background preloader

Pédagogues

Facebook Twitter

André Giordan - L'envie d'apprendre. Stella Baruk - réseau Canopé. HS3 LEGRANG Guy Pedagogie differenciee et pertinence didactique Spirale HS3 1999.

Mérieu

Tisseron. Perrenoud : « Comprendre, c’est contester l’ordre des choses… » Par Marcel Brun Un nouvel ouvrage de Philippe Perrenoud est forcément un objet attendu, tant les travaux de l’universitaire genevois ont irrigué les milieux de la formation des enseignants, IUFM compris.

Perrenoud : « Comprendre, c’est contester l’ordre des choses… »

Le titre est tout un programme, comme une preuve que le propos est pesé : « Quand l’école prétend préparer à la vie… Développer des compétences ou enseigner d’autres savoirs ?» Il faut dire que ces derniers temps, les pédagos qui parlent des compétences ne sont pas sur une ligne unique. Il suffirait de comparer l’évolution du positionnement d’un autre Philippe célèbre, Meirieu, dont le dernier entretien croisé avec Marcel Gauchet, publié dans Le Monde (1), a donné un coup de pied dans la fourmilière. Où en est Perrenoud avec les compétences ? Du coup, pas étonnant que la construction de « référentiels » nécessaires en éducation tourne rapidement au dialogue de sourds : - « travailler par situations-problèmes » ne suffit pas pour développer automatiquement des compétences. Edgar Morin : Les sept savoirs nécessaires à l’éducation du futur.

POPPER. Jérôme Bruner et l'innovation pédagogique. Pédagogie pour réussir.

Jérôme Bruner et l'innovation pédagogique

Il me semble que ce qu'il dit pour les enfants défavorisés est vrai pour tous les jeunes, a des degrés différents. Tout en étant moins connus, les éléments affectifs sont très présents dans l'œuvre de Bruner ; en tout cas, j'y ai été sensible. Loin d'être exhaustive, cette présentation — qui reflète un choix personnel — de quelques idées forces dans les théories de Bruner sur le développement cognitif permet au lecteur français de mieux le connaître et peut-être d'avoir envie d'en savoir plus.

Quelques rapprochements avec Piaget pourront encore contribuer à mieux situer Bruner dans un contexte français. Bruner dit, dans son autobiographie, que les deux hommes qui lui ont donné le désir d'étudier le développement de l'esprit étaient Jean Piaget et Lev Semyonovich Vygotsky. Cela ne veut pas dire que Piaget ne s'intéresse pas aux processus cognitifs (assimilation-accommodation), mais son oeuvre semble d'abord épistémologique et c'est sans doute cette différence avec. Philippe Perrenoud - Qu’est-ce qu’apprendre ? [2004_08]

Triangle pédagogique Houssaye. Dans son modèle de compréhension pédagogique, Jean Houssaye définit tout acte pédagogique comme l’espace entre trois sommets d’un triangle : l’enseignant, l’étudiant, le savoir.

Triangle pédagogique Houssaye

Derrière le savoir se cache le contenu de la formation : la matière, le programme à enseigner. L’enseignant est celui qui a quelques enjambées d’avance sur celui qui apprend et qui transmet ou fait apprendre le savoir. Le triangle pédagogique en 2 minutes. VIGOTSKY. DEWEY. Perrenoud : « Comprendre, c’est contester l’ordre des choses… »

Philippe Meirieu : Leçon de Finlande. Invités par l’Ambassade de France à Helsinki et l’Institut français de Finlande, Boris Cyrulnik, Philippe Duval et moi-même avons eu la chance d’effectuer un voyage d’étude dans ce que certains considèrent comme un « modèle éducatif » dont nous devrions nous inspirer.

Philippe Meirieu : Leçon de Finlande

Certes, depuis le léger recul de la Finlande dans le classement PISA, les injonctions se font moins pressantes et la mode est un peu passée… Peut-être à tort, dans la mesure où les systèmes scolaires asiatiques qui caracolent en tête (la Corée du Sud, Shanghai, Taïwan, etc.) n’obtiennent d’excellents résultats aux tests internationaux qu’au prix d’une compétition scolaire acharnée, d’un redoublement de l’école par des entraînements intensifs périscolaires et de dégâts psychologiques et sociaux considérables. Des spécificités institutionnelles qui rendent le système finlandais difficilement transposable Mais on se tromperait lourdement en considérant cette position comme une démission éducative.

Les grands pédagogues- CEMÉA - Site de l'association nationale. Passez votre souris sur l'image ci-dessous pour en savoir plus...

Les grands pédagogues- CEMÉA - Site de l'association nationale

Philippe Meirieu - Méthodes actives et pédagogie différenciée, l’éthique au cœur de la pédagogie. Cliquez pour en savoir plus Fernand Deligny - Regard critique sur la manière qu’a la société de traiter ses « enfants différents ». Cliquez pour en savoir plus Gisèle de Failly - L’éducation nouvelle dans la formation culturelle et pédagogique de tous les éducateurs. Roger Cousinet - Mise au point d’une méthode de «travail libre par groupe» annonçant la pédagogie de projet.

Les pédagogues. Simonne Ramain (1900 - 1975) : de 1917, année où Simonne Ramain émerge progressivement d’une maladie invalidante qui l’avait terrassée en pleine adolescence, jusqu’à sa mort en 1975, "Simonne Ramain rechercha patiemment, systématiquement, les moyens autres que la lecture, la parole et l’écriture, de développer l’intelligence et la personnalité".

Les pédagogues

Elle est convaincue que la vie est relation : "Une vie purement végétative ne serait pas une vie ; sans relation, je ne vivrais pas" - disait volontiers Simonne Ramain, pour qui la relation se déployait immédiatement en de multiples relations – à soi, aux autres, aux objets, aux idées, aux sentiments, aux sensations… De cette intuition surgit la "Méthode Ramain". élaborée "dans une recherche incessante entre création et automatisme, réalité et fantasme, liberté et engagement auprès des populations les plus variées, dans des écoles et collèges, hôpitaux de jour, instituts médico-pédagogiques, prisons, dispensaires et usines.

"