background preloader

Ressources didactiques » LA MOTIVATION DES ELEVES

Ressources didactiques » LA MOTIVATION DES ELEVES
La motivation est définie en termes « d’état d’activation » pour répondre à un motif à satisfaire. Il existe diverses sortes de motivations mais nous nous intéressons ici aux motivations dites cognitives (la curiosité). Elle consiste à susciter chez l’apprenant l’envie, le désir d’apprendre, à capter son attention, à l’intéresser. Lors de la conduite d’une leçon, la motivation des élèves revêt une grande importance, en ce sens qu’elle met l’élève dans une situation qui l’amène à s’intéresser aux différents contours de la notion qui doit être évoquée. Les différentes analyses sur la motivation à apprendre en contexte scolaire révèlent qu’un certain nombre de facteurs influe sur la dynamique motivationnelle des élèves en classe, notamment les informations sur le contenus, les activités d’apprentissage que l’enseignant propose, l’évaluation qu’il impose, les récompenses et les sanctions qu’il utilise, et lui-même, de par sa passion pour sa matière et le respect qu’il porte à ses élèves.

http://lewebpedagogique.com/compgreg/2009/01/18/la-motivation-des-eleves/

Related:  motivation par le numériqueDésir d'apprendre - motivationDiversCOGNITIF

Impliquer les élèves dans leur travail Impliquer les élèves dans leur apprentissage et leur travail par Philippe Perrenoud (Faculté de psychologie et de sciences de l'éducation, Université de Genève, 1997) "Je ne peux rien pour lui, s'il ne veut pas se soigner", dira encore aujourd'hui un médecin. "Je ne peux rien pour lui, s'il ne veut pas s'instruire", dira ou pensera de même un enseignant. Or, il y a une différence : l'instruction est légalement obligatoire de 6 à 16, voire 18 ans, selon les pays ; auparavant et par la suite, le droit civil donne aux parents l'autorité d'instruire et de faire instruire leur enfant. On trouve donc, dans les écoles, une proportion importante d'enfants et d'adolescents qui n'ont pas librement choisi de s'instruire et auxquels on ne peut dire "Si tu ne veux ni travailler, ni apprendre, rentre chez toi, nul ne te force à venir à l'école".

L'attention, comment ça marche L'attention est l'objet de tous les enjeux. Elle est pour de nombreux auteurs la nouvelle ressource économique rare. Mais qu'est-ce que cette attention, comment fonctionne-t-elle, quels sont les éléments qui la favorisent ou qui la distraient ? Jean-Philippe Lachaux est un spécialiste du cerveau, et il a particulièrement orienté ses recherches vers l'attention. Dans Le cerveau attentif, il fait régulièrement le lien entre les mécanismes de l'attention tels que nous les vivons, et la biologie du cerveau. La vidéo de son intervention pour la FFFOD et Communotic constitue une introduction à son travail très intéressante et adaptée au monde de la formation et de l'enseignement. Du désir d'apprendre... à l'école du futur A l'occasion de la participation de philippe Meirieu à l'Ecole d'été de Rosa Sensat à Barcelone du 7 au 12 juillet Trois questions à Philippe Meirieu : du "désir d'apprendre" à "l'école du futur" - Vous avez dit, à plusieurs occasions, que l'éducateur a la responsabilité de susciter le désir d'apprendre, mais quels éléments permettent d’y parvenir ?

Des sciences cognitives à la classe : Entretien avec Olivier Houdé Les sciences cognitives frappent à la porte de la classe. Mais les concepts et outils développés dans les laboratoires ont-ils une pertinence dans les classes ? Les enseignants s’interrogent sur les apports de la psychologie expérimentale et des neurosciences et sur la possible articulation entre les résultats scientifiques et les pratiques de classe. Se motiver à apprendre Par Benoît Galand Se motiver à apprendre : un défi pour l'Ecole Troisième ouvrage de la collection "Apprendre" des PUF, "Se motiver à apprendre" aborde un sujet qui était, il y a peu, encore tabou. Comment lutter contre l'ennui en cours ? Métacognition - Les gestes professionnels à l'École primaire En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts. Pour en savoir plus cliquez ici. Les gestes professionnels à l'École primaire Sur mon autre blog : Un facteur à l'Éducation nationale Contact

Vive la motivation ? Cet article, venant en conclusion du dossier Cette fameuse motivation n’a pu être édité dans la revue. Il le sera dans le N°431. Il est un point commun à tous les textes de ce dossier... Aurait-il pu en être autrement ? La « motivation » est indispensable à l’acte d’apprendre, elle devrait être présente en permanence en classe... et chacun de se lancer dans des projets, des innovations pour la susciter, la faire émerger, y compris avec des élèves que l’on dit par euphémisme « en difficulté ».Ce n’est déjà pas rien d’en arriver là et de le proclamer de façon positive ! La classe, l’école sont plutôt devenues au fil de ces dernières années un lieu de grande lamentation.

Neuromythes et enseignement De récentes études ont montré que les enseignants croient souvent à des neuromythes, c’est-à-dire à de fausses conceptions sur le fonctionnement du cerveau,. Ces neuromythes peuvent s’avérer problématiques pour la réussite des élèves, parce qu’ils peuvent orienter les pédagogues vers des pratiques d’enseignement qui ne sont pas entièrement compatibles avec le fonctionnement du cerveau de leurs élèves. Pour cette raison, dans cet article, les trois neuromythes les plus fréquents en éducation sont présentés et discutés. Le premier concerne les styles d’apprentissage, le deuxième est lié à la notion de« cerveau gauche et cerveau droit » et le troisième touche aux exercices de coordination visant l’optimisation du fonctionnement cérébral. Neuromythe 1 : Les élèves apprennent mieux lorsqu’ils reçoivent l’information dans leur style d’apprentissage préféré (ex. auditif, visuel ou kinesthésique).

La motivation à apprendre : la reconnaissance Diplômée en Ressources Humaines Coaching de l’université Paris VIII, Dina Scherrer a fait la première partie de sa carrière professionnelle dans la communication, le développement et la publicité, occupant divers postes de direction dans des entreprises de premier plan jusqu’à la direction du Développement et de la Communication d’un groupe de taille internationale. En 2006, elle décide de reprendre ses études pour s’orienter vers le développement des potentiels humains. Elle est formée aux Pratiques Narratives par Pierre Blanc-Sahnoun et Mediat Coaching. Les Pratiques Narratives dont les principes et la méthode ont été établis par le psychologue australien Michael White (1948-2008).

Quelques éléments de psychologie cognitive pour aider les professionnels à concevoir des situations d'apprentissages Cette captation vidéo a été réalisée le 3 juin 2015 lors d'une journée de formation intitulée : Les dispositifs, la classe, l’établissement ; quels soutiens à l’engagement des élèves ? Cette journée a été l’occasion de réfléchir aux enjeux d’une aide apportée de manière cohérente et ajustée aux besoins des élèves, dans un contexte marqué par la controverse autour de l’insuffisante efficacité des dispositifs d’accompagnement des élèves. Quels pas de côté ces dispositifs font-ils faire aux enseignants, aux praticiens, afin de mieux comprendre la nature des difficultés des élèves ? La réflexion s'est appuyée notamment sur le travail d’une équipe de recherche qui a étudié durant deux années les formes de soutien proposées aux élèves en difficulté dans des configurations locales très différentes.

Déployer la motivation Brigitte PROT Une formation pour les élèves Depuis dix ans, j’assure auprès d’élèves de Primaire, collège, lycée (LG, LP et LT) et post-bac un travail autour de la motivation1. VIDEO - "Comment apprend l'élève ?" Conférence de Daniel FAVRE - Formation des personnels de l'académie de Dijon - DAFOP Conférence de Daniel FAVRE faite lors du séminaire Réussite Educative, le vendredi 18 avril 2014 à l’amphithéâtre Bouchard de Canopé Dijon Daniel FAVRE est Docteur en neurosciences et Professeur en sciences de l’éducation à l’université de Montpellier 2. Depuis 1994, il mène des recherches sur les liens existants entre la violence scolaire et l’échec scolaire. Comment apprend l'élève ? Facteurs Psychologiques / La motivation La motivation est d'une importance primordiale, en ce qu'elle détermine l'activité. En tant que paramètre déterminant de l'apprentissage, elle mérite une attention toute particulière de votre part. Elle constitue en somme l'énergie qui fait tourner le moteur, qui va permettre d'engager et de persévérer dans l'effort à long terme que demande l'apprentissage d'une langue. Pour garder l'envie de travailler et progresser, le plaisir que vous y prenez est essentiel. Le fait d'apprendre, de développer ses capacités, la découverte et l'ouverture à l'autre, à une autre culture par la langue, peuvent constituer en eux-mêmes une expérience passionnante, une source de plaisir et d'accomplissement. Votre plaisir pourra être renforcé si vous privilégiez les ressources, les façons d'apprendre par vous-même qui correspondent à vos besoins et à vos centres d'intérêt.

Related: