background preloader

Sommes-nous tous égaux face au conflit ? Qu'en dit la théorie de l'attachement ?

Sommes-nous tous égaux face au conflit ? Qu'en dit la théorie de l'attachement ?
Sommes-nous tous égaux face au conflit ? Qu’en dit la théorie de l’attachement ? Un article rédigé par Marie-Noëlle de Theux-Heymans, Psychopédagogue, Formatrice d’adultes formée à la théorie de l’attachement, initialement publié en 2011, dans notre trimestriel. Dernièrement, j’ai eu l’occasion d’observer une classe d’enfants de maternelle durant leur récréation. Qu’il s’agisse de Paul, Marie, Chloé ou Aloys, ces enfants vivaient le même désaccord : utiliser le vélo. Une lecture de la situation via la théorie de l’attachement > La recherche de sécurité avant tout Parler d’attachement dans la théorie de l’attachement renvoie à une notion un peu différente du langage courant. > Rechercher la sécurité pour survivre Le nourrisson naît immature à la naissance. > Se construire une image du monde et de soi-même Lorsqu’il vit un stress, il active son « programme » d’appel. Cycle d’éveil et de la détente ou cycle de la confiance (Fahlberg, 1988 cité par Schoffield & Beek, 2006; Lemieux, 2004) Related:  Compétences psycho sociales

comment ne plus punir ? ne plus punir à cet avantage de ne plus vous mettre en porte à faux : plus de punitions , donc plus de menaces à mettre à éxécution ! et oui il faut voir le positif ! ne plus punir cela veut dire ne plus faire "marcher au baton " son enfant , cela veut aussi dire supprimer le coin ainsi que l'isolement . concretement comment fait-on ? déjà on comprend pourquoi la punition n'apporte rien , et peut meme etre néfaste à la relation : punir n'a pas pour effet de faire réfléchir l'enfant,au contraire cela lui donne du ressentiment envers nous. cela ne lui enseigne rien si ce n'est à l'éviter et donc à faire les choses en cachette . à la place du coin ou de l'isolement qui avaient une utilité lors de conflits entre enfants ou lorsqu'un enfant avait un comportement inadéquat (s'excitait , n'écoutait rien....) on peut décider : - d'ignorer (et donc on supprime le renforcement négatif ) -de proposer de réparer : si l'enfant commet une maladresse ou abime quelque chose par exemple .

Un outil « clé en main » pour prévenir la violence verbale La violence verbale (insulter, humilier, propager des rumeurs, menacer, etc.) est la forme la plus courante de violence à l’école. Pour s’attaquer à cette problématique, la prévention est de mise. Le guide « Mes paroles, j’y vois : pour une communication positive à l’école » contient des outils pédagogiques concrets s’adressant aux intervenants scolaires. Diffusé par le ministère de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (MEESR), ce document est un outil frugal et simple d’utilisation qui vise à encourager le développement de compétences relationnelles chez l’ensemble des acteurs du milieu scolaire. Le guide propose différentes activités pour les élèves de tous les niveaux (primaire et secondaire). Le déroulement et l’animation des activités sont décrits en détail et le matériel pédagogique est disponible en annexe du document. La violence à l’école : pistes pour offrir une formation continue de qualité Le sac à mots Invasions positives [Consultez le guide]

35 activités pour aider les enfants à mieux vivre les émotions 35 activités pour aider les enfants à mieux vivre les émotions Posted by Christine Klein on 10 août 2014 · 1 commentaire J’ai découvert hier ce petit livre dont le titre m’a immédiatement attiré le regard. Et parce que je suis en vacances, je me permets de prendre le dimanche pour un vendredi ou un samedi :) et de vous faire un bref billet pour cette rentrée des VI. L’auteur d’abord, Gilles Dierderichs est musicothérapeute, sophro-relaxologue et auteur compositeur. Il travaille avec des enfants au quotidien, ce qui explique sûrement la richesse et la variété des idées d’activités qu’il propose. 35 activités autour du thème des émotions, c’est ludique et inventif, j’ai hâte d’en essayer quelques-unes avec ma fille de 3 ans et avec mes jeunes clients ! J’aime beaucoup la conception avec toutes les petites icônes pour savoir si l’activité se faire en intérieur ou dehors, ou les deux, si l’enfant peut la faire seul, à deux, avec ses parents, avec des copains. Bref, j’adhère ! Like this:

Les 5C de l'addiction et l'addict-arbre (Laurent Karila) Dans son livre Addictions, dites-leur adieu ! , Laurent Karila propose le concept des 5C de l’addiction pour retenir les principales manifestations de l’addiction : Contrôle (perte de contrôle)Consommation (envie irrépressible de consommer)Compulsion (activité compulsive)Continu (usage continu)Conséquences (usage continu malgré les conséquences négatives) Laurent Karila, psychiatre addictologue, définit l’addiction comme une incapacité à se retenir de consommer. Une conduite addictive peut toucher tout un panel de comportement : consommation de substances licites (tabac, alcool, antalgiques…) ou illicites (cannabis, cocaïne, opiacés…); jeux d’argent ou de hasard; activités sportives; smartphones ou jeux vidéo; ou encore activité sexuelle. L’addiction est une maladie complexe car de nombreux facteurs doivent être présents en partie pour qu’il y ait installation d’une conduite addictive. Laurent Karila utilise l’image de l’addict-arbre pour expliquer l’addiction :

Les émotions + outils pédagogiques - Les émotions font partie intégrante du fonctionnement des humains. Elles imprègnent nos pensées, notre comportement et nos expériences, elles motivent nos décisions les plus importantes, elles constituent l’essence même des rapprochements sociaux et elles sont au cœur des processus culturels et de socialisation . Qu’est ce qu’une émotion ? Une émotion est une réaction physiologique à une situation. La verbalisation des émotions produit un effet apaisant sur le système nerveux des enfants mais des adultes aussi ! Vos propres émotions. Avez-vous déjà prêté attention à vos propres émotions ? Connaitre ses propres émotions avant de comprendre celles des autres. Les comportements des adultes influencent ceux des enfants, vous êtes un modèle pour l’enfant. Reconnaître et exprimer vos propres émotions est important, la capacité à réguler vos émotions est directement liée aux compétences sociales : ce que vous pensez des émotions peut influencer le bonheur futur de l’enfant. Les émotions de l’enfant.

Coup de stress: une solution A.T.O.M.I.Q.U.E Certaines situations pénibles qui déboulent sans prévenir déclenchent en nous un stress désagréable et invalidant, qui nous nécrose le citron en moins de temps qu’il n’en faut pour en presser un. Voici une solution imaginaire et atomique pour agir rapidement: l’anatomie d’un stress ponctuel pour mieux l’atomiser, car en désintégrant les noyaux qui ne donnent pas la pêche, on peut en tirer une sacrée énergie;) Souvenez-vous, nous avions évoqué l’intérêt de faire du stress un allié plutôt qu’un “ennemi” à “combattre”. Il s’agissait d’éviter de partir en guerre contre lui, selon l’infatigable et incontournable imagerie militaire qui colle à nos vies personnelles et professionnelles comme les défilés collent à nos 14 juillet. Voici donc un moyen nucléaire de traiter les coups de stress en allant y regarder de près – de très près, atomes obligent – ses constituants pour y trouver des solutions simples. Ou comment traiter les moments de stress en 8 points: A – Arrêtez tout ce que vous faites

8 réactions non punitives face aux comportements à problème Chaque fois qu’un enfant fait un geste ou a un comportement qui nous empêche de satisfaire un de nos besoins (besoin de calme, de silence, de respect, d’ordre…), ce comportement est inacceptable pour nous car il nous cause un problème. C’est donc à nous qu’appartient le problème. Dans son livre Éduquer sans punir, Thomas Gordon cite des exemples de problème appartenant aux parents : l’enfant fait du bruit quand le parent est au téléphone, il tape son frère avec des jouets, il joue quand ses parents sont pressés… Voici 8 réactions non punitives face aux comportements des enfants qui posent problème aux adultes tirées du livre Eduquer sans punir. Au delà des besoins physiques et physiologiques des enfants (faim, soif, envie de faire pipi, besoin de se dépenser et de bouger, sommeil, chaleur ou froid…), il existe des besoins affectifs forts chez les enfants. Les psychologues pour enfants parlent de la théorie de l’attachement. Thomas Gordon liste 8 avantages des messages-Je préventifs :

Le syndrome de l'imposteur : le comprendre pour le dépasser Dans son roman coach Le premier jour de ma nouvelle vie, Marie Laure Cuzacq aborde le sujet du syndrome de l’imposteur (étonnamment, après recherche, il semble ne pas y avoir d’équivalent féminin). Savoir profiter de ses réussites est en effet tout aussi essentiel que réagir constructivement à un échec. Or cela présuppose de reconnaître ses réussites et ses qualités à leur juste valeur (sans fausse modestie ni ego démesuré). Cela n’empêche en rien d’être dans une démarche de progression et d’apprentissage mais permet de générer des émotions positives et de savoir sur quels piliers s’appuyer en cas de difficultés. Le syndrome de l’imposteur est cette sensation de ne pas comprendre, voire de ne pas être d’accord, avec les compliments que les autres peuvent nous faire; de douter de nos compétence (même quand d’autres nous les attribuent volontiers). Le syndrome de l’imposteur touche en priorité les personnes avec une estime de soi faible et est souvent couplé à un état d’esprit pessimiste.

Mael Virat : Faut-il aimer les élèves ? "Monsieur, vous m'aimez pas". Mais faut-il marquer de l'affection aux élèves ? La tradition de l'école française serait à priori de dire non. Mael Virat n'est pas d'accord. Docteur en sciences de l’éducation, la polyvalence de son cursus universitaire en biologie, psychologie, philosophie, neuropsychologie et bien sur sciences de l’éducation, l’a conduit à orienter ses recherches sur la relation affective enseignant-élève. Et à lever le tabou : " il existe des centaines d’études, en psychologie de l’éducation, qui ont montré les nombreux effets positifs du lien affectif enseignant-élève". Il existe une controverse au sujet de la dimension affective dans les métiers de l’éducation. Parler d’un tabou est tout à fait approprié. Il y a donc vraiment un malaise quand on parle des « sentiments » à l’école… Une première explication vient de la place absurde que tient encore aujourd’hui la controverse instruction / éducation à l’école et dans les débats de société. La thèse de M Virat

Guide pratique | SOS homophobie Comment se défendre face à une discrimination ? une agression ? à un refus d'accès aux soins ? Conçu autour de 37 fiches pratiques, cet ouvrage couvre une large palette de situations juridiques expliquées en termes simples. Ce guide vise un large public, composé des personnes LGBT+ elles-mêmes, de leurs proches mais aussi, plus largement, les professionnel·le·s - juristes, DRH, personnels éducatifs... - susceptibles d'être confronté·e·s à ces situations de LGBTphobies ou d'accompagner des victimes. Cet ouvrage a bénéficié du concours financier de la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT (Dilcrah) et du soutien du Défenseur des droits. En plus de la version consultable en ligne ci-dessous, une version téléchargeable PDF est disponible :

Cap sur les droits de l'enfant Ce dossier pédagogique a pour objectif de permettre aux animateurs, enseignants, éducateurs, bénévoles de s’informer sur les principaux enjeux liés aux droits de l’enfant et de proposer les outils adaptés pour aborder la thématique avec le public. L’essentiel de la convention des droits de l’enfant Approche historique La construction de la convention Jusqu’aux révolutions en Amérique et en France, l’enfant est considéré comme la propriété de ses parents. Progressivement, l’attention nouvelle portée aux droits de l’Homme conduit les sociétés à s’interroger sur le statut de l’enfant. Après la seconde guerre mondiale, Eglantyne Jebb, Britannique et fondatrice de Save the Children Fund, élabore une charte pour les enfants et la présente à la Société des Nations. La Pologne propose un projet de convention des droits de l’enfant, inspirée par le courage du docteur Janusz Korczak. En 2015, 193 pays ont ratifié la convention. Les points clés de la convention Les 4 principes de la convention :

Fiches-outils pédagogiques téléchargeables Nous proposons un ensemble de fiches d’activités reproductibles, des outils pour apprendre à prévenir et à gérer positivement les conflits et ce, dans une démarche ludique favorisant la communication, le respect, l’autonomie, la coopération, etc. Cliquez sur le titre de la fiche pour la télécharger (PDF). Vivre ensemble (activités pour apprendre à se connaître et jeux de coopération) Qui suis-je ? Comprendre (activités pour comprendre les émotions et le conflit) Le Petit Poilu : « Chasse au trésor des émotions ». Communiquer (activités pour apprendre différentes manières de s’exprimer et d’écouter) Ce que tu penses, ce que je pense. Agir (activités de négociation, de médiation, créativité…)

Des outils pour travailler sur les émotions. - Ma classe d'ados autistes. Voici un exemple de séquence, qu'il faut bien sûr adapter en fonction de chacun. Objectifs : 1°) Apprendre à reconnaître les émotions des autres (sur les visages). 2°) Savoir quand on éprouve quelle émotion. 3°) Savoir exprimer ses émotions. Ce que je constate : L’élève a des difficultés majeures à reconnaître, interpréter et reproduire des expressions émotionnelles et donc, plus généralement, à partager des états émotionnels de façon ajustée et adéquate avec les autres. (cela ne veut absolument pas dire qu'il ne ressent pas d'émotion : voir Le témoignage de Josef Schovanec) Je peux penser que : Une séquence de travail spécifique sur les émotions aidera cet élève à avoir des comportements plus adaptés : ses relations sociales et sa façon de communiquer avec les autres progresseront grâce au contrôle de ses émotions. Ce travail peut paraître inutile, mais les élèves avec autisme ont des besoins spécifiques en ce qui concerne les habiletés sociales (voir Les émotions. ). Ce que je peux faire : S.

Des ressources pour diminuer l’anxiété de la rentrée et soutenir la persévérance | Carrefour éducation Avec la rentrée scolaire, les jeunes vivent un gros changement dans leur routine. Pour certains, ce changement fait du bien. Pour d’autres, le retour en classe comporte son lot de tourments et ils peuvent démontrer des signes d’anxiété pouvant diminuer leurs chances de réussite. Un organisme qui a pour mission de favoriser la persévérance scolaire est le PRÉCA, les Partenaires pour la Réussite Éducative en Chaudière-Appalaches. Impliqués activement dans les Journées de la persévérance scolaire, ils offrent des ressources plus intéressantes les unes que les autres à ce sujet. Le 27 septembre, ils présenteront le webinaire L’anxiété: mieux comprendre pour mieux agir donné par Julie Beaulieu, professeure à l’UQAR. Webinaires et conférences Tout au long de l’année, le PRÉCA offre gratuitement des webinaires ou conférences destinés aux acteurs en éducation sur différents sujets tels que Comment étudier? Espace Persévérance pour les régions de Chaudière-Appalaches Espace photo --Par Julie R.

Related: