background preloader

Quels rôles et quelle formation pour les tuteurs intervenant dans des dispositifs de formation à distance ?

Quels rôles et quelle formation pour les tuteurs intervenant dans des dispositifs de formation à distance ?
Les interventions du tuteur doivent être recadrées dans une perspective systémique, ne fut-ce que dans la prise en considération des actions et réactions de l’apprenant, mais aussi dans ses relations avec ses collègues et avec l’institution (Denis, 2000). En effet, c’est à partir du contexte (caractéristiques, contraintes…) dans lequel ils agissent, des représentations individuelles des futurs tuteurs, des attentes du concepteur de la formation, de l’institution et de l’apprenant etc., que se construit un cadre de référence partagé et qu’un accompagnement peut s’envisager en vue de former les tuteurs et de les aider à réguler leurs interventions. Pour mener une formation de tuteurs, nous proposons les sept étapes suivantes : Les cinq premières étapes sont de l’ordre de la formation « initiale », elles ont lieu avant que le tuteur n’intervienne en tant que tel dans le dispositif. Les suivantes font partie de la formation continue, du suivi de la formation. Types d’interventions préconisées

http://www.cairn.info/revue-distances-et-savoirs-2003-1-page-19.htm

Related:  Former et faire collaborer les profsMOOC - UCLAFEST - TUTORAT- ACCOMPAGNEMENT A DISTANCE

Que disent les recherches sur la formation continue des enseignants aux Etats-Unis ? La rubrique Cool Thinking on Hot Topics du site CPRE knowledge hub, porté par le Consortium for Policy Research in Education (CPRE) – réseau de sept universités états-uniennes ayant pour mission de mettre en relation chercheurs, décideurs et praticiens dans le domaine de l’éducation – consacre son dernier dossier aux perspectives émergentes sur le développement professionnel efficace des enseignants (Emerging Insights into Effective Professional Development). Neuf entretiens filmés de chercheurs et de décideurs proposent un tour d’horizon des acquis et débats en cours sur cette question aux Etats-Unis. De la prise en compte des pratiques enseignantes en contexte au nécessaire accompagnement dans la durée, de la dimension disciplinaire de la formation à celle de l’enrôlement des élèves, toute ressemblance avec les questions que se posent enseignants, formateurs et prescripteurs de formation en France ne serait pas totalement fortuite … Un soutien institutionnel

Activité 7.4 - Blog de t@d: compétences du tuteur en ligne Jacques Rodet : Dans votre mémoire, vous rassemblez des points de vue et des témoignages d'étudiants, d'enseignants et de tuteurs en formation à distance. Pouvez-vous nous dire les raisons qui vous ont poussée à privilégier ce mode de recueil de données à côté de l'examen de la littérature ? Etait-ce pour pallier les insuffisances éventuelles de cette dernière ? Pour d'autres motifs ? Lucie Audet : L’accent sur les points de vue des divers acteurs faisait partie des paramètres établis par le Réseau d’enseignement francophone à distance du Canada (REFAD), pour lequel j’ai préparé ce mémoire. La sollicitation de tels points de vue est, entre autres, une occasion pour un réseau de provoquer une réflexion chez ses membres, d’accroître leur partage d’expertise et de mieux tenir compte de la diversité de leur contexte.

APP4MOOC au service de la proactivité du tutorat Il est bien établi que les interventions tutorales proactives sont essentielles pour faire vivre la relation pédagogique au sein d’un digital learning, même si elles ne sont pas suffisantes et doivent être complétées par des interventions tutorales réactives. Par ailleurs, les outils supportant ces interventions gagnent toujours à être sélectionnés en fonction des préférences d’usage des apprenants. Aujourd’hui, la mobilité est incontournable et dans certains pays le réseau téléphonique est bien plus stable que les connexions internet. De ce fait, le smartphone ou la tablette deviennent des outils pertinents pour rejoindre les apprenants. APP4MOOC est un service de développement d’applications mobiles dédiées à toutes les formations à distance, dont les MOOC.

Formation : et si on demandait leur avis aux enseignants ? Dans un rapport de l’Inspection générale de l’EN, passé inaperçu mais qui rejoint les préconisations de la dernière publication de l’OCDE, on peut lire que la formation des enseignants ne correspond pas à leurs besoins réels. Mais comme le ministre semble voir la formation uniquement comme un moyen de faire appliquer ses mesures, il y a fort à parier que la situation n’est pas près de changer. Pourtant, les attentes des enseignants sont précises, leurs souhaits pertinents.

Activité 7.4 - Blog de t@d: Proposition d’une grille d’analyse des besoins d’aide des apprenants à distance. Nécessité d'analyser les besoins d'aide des apprenants Le tutorat consiste pour un tuteur à établir, à développer et à ajuster une relation d’aide auprès d’un tutoré. Loin de l’idée d’une quelconque thérapeutique, il s’agit d’établir une relation à l’écoute des besoins de l’apprenant. Pour le tuteur, être à l’écoute s’envisage au travers de ses capacités d’observation, d’analyse des besoins, de conception de ses interventions et de leur mise en œuvre.

Typologie d'interventions tutorales Cette typologie distingue d'une part, les modalités proactive (le tuteur intervient sans avoir été sollicité par l'apprenant) et réactive (le tuteur intervient en réponse à une sollicitation d'un apprenant), et d'autre part, le caractère synchrone (en temps réel) ou asynchrone (en temps différé) de la communication. Cette typologie n'est donc pas basée comme d'autres (cf. MIT de Quintin) sur les fonctions des tuteurs et les plans de support à l'apprentissage mais sur la nature de la communication et l'identification de l'émetteur initial. itRA

Concevoir des formations, un livret ressource pour les formateurs Une formation continue des enseignants aujourd'hui - page 5 Une formation continue des enseignants aujourd’hui. Pour « faire » quoi ? Profils de tuteurs à distance Les tâches de support à l'apprentissage auprès des apprenants à distance sont nombreuses et variées. Il en résulte qu'il est difficile de trouver des personnes tutrices en capacité de les assumer toutes. Dès lors, il est utile de définir différents profils de tuteurs avec des périmètres d'intervention bien identifiés.

Le travail collectif enseignant Au primaire de même qu’au secondaire, le travail individuel prédomine encore dans la pratique enseignante. Pourtant, de plus en plus de recherches montrent que les équipes-écoles qui favorisent la collégialité et la collaboration entre enseignants en tirent de nombreux bénéfices, notamment en ce qui concerne le sentiment d’implication, d’efficacité et de satisfaction sur le plan professionnel. Anne-Françoise Gibert, chargée d’études et de recherche à l’Institut français de l’éducation (IFÉ), a rédigé un article, Le travail collectif enseignant, entre informel et institué, dans lequel elle précise les formes que peut prendre le travail collectif enseignant, les contextes qui favorisent son apparition et les facteurs pour mieux travailler ensemble.

Les différents types d’ingénierie tutorale Depuis une douzaine d'années, j'ai progressivement conceptualisé et formalisé l'ingénierie tutorale. Ce travail de réflexion est le résultat de plusieurs processus conjoints. D'une part, mes interventions de conseil auprès d'organisations porteuses de projet e-learning, d'autre part, mes enseignements universitaires à l'UVSQ, Rennes 1 et Toulouse Le Mirail (388 étudiants formés à la conception des services tutoraux) et mes actions de formation relatives à tel ou tel autre aspect de l'ingénierie tutorale (plus d'un millier d'apprenants). A cela s'ajoute, les différents séminaires, colloques et conférences réalisés sur le sujet, les échanges avec de nombreux collègues, l'activité au sein de t@d.

Un nouveau type de développement professionnel : les Lesson Study Les Jugyo Kenkyu, ou Lesson Study, constituent une méthode d’enseignement-apprentissage qui a été développée au Japon dans les années 1890 et qui commence à gagner peu à peu les États-Unis et l’Europe, plus particulièrement la Suisse. Stéphane Clivaz, du Laboratoire Lausannois Lesson Study, présente cette méthode dans un article intitulé Les Lesson Study? Kesako?. Les Lesson Study (LS) « partent d’une difficulté à propos d’un sujet d’enseignement » que relève un groupe d’enseignants. Ces derniers analysent l’apprentissage visé, approfondissent la notion théorique en question et cherchent dans des ressources pédagogiques et didactiques les divers moyens d’enseigner cette notion afin de planifier ensemble une séquence d’enseignement. Une fois cela fait, cette séquence est mise en œuvre par l’un d’entre eux pendant que les autres observent et analysent ses effets sur l’apprentissage des élèves.

Related: