background preloader

Tutoral7.pdf

Tutoral7.pdf
Related:  Tuteur : nouvelles compétencesTutoratjdtice

Blog de t@d: Paroles de chercheur : Jean-Jacques Quintin Jacques Rodet : Bonjour Jean-Jacques. Pour commencer cet entretien, j'aimerais savoir ce qui vous a amené à vous engager dans la recherche doctorale qui a été la vôtre. Quels sont les ressorts qui vous ont poussé à vous lancer dans cette aventure intellectuelle ? Comment avez-vous défini votre problématique ? Jean-Jacques Quintin : Je m’y suis pris assez tard à vrai dire. La problématique choisie ne s’est pas imposée d’emblée. Alors, pour répondre à la question de l’encadrement de ma thèse… Le premier de mes directeurs (il faut dire que ma thèse s’est déroulée en co-tutelle) était tout désigné : ce fut Christian Depover avec qui j’ai collaboré pendant une quinzaine d’années à l’université de Mons-Hainaut. J.R. : En quelques mots, pouvez-vous nous résumer les principaux objectifs et hypothèses de votre recherche ? J. J. J.R. : Afin de vérifier vos hypothèses, vous avez procédé à une analyse quantitative des interventions (nombre et longueur des messages). J. J. J. J. J. J.

L'empathie, une compétence pour le tuteur à distance. Par Jacques Rodet Définitions Selon Wikipédia « L'empathie (du grec ancien εν, dans, à l'intérieur et πάθoς, souffrance, ce qu'on éprouve) est une notion complexe désignant le mécanisme par lequel un individu peut comprendre les sentiments et les émotions d'une autre personne voire, dans un sens plus général, ses états mentaux non-émotionnels comme ses croyances (on parle alors plus spécifiquement d'empathie cognitive). Dans l'étude des relations interindividuelles, on distingue l'empathie de la sympathie, de la compassion ou de la contagion émotionnelle. » Ainsi « Contrairement à ce qu'on croit souvent, l'empathie n'est pas la sympathie et l'on ne doit pas employer un mot pour l'autre. De même Carl Rogers nous met en garde contre l'identification « L’empathie ou la compréhension empathique consiste en la perception correcte du cadre de référence d’autrui avec les harmoniques subjectives et les valeurs personnelles qui s’y rattachent.

Blog de t@d: Choisir entre ou associer les interventions tutorales proactives et réactives. Par Jacques Rodet Natura Mondi, Giorgio Morandi, 1962 Sandrine Decamps, Christian Depover et Bruno De Lièvre dans leur article intitulé "Moduler l'encadrement tutorale dans la scénarisation d'activités à distance" s'intéressent aux différentes modalités de tutorat surles apprentissages réalisés dans le cadre d’une formation organisée à distance. Ils traitent plus particulièrement des trois caractéristiques suivantes de la mise en oeuvre de l’encadrement tutoral : i) modalité d'intervention réactive ou proactive ; ii) la temporalité des interventions tutorales ; iii) les fonctions de l'encadrement tutoral.Je m'intéresse, ici, à la première de ces caractéristiques, à savoir la réactivité et la proactivité.La proactivité et la réactivité du tuteur ont souvent été présentées comme deux options divergentes. Soit l'une, soit l'autre serait à privilégier.

Proactivité des interventions tutorales et autonomie de l'apprenant. Par Jacques Rodet "Le modèle de tutorat utilisé est innovant et comporte, à la fois, de l'accompagnement proactif afin de permettre à chacun d'évoluer en totale autonomie dans l'environnement numérique pédagogique mis en place, et de l'accompagnement réactif." Cette formule promotionnelle utilisée ici m'amène à questionner la capacité des interventions tutorales proactives à encourager l'autonomie des apprenants. L'autonomie : un objectifSi l'autonomie des apprenants est une compétence souhaitable, elle ne peut, à mon sens, être un préalable. Dès lors, elle est à concevoir plutôt comme un objectif. Proactivité et autonomie : aspects contradictoiresLa proactivité consiste pour le tuteur à intervenir en prévention, par avance, en allant au devant des éventuels besoins d'aide de l'apprenant. Il n'y a donc pas de contradiction entre interventions proactives et développement de l'autonomie. illustration : Paul Klee, Projet, 1938

Le tutorat à distance dans les mondes virtuels Blog de t@d: Enquête sur la perception des apprenants sur les interventions tutorales réactives quasi instantanées. Par Jacques Rodet Dans un billet précédent, j’évoquais la notion d’intervention tutorale réactive quasi instantanée (ITRqi). Une ITRqi est une intervention réactive de la part d’un tuteur. Elle intervient donc après une sollicitation d’un apprenant. J’estimais que les ITRqi pouvaient permettre à l’apprenant de se sentir mieux pris en compte et de nature à lui rendre service, au moment où il en a besoin. A travers cette première question, il ne s’agissait pas de comparer quantitativement les ITRqi aux autres interventions tutorales. Points aveugles et biais Il est possible que les personnes n’ayant pas répondu à cette enquête ne l’aient justement pas fait parce qu’elles n’avaient pas bénéficié d’ITRqi. Il est remarquable que chaque répondant ait bénéficié d’au moins une ITRqi de la part d’un des tuteurs-pair. Points aveugles et biais Le fait qu’un tuteur n’est pas fourni d’ITRqi peut simplement être causé par le fait qu’aucun étudiant ne l’ait sollicité. Expressions de la part des répondants

Blog de t@d: Inconvénients de la figure du "tuteur-orchestre". Par Jacques Rodet d'être davantage conscientisées par les tuteurs. Toutefois, ce type de "référentiel" peut sous-tendre l'idée d'un "tuteur-orchestre" d'un "tuteur idéal" qui pourrait ou devrait assumer tous ces rôles. Outre le fait que l'idéal est rarement observable dans la pratique, on peut se demander s'il est souhaitable tant pour les apprenants, que pour l'institution et les tuteurs eux-mêmes. Inconvénients de la figure du "tuteur-orchestre" pour l'apprenantLe premier inconvénient pour l'apprenant réside certainement dans le fait que le tuteur-orchestre tend à devenir son unique interlocuteur. Le deuxième inconvénient pour l'apprenant est relatif à la tension existante entre les différents rôles du tuteur. Inconvénients de la figure du "tuteur-orchestre" pour l'institutionTout d'abord, le "tuteur-orchestre" est une denrée rare. L'institution se tourne fréquemment vers ses ressources internes pour recruter ses tuteurs.

Rédiger la charte tutorale d'une FOAD Texte extrait de Rodet, J. (2010) Propositions pour l'ingénierie tutorale. Revue Tutorales, n°7. pdf La charte tutorale est un document qui répond à différents besoins. Tout d'abord, elle permet à l'institution de décrire sa stratégie tutorale, les valeurs qui la sous-tendent, le système tutoral qu'elle a adopté, l'identification des profils de tuteurs, les modalités d'interventions tutorales. Elle permet également de préciser les droits et devoirs des différents acteurs, tuteurs et apprenants, tant les uns envers les autres qu'en direction de l'institution. La charte tutorale est donc d'abord un outil de communication sur le système tutoral en vigueur afin que chacun en possède une claire conscience. Une première déclinaison de la charte tutorale à destination des tuteurs peut indiquer les engagements que ceux-ci doivent tenir. La deuxième variante de la charte tutorale, à destination des apprenants, rassemble des informations utiles au déroulement de la formation.

Related: