background preloader

MENE1233197C

MENE1233197C
Les assistants chargés de prévention et de sécurité (APS) sont mis en place afin d'augmenter, dès la rentrée scolaire 2012, le nombre des adultes présents dans les établissements scolaires les plus exposés aux phénomènes de violence et dont le climat nécessite d'être particulièrement amélioré. 1. 2. Choix des établissementsL'enquête Sivis 2010-2011 fait apparaître qu'un peu plus de la moitié des incidents déclarés concerne 10 % des établissements du second degré, et que 5 % d'entre eux concentrent plus du tiers des incidents.À partir de ce constat, il convient d'affecter, dès la rentrée 2012, 500 emplois d'APS dans les établissements du second degré que vous jugerez les plus exposés. 3. 4. 5. 6. Pour le ministre de l'éducation nationale et par délégation, Le secrétaire général, Jean Marimbert Le directeur général de l'enseignement scolaire, Jean-Michel Blanquer Annexe 2Cahier des charges de la formation des assistants chargés de prévention et de sécurité 1. 2. 3. 4. 5. 6. Related:  la violence scolaire

MENE1222101A Article 1 - Le cahier des charges prévu à l'article L. 625.1 du code de l'éducation est précisé dans l'annexe jointe au présent arrêté. Article 2 - L'arrêté du 19 décembre 2006 portant cahier des charges de la formation des maîtres en institut universitaire de formation des maîtres et l'arrêté du 2 juillet 1991 relatif au contenu des formations organisées par les instituts universitaires de formation des maîtres et à leur validation sont abrogés. Article 3 - Le secrétaire général, le directeur général de l'enseignement scolaire, le directeur général pour l'enseignement supérieur et l'insertion professionnelle sont, chacun en ce qui le concerne, chargés de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française. Fait le 15 juin 2012 I. II.

Bulletin officiel n°25 du 19 juin 2003 - encart 1 - Textes de référence 2 - Contrats-types Texte adressé aux rectrices et recteurs d’académie ; aux inspectrices et inspecteurs d’académie, directrices et directeurs des services départementaux de l’éducation nationale ; aux chefs d’établissement d’enseignement du second degré ; aux directrices et directeurs d’école La loi n° 2003-400 du 30 avril 2003 prévoit la possibilité de recruter des assistants d’éducation pour exercer des fonctions d’assistance à l’équipe éducative notamment pour l’encadrement et la surveillance des élèves et l’aide à l’accueil et à l’intégration scolaire des élèves handicapés. I - Fonctions des assistants d’éducation L’article L. 916-1 du code de l’éducation prévoit que les assistants d’éducation sont recrutés pour exercer des fonctions d’assistance à l’équipe éducative notamment pour l’encadrement et la surveillance des élèves, y compris en dehors du temps scolaire. Annexe 1 Annexe 2 haut de page

Sécurisation des établissements scolaires et suivi de la délinquance - MENE0922207C - Ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche Lieu par excellence de transmission des savoirs et d'apprentissage des valeurs de la République, l'école doit assurer aux élèves et à la communauté éducative un cadre structurant et protecteur, garant de l'égalité des chances. L'école n'échappe pas aux formes nouvelles de délinquance. Ceux qui y travaillent comme ceux qui la fréquentent en sont trop souvent les premières victimes. Intrusion en bandes, introduction et utilisation d'armes dans l'enceinte scolaire ou à sa proximité immédiate, agression violente à l'égard des personnels et des élèves sont des faits de délinquance qui perturbent l'ordre scolaire et fragilisent les établissements touchés. C'est pourquoi, afin de prévenir et de lutter efficacement contre ces faits particulièrement graves, il est nécessaire de donner un nouvel essor aux politiques partenariales engagées entre le ministère de l'Éducation nationale et le ministère de Intérieur, de l'Outre-Mer et des Collectivités territoriales. 5 - Le suivi de la délinquance Annexe

Académie d'Amiens - Education et vie scolaire - La circulaire 82-482 sur la fonction de conseiller principal d’éducation Rôle et conditions d’exercice de la fonction des conseillers d’éducation et des conseillers principaux d’éducation. L’évolution du système éducatif et la nécessité de tenir compte des données et orientations nouvelles de la vie éducative au sein des établissements conduisent à définir à nouveau le rôle que doivent assumer les conseillers d’éducation et les conseillers principaux d’éducation et les conditions d’exercice de leurs fonctions. Tel est l’objet de la présente circulaire, qui remplace la circulaire n°72-222 du 31 mai 1972. Les responsabilités des conseillers principaux et conseillers d’éducation s’inscrivent dans la perspective de la mission éducative de l’établissement scolaire : tout adulte membre de la communauté scolaire, à quelque titre que ce soit, participe à cette mission par les responsabilités qu’il exerce (pédagogie, administration, entretien, gestion, documentation, orientation, animation culturelle, etc). Ces responsabilités se répartissent en trois domaines :

2013-595 du 8 juillet 2013 d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école de la République La loi d'orientation et de programmation constitue une étape majeure de la refondation de l'école, qui a été érigée en priorité par la nation. Elle doit être complétée par de nombreuses autres actions qui relèvent de réformes et de dispositions non législatives.Le rapport annexé à la présente loi vise à présenter l'ensemble des orientations et des chantiers engagés au service de la réussite de ce grand dessein éducatif. La refondation de l'école de la République : objectifs et moyens L'avenir de la jeunesse, le redressement de notre pays, son développement culturel, social et économique dépendent largement de notre capacité collective à refonder l'école de la République. Améliorer les résultats et renforcer l'équité de notre système éducatif pour les élèves et pour le pays : Le système éducatif français ne manque pas d'atouts et a montré, dans le passé, sa grande capacité de mobilisation et d'évolution mais, depuis près de vingt ans, notre école ne progresse plus.

Bulletin officiel n°45 du 7 décembre 2006 PROTECTION DU MILIEU SCOLAIREComité d’éducation à la santé et à la citoyenneté (CESC)NOR : MENE0602019C RLR : 552-4 ; 505-7 CIRCULAIRE N°2006-197 DU 30-11-2006 MENDGESCO B3-1 Texte adressé aux rectrices et recteurs d’académie ; aux inspectrices et inspecteurs d’académie, directrices et directeurs des services départementaux de l’éducation nationale ; aux chefs d’établissement. 1 - Les missions L’évolution de la société, la volonté de mieux faire partager les valeurs de solidarité, de respect mutuel et de laïcité nécessitent que soit résolument mise en place, poursuivie, ou renforcée une véritable éducation à la citoyenneté de tous les élèves, mobilisant l’ensemble des acteurs de la communauté scolaire.Cette exigence se traduit clairement dans les quatre missions définies à l’article 30-4 du décret du 30 août 1985 modifié. 2 - Les domaines concernés 3 - La méthodologie 4 - La composition du CESC Le CESC, présidé par le chef d’établissement, s’inscrit dans le pilotage de l’établissement.

Académie d'Amiens - Recruter - Offres d'emploi - Devenir assistant d'éducation/auxiliaire de vie scolaire Les assistants d'éducation / auxiliaire de vie scolaire, exercent dans les écoles primaires et les établissements publics du second degré les fonctions suivantes : encadrement et surveillance des élèvesaide à l'accueil et à l'intégration des élèves handicapésaide à la prévention de l'illettrisme en cours préparatoiresaide à l'utilisation des nouvelles technologies (aide à la documentation, accès aux technologies de l'information et de la documentation)participation aux activités éducatives, sportives, sociales et culturelles. Les assistants d'éducation / auxiliaire de vie scolaire, sont recrutés sur des contrats de droit public. Ces contrats sont conclus pour une durée maximale de trois ans, renouvelables dans la limite d'un engagement maximal de six ans. Le contrat peut-être établi pour un mi-temps ou un temps complet. Lors de leur inscription en ligne, les candidats auront à faire plusieurs vœux quant au lieu de leur affectation. Vous vous connectez pour la 1ère fois :

Les textes fondateurs Le domaine de l'éducation est régi par des principes fondamentaux dont certains sont formulés dans la Constitution de la République, d'autres par la loi. L'ensemble des textes réglementaires concernant l'éducation sont réunis dans le code de l'éducation. Le préambule de la Constitution de la Ve République déclare que "la Nation garantit l'égal accès de l'enfant et de l'adulte à l'instruction, la formation professionnelle et à la culture", réaffirmant ainsi les principes d'égalité des chances, de droit à la formation et l'obligation faite à l'État d'organiser un enseignement public selon les principes de gratuité et de laïcité. Les grandes lois en vigueur À ce titre ont été prises les grandes lois suivantes, toujours en vigueur aujourd'hui : Les lois plus anciennes Parmi les lois plus anciennes, on peut citer les plus remarquables, encore applicables aujourd'hui dans certaines de leurs dispositions : Les plans pour l'éducation Le code de l'éducation

Violences en milieu scolaire, un réel fléau Événementiel Quatre ans après l’instauration d’une Journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire, des élèves sont aujourd’hui encore en France victimes de pratiques intolérables. Moqueries, rumeurs, insultes, menaces, participation à des jeux parfois dangereux sous la contrainte, discriminations, racket, violences physiques ou sexuelles, des mots forts qui représentent hélas, pour certains, une triste réalité. Face à ce constat et pour lutter contre toutes les formes de violences scolaires, Réseau Canopé s’associe ce jeudi 7 novembre à la campagne de sensibilisation du ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse et aux différentes actions de lutte contre le harcèlement scolaire. Prévenir la violence Les violences scolaires sont multiples et revêtent plusieurs formes selon l’âge et le sexe des enfants. Oser en parler, une vidéo de sensibilisation contre le harcèlement à destination des élèves de cycle 2. Identifier les conflits Les Incivilités en milieu scolaire.

Le guide juridique du chef d'établissement Seules sont accessibles les fiches ayant déjà fait l'objet d'une actualisation : fiches 2, 3, 4, 5, 7, 8, 13, 14, 18, 21, 27, 30, 31, 34, 39 et 43. Le service public de l'éducation Fiche 1 - Le service public de l'éducation : les principes Les organes de l'établissement Fiche 2 - L'établissement public local d'enseignement : un établissement public administratif (mise à jour : juin 2008) Fiche 3 - Le conseil d'administration (mise à jour : février 2009) Fiche 4 - La commission permanente (mise à jour : février 2009) Fiche 5 - Le chef d'établissement (mise à jour : septembre 2009) Fiche 6 - Le gestionnaire Fiche 7 - Le conseiller principal d'éducation (mise à jour : juin 2008) Fiche 8 - L'agent comptable (mise à jour : juin 2009) L'administration et la gestion Fiche 9 - Le règlement intérieur de l'établissement Fiche 10 - Les actes administratifs de l'établissement public local d'enseignement Fiche 11 - Le budget de l'établissement public local d'enseignement Fiche 12 - Les personnels enseignants

Plan de lutte contre les violences scolaires | Ministère de l'Education Nationale et de la Jeunesse Le respect d'autrui est une condition du bonheur collectif et de l'épanouissement de chacun. À ce titre, l'école en fait un savoir fondamental. Comme les autres savoirs, le respect d'autrui s'apprend d'abord par les enseignements dispensés par les professeurs, ensuite par une éducation quotidienne qui passe par le respect des règles élémentaires de civilité et du règlement intérieur. Chaque agression, chaque insulte, chaque incivilité doit être signalée et sanctionnée. Il ne saurait être transigé avec ce principe, a fortiori si ces actes sont dirigés contre un représentant de l'autorité publique, qu'il soit professeur ou personnel de l'éducation nationale. L'institution scolaire doit poursuivre son travail de prévention mais aussi apporter des réponses concrètes et efficaces pour répondre à ces situations et prendre en charge les élèves poly-exclus. 1. a. Chaque incident fait l'objet d'un signalement et d'un suivi. b. c. Après une exclusion, une période probatoire est instaurée. d. 2. 3.

Related: