background preloader

Viviane Glikman - entretien AUF sur le tutorat à distance (décembre 2010)

Viviane Glikman - entretien AUF sur le tutorat à distance (décembre 2010)

Qu'est-ce que le travail collaboratif ? Dans la communauté d'apprentissage que composent le groupe classe et l'équipe pédagogique, chacun apporte (et doit être autorisé à apporter) ses compétences et les transmet. De ce fait, lorsque la parole est donnée aux apprenants, dans un forum par exemple, on remarque que les formateurs ne sont pas les seuls détenteurs du savoir. Dans un domaine précis, un étudiant, surtout en formation continue, peut avoir des connaissances plus pointues que ses formateurs. Les formateurs n'en gardent pas moins leur légitimité, ne serait-ce qu'au titre de médiateur. Dans le travail de groupe chaque élève apporte ce qu'il sait, et partage ses connaissances. l'intelligence collective Pour que la communauté fonctionne, il faut que les étudiants aient confiance dans les autres étudiants, qu'ils ne craignent pas que les autres s'attribuent sans contre-partie le fruit de leur travail, qu'ils soient assurés que leur participation sera bien prise en compte dans leur évaluation etc.

UNIV-LIEGE-Les clés du web 2.0 Pearltree est un outil permettant de référencer des sites web (ou "bookmarker") et de les gérer à travers une interface attractive. On parle de "visual bookmarking". Chaque page bookmarkée est représentée par une bulle, appelée perle. Les utilisateurs organisent leurs perles en les rassemblant dans des dossiers de perles appelés Pearltrees. La fonction première de Pearltrees, c’est d’organiser le contenu numérique qui vous entoure. La fonction seconde de Pearltrees, c’est de créer des reseaux à centres d’intérêts. Sans vous inscrire, vous pouvez voir les pealtree des autres utilisateurs et faire des recherches par thème. En vous inscrivant sur Pearltree, vous pouvez à votre tour créer votre propre pearltree. Vous pouvez partager vos perles, intégrer les perles d'autres utilisateurs à votre arbre mais aussi avoir une vision globale des utilisateurs ayant un profil proche du votre en cliquant sur la bulle bleutée située à coté de la perle centrale qui vous représente.

L’apprentissage collaboratif – Baudrit 2007 Après l’article consacré au livre de Baudrit « l’apprentissage coopératif », voici quelques notes concernant un ouvrage du même auteur sur l’« apprentissage collaboratif ».Tout d’abord, il n’existe pas de définition consensuelle de ce qu’est l’apprentissage collaboratif, et le risque de mélanger ce qui relève du coopératif avec ce qui relève du collaboratif existe. Certains chercheurs ont pu parler de l’un pour l’autre. Il ressort de cet ouvrage que lors de situations d’apprentissage collaboratif, il peut y avoir des divergences de point de vue, il faut arriver à comprendre le point de vue de l’autre pour avancer. Ceci étant dit, il faut bien distinguer deux écoles. La conception européenne de l’apprentissage collaboratif est attachée au concept de Conflit Socio-Cognitif (CSC). Les chapitres 2 et 3 sont centrés sur des analyses de situation d’apprentissage collaboratif : résolution de problèmes (à divers âges) et activités d’écriture.

ENS-Outils numériques, travail collaboratif et formation Le fait d’avoir donné récemment un cours sur le travail collaboratif et les technologies de l’information et de la communication (TICE) m’a fait réfléchir sur ce sujet, tandis que la pratique, le fait d’avoir à superviser un travail en groupe, m’a donné à voir de nouveaux types d’interaction. J’aimerais partager les conclusions que je tire de cette expérience concernant la manière d’enseigner et de travailler. J’ai déjà abordé ces notions lors d’un premier billet où il était question des enjeux du travail collaboratif (ou parfois coopératif), et où je présentais quelques ressources sur les pratiques collaboratives dans l’enseignement. Approche actionnelle et web social Une théorie pédagogique en vogue Le point névralgique où ces notions et les théories pédagogiques se rencontrent est l’orientation sociale de l’apprentissage et par exemple le concept d’agir social, selon lequel il s’agit d’apprendre dans l’interaction avec un groupe. Le web « 2.0 » À l’intersection des deux tendances Limites

Related: