background preloader

La créativité au service de l’éducation

La créativité au service de l’éducation
Ces derniers mois, plusieurs ressources internet faisant la promotion d’une approche éducative axée sur la créativité ont vu le jour. Il semblerait que de plus en plus d’enseignants et de professionnels du milieu travaillent à développer leur propre créativité et celles des élèves. Pourquoi ne pas profiter du début de la nouvelle année pour explorer les multiples facettes de cette tendance en évolution ? Voici quelques suggestions de lectures et de ressources sur le sujet. La Revue pédagogique (HEP) a publié en novembre dernier un dossier de Prismes dédié entièrement à la créativité. Dans le milieu de l’éducation, la créativité semble occuper une grande place dans la réflexion sur l’avenir de la pratique.

TRASS Ressources promotionnelles pour le projet Culture à l'écoute! Des audioguides à l'écoute! Les émotions favorisent l’apprentissage Texte adapté de Même les émotions négatives aident à l’apprentissage publié sur le site de l’Université de Montréal le 17 janvier 2011Le chercheur Claude Frasson de l’Université de Montréal s’intéresse aux effets des émotions sur la mémoire. Par ses travaux, il cherche à concevoir des systèmes tutoriels intelligents qui intègrent la dimension émotionnelle de l’apprentissage. « Pour le chercheur, si les émotions sont la clé qui donne accès à la mémoire, c’est aussi dire qu’elles sont essentielles à l’apprentissage. On ne peut apprendre sans émotions, qu’elles soient positives ou négatives, affirme-t-il. Ce sont elles qui impriment les évènements dans notre mémoire. » Dans le cadre de sa recherche de maitrise, Ramla Ghali sous la direction de Frasson, a voulu connaitre les émotions les plus susceptibles de favoriser l’apprentissage. Selon que les enfants sont délicats ou agressifs, les stratégies d’apprentissage ne doivent pas être les mêmes. Dernière modification : 11 août 2021.

Être créatif, pour le meilleur... et pour le meilleur ! ;-) L’année 2014 est à nos portes. Et si, plutôt que de prendre les invariables résolutions du Nouvel An qui tournent autour du poids, de la santé ou même d’arrêter de fumer, vous vous lanciez le défi de dédier 2014 à la créativité ? Pourquoi ne pas en profiter pour faire les choses différemment en classe et pour développer cette habileté des plus importantes sur le marché du travail et dans la vie chez vos élèves ? Afin de ne pas trop vous brusquer dans cette résolution, surtout si vous avez l’impression de ne pas être particulièrement créatif, je vous propose un coup de pouce de départ. Pour y arriver, je vous propose une stratégie en trois étapes. N C E D M R R O E P la créativité : vidéos et articles pour susciter la réflexionU D E T I I O N R R la créativité : exercices pratiques et amusants pour développer la créativitéL U C M R S E sa créativité : vivre et maintenir la créativité au quotidien, dans la routine de classe. Avant de commencer, voici un petit défi pour vous. Sur TED.com :

Oser la créativité en classe Chanter du rap en arithmétique, créer des publicités pour apprendre la photosynthèse, se servir de concepts musicaux pour comprendre la littérature… Voilà des situations recensées dans des salles de classe au cours d’une étude américaine qui s’est intéressée aux pratiques des professeurs émérites. Les gagnants et finalistes du concours américain National Teacher of the Year ont fait l’objet d’une étude de la Michigan State University. Publiée dans le journal Teachers College Record, cette recherche est parmi les premières à s’attarder à l’utilisation de la créativité aux fins d’apprentissage en classe, caractéristique des enseignants exceptionnels. Des pratiques inspirantes Les observations en cours d’investigation suggèrent que les éducateurs chevronnés ne craignent pas de repousser les limites en intégrant des thématiques interdisciplinaires et la « vraie vie » à leurs leçons. La créativité au service de l’éducation Des possibilités infinies [Consulter l’article] Mike

Désexualisons les poupées Une jeune femme récupère des poupées Bratz et leur offre un relooking salvateur en les démaquillant entièrement. Sugar, Roxxi, Vinessa, Breeana, Destiny... elles ont des prénoms de personnages de films pour adultes, mais ce sont bien des jouets destinés aux enfants. Les Bratz, arrivées sur le marché en 2001, sont parmi les premières poupées à avoir privé Barbie de son hégémonie dans le secteur de la poupée dénutrie et hypersuexualisée. Les Monster High (Mattel comme Barbie) et autres American girl n'ont pas tardé à leur emboiter le pas et à figurer en bonne place dans les rayonnages de jouets pour petites filles (ou pour les rares petits garçons que l'on aurorise à jouer avec autre chose qu'un mini tractopelle). Poupées Bratz de 2010, via Wikipedia, License CC Du maquillage très marqué L'influence de ce type de jouets sur le psychisme et l'estime de soi des petites filles a été maintes fois prouvé. Relooking Nadia Daam Partagez cet article

Fiches « Être O’Net » pour un usage responsable et citoyen d’Internet Surfonsdoc, site académique de la documentation (Académie d’Orléans-Tours) propose un ensemble de 7 fiches « Être O’Net » pour un usage responsable et citoyen d’Internet. Ces documents librement téléchargeables (au format pdf) peuvent guider les enseignants et animateurs multimédia en EPN pour s’emparer de cette problématique rapidement et construire des séquences pédagogiques avec les publics enfants et adolescents. Le contexte de ces fiches est ainsi précisé : « Les élèves adolescents ont une pratique quotidienne d’Internet avec une identité numérique. Ils sont cybercitoyens et cherchent, veillent, valident. en créant des profils, ils échangent, partagent, commentent, publient, tweetent et postent, ce qui implique qu’ils doivent se méfier… » Les 7 fiches « Être O’Net » pour un usage responsable et citoyen d’Internet ont été élaborés par le groupe TICE documentation (enseignants documentalistes) de l’Académie d’Orléans-Tours dans le cadre d’un projet TraamDOC présenté sur cette page.

Accueil La boite à outils du formateur innovant " Format... Les learning labs, ces salles de cours 3.0 - Enquête sur Educpros À côté des traditionnels amphis ou salles de TD, de nouveaux espaces, plus ouverts et plus modulables, font aujourd'hui leur apparition dans les écoles et les universités. Une dizaine ont vu le jour récemment. Leur finalité : favoriser le développement de pédagogies alternatives, fondées sur l'interactivité et la créativité. Expérimenter et innover : voilà ce qui guide les learning labs. "Nous mettons les équipements technologiques à disposition des enseignants, pour voir s'ils peuvent en faire quelque chose qui ait du sens dans leur pédagogie. Le but est de faire émerger des idées farfelues", s'amuse Benjamin Six, responsable de l'innovation pédagogique de l'Essec. Des espaces modulables… Concrètement, cela passe par des tables et chaises sur roulettes, facilement déplaçables, que l'on peut rapprocher pour mener un travail en petit groupe, puis organiser en cercle pour lancer une discussion collective. … et des équipements high-tech… … demandant des investissements conséquents

La Renaissance Le courant renaissance couvre une période longue de deux siècles durant lesquels la peinture s’exprime différemment selon la région, l’école picturale ou encore le contexte politico-social. Ce vaste mouvement est généralement divisé en trois périodes : la première renaissance (1400 - 1500), la renaissance classique (1500 - 1520) et le maniérisme (1520 - 1600). Le nouveau style s’impose d’abord en Italie dès le XVe siècle. La découverte de l’Amérique en 1492 dévoile un monde beaucoup plus vaste que ce que l’on croyait et excite la convoitise et l’ambition des monarques des grands Etats européens, devenus titulaires d’un pouvoir de plus en plus centralisé. LA PREMIERE RENAISSANCE Dès le premier quart du siècle, la fracture avec l’ancien système est annoncée, d’abord avec l’invention de la perspective qui propose un schéma de lecture inédit puis avec la redécouverte de l’art antique que l’on cherchera à imiter et à intégrer dans l’architecture, la sculpture et la peinture.

Moi je m'engage "Pas d'txtos en auto pcq en txtant t l'suivant" (3) Sydologie : pédagogie & innovation p... Bienvenue au FacLab, l'université du « Do It Yourself » LE MONDE | • Mis à jour le | Par Matteo Maillard Une âcre odeur de plastique brûlé et de sciure emplit les couloirs de l’université de Cergy-Pontoise sur le campus de Gennevilliers (Haut-de-Seine). Le raclement d’une ponceuse se fait entendre, aussitôt couvert par la stridence d’une scie mécanique. « Bienvenue au FacLab, tonne Adel Kheniche, 23 ans, dans l’encadrement d’une porte. Vous pensiez que nous n’étions qu’un atelier de bidouillage électronique ? Dans ce laboratoire de fabrication pour bricoleurs manuels ou numériques, hackers et néophytes, Adel est « un peu le gardien du temple », glisse un jeune homme qui s’affaire sur une imprimante 3D. Avant d’entrer au FacLab, il faut déposer une bille pour inscrire sa visite. « Un peu plus de 10 000 en trois ans d’existence », précise Adel Kheniche. Robots téléguidés et potagers urbains Lire aussi Arduino, cerveau à tout faire C’est sur ce principe même d’ouverture et de partage que ce laboratoire de fabrication a été fondé.

Related: