background preloader

Philippe Perrenoud - Publications par thèmes

Philippe Perrenoud - Publications par thèmes

http://www.unige.ch/fapse/SSE/teachers/perrenoud/php_main/textes.html

Related:  Pédagogie - Sources d'information non institutionnellesles pédagogues renommésapprentissagesEvaluationPédagogie du XXIe siècle

Didactiques, didactique professionnelle : incidences sur le travail enseignant Un colloque organisé par l’ex-INRP a proposé trois jours de réflexion sur les concepts de didactique, de didactique professionnelle dans le cadre du travail d’enseignant. Structuré par des conférences plénières et des ateliers, ce colloque a été également rythmé par des débats parfois vigoureux, suivis par des participants assidus et nombreux, certains intervenants ou membres du public se positionnant clairement comme «didacticiens», d’autres plaçant leurs recherches dans le domaine de la didactique professionnelle. Quelques constats : - Les concepts ont été difficiles à définir : doit-on parler de LA didactique ou DES didactiques? La didactique professionnelle ne serait-elle pas une pédagogie masquée? Philippe Meirieu : « Instituer » le collège et lui donner une véritable identité : il est grand temps ! La réforme du collège dont les principes ont été annoncés la semaine dernière par la ministre et dont les modalités techniques sont aujourd’hui en discussion a fait naître beaucoup d’espoirs et, comme souvent, engendré de vives inquiétudes. Inquiétudes habituelles, mais légitimes, sur les moyens qui lui seront affectés, puisqu’il n’est pas certain que les 4000 postes annoncés suffisent ni que l’on puisse recruter facilement les enseignants pour les pourvoir. Inquiétudes sur le travail en équipe nécessaire des enseignants et les conditions de sa mise en œuvre.

Médiation et Métacognition Le structuralisme Il met l’accent sur les structures mentales. Selon PIAGET, l’enfant développe un certain nombre de fonctions cognitives à un âge donné, par étapes. Changer l'évaluation des élèves Nombreux sont les observateurs qui s’inquiètent du poids, des formes et des conséquences des modes d’évaluation dans notre système éducatif et particulièrement au collège. L’évaluation par les notes est en effet devenue envahissante, au point qu’elle finit par dévorer une bonne partie du temps d’enseignement. Le système français de notation n’est guère centré sur l’encouragement et laisse planer l’idée que l’objectif « d’avoir la moyenne » serait suffisant ; la moyenne des moyennes permettant de compenser les échecs dans un domaine par les succès dans un autre, même si ces échecs constituent des lacunes majeures dans la culture des élèves. La plupart des examens fonctionnent sur un tel dispositif. La notation, un enjeu socialisé, un enjeu du travail enseignant

Conseils aux enseignants débutants Les pratiques pédagogiques de l'école publique de Saint-Didier-sous-Riverie ont souvent été empruntées ailleurs (nous devons beaucoup aux écoles Freinet) et mises en place de façon empirique. Les demandes que nous recevons nous obligent à les formaliser et à examiner à quelles conditions elles fonctionnent. Cette formalisation de notre expérience est redevable à Philippe Meirieu, à Dominique Ginet et surtout à Jacques Lévine.

La pédagogie par Objectifs (PPO) La pédagogie par objectif n’est pas une nouveauté, depuis 68 on a enterré sans les comprendre, les pédagogies permissives car elles étaient non directives et jugées trop utopiques. On a aussi les idées concernant les pédagogies de groupe qui visent la participation mais elles ont échoué car elles étaient trop généralistes. La PPO arrive alors à point donné comme un espoir d’alternative pour ceux qui aiment être au goût du jour. Pour d’autres, au contraire, qui refusent les modes, c’est l’agacement et le refus. Cette option pédagogique bénéficie d’un large soutien des administrateurs qui voient un bon moyen de perfectionner l’évaluation et le contrôle des résultats de l’enseignement. Quand on sait d’autre part que dans un système éducatif, la pédagogie passe bien après l’administration, on peut supposer que cette technologie est appelée à prendre corps tellement qu’elle rencontre le sentiment d’une majorité d’enseignant à la recherche de crédibilité et de sérieux.

Philippe Meirieu : Former les enseignants en établissement : Un impératif Les 26 et 27 mars se tenait à l’Institut Français de l’Éducation (IFÉ), dans le cadre de la chaire UNESCO « Former les enseignants au XXIème siècle » animée par Luc Ria, un séminaire sur le thème « Former les enseignants dans les établissements scolaires : vers une nouvelle aire de professionnalisation ? » (1). Conférences, ateliers et témoignages ont permis, à cette occasion, de mesurer les enjeux de cette problématique mais aussi la nécessité d’avancer tant dans la réflexion sur les modalités actuellement en vigueur que sur les exigences permettant de développer cette pratique de manière rigoureuse et sur la durée. De groupes improvisés au changing lab La conférence introductive de Patrick Mayen, qui travaille dans le courant de la « didactique professionnelle », a posé le cadre théorique pertinent pour penser les pratiques de formation en établissement. Il s’agit, en effet, de créer des « situations à potentiel d’apprentissage professionnel ».

Le vocabulaire : comment l'enseigner ? L'article aborde donc ce sujet trop peu abordé de la refondation des programmes pour le français. Prenant appui sur l'ouvrage cité, et sur des exemples précis de "leçons", depuis les années 50 jusqu'à aujourd'hui, il dénonce les principales erreurs et ignorances de ces pratiques, ainsi que celles du rapport Bentolila qui les prend à son compte sans les remettre en question, pour les placer telles quelles dans les programmes 2008. Le résultat est que ces erreurs constituent actuellement pour les collègues, la seule "bible" de cet enseignement.

Évaluer différemment les élèves : l’exemple danois Pas de notes avant 15 ans, pas de palmarès des établissements, des examens qui privilégient les projets ou les travaux inédits, l’utilisation généralisé des TIC dans l’évaluation : le Danemark présente une série de caractéristiques susceptible de faire réfléchir sur les relations entre l’apprentissage et les évaluations scolaires. Ce n’est certainement pas un modèle à recopier (les écoles était d’ailleurs ces derniers jours bloquées par un conflit entre les enseignants et les municipalités) mais il a le mérite d’aider à faire bouger les lignes et de considérer différemment des traits de notre système considérés comme naturels voire inhérents à toute situation scolaire. En France, toute réforme des modalités du Bac semble porter atteinte à la civilisation (universelle, cela va de soi), dévaluer les diplômes ou menacer l’équilibre des savoirs.

Méthodes et modèles pédagogiques Frédéric Haeuw :"L’irruption massive des technologies et des réseaux dans la formation des jeunes et des adultes fait ressurgir de vieux débats sur les méthodes pédagogiques. Les Massive Open Online Courses, par exemple, sont généralement distingués en « xMOOC » plutôt basés sur une pédagogie transmissive de savoirs clairement identifiés dans des référentiels fermés, et en « cMOOC » dont les objectifs d’apprentissage sont plus ouverts et qui se basent sur le principe que ce sont les participants qui créent le contenu. On parle alors de méthodes pédagogiques, classées généralement en méthodes déductives (démonstrative, expositive …) ou inductives (active ou expérientielle), et l’on considère souvent que la méthode dépend de l’objet à construire ou à transmettre : les savoirs académiques se prêteraient davantage à une méthode déductive et les compétences à une méthode inductive.

un repertoire très interessant pour un auteur comme phillipe perenoud. ses points de vues divers sur la formation et les pratiques enseignantes sont incontournables lorsqu'on veut réellement saisir les exigences liées à leurs formations by fabricetientcheu Apr 9

Related:  paumeSociologue