background preloader

La motivation en contexte scolaire : quelques notes

La motivation en contexte scolaire : quelques notes
...quelques notes et références Il y a de nombreux modèles pour aborder la motivation, quelques-uns me paraissent pertinents à notre problématique. La motivation-compétence L'attribution causale La motivation comme vecteur La motivation extrinseque-intrinsèque Le sens plutôt que la motivation La pyramide des besoins de Maslow et d'autres... Quelques textes on-line; sélection très subjective. Une approche sciences de l'éducation Sur la motivation-vecteur: Internet et la motivation à l'apprentissage ( Fr) Sur l'attribution causale La théorie de l'attribution est attribuée (!) Gaonac'h, D., & Golder, C. (1995)., 95, p. 87, Très complet : théorie, pratique: Ph. Quelques pièges illustrés de manière humoristique: la motivation extrinsèque par séduction (intranet) la motivation extrinsèque par commercialisation (intranet) Une approche Technologies Une approche Psychologie La motivation : bases pour un psychologue intranet (Myers 98) En termes de besoins Le sens plutôt que la motivation Liens

http://tecfa.unige.ch/tecfa/teaching/LME/lombard/motivation/motivation.html

Related:  Motiver un élève qui ne veut pas apprendreLA MOTIVATIONLa motivationMotivation, estime de soi, apprendre à apprendreDésir d'apprendre - motivation

Cessons de démotiver les élèves : 18 clés pour favoriser l’apprentissage Le rôle de l’enseignant doit évoluer. Il n’est plus celui qui « oblige » des élèves à effectuer des tâches pour lesquelles ils ne sont pas motivés mais celui qui « accompagne » des sujets en devenir à travers la mini-crise affective et cognitive que constitue tout apprentissage, en sachant que c’est au terme de cette épreuve que se produit la "récompense endogène cérébrale". Sa tâche essentielle revient donc à éviter que les élèves se démotivent pour l’apprentissage, car si cela se produit, ils risquent de chercher ailleurs dans la motivation d’addiction (drogues, alcool, jeux, conduites à risque, violence, …) des sources exogènes alternatives d’excitations et de plaisir. QUESTIONS à Daniel Favre

« Qualité motivationnelle » des activités d'apprentissage proposées dans le module de français langue étrangère: Cas des étudiants du département de langue arabe de l'université d'Annaba - Naouel Boubir Boustouane æÒÇÑÉ ÇáÊÚáíã ÇáÚÇáí æ ÇáÈÍË ÇáÚáãí Ecole Doctorale de FrançaisãÏÑÓÉ ÇáÏßÊæÑÇå í ÇáÑäÓíÉ Antenne de l'Université d'AnnabaÜÜÑÚÌÇãÚÉ ÚäÜÜÜÇÈÉ présenté en vue de l'obtention du diplôme de Magister « Qualité motivationnelle » des activités d'apprentissage proposées dans le module de français langue étrangère: Cas des étudiants du département de langue arabe de l'université d'Annaba.

4 étapes pour favoriser l’engagement des élèves dans les projets scolaires Dans son mémoire de maîtrise, l’enseignant Stéphane Côté a identifié 4 points qui semblent être des facteurs clés pour favoriser l’engagement de haut niveau des élèves dans les projets scolaires. Derrière chaque élément se trouve un concept central de l’approche : la motivation personnelle des jeunes. Ces 4 recommandations sont une sorte de conclusion à son projet de mémoire de maîtrise. Elle datent de… 2008, mais sont encore tout à fait d’actualité! On peut consulter le texte complet sur son site. 1.

Motivation scolaire « Ne leur laisse aucune chance au début sinon ils te goberont tout cru! », « Sois méchante le premier mois et ils te mangeront dans la main ensuite! »…Ces phrases, je les ai entendues souvent de la bouche de collègues à qui j’avais demandé de quelle manière je devrais débuter mon année scolaire. Étrangement (et heureusement!)

L’intelligence émotionnelle L’intelligence émotionnelle des enseignants et la réussite scolaire Michel CLAEYS BOUUAERT Psychothérapeute, auteur, formateur Il est désormais largement reconnu que l’éducation ne comporte pas que des apprentissages intellectuels, culturels ou techniques. Encore faut-il parvenir à faire une place à ce qu’il est convenu d’appeler l’éducation émotionnelle, et qui comporte une palette variée d’apprentissages liés à la connaissance de soi, au développement de compétences personnelles, relationnelles, communicationnelles et sociales. La plupart des enseignants ne sont ni formés, ni motivés pour cette dimension du travail éducatif. On peut les comprendre, et souhaiter que des personnes spécialement formées puissent intégrer le système de l’enseignement. Cependant, il est désormais incontestable également que tout apprentissage, et donc toute réussite scolaire, dépend essentiellement de facteurs étroitement liés à l’émotionnel.

Des conditions à respecter pour susciter la motivation des élèves Pour que les élèves cherchent à s'améliorer, il faut bien sûr que la motivation soit au rendez-vous. De manière à susciter cette motivation chez les élèves, voici une proposition qui a déjà fait l'objet d'une expérimentation à l'enseignement supérieur. Rolland ViauDépartement de pédagogie, Université de Sherbrooke L'analyse des récentes recherches sur la motivation à apprendre en contexte scolaire, nous fait voir que les quatre facteurs qui influent le plus sur la dynamique motivationnelle des élèves en classe sont les activités d'apprentissage que l'enseignant propose, l'évaluation qu'il impose, les récompenses et les sanctions qu'il utilise, et lui-même, de par surtout sa passion pour sa matière et le respect qu'il porte à ses élèves. Nos travaux sur la motivation dans l'apprentissage du français nous ont amené à porter une attention particulière à l'un de ces facteurs : les activités d'apprentissage proposées aux élèves en classe.

Théorie - La motivation Nous avons l’habitude d’entendre que tel élève n’est pas motivé, qu’il ne veut pas travailler etc. … Mais savons nous exactement ce que signifie « être motivé » ? En réalité, ce concept simple à décrire à première vue, cache une certaine complexité : la motivation à l’école est le fruit de divers facteurs que les théories actuelles nous permettent de mieux comprendre. En tant que futur enseignant, il semble indispensable de faire référence à ces théories afin d’adapter au mieux son action pédagogique en classe et motiver au mieux les élèves à apprendre. 1.

Apprentissage, motivation, émotion : comment apprenons-nous Le cerveau est l'objet le plus complexe de l'univers connu, et c'est de sa compréhension que dépendra l'avenir de nos technologies futures et singulièrement l'intelligence artificielle et la robotique. A l'Inria, Frédéric Alexandre dirige le projet Mnémosyne, chargé de développer des modèles computationnels de notre fonctionnement cérébral, dans le but de développer à terme des agents autonomes, robotiques ou logiciels, qui soient physiologiquement crédibles. Autrement dit, dont l'architecture sera analogue à celle du cerveau humain. Au cours d'une conférence à Bordeaux, lors d'un atelier organisé conjointement par l'expédition Bodyware de la Fing et l'Inria, Frédéric Alexandre nous a présenté quelques fondamentaux concernant les mécanismes de notre mental.

L'Internet et la motivation à l'apprentissage Ou Article publié dans la Résonnances N°4 -Mensuel de l'école Valaisanne Décembre 2001 De l'isolement régional à l'échec scolaire, en passant par l'hétérogénéité des classes, il se trouve toujours quelqu'un pour laisser entendre qu'une solution moderne passe par les ressources inépuisables de l'Internet, notamment grâce à son ouverture au monde et parce que son attrait résoudrait les problèmes de motivation des élèves. D'un autre côté certains rejettent ces technologies comme "simplement ludiques" Les quatre piliers de l’apprentissage - Stanislas Dehaene L’enfant est doté d’intuitions profondes en matière de repérage sensoriel du nombre. Avant tout apprentissage formel de la numération, il évalue et anticipe les quantités. Apprendre à compter puis à calculer équivaudrait à tout simplement tirer parti de ces circuits préexistants, et, grâce à leur plasticité, à les recycler. L’apprentissage formel de l’arithmétique se « greffe » sur le « sens du nombre » présent chez l’enfant, et sollicite la même zone cérébrale. Le maître-mot, alors, est la plasticité cérébrale. Car c’est précisément ce qui nous permet d’apprendre.

La pyramide des besoins de Maslow d’un point de vue pédagogique Le psychologue Abraham Maslow a établi une hiérarchie des besoins en faisant des recherches sur la motivation. Il a ainsi réalisé, dans les années 1940, la pyramide des besoins. Le fonctionnement doit être perçu tel un escalier. L’individu doit satisfaire les besoins qui sont à la base afin de pouvoir réaliser ceux qui sont au niveau supérieur. Le plus haut niveau étant le besoin de s’épanouir. Voici l’explication de chacun des niveaux.

Related: