background preloader

La ville numérique : quels enjeux pour demain

La ville numérique : quels enjeux pour demain
La ville numérique est en vogue et rares sont les municipalités et autres collectivités publiques qui ne se soient lancées, aujourd’hui, dans des actions visant à favoriser et diffuser l’usage des technologies de l’information et de la communication (TIC) dans leurs circonscriptions. Ces initiatives témoignent de la poussée de l’omniprésence des réseaux numériques dans la vie quotidienne des citadins qui modifie fortement l’accès aux services et aux ressources de la ville. L’internet, les smartphones et les divers assistants numériques que manipulent la plupart des individus sont devenus aujourd’hui, et seront encore plus demain, des vecteurs essentiels de communication et de socialisation. Il faut en convenir, les TIC et les réseaux numériques sont de plus en plus « encastrés » dans les modes de vie et représentent désormais aussi une composante de premier plan du fonctionnement de l’infrastructure environnementale et urbaine. Un cyberespace public ? Faut-il s’en inquiéter ?

http://www.metropolitiques.eu/La-ville-numerique-quels-enjeux.html

Related:  Ville numériqueSmartcitykakaboboNouvelles perspectives technologiquesarchitecture

Les trois visages de la ville 2.0 Voyage à New Songdo City A une soixantaine de kilomètres au sud de Séoul, en Corée du Sud, un chantier gigantesque amorcé en 2001 est en train de faire émerger un lieu d’un genre nouveau. Sur une île artificielle reliée à la terre ferme par un pont de 12 km s’édifient des locaux, des habitations, des universités, un hôpital, des musées, des canaux artificiels, des parcs de stationnements à 99% souterrains. Avec son infrastructure de collecte et de diffusion de données parmi les plus complexes de la planète, New Songdo City n’est pas qu’une ville nouvelle. C’est une ville dite « intelligente », qui n’obéit qu’à un seul principe : la connectivité universelle.

40 % des personnes vivant en ville ont un smartphone crédits ericsson 40 % des personnes vivant en ville ont un Smartphone, tel est l'un des résultats de l'étude sur la vie dans les villes et les nouveaux usages grand public, publiée lundi 14 mai par le "Consumer Lab" d’Ericsson, le laboratoire de recherche du groupe qui observe les tendances de consommation sur les produits et services dans le domaine des technologies de l’information et de la communication. Ce document analysant le comportement d'habitants de 13 grandes villes dans le monde et réalisé à partir de plusieurs études faites par Ericsson en 2011, montre que 50% des citadins utilisent leur téléphone mobile tous les jours pour se connecter à internet. 48% des habitants des villes se déclarent satisfaits de leur cadre de vie en ville. En général, les femmes sont plus contentes que les hommes d'y habiter.

Le graphène ? En bonne voie pour une production industrielle Isolé pour la première fois en 2004 à Manchester au Royaume-Uni, le graphène est un cristal de carbone monoplan avec des propriétés physiques hors du commun qui attirent de nombreux chercheurs. La découverte du graphène, qui n'a nécessité qu'une mine de crayon et du papier adhésif, a été récompensée, six années plus tard, par le prix Nobel de physique 2010 remis à Konstantin Novoselov et Andre Geim. Le graphène est produit à partir du graphite [1], qui est en fait une succession de milliards de couches de graphènes. Ce dernier se présente comme un feuillet monocouche bidimensionnelle, de maille hexagonale, dont l'épaisseur (celle de l'atome de carbone, son seul constituant), est de 70 picomètres, soit un millionième d'un cheveu humain. Des propriétés physiques inédites sont associées à la structure en feuillet monocouche du graphène: les scientifiques le décrivent comme étant le matériau le plus fin et l'un des plus résistants connu à ce jour.

Habita(n)ts connectés : découvrez les pistes d’innovation Après un an de travail collaboratif, de réflexion et de créativité, voilà les résultats de l’expédition Habita(n)ts connectés. Avec plus de 9 équipements numériques par foyers, et des usages numériques étendus à tous les domaines d’activités du domicile, il ne fait plus de doute que l’habitat et les habitants sont "connectés". Toutefois nos domiciles connectés ne ressemblent guère à ceux imaginés 10 ans plus tôt, truffés de capteurs ou d’automatismes.

UrbanOS : Londres joue à SimCity… pour de vrai Nos confrères de la BCC annoncent que la ville de Londres va se doter d’un système d’exploitation. Tout comme un OS classique, ce dernier fera l’interface entre le monde physique et des applications de traitement de l’information. Le système d’exploitation choisi est UrbanOS, développé par Living Plan IT, lequel sera testé sur un quartier de Londres, la péninsule de Greenwich. Cette opération est menée en coopération avec le conseil de Greenwich et des partenaires industriels comme Hitachi et Phillips, explique la BBC. Laval en 2021 : une carte participative en ligne pour bâtir la ville - Laval - Urbanisme Laval 2021 ? C’est le nom de code des études urbaines lancées par la municipalité de Laval, en Mayenne, en décembre 2011. L’aménagement le quartier de la gare, en prévision de l’arrivée de la Ligne à Grande Vitesse (LGV), la reconversion du quartier Ferrié, ex 42e RT figurent au programme. Un nouveau Plan local d’urbanisme (Plu), un document administratif qui fixe les règles générales d’utilisation du sol et détermine l’évolution des parcelles, sera élaboré à partir de ce travail.

La Commission européenne sélectionne le projet phare de recherche Graphène Le graphène fait l'objet de toutes les attentions depuis les expériences capitales réalisées sur ce nouveau matériau il y a moins de dix ans et qui ont valu le Prix Nobel de physique 2010 à Andre Geim et Kostya Novoselov de l'Université de Manchester. Cristal bidimensionnel d'un seul plan atomique de carbone, le graphène possède des propriétés extraordinaires, notamment électriques (plus conducteur que le cuivre) et mécaniques (100 à 300 fois plus résistant à la rupture que l'acier) ; il est de plus imperméable à tous les gaz. Les technologies à base de graphène permettent d'envisager à court terme des applications comme de nouveaux produits électroniques à la fois rapides, flexibles et résistants comme le papier électronique, et des dispositifs de communication enroulables. À plus long terme, elles pourraient déboucher sur des applications révolutionnaires dans le domaine médical, comme des rétines artificielles. La France premier partenaire du projet

2013 – 2020 : le volume de données de l’Univers Digital multiplié par 10 – #BigDataBx Selon une étude IDC pour EMC (Infographie, PDF) parue en avril 2014, le volume de données produites dans ce qu’ils appellent l’Univers Digital devrait être multiplié par 10 entre 2013 (4,4 Zettabytes) et 2020 avec (44 Zettabytes). 44 Zettabytes = 44 000 milliards de gigaoctets = 44 000 000 000 000 000 000 000 octets !! Pour donner une représentation intelligible de ces nombres astronomiques : En 2013 ce serait l’équivalent de la capacité de stockage cumulée d’une pile de tablettes (Apple iPad Air 0,29” d’épaisseur et 128 Go de stockage) qui couvrirait les 2/3 de la distance Terre – Lune En 2020 se serait l’équivalent de 6,6 piles de tablettes couvrant la distance Terre – Lune Source : Etude IDC pour EMC – Digital Universe 2014

Just Share It : La métropole du prêt-à-partager Aujourd’hui, tout ou presque se loue. Si la pratique n’a jamais été aussi diversifiée, organisée et répandue qu’aujourd’hui, c’est grâce aux moyens mis en œuvre favorisant le rapport de confiance entre un individu et un autre. Nous avons bouleversé nos pratiques de consommations, passant de « l’avoir accumulatif » au « bien avoir sélectif », plus en accord avec la crise du triptyque « économie-société-environnement ». Le Trend Observer [l'observatoire Ipsos sur les tendances émergentes] appelle ce phénomène la « consommation ajustée », c’est à dire adaptée aux « réels » besoins des usagers. Les chiffres du Trend Observer indiquent que, dans les pays développés [puisque c'est bien sûr un problème de pays riches], 71% des consommateurs déclarent se sentir coupables quand ils gaspillent.

Le « design de services » : quand le design veut permettre de mieux vivre ensemble C’est une discipline relativement récente en France, mais qui existe chez certains de nos voisins européens depuis une quinzaine d’années déjà. L'éclosion du « design de services », terme qui renvoie à une multitude de concepts et d’applications, traduit une tendance de fond : l’envie des designers d’appliquer au monde des services (télécommunications, transports ou encore services financiers), leur démarche de co-conception, dans un processus ascendant. Interfaces, sites d'échanges, communautés web : le numérique est partie intégrante des services imaginés par les designers. Porteur de solutions, il accompagne les principes même du design de service : interactivité, participation et innovation. > Le design de services : l’humain au centre de la réflexion Reprenons la définition d’Anne-Marie Boutin, présidente de l’Agence pour la Promotion de la Création Industrielle (APCI):

L'ardoise magique qui numérise les dessins - 26 mai 2014 N'en déplaise aux chantres du tout-numérique, l'écriture n'est pas morte ! Elle pourrait même faire un retour fracassant. Du moins, c’est ce que suggère le succès de la jeune start-up grenobloise ISKN dont l’aventure a commencé sur le site de financement participatif américain Kickstarter : elle a ainsi levé en quelques heures auprès des internautes intéressés, en septembre 2013, les fonds nécessaires pour démarrer son activité, soit35000 dollars (25000 €). Au bout d’un mois, elle avait même empoché… 350000 dollars (253000 €). SIMPLE.

Archive Larousse : Grande Encyclopédie Larousse - Néolithique - Neopilina Les recherches ethnobotaniques dans les régions tropicales humides ont permis de corriger ces idées trop sommaires. Karl J. Narr, en 1957, propose le schéma évolutif suivant :1o la subsistance est assurée par la cueillette, la chasse et la pêche ;2o l’agriculture et l’élevage apparaissent : dans un premier stade, les plantes et animaux utilisés par l’homme demeurent dans l’habitat naturel des parents sauvages ; au second stade, plantes et animaux sont transportés par l’homme dans un milieu qu’il a préparé artificiellement ou dans un nouveau milieu où ils sont acclimatés. Il apparaît qu’un tel transfert, qui permet un contrôle accru de l’homme sur le végétal et des variations génétiques utilisables, est souvent requis pour qu’il y ait véritable domestication. Cette idée émise par Barrau a été reprise par Jack Harlan (« l’Origine de l’agriculture » dans la Recherche, déc. 1972) sous une autre forme en distinguant les « centres » et ce qu’il appelle les « non-centres ». G.

Urba, TIC & Vidéotape Dans le cadre du colloque EURAU 12, un article et une vidéo ont été réalisé dans le cadre de travaux de recherche pluridisciplinaire sur le quartier Gare du Flon – Interfaces à Lausanne : Retrouvez l’intégralité de l’article et des vidéos sur le blog (réalisé par mes soins ;)) Usage de la vidéo comme outil d’analyse de site et de compréhension des phénomènes urbains contemporains dans l’espace public : cas d’étude appliqué au site de la Interface-Gare du Flon réalisé par Bernard Tschumi Dominique Bouillier évoque l’émergence d’une "troisième ville", qu’il appelle "la ville silicium" ou "la ville de la connaissance", marquée par la multiplicité des échanges et des circulations non plus seulement physiques mais aussi numériques. Peut-on penser de nouveaux outils et de nouvelles méthodes pour développer une analyse urbaine de cette "troisième ville" ?

Comment passer de la Ville Lumière à la Smart City ? Neuilly-sur-Seine, le 27 septembre 2011 Comment passer de la Ville Lumière à la Smart City ? - 7 Propositions inspirées des meilleures pratiques internationales 7 Propositions inspirées des meilleures pratiques internationales Paris Ile-de-France, une Smart City ? Il le faut.

Related: