background preloader

Qu'est-ce qu'une situation problème

Qu'est-ce qu'une situation problème
Related:  Pédagogie du XXIe siècleEva

HTML5 A vocabulary and associated APIs for HTML and XHTML W3C Candidate Recommendation 17 December 2012 This Version: Latest Published Version: Latest Editor's Draft: Previous Versions: Editors: Robin Berjon, W3C Travis Leithead, Microsoft Erika Doyle Navara, Microsoft Edward O'Connor, Apple Inc. Silvia Pfeiffer Previous Editor:

Conseils aux enseignants débutants Les pratiques pédagogiques de l'école publique de Saint-Didier-sous-Riverie ont souvent été empruntées ailleurs (nous devons beaucoup aux écoles Freinet) et mises en place de façon empirique. Les demandes que nous recevons nous obligent à les formaliser et à examiner à quelles conditions elles fonctionnent. Cette formalisation de notre expérience est redevable à Philippe Meirieu, à Dominique Ginet et surtout à Jacques Lévine. Améliorer la gestion d'une classe, conseils à partir de difficultés répertoriées (cycle 3) Le cadre - Le cadre mis en place conditionne directement la vie du groupe et les apprentissages (tous les cycles). Mettre en place le cadre au cycle 1 Pédagogie du débat - Comment mettre en place des débats qui fonctionnent ? Les consignes - L'insuffisance du travail sur les consignes est une des causes de l'échec scolaire et de l'ennui dans les classes (cycle 3). "Quoi de neuf ?" "Quoi de neuf ?" "Quoi de neuf ?" Aux enseignants Merci !

Critères et indicateurs Critères de réalisation Les critères de réalisation ou critères procéduraux sont des consignes données aux élèves pour les aider à acquérir la maîtrise des objectifs de savoir-faire, développer une capacité.Exemple : conception d’un protocole Ces critères peuvent permette, à l'élève, dans le cadre de son auto évaluation, de comprendre pourquoi il n'a pas réussi en identifiant la cause précise de son erreur et avoir plus de chance, ultérieurement de ne pas la réitérer. C'est en cela que l'erreur est formatrice. Critères d'évaluation Les critères d’évaluation correspondent aux différentes exigences en termes de résultat. En SVT, on s’intéresse globalement à quelques grands critères : exactitude, intégralité (précision), clarté, conformité, pertinence (cohérence). Indicateurs d’évaluation Le niveau de précision est souvent insuffisant pour permettre toute opérationnalisation (évaluation du professeur - auto-évaluation ou évaluation par les pairs pour les élèves). Indicateurs de réussite

La démarche de situation-problème Exemple de déclinaison d'une situation-problème avec degrés de difficultés En partant de la vie quotidienne Toute situation de vie est susceptible de nous donner des idées de situation-problème, puisqu'elle mobilise nécessairement des savoirs, des savoirs-faire et des savoirs-être. Une publicité, une émission TV, la préparation d'un repas, une ballade en forêt, le choix d'un logement, une carte postale à écrire, un concert, une chanson,... A titre d'exemple, nous avons sélectionné une série de tâches-types, déclinées plus particulièrement pour des professeurs de géographie ou de sciences humaines. En partant des objectifs-obstacles 1. 2. Réfléchir en termes d'obstacles, c'est inventer une situation qui crée le besoin d'apprendre. Il nous suffit donc d'orienter autrement notre manière habituelle de réfléchir en termes d'objectifs et de capacités. Déterminer les contraintes et les ressources Matériel, documents, minutage, contraintes de tout type... Des idées de situations-problèmes sur le web

2. De quel type d'e-learning avez-vous besoin ? - Wiki e-learning & social learning Luxembourg Typologie de formations e-learning Il existe différentes façons de classer les types d'e-learning ou méthodes d'apprentissages que l'e-learning va utiliser. Selon nos recherches, les types sont classés selon plusieurs dimensions ou critères. L'interaction asynchrone, synchrone ou mixte Le niveau d'interactivité (continuum) Le degré de collaboration, allant de "pas de collaboration" (l'apprenant n'interagit qu'avec l'ordinateur) à "essentiellement de la collaboration" (comme par ex: un forum animé par un enseignant)La combinaison de différentes méthodes d'apprentissage (blended learning) ou nonLe type d'objectifs pédagogiques visés: savoir, savoir-faire ou savoir-êtreFormel ou informel Les types de formation e-learning peuvent ainsi se structurer suivant différents scénarios. Scénario 1 : Présentiel enrichi par l’usage de supports multimédia. A côté de cette typologie, certaines références récentes commencent à classer les types d'e-learning selon leur développement historique. Liens

Les Cahiers pédagogiques Une rétroaction par enregistrements audio pour aider le tiers faible par Jean Desjardins et Isabelle Senécal, Collège Sainte-Anne Des enseignants du Collège Sainte-Anne partagent leurs stratégies gagnantes afin de soutenir leurs élèves dits « du tiers faible », sans pour autant baisser leurs attentes envers les autres. Aujourd’hui, on découvre une autre stratégie adoptée par Gabrielle St-Germain, enseignante de français. L’enseignante de français Gabrielle Saint-Germain, dont nous avons dernièrement partagé la stratégie de création d’un espace d’entraide anonyme, a aussi expérimenté la rétroaction audio aux élèves suite à une tâche. Les principes de la stratégie : L’enseignant choisit une méthode pour enregistrer sa voix.Dans l’enregistrement, il revient sur les apprentissages réalisés par l’élève et sur ses défis.L’enregistrement est ensuite rendu disponible à l’élève.Une activité de réinvestissement des apprentissages de la rétroaction est prévue.Ne pas sous-estimer la longueur de la tâche de correction. Plus-value pour le tiers faible :

ENSEIGNEMENT - Apprentissage par problèmes L'apprentissage par problèmes (APP) a été introduit à la faculté de médecine de l'université de Genève en 1995. Actuellement, ce format d'apprentissage est utilisé durant les années 2 et 3 du curriculum. Il s'effectue par des séances en petits groupes (6-9 étudiants) sous la conduite d'un tuteur. Chacun de ces problèmes est traité selon une séquence de 8 étapes réparties en 3 moments: Les six premières étapes correspondent à une démarche d'analyse scientifique d’un problème. Ces huit étapes sont adaptées de celles des Facultés de médecine de Limburg (Maastricht) et de Sherbrooke. Ce guide fournit une description: des objectifs de chacune des huit étapesde la démarche souhaitée des étudiantsdu rôle du tuteur comme "facilitateur" dans le processus d'analyse du problème ainsi que du fonctionnement du groupe

Qui connaît la taxonomie de Bloom ? Schéma d'Olivier Legrand (détail) C’est un exemple pur de la façon dont la twittosphère peut dévorer notre temps. Mais c’est aussi l’inverse : une preuve de l’intérêt à s’exposer l’esprit à des centaines de sollicitations imprévues et à se laisser emporter par ses élans de curiosité. Le merveilleux éducatif (à ne pas confondre avec le pittoresque, façon « j’ai survécu dans l’enfer du neuf-trois ») fait voyager non seulement à travers les classes, les salles des profs ou les amphis, mais aussi à travers les époques, les concepts et les délectables controverses que génère le thème « éducation ». Au cours d’une déambulation sur Twitter, je suis, donc, tombé sur la taxonomie de Bloom. Il est reconnu par le Larousse, qui le définit comme la « science des lois de la classification » et l’étend à toute « classification, suite d'éléments formant des listes » dans un domaine donné. Autant dire que tout travail d’analyse, d’une certaine façon, commence par une démarche de taxonomie. Et Bloom ?

Méthodes et modèles pédagogiques Frédéric Haeuw :"L’irruption massive des technologies et des réseaux dans la formation des jeunes et des adultes fait ressurgir de vieux débats sur les méthodes pédagogiques. Les Massive Open Online Courses, par exemple, sont généralement distingués en « xMOOC » plutôt basés sur une pédagogie transmissive de savoirs clairement identifiés dans des référentiels fermés, et en « cMOOC » dont les objectifs d’apprentissage sont plus ouverts et qui se basent sur le principe que ce sont les participants qui créent le contenu. On parle alors de méthodes pédagogiques, classées généralement en méthodes déductives (démonstrative, expositive …) ou inductives (active ou expérientielle), et l’on considère souvent que la méthode dépend de l’objet à construire ou à transmettre : les savoirs académiques se prêteraient davantage à une méthode déductive et les compétences à une méthode inductive. Les constructivistes répondent à cette question de manière radicalement opposée.

Évaluer pour valoriser : changement d’ambiance Que ce soit celle d'élèves, de professeurs ou d'employés, l’évaluation par une «autorité» est presque toujours stressante : positive ou négative, l’évaluation aura des conséquences. En ce qui concerne les apprentissages, on ne voit pas beaucoup d’avantages pour l’individu de ces évaluations « classifiantes ». Quand un individu sort d’une évaluation complètement démoli, on se dit qu’il doit bien y avoir une manière d’évaluer et de donner envie de s’améliorer, pas de décourager. Le bon prof Sur les forums étudiants aussi bien que dans les recherches universitaires, les caractéristiques communes des «bons profs» comprennent le respect des étudiants. Par ailleurs, leurs caractéristiques les plus appréciées concernent le niveau d’exigence élevée et les évaluations objectives et justes. « Les rétroactions et les évaluations bien structurées préservent l’estime de soi et favorisent la persévérance des étudiants. » Dans «Évaluation et rétroaction: comment en tirer profit?» Références

La situation-problème, un dahu didactique ? Pourquoi faire courir le dahu aux enfants ? La chasse au dahu, une chasse initiatique La chasse au dahu n’est à proprement parler ni un conte ni une légende urbaine. Il est plutôt le récit, ou ce qu’il en reste, d’un rituel d’initiation présent dans de nombreuses régions, en France et ailleurs depuis sans doute fort longtemps, avant d’être progressivement abandonné à partir des années 60 comme bien d’autres coutumes locales. La grande diversité des dénominations idiomatiques du dahu est l’expression de sa vivacité et de son importance symbolique : « daru » de Brenne, « dienne » en pays Gallo, « morilhan », « moricaud », « darin » ou « mitard » bretons, « touar » du Dolois, « piterne » en Normandie, « darou » dans les Vosges, et, pourquoi pas, le toujours vivant et vénéré « bitard » de Poitiers. Faire le deuil de l’innocence Un rituel de déniaisement Rechercher le dahu, courir l’information : un système d’analogies La fonction : quête et requête L’objet du désir : l’information-dahu

Related: