background preloader

0:00 La ville, nouveau territoire du numérique ?

0:00 La ville, nouveau territoire du numérique ?
Related:  Le numérique et la ville

La ville numérique : quels enjeux pour demain La ville numérique est en vogue et rares sont les municipalités et autres collectivités publiques qui ne se soient lancées, aujourd’hui, dans des actions visant à favoriser et diffuser l’usage des technologies de l’information et de la communication (TIC) dans leurs circonscriptions. Ces initiatives témoignent de la poussée de l’omniprésence des réseaux numériques dans la vie quotidienne des citadins qui modifie fortement l’accès aux services et aux ressources de la ville. L’internet, les smartphones et les divers assistants numériques que manipulent la plupart des individus sont devenus aujourd’hui, et seront encore plus demain, des vecteurs essentiels de communication et de socialisation. Il faut en convenir, les TIC et les réseaux numériques sont de plus en plus « encastrés » dans les modes de vie et représentent désormais aussi une composante de premier plan du fonctionnement de l’infrastructure environnementale et urbaine. Un cyberespace public ? Faut-il s’en inquiéter ?

Les Deschiens - La Réalité virtuelle | qrcodes et R.A. Le numérique, c'est la révolution du temps On comprend là que la maîtrise du temps - dans un monde gouverné par la flexibilité, la désynchronisation, la délocalisation, l'immédiateté, l'opportunisme, le furtif... - se trouve dans la maîtrise des mobilités, qu'elles soient physique ou numérique. Hier, l'automobile, désormais le mobile. En Grande-Bretagne, la part des 17-20 ans à posséder le permis de conduire est passée de 48% en 1990 à 35% en 2010 . Avoir le dernier smartphone est désormais plus valorisé que la conduite ! Justement, n'est-ce pas le piège ? La question se déplace. La maîtrise du temps, ce sont les maîtrises à tous les niveaux de l'outil.

Les trois visages de la ville 2.0 Voyage à New Songdo City A une soixantaine de kilomètres au sud de Séoul, en Corée du Sud, un chantier gigantesque amorcé en 2001 est en train de faire émerger un lieu d’un genre nouveau. Sur une île artificielle reliée à la terre ferme par un pont de 12 km s’édifient des locaux, des habitations, des universités, un hôpital, des musées, des canaux artificiels, des parcs de stationnements à 99% souterrains. Avec son infrastructure de collecte et de diffusion de données parmi les plus complexes de la planète, New Songdo City n’est pas qu’une ville nouvelle. Ici, même les canettes jetées à la poubelle sont tracées. Les programmes immobiliers de New Songdo ont été vendus en un temps record, et on y attend plus de 65 000 habitants d’ici 2018. Le cas de New Songdo n’est pas isolé : on pourrait citer Bouinan en Algérie, PlanIT Valley au Portugal, Pegasus Global Holding au Nouveau Mexique, Masdar aux Emirats Arabes Unis, I-City en Malaisie, T-City en Allemagne… Une ville qui oublie la ville ?

Seven Ways to Build Custom Maps Without a Google Account This morning on Twitter someone asked if there is a way for students to create online maps without a Google Account. The answer is yes and here are seven tools that students can use to build custom maps online. This post is for you Mr. Potter thank you for the inspiration. Animaps is a service that was built for the purpose of allowing users to create animated Google Maps. Weaving History has gone into hiberation and is not accepting new users at this time. is a promising website for history students and teachers. Tripline is a service designed to enable anyone to record a trip they've taken or to plan a trip itinerary. Build A Map is a new service that allows you to build layers on top of Google Maps. Scribble Maps is a fun and useful application for drawing and typing on Google Maps. Quikmaps is a nice map creation tool that allows you to quickly draw, type, and insert icons on a Google Map without requiring you to have a Google Account.

Boris BEAUDE : La ville numérique, quintessence urbaine Article réalisé pour la revue M3 n°1. La ville hybride maximise les connections à la fois matérielles et immatérielles. Grâce au développement des technologies numériques, le citadin est ainsi davantage connecté au monde et aux autres habitants. Ces transformations doivent être intégrées à l’aménagement de l’espace urbain, pour en maîtriser le potentiel et les risques. En ce début de XXIe siècle, plus de la moitié de l’humanité réside en ville. Loin d’être anecdotique, ce constat témoigne du succès croissant de l’une des plus anciennes techniques spatiales, qui consiste à privilégier la densité à la dispersion. La ville résiste, inlassablementCes dernières décennies, des technologies de communications particulièrement performantes ont réactivé des utopies alternatives à la ville. Se perdre sans se perdreLa ville numérique est en cela plus urbaine, plus efficiente, plus attractive.

40 % des personnes vivant en ville ont un smartphone crédits ericsson 40 % des personnes vivant en ville ont un Smartphone, tel est l'un des résultats de l'étude sur la vie dans les villes et les nouveaux usages grand public, publiée lundi 14 mai par le "Consumer Lab" d’Ericsson, le laboratoire de recherche du groupe qui observe les tendances de consommation sur les produits et services dans le domaine des technologies de l’information et de la communication. Ce document analysant le comportement d'habitants de 13 grandes villes dans le monde et réalisé à partir de plusieurs études faites par Ericsson en 2011, montre que 50% des citadins utilisent leur téléphone mobile tous les jours pour se connecter à internet. 48% des habitants des villes se déclarent satisfaits de leur cadre de vie en ville. Pami les critères positifs, ils relèvent la proximité des commerces, cafés et restaurants, et des loisirs, la couverture du réseau de téléphonie mobile, et la distribution de l'eau. Activités courantes durant le temps de transport-crédits Ericsson

La France en flashcodes Une production le collectif Orange. Les plages encombrées vous effraient ? Vous leur préférez les sentiers ombragés des arrières pays, les circuits culturels ou les festivals musicaux de l’été ? Vous apprécierez donc de musarder au gré des flashcodes, qui équipent de plus en plus de communes... Certaines conçoivent ces petits pictogammes noir et blanc comme un service pratique pour habitants et visiteurs de passage : les marqueurs y délivrent informations sur le trafic des bus, les activités municipales ou le calendrier des évènements culturels. D’autres s’en servent pour valoriser leur patrimoine : il suffit de prendre une photo du code avec son mobile pour que les monuments, les curiosités locales, les centres de festivals ou les trésors de la faune et de la flore s’enrichissent, in situ, de mille infos inédites. Petite virée en France, au cœur de lieux où fleurissent les flashcodes, pour le bonheur des vacanciers… Un simple code… et les lieux délivrent leurs secrets !

Related: