background preloader

Traitée de "pute", de "boloss" : Marion, 13 ans, s'est suicidée

Traitée de "pute", de "boloss" : Marion, 13 ans, s'est suicidée
Ce mercredi matin, Marion voulait rester au lit. Après le petit déjeuner, elle est remontée dans sa chambre. La veille, déjà, elle se disait " fatiguée" afin d'échapper aux dernières heures de cours. Au retour de son travail, sa mère l'avait trouvée "pâlotte" sans s'inquiéter davantage. Les petits maux, de ventre, de tête, de coeur... éclosent bien souvent à l'adolescence. Nora Fraisse a simplement suggéré à sa fille de ne pas rester dans le noir, puis elle a déposé le téléphone de la maison près de l'oreiller, pour pouvoir la joindre. Silence encore quand Nora Fraisse, soudain prise de panique, est rentrée précipitamment chez elle vers 13h30, laissant la voiture en marche avec ses petits à l'intérieur. "Ma vie a basculé. Le lendemain, en première page, "le Parisien" relate le drame. Le même jour, les parents Fraisse entendent sur France 3 une femme, directrice adjointe de l'académie de Versailles, indiquer que : "Marion était devenue le souffre-douleur de quelques-uns...

http://tempsreel.nouvelobs.com/l-enquete-de-l-obs/20131114.OBS5469/traitee-de-pute-de-boloss-marion-13-ans-s-est-suicidee.html

Related:  Le harcelementdafonseca_groupe_droitHarcèlement

Mobilisons-nous contre le harcèlement L'édition 2014-2015 du prix «Non au harcèlement » a permis aux élèves de réaliser 813 projets collectifs de l'école primaire au lycée en passant par les structures péri et extrascolaires. Un prix pour lutter contre le harcèlement à l'école Le prix "Non harcèlement" a pour objectif de donner la parole aux élèves et aux jeunes de 8 à 18 ans, qui devront produire un support de communication (affiche ou vidéo) accompagnant le projet de lutte contre le harcèlement qu'ils souhaitent mener dans le cadre du plan de prévention du harcèlement de leur établissement.

Internet, une aide précieuse à la fraude - Les causes de la cybercriminalité Avec l’avènement des Technologies de l’information et de la communication, de nombreuses formes de crimes sont apparues via internet et qualifiées de cybercriminalité. En effet, le réseau social est un moyen facilitant le partage d’informations pour les internautes mais engendrant souvent la présence et l’action de criminels et arnaqueurs. Il semble donc intéressant de se demander quelles sont les réelles failles d’internet pour pouvoir remédier à ce problème de société qu’est la cybercriminalité. Les réseaux sociaux facilitent le partage : Aujourd’hui, le partage sur internet constitue une des principales causes de la cybercriminalité. Événements et concours - Prix "Non au harcèlement" 2016-2017 L'édition 2015-2016 du prix «Non au harcèlement » a permis la mobilisation de 19 000 enfants et adolescent(e)s scolarisé(e)s dans plus de 600 écoles et établissements scolaires. Un prix pour lutter contre le harcèlement à l'école Le prix "Non harcèlement" a pour objectif de donner la parole aux élèves et aux jeunes de 8 à 18 ans, qui devront produire un support de communication (affiche ou vidéo) accompagnant le plan de prévention du harcèlement de leur établissement.

Cyber-harcèlement scolaire: "Les réseaux sociaux désinhibent les utilisateurs" Cela n'arrive pas qu'aux autres. 40% des élèves de collèges et lycées déclarent avoir déjà été victimes d'une agression sur internet, 6% de manière régulière, selon l'essai de Catherine Blaya, Les ados dans le cyberespace, paru en mai 2013. Afin de lutter contre l'effet "caisse de résonance" des réseaux sociaux, une campagne est lancée lundi contre le cyber-harcèlement. Elle est pilotée par l'ONG BICE (Bureau international catholique de l'enfance), l'association française e-Enfance, l'Union nationale lycéenne et le Syndicat général lycéen. Le lancement de cette campagne intervient la veille du Safer internet day ("Jour de l'internet plus sûr"), auquel participent mardi 30 pays européens. Selon Justine Atlan, présidente de e-Enfance, contactée par L'Express, "80% des élèves affirment avoir été témoins de cyber-harcèlement".

Les réseaux sociaux, proie facile des cybercriminels LE MONDE | • Mis à jour le | Par Joël Morio "Spams", "phishing", "malware", les intrusions malveillantes se multiplient sur Facebook, Twitter ou YouTube. Il n'y a pas que la vie privée qui peut être mise à mal sur les réseaux sociaux. L'utilisation de Facebook, Twitter, YouTube ou MySpace, pour ne citer qu'eux, peut réserver des mauvaises surprises pour le portefeuille de l'internaute.

RU-MEURS : le court-métrage touchant de la Providence de Cha... - Toute l'actu 24h/24 sur Lavenir.net «Kikoolol», voilà le nom du projet qui a animé la Providence de Champion durant plusieurs mois. L’objectif? Sensibiliser élèves, parents et professeurs sur le (cyber-)harcèlement à l’école. Que faire si votre enfant est harcelé à l'école ? Par Tatiana Lissitzky Mis à jour le , publié le Coups, insultes, moqueries, harcèlement en ligne… Ces violences à répétition touchent près d'un enfant sur dix en primaire et au collège, avec des conséquences parfois dramatiques. Le harcèlement scolaire peut aller du vol de goûter au passage à tabac, en passant par le racket et les violences sexuelles. Le ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon, a lancé, mardi 26 novembre, un plan de lutte contre ce fléau.

Protégeons nos enfants Les ordinateurs et Internet prennent aujourd’hui une place importante dans notre vie et dans celle de nos enfants. Selon le ministère de la justice des États-Unis, on évalue à 77 millions le nombre d’enfants et d’adolescents américains qui sont présentement branchés à Internet. Les jeunes passent du temps en ligne à envoyer des messages, clavarder, faire des recherches et surfer. Bien que la majorité de ces activités soient probablement inoffensives et enrichissantes, les parents doivent être au courant des dangers qu’elles présentent pour mieux protéger leurs enfants. Selon le FBI, les enfants et les adolescents peuvent devenir des victimes par l’entremise des sites de clavardage.

Après son suicide, ils rendent public le journal intime de leur fille victime de harcèlement scolaire ÉDUCATION - C'est un témoignage rare et tragique. Les parents d'Émilie, victime de harcèlement scolaire et qui s'est suicidée en janvier, ont donné l'autorisation de publier le journal intime de leur fille au journal La Voix du nord. On peut y lire des phrases terribles, typiques du mal-être dû au harcèlement scolaire. Ce journal a été découvert après le décès de la jeune fille.

Related: