background preloader

Enquete_ipsos_les_francais_et_le_harcelement_a_l_ecole_janv12.pdf

Related:  Internet et dangers

Lutte contre l'homophobie Le rôle de l’École L'École doit, pour la réussite éducative de tous, offrir un cadre protecteur : aux élèvesaux enseignantsà tous les acteurs intervenant en son sein Les conditions d'un climat scolaire serein doivent être instaurées pour favoriser le bien-être et l'épanouissement des élèves et de bonnes conditions de travail pour tous, conformément à la loi du 8 juillet 2013 d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école de la République. Pour y répondre, l'École se fixe des objectifs pédagogiques importants : l'apprentissage de la citoyenneté et de la vie communele respect des droits et des devoirs au sein de la communauté éducative Ces apprentissages passent par la lutte contre toutes les formes de discrimination, dont celles commises à raison de l'orientation ou de l'identité sexuelle, à l'encontre de personnes lesbiennes, gays, bi ou transsexuelles (LGBT). Une campagne nationale pour la prévention et la lutte contre le harcèlement Les partenaires associatifs

Harcèlement en ligne, pressions psychologiques Les cas les plus fréquents de sexting parmi les adolescents sont les cas où un jeune échange des images ou vidéos dévoilant son intimité avec son petit copain, sa petite copine comme preuve de son amour, ou suite à une demande qu'il ne sait refuser (si tu m'aimes, montre-moi...). Parmi les autres pratiques communes, on citera le phénomène des dedipix (voir article), l'envoie de textos assez crus, et la mise en ligne d'images explicitement sexuelles sur les réseaux sociaux. L'exposition de son corps à l'adolescente ne date pas d'hier et n'est pas forcément un problème en soi. Dans la plupart des cas, il s'agit pour les adolescents de s'assurer de l'approbation, l'admiration de l'autre (phénomènes de reconnaissance et réassurance) et en rapport à un corps qui se dessine, se transforme et pose souvent question. Malheureusement, le sexting, avec les commentaires graveleux ou négatifs qu'il peut susciter, aboutit exactement à l'effet inverse. 4) chantage, engrenage C'est l'actu fr.

Que faire si votre enfant est harcelé à l'école ? Par Tatiana Lissitzky Mis à jour le , publié le Coups, insultes, moqueries, harcèlement en ligne… Ces violences à répétition touchent près d'un enfant sur dix en primaire et au collège, avec des conséquences parfois dramatiques. Le harcèlement scolaire peut aller du vol de goûter au passage à tabac, en passant par le racket et les violences sexuelles. Le ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon, a lancé, mardi 26 novembre, un plan de lutte contre ce fléau. Trop souvent, les parents se sentent démunis face à la souffrance de leur enfant. 1Détecter une victime de harcèlement "Le harcèlement prend plusieurs formes, mais il est toujours animé par le désir d'humilier l'autre, par des agissements intentionnellement agressifs et répétitifs", indique Nicole Catheline, pédopsychiatre au centre hospitalier Laborit de Poitiers et auteur de Harcèlements à l'école. Plusieurs signes peuvent alerter sur le mal-être ou la souffrance d'un enfant. Attention, toutefois, aux idées reçues.

Hausse des violences physiques en collèges et lycées l'an passé Les actes de violences recensés en collèges et lycées ont légèrement progressé en 2011-12 par rapport à l'année précédente, avec une "hausse significative" de la part des violences physiques, d'après une enquête du ministère de l'Education nationale mise en ligne mardi. Les établissements publics du second degré ont enregistré 13,6 incidents pour 1.000 élèves, contre 12,6 incidents un an auparavant. Principalement le fait de garçons, les seules agressions physiques ont représenté 4,5 incidents pour 1.000 élèves (contre 4,2 en 2007-08). "Si la part des violences physiques est tendanciellement décroissante depuis 2007-2008, elle enregistre une hausse statistiquement significative par rapport à l'an dernier (+2 points)", précise l'enquête. Les disparités entre établissements sont par ailleurs très fortes: 41% des collèges et lycées ne signalent aucun incident au cours d'un trimestre donné, tandis que 25% des établissements en déclarent 73%.

Prévention de la violence en milieu scolaire - Le harcèlement scolaire Le site national Non au harcèlement Pour répondre aux situations de harcèlement, le ministère de l'éducation nationale propose un site permettant de retrouver l'ensemble des outils utiles aux professionnels, afin qu'ils puissent mettre en place des actions préventives contre le harcèlement. Ce site valorise également les initiatives des écoles et des établissements, notamment les outils pédagogiques produits (affiches, vidéos). Le site comprend : les guides "que faire contre le harcèlement" ?" pour le premier et le second degré et le cahier d'activité correspondant pour le premier,le guide sur la cyberviolence,un modèle de plan de prévention systémique,les affiches et vidéos de prévention pouvant servir de supports pédagogiques. Enfin, le site propose une rubrique « que faire ? Le site Non au harcèlement diffuse également le N° vert mis en place par le ministère, le 3020 Définition du harcèlement en milieu scolaire On peut considérer qu'il y a harcèlement lorsque : Conséquences

Cyber-harcèlement scolaire: "Les réseaux sociaux désinhibent les utilisateurs" Cela n'arrive pas qu'aux autres. 40% des élèves de collèges et lycées déclarent avoir déjà été victimes d'une agression sur internet, 6% de manière régulière, selon l'essai de Catherine Blaya, Les ados dans le cyberespace, paru en mai 2013. Afin de lutter contre l'effet "caisse de résonance" des réseaux sociaux, une campagne est lancée lundi contre le cyber-harcèlement. Elle est pilotée par l'ONG BICE (Bureau international catholique de l'enfance), l'association française e-Enfance, l'Union nationale lycéenne et le Syndicat général lycéen. Le lancement de cette campagne intervient la veille du Safer internet day ("Jour de l'internet plus sûr"), auquel participent mardi 30 pays européens. Selon Justine Atlan, présidente de e-Enfance, contactée par L'Express, "80% des élèves affirment avoir été témoins de cyber-harcèlement". Une pétition a été mise en ligne sur le site du BICE. 10 000 signatures sont espérées, un peu moins de 800 avaient déjà été récoltées lundi après-midi.

Contre le cyberharcèlement, l’Éducation nationale mise sur la prévention Vincent Peillon, le ministre de l’Éducation nationale, a lancé hier matin une campagne intitulée « Agir contre le harcèlement à l'École ». Pour l’occasion, huit mesures ont été dévoilées, dont une vise tout particulièrement les cas dits de cyberharcèlement (via les réseaux sociaux, les téléphones portables...). Explications. L’Éducation nationale diffuse des clips sur le thème "Et si on s’parlait du harcèlement ?" C’est donc un « guide de prévention de la cyberviolence entre élèves » (PDF) qu’a présenté hier le ministre de l’Éducation nationale. La Rue de Grenelle met en avant le chiffre de 40 % des collégiens et des lycéens qui déclarent avoir été victimes de cyberviolence au moins une fois pendant l’année scolaire. Mais que faire contre la cyberviolence ? Sensibilisation et prévention Ensuite, en classe, les élèves sont sensibilisés au phénomène - en fonction de leur niveau - dans le cadre de l’enseignement d’éducation aux médias. Sanctions internes ou judiciaires Xavier Berne

Les agressions en milieu scolaire depuis septembre Qu'on se le dise : septembre-octobre, c’est la saison des agressions. Et oui. La multiplication des incidents dans les établissements scolaire depuis la rentrée n’aurait rien d’exceptionnel. Le secrétaire général du SNPDEN-UNSA (principal syndicat des chefs d'établissement), Philippe Tournier, confirme : "C'est un milieu de premier trimestre des plus classiques, avec les énervements habituels". Eric Debarbieux enfin, nommé récemment par le ministre de l’Education national Vincent Peillon "délégué ministériel chargé de la prévention et de la lutte contre les violences en milieu scolaire", relativise tout autant : selon lui, les difficultés touchent "10 % des enseignants et 10 % des élèves". Quand les élèves sortent de leurs gonds 20 octobre. 9 octobre. 28 septembre. 28 septembre. 27 septembre. 27 septembre. 27 septembre. 25 septembre. 18 septembre. 11 septembre. Quand les parents s'y mettent 23 octobre. 18 octobre. 10 octobre. 28 septembre. 13 septembre. 12 septembre.

Violences_sexuelles_PDF_2014_V04_386153.pdf

J'aime beaucoup cet article :-) by perrine_groupe3_psy May 26

Related: