d’être supérieur. Mais pourquoi a-t-on besoin de se sentir supérieur en agressant ? Serait-ce pour masquer un sentiment d’infériorité ? Pourquoi peut-on en arriver à détester quelqu’un qui ne nous a rien fait au point d’avoir besoin de se défouler sur lui ? Actualités - Guide sur le climat scolaire et médiation par les pairs à l'école primaire Un guide en 7 axes Le guide sur le climat scolaire constitue un vade-mecum pour tous ceux qui veulent améliorer la vie d'une école. L'approche se veut globale et associe la lutte contre les violences, l'organisation des partenariats, le développement de pédagogies de coopération. L'objectif : améliorer le bien-être des élèves et des enseignants. Pour chacun des axes, le guide propose une définition de l'axe, les résultats de la recherche dans ce domaine, et des pistes de mise en œuvre. Axe 1 : Stratégie d'équipe

A quoi ont servi les Etats généraux ? Par François Jarraud Réunis pompeusement dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne, les 7 et 8 avril, les Etats généraux de la sécurité à l'école (EGSE) ont accueilli des experts renommés et les cadres de l'Education nationale, ministre inclus. Le 7 avril tout le monde a écouté les experts parler éducation et prévention. Le lendemain le ministre a repris la main pour annoncer les mesures sécuritaires avancées par le président de la République avant les Etats généraux. Depuis N Sarkozy a confirmé vouloir des sanctions "automatiques" pour les élèves absentéistes. A quoi ont-ils servis ?

Transgenre Je suis transgenre et j’aime cette image. Cette photographie de source inconnue nous rappelle que personne ne peut dire en regardant quelqu’un ce qu’il se passe dans sa tête ou ce qu’il a traversé dans sa vie ou ce qu’il envisage de faire demain. et encore moins juger ou fouiller le contenu de sa culotte. Une personne transgenre ou travesti n’est pas “identifiable” par un ensemble de stéréotypes. Tout comme bien peu de transgenres ressemblent à l’image stéréotypée que vous avez à l’esprit en lisant ces quelques lignes. Ce que nous voyons n’est pas pertinent car cette image n’est pas notre perception mais celle de la personne qui se tient devant le miroir. La personne qui se regarde dans le miroir se voit telle qu’elle se ressent vraiment à l’intérieur.

Related: