background preloader

Lutte contre le harcèlement scolaire

Lutte contre le harcèlement scolaire
Related:  Le harcelement

Que faire si votre enfant est harcelé à l'école ? Par Tatiana Lissitzky Mis à jour le , publié le Coups, insultes, moqueries, harcèlement en ligne… Ces violences à répétition touchent près d'un enfant sur dix en primaire et au collège, avec des conséquences parfois dramatiques. Trop souvent, les parents se sentent démunis face à la souffrance de leur enfant. 1Détecter une victime de harcèlement "Le harcèlement prend plusieurs formes, mais il est toujours animé par le désir d'humilier l'autre, par des agissements intentionnellement agressifs et répétitifs", indique Nicole Catheline, pédopsychiatre au centre hospitalier Laborit de Poitiers et auteur de Harcèlements à l'école. Plusieurs signes peuvent alerter sur le mal-être ou la souffrance d'un enfant. Mais parfois, le mal-être se manifeste par de petites choses qui semblent anodines aux yeux des adultes. Attention, toutefois, aux idées reçues. 2Adopter le bon comportement face à son enfant L'essentiel est d'instaurer un dialogue fondé sur la confiance. 3Alerter le milieu scolaire

Prévention des violences : Conférence intitulée « Apprendre, se tromper, recommencer… se sentir en sécurité » Prévention des violences : Daniel Favre, PU de l’Université de Montpellier inaugure un cycle de travail sur le statut de l’erreur dans l’apprentissage avec une conférence intitulée : « Apprendre, se tromper, recommencer… se sentir en sécurité ». le statut de l’erreur dans l’apprentissage : L’Académie de Versailles a mis en place un dispositif de formation original pour les réseaux de l’éducation prioritaire. L’idée est d’accompagner les équipes dans les réseaux d’écoles et les collèges par des chercheurs. Le climat scolaire a été choisi comme thème prioritaire. Il a été pris sous l’angle de la prévention des violences en identifiant tous les facteurs. Les podcasts de la conférences du Lycée Corot, le 17 octobre 2012 sont en ligne : accès aux podcasts Document (pdf) d’accompagnement.

Traitée de "pute", de "boloss" : Marion, 13 ans, s'est suicidée Ce mercredi matin, Marion voulait rester au lit. Après le petit déjeuner, elle est remontée dans sa chambre. La veille, déjà, elle se disait " fatiguée" afin d'échapper aux dernières heures de cours. Au retour de son travail, sa mère l'avait trouvée "pâlotte" sans s'inquiéter davantage. Les petits maux, de ventre, de tête, de coeur... éclosent bien souvent à l'adolescence. Silence encore quand Nora Fraisse, soudain prise de panique, est rentrée précipitamment chez elle vers 13h30, laissant la voiture en marche avec ses petits à l'intérieur. "Ma vie a basculé. Le lendemain, en première page, "le Parisien" relate le drame. Merci, votre inscription a bien été prise en compte. Le même jour, les parents Fraisse entendent sur France 3 une femme, directrice adjointe de l'académie de Versailles, indiquer que : "Marion était devenue le souffre-douleur de quelques-uns... "Pour nous, c'est désormais évident. Sa douleur l'emporte et la porte. "Laissez-les tranquilles. Un si long silence...

Harcèlement à l'école : "Les adultes doivent protéger, pas interdire" Actualité > Société > Harcèlement à l'école : "Les adultes doivent protéger, pas interdire" Harcèlement scolaire : une élève de 6e au collège George-Sand de Béthune témoigne - Béthune Jusque là tout allait bien. Florence (*) se plaisait au collège George-Sand : 12 ans et depuis cinq mois qu’elle a quitté sa petite école de Fouquereuil pour entrer en 6e, l’impression de ne plus faire partie des « petits ». « Ce que je prèfère, c’est le sport » mais elle ajoute être première en anglais. Matin et soir, elle prend le bus et rejoint le groupe de copines qu’elle s’est constitué. « Le midi, je mange à la cantine. » Elle raconte ça d’un air à moitié bien dans ses baskets. Un mois que ça dure et là, c’est sa mère qui prend le relais. « Elle a voulu un compte Facebook. Elle aura 13 ans dans 6 mois alors on a accepté. » Double tranchant des réseaux sociaux : en cliquant de ci de là, elle tombe sur le statut d’une autre élève. Laquelle se réjouit d’une bonne partie de rigolade avec deux autres filles. « On n’est pas amies sur Facebook mais j’ai cliqué J’aime. » Erreur. Bête et méchant « Elle hurle dans son sommeil » (*) Prénom d’emprunt.

Contre le cyberharcèlement, l’Éducation nationale mise sur la prévention Vincent Peillon, le ministre de l’Éducation nationale, a lancé hier matin une campagne intitulée « Agir contre le harcèlement à l'École ». Pour l’occasion, huit mesures ont été dévoilées, dont une vise tout particulièrement les cas dits de cyberharcèlement (via les réseaux sociaux, les téléphones portables...). Explications. L’Éducation nationale diffuse des clips sur le thème "Et si on s’parlait du harcèlement ?" C’est donc un « guide de prévention de la cyberviolence entre élèves » (PDF) qu’a présenté hier le ministre de l’Éducation nationale. La Rue de Grenelle met en avant le chiffre de 40 % des collégiens et des lycéens qui déclarent avoir été victimes de cyberviolence au moins une fois pendant l’année scolaire. Mais que faire contre la cyberviolence ? Sensibilisation et prévention Ensuite, en classe, les élèves sont sensibilisés au phénomène - en fonction de leur niveau - dans le cadre de l’enseignement d’éducation aux médias. Sanctions internes ou judiciaires Xavier Berne

Mobilisons-nous contre le harcèlement L'édition 2018 a remporté une fois encore un succès remarquable avec la participation de plus de 36 000 élèves scolarisés dans plus de 1 300 écoles et établissements scolaires ainsi que plus de 1 900 membres du personnel scolaire de toutes les académies. En tout, près de 1 330 projets, affiches et vidéos marquantes accompagnées de plans de prévention des violences, ont été réalisés cette année dans toute la France et les Outre-mer Un prix pour lutter contre le harcèlement à l'école Le prix « Non au harcèlement » offre aux élèves et aux équipes pédagogiques et éducatives l'opportunité de débattre en classe de la problématique du harcèlement et du cyberharcèlement, afin de mieux cerner les enjeux, et ainsi, de prévenir plus efficacement les risques liés à ces violences. Pour participer, les élèves doivent envoyer la production réalisée en groupe ainsi que leur projet au référent harcèlement de leur académie. Une cérémonie officielle de remise des prix nationaux aura lieu en mai 2019.

Cyber-harcèlement scolaire: "Les réseaux sociaux désinhibent les utilisateurs" Cela n'arrive pas qu'aux autres. 40% des élèves de collèges et lycées déclarent avoir déjà été victimes d'une agression sur internet, 6% de manière régulière, selon l'essai de Catherine Blaya, Les ados dans le cyberespace, paru en mai 2013. Afin de lutter contre l'effet "caisse de résonance" des réseaux sociaux, une campagne est lancée lundi contre le cyber-harcèlement. Elle est pilotée par l'ONG BICE (Bureau international catholique de l'enfance), l'association française e-Enfance, l'Union nationale lycéenne et le Syndicat général lycéen. Une pétition a été mise en ligne sur le site du BICE. 10 000 signatures sont espérées, un peu moins de 800 avaient déjà été récoltées lundi après-midi. "Il y aura toujours une quantité incompressible de comportements humains que l'on ne pourra pas changer -on ne modifiera pas certaines tendances naturelles [à la cruauté] de l'adolescent-, mais nous croyons qu'il est possible de fédérer contre ces pratiques", estime Justine Atlan.

Related: