background preloader

Dispositif didactique ? Dispositif pédagogique ? Situations d’apprentissage !

Dispositif didactique ? Dispositif pédagogique ? Situations d’apprentissage !
1Définissons un Dispositif comme une articulation d’éléments hétérogènes, matériels et symboliques (Charlier & Peter, 1999 ; Weisser, 2007), comme un ensemble de moyens mis en œuvre dans un but explicite, du moins dans l’esprit de son concepteur (Meunier, 1999). C’est par lui que l’enseignant essaie de prévoir et de baliser le parcours de formation qu’il propose à ses apprenants, sous l’influence de ses choix didactiques ou pédagogiques. 2Ce travail d’ingénierie a priori ne suffit pas cependant à circonscrire entièrement la Situation d’apprentissage. 3Comment alors se représenter cet espace de liberté inhérent à tout Dispositif et indispensable à la genèse des processus d’apprentissage ? 4Les relations entre Dispositif a priori et Situation d’apprentissage varient d’une didactique à une autre, et des didactiques aux pédagogies. 5Nous allons approfondir pour commencer les deux notions qui guident notre réflexion. 6Donnons quelques exemples de Dispositifs pédagogiques. 2.1. 2.2. 2.3. Related:  Pédagogie et médiation

MERCIER Pour une lecture anthropologique du programme didactique 1L’idée de programme didactique a été introduite dans la note de synthèse sur « La transposition des objets d’enseignement et la définition de l’espace didactique, en mathématiques » (Mercier 2002), pour désigner le programme de travail que se donnaient les études comparatives en didactique. Ce terme situe le programme par contraste avec les discours privilégiant la spécificité des savoirs cibles, qui s’étaient définis (Gascón 1998) comme des programmes épistémologiques en didactique d’un savoir, reprenant ainsi à leur compte l’idée de didactiquesdites fondamentales (Gascón 1999) parce que chacune se situerait dans le cadre institutionnel et conceptuel de sa discipline cible. Un phénomène, les conditions de son interprétation 5Échapper à la position inquisitoriale, observer pour décrire et comprendre, suppose la construction d’un point de vue dégagé de la position institutionnelle spontanée de l’ingénieur, du formateur, ou d’un observateur qui serait derrière l’épaule du professeur.

Peut-on motiver sans récompenser? 4 pistes efficaces Vous souvenez-vous de notre article sur les récompenses et la gamification paru il y a quelques semaines? De nombreux commentaires y ont été apporté, et notamment cette question récurrente : si récompenser était une très mauvaise idée, comment faire alors pour motiver sans? Comme présenté dans le précédent article, des expériences comparatives ont été menées, et à chaque fois que l’on utilisait des récompenses pour une tâche créative et / ou intellectuelle, celle-ci était toujours moins bien effectuée que si aucune récompense n’était promise. Les récompenses, argent, médaille, points, n’entraînent pas une motivation mais une stimulation qui ne parvient in fine pas à motiver la personne. La stimulation vient de l’extérieur, alors que la motivation vient, elle, directement de l’individu. Les 7 défauts de la carotte et du bâton : Alors comment faire pour réellement motiver quelqu’un ? Je vais commencer par vous raconter une petite histoire. Alors comment faire ? autonomie maîtrise fun but

Guy Brousseau E-savoirs, e-apprentissages : les savoirs sont-ils différents avec les nouvelles technologies Réflexions sur les savoirs ... nouveaux et anciens... à travers un moment de vie privée J’ai récemment eu l’occasion d’aller revoir l’Aquarium de la Rochelle pour ses 10 années d’anniversaire....Et comme pour tout visiteur, ce temps fut un temps d’apprentissage : toutes générations confondues, nous découvrons les couleurs d’un spécimen réputé ou inconnu, ses conditions de vie marine, son développement, sa contribution à la chaîne alimentaire... Nous apprenons... en admirant ces multitudes de poissons dans les aquariums, lisant tantôt les informations communiquées par l’Aquarium de la Rochelle sous forme de pancarte, tantôt en écoutant les commentaires d’une visite guidée par un animateur, ou profitant d’interpellations réciproques et partagées avec d’autres visiteurs ... nous apprenons. Mais voilà apparu devant quelques aquariums, un spécimen inconnu il y a alors 10 ans, qui fit fureur, sur ce moment de visite, auprès des plus petits : une console ! Le savoir a-t-il changé d’aspect ?

L’accès aux pratiques de fabrication de traces scripturales convenues au commencement de la forme scolaire 2 Au sens discuté par Sensevy (2007) à la suite de Wittgenstein. 3 Cette étude a été réalisée dans le cadre d’un contrat entre la Faculté de psychologie et des scien (...) 4 En filant la métaphore cinématographique du jeu de « profondeur de champ » et de « hors-champ » (Ba (...) 1Cette contribution discute le positionnement (aux plans épistémologique, théorique et méthodologique) que nous proposons d’attribuer à un dispositif d’ingénierie didactique lorsqu’il est étudié en tant qu’objet venant s’inscrire dans des pratiques ordinaires. Pour cela, nous prendrons appui sur un ensemble de recherches qui ont caractérisé la didactique des mathématiques française depuis la fin des années 1970 (Digneau, 1980; Perès, 1984) et qui ont été, récemment, resituées par Guy Brousseau (2004) comme relevant de travaux sur « la genèse de représentations iconiques des objets ». 5 Pour un aperçu de la place de l’objet mathématique « construction et utilisation d’un code de dési (...)

Les Cahiers pédagogiques Leutenegger Francia. Le temps d’instruire. Approche clinique et expérimentale du didactique ordinaire en mathématiques 1L’ouvrage que signe Francia Leutenegger développe l’exposé d’une méthodologie originale d’observation du système didactique, puis son fonctionnement dans quatre cas méticuleusement décrits ainsi que les résultats obtenus, et il se conclut par quelques pistes de réflexion pour l’observation de l’enseignement ordinaire. Les observations consignées se rapportent à l’enseignement des mathématiques à l’école élémentaire (suite numérique, opérations sur les entiers et les multiples, « rencontre » avec une équation à deux inconnues admettant plusieurs solutions). La méthodologie construite utilise le décalage temporel créé par deux systèmes auxquels sont soumis des élèves : un enseignement en classe et un soutien pour certains élèves, sous la direction, le plus souvent, d’une autre enseignante. 2Une première partie croise des éléments théoriques issus de la didactique des mathématiques avec l’exposé de diverses méthodologies cliniques.

Pédagogie Montessori Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La pédagogie Montessori est une méthode d'éducation dite ouverte, par rapport aux méthodes dites fermées ou traditionnelles, telle que l'enseignement mutuel. Sa pédagogie repose sur l'éducation sensorielle et kinésthésique de l'enfant. Dans la pédagogie Montessori, l'éducation est considérée comme une « aide à la vie »[1][réf. incomplète]. Description[modifier | modifier le code] La pédagogue italienne Maria Montessori, fut d'abord un médecin. Elle élabore une pédagogie qui repose sur des bases scientifiques, philosophiques et éducatives. Mise à disposition des enfants d'un matériel concret[modifier | modifier le code] Le matériel sensoriel est donné à l'enfant comme une aide au développement de l'intelligence et de la main. L'enfant use librement de cubes, de cylindres de diamètres variés, d'objets emboitables, de lettres découpées dans divers matériaux… L'enfant acquiert une approche plus exacte de la réalité. Il s'agit de : — R. — Ferrière

La Pédagogie Montessori aujourd'hui Comment une pédagogie créée en 1907 dans un quartier pauvre de Rome par la médecin Maria Montessori est-elle devenue la marotte éducative des bobos de l’Occident développé ? Les écoles Montessori se multiplient aujourd'hui en France, un succès souvent évoqué dans les médias sans que l'on entre vraiment dans ce qui constitue cette pédagogie. Nous allons donc aujourd'hui nous attacher à expliquer en quoi consiste vraiment le travail des éducateurs Montessori, sur quel corpus théorique ils s'appuient et quels sont les pratiques spécifiques conduites dans leurs classes. Trois invités sont avec nous pour en parler : - Eloise Hugon, Directrice et fondatrice de l'Ecole ELLA de Pontoise (Ecole Libre Laïque Alternative) et enseignante dans les grandes classes de son école. - Marie Lancry, Educatrice de la Pédagogie Montessori, elle enseigne dans les petites classes à l'Ecole Ella. - Gérard Berry, Professeur au Collège de France, a commencé sa carrière dans une Ecole Montessori.

Comment appliquer Montessori à la maison? - L'Express Styles "Montessori à la maison repose sur les mêmes principes qu'à l'école. Il s'agit de développer la créativité, l'autonomie et la confiance en soi de l'enfant, explique Emmanuelle Opezzo, créatrice de KOKO Cabane, un espace à Paris qui propose aux parents et aux enfants des ateliers Montessori. "Je voulais que cette vision de l'enfance soit relayée au plus grand nombre et qu'elle ne reste pas l'apanage de quelques écoles, souvent inaccessibles." Comment l'appliquer au quotidien? >>> A lire aussi: Ecole Montessori, fantasmes et réalités Jusqu'à six ans, l'esprit "absorbant" Cela commence par la création d'un environnement montessorien adapté à l'âge de l'enfant. Des activités à portée de tous Dès dix-huit mois, différentes activités sont mises en place, sans qu'elles soient ruineuses. Ces activités ont pour objectif de susciter chez l'enfant l'effort d'imitation avec des gestes simples et structurés. Règles à respecter pour les activités Montessori Livres Lieux Sites et blogs inspirants Les 3 Elles

Sophie Rabhi et son école Montessori Activité de groupe à la Ferme des enfants / © Patrick Lazic "Je suis née en Ardèche, au coeur de l'aventure familiale de mes parents Pierre Rabhi et Michèle Rabhi qui ont fait leur retour à la terre au tout début des années soixante. J'ai grandi, avec mes 4 frères et sœurs, parmi les animaux de la ferme, dans un grand bois de chênes proche d'une rivière. Quand les enfants ont grandi et ont quitté la ferme, ma mère s'est affiliée à Accueil Paysan pour devenir lieu d'accueil d'enfants. À quel moment de votre vie avez-vous ressenti la nécessité de vous lancer dans le projet "La ferme des enfants" ? Lorsque j'ai attendu mon fils ainé né en 1997. J'avais compris, grâce à Maria Montessori, Arthur Janov, Alice Miller et bien d'autres rencontres et lectures, que les problématiques humaines sont liées à un manque d'écologie à l'égard de nous-même. Quelles sont les bases de la pédagogie et des règles de vie dans votre école ? À quoi ressemble une journée type à l'école de la Ferme des enfants ?

Les pédagogues Simonne Ramain (1900 - 1975) : de 1917, année où Simonne Ramain émerge progressivement d’une maladie invalidante qui l’avait terrassée en pleine adolescence, jusqu’à sa mort en 1975, "Simonne Ramain rechercha patiemment, systématiquement, les moyens autres que la lecture, la parole et l’écriture, de développer l’intelligence et la personnalité". Elle est convaincue que la vie est relation : "Une vie purement végétative ne serait pas une vie ; sans relation, je ne vivrais pas" - disait volontiers Simonne Ramain, pour qui la relation se déployait immédiatement en de multiples relations – à soi, aux autres, aux objets, aux idées, aux sentiments, aux sensations… De cette intuition surgit la "Méthode Ramain". élaborée "dans une recherche incessante entre création et automatisme, réalité et fantasme, liberté et engagement auprès des populations les plus variées, dans des écoles et collèges, hôpitaux de jour, instituts médico-pédagogiques, prisons, dispensaires et usines."

Related: