background preloader

La ville, nouveau territoire du numérique ? - Villes - Le Monde.fr : Supplément partenaire

La ville, nouveau territoire du numérique ? - Villes - Le Monde.fr : Supplément partenaire
Related:  SmartcityLe numérique et la ville

Réalité augmentée : les reliques de la mort Thanatopraxie urbaine+ street-marketing+ réalité augmentée= ————————— (via) Souvenez-vous : il y a quelques mois, je proposais sur ce blog le concept de thanatopraxie urbaine : Il s’agirait donc d’imaginer des objets ou des services urbains permettant de mettre en scène, dans l’espace public de la cité, la mémoire de ces morts Plus précisément, il s’agira de mettre les morts ‘à disposition’ des vivants. L’application moscovite Death Revealer en est (à ma connaissance) l’une des premières applications concrètes. Comme souvent avec la réalité augmentée (voire ici), l’idée est d’une telle simplicité qu’on se demanderait presque pourquoi cela n’a pas été fait avant. Utiliser la visualisation des morts n’est pas une idée neuve, en particulier lorsqu’il s’agit d’accidentologie. Si la représentation des accidents est relativement paisible, la campagne de lancement de l’application elle-même était par contre beaucoup plus… agressive : Que dire de cette initiative ?

La ville numérique : quels enjeux pour demain La ville numérique est en vogue et rares sont les municipalités et autres collectivités publiques qui ne se soient lancées, aujourd’hui, dans des actions visant à favoriser et diffuser l’usage des technologies de l’information et de la communication (TIC) dans leurs circonscriptions. Ces initiatives témoignent de la poussée de l’omniprésence des réseaux numériques dans la vie quotidienne des citadins qui modifie fortement l’accès aux services et aux ressources de la ville. L’internet, les smartphones et les divers assistants numériques que manipulent la plupart des individus sont devenus aujourd’hui, et seront encore plus demain, des vecteurs essentiels de communication et de socialisation. Il faut en convenir, les TIC et les réseaux numériques sont de plus en plus « encastrés » dans les modes de vie et représentent désormais aussi une composante de premier plan du fonctionnement de l’infrastructure environnementale et urbaine. Un cyberespace public ? Faut-il s’en inquiéter ?

Le numérique, c'est la révolution du temps On comprend là que la maîtrise du temps - dans un monde gouverné par la flexibilité, la désynchronisation, la délocalisation, l'immédiateté, l'opportunisme, le furtif... - se trouve dans la maîtrise des mobilités, qu'elles soient physique ou numérique. Hier, l'automobile, désormais le mobile. En Grande-Bretagne, la part des 17-20 ans à posséder le permis de conduire est passée de 48% en 1990 à 35% en 2010 . Justement, n'est-ce pas le piège ? La question se déplace. La maîtrise du temps, ce sont les maîtrises à tous les niveaux de l'outil.

Un circuit touristique hors du commun À partir du 1er février, une technologie unique en France sera utilisée dans la nature pour découvrir le patrimoine de Saint-Jean-Brévélay et Locminé, dans le Morbihan : la réalité augmentée sur mobile, en extérieur, avec animation 3D et interactivité. Il s'agit de la superposition d'un modèle virtuel à la perception de la réalité, en temps réel. Un circuit inédit proposé par le Pays touristique de l'Oust, à Brocéliande. Équipés d'un smartphone, les randonneurs parcourent les Landes de Lanvaux à la recherche d'indices pour résoudre l'énigme de l'empreinte perdue. Sur vingt-six étapes, cinq sont en réalité augmentée. Pas de géolocalisation Il suffit de placer le téléphone face à un gnomon. « La réalité augmentée sur mobile ne fonctionnait pas bien, l'image était peu stable. En revanche, le procédé de géolocalisation n'est pas employé. Reste qu'au cours de ce circuit, la technologie est bel et bien au service d'une histoire, écrite par Nina Polnikoff de Saint-Congard (Malestroit).

Les trois visages de la ville 2.0 Voyage à New Songdo City A une soixantaine de kilomètres au sud de Séoul, en Corée du Sud, un chantier gigantesque amorcé en 2001 est en train de faire émerger un lieu d’un genre nouveau. Sur une île artificielle reliée à la terre ferme par un pont de 12 km s’édifient des locaux, des habitations, des universités, un hôpital, des musées, des canaux artificiels, des parcs de stationnements à 99% souterrains. Avec son infrastructure de collecte et de diffusion de données parmi les plus complexes de la planète, New Songdo City n’est pas qu’une ville nouvelle. C’est une ville dite « intelligente », qui n’obéit qu’à un seul principe : la connectivité universelle. Ici, même les canettes jetées à la poubelle sont tracées. Les programmes immobiliers de New Songdo ont été vendus en un temps record, et on y attend plus de 65 000 habitants d’ici 2018. En 2011, le cabinet américain ABI Research publiait ses conclusions sur le marché grandissant des projets de villes « intelligentes ».

Boris BEAUDE : La ville numérique, quintessence urbaine Article réalisé pour la revue M3 n°1. La ville hybride maximise les connections à la fois matérielles et immatérielles. Grâce au développement des technologies numériques, le citadin est ainsi davantage connecté au monde et aux autres habitants. Ces transformations doivent être intégrées à l’aménagement de l’espace urbain, pour en maîtriser le potentiel et les risques. En ce début de XXIe siècle, plus de la moitié de l’humanité réside en ville. La ville résiste, inlassablementCes dernières décennies, des technologies de communications particulièrement performantes ont réactivé des utopies alternatives à la ville. Se perdre sans se perdreLa ville numérique est en cela plus urbaine, plus efficiente, plus attractive. Inscrire la ville dans un espace plus vasteUne telle dynamique engage à questionner le devenir de cette ville, dont les propriétés ont singulièrement changé.

Un magazine en réalité augmentée La réalité augmentée s’invite un peu partout et investit maintenant la presse écrite, ce qui offrira peut-être à cette dernière des espoirs d’autres débouchés que les tablettes multimédia. Le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung a publié ce week-end un supplément magazine intégrant plusieurs pages avec réalité augmentée, dont les suppléments visuels, dont certains animés et d’autres La réalité augmentée s’invite un peu partout et investit maintenant la presse écrite , ce qui offrira peut-être à cette dernière des espoirs d’autres débouchés que les tablettes multimédia. Le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung a publié ce week-end un supplément magazine intégrant plusieurs pages avec réalité augmentée, dont les suppléments visuels, dont certains animés et d’autres en 3D sont accessibles via iPhone avec iOS4 ou smartphone Android. Cette vidéo montre les meilleurs extraits en réalité augmentée.

40 % des personnes vivant en ville ont un smartphone crédits ericsson 40 % des personnes vivant en ville ont un Smartphone, tel est l'un des résultats de l'étude sur la vie dans les villes et les nouveaux usages grand public, publiée lundi 14 mai par le "Consumer Lab" d’Ericsson, le laboratoire de recherche du groupe qui observe les tendances de consommation sur les produits et services dans le domaine des technologies de l’information et de la communication. Ce document analysant le comportement d'habitants de 13 grandes villes dans le monde et réalisé à partir de plusieurs études faites par Ericsson en 2011, montre que 50% des citadins utilisent leur téléphone mobile tous les jours pour se connecter à internet. 48% des habitants des villes se déclarent satisfaits de leur cadre de vie en ville. Pami les critères positifs, ils relèvent la proximité des commerces, cafés et restaurants, et des loisirs, la couverture du réseau de téléphonie mobile, et la distribution de l'eau. Activités courantes durant le temps de transport-crédits Ericsson

Related: