background preloader

Le collectif de travail, une ressource pour l’entreprise

Le collectif de travail, une ressource pour l’entreprise
Le travail se fait rarement seul. Il est naturellement collectif et collaboratif. A l'heure où l'on parle de la perte du collectif au travail, je voudrais revenir sur l'un des aspects positifs que peut apporter le travail : ce sentiment de faire partie d'un collectif, d'une équipe. Il est important de noter que lorsque l'on interroge les salariés français sur ce qui comptent le plus pour eux en termes de qualité de vie au travail, la réponse est les relations entre collègues (enquête ANACT 2009).Du collectif peuvent naître des échanges, des apprentissages, des complicités, des solidarités, de l'entraide, de l'émulation, du rire mais aussi des tensions, des jalousies, des clans... La vie, en somme ! Le collectif de travail, un terreau fertile A quoi reconnait-on un collectif de travail dans une entreprise ? Un ensemble de règles et d’obligations vont se mettre en place entre eux. On le sait, au travail, le temps est compté et les espaces d'échanges ont tendance à réduire. Related:  Quelles avantages et inconvénients les compétences humaines d’ungwen17240

Qualité de vie au travail: Pepsi promeut «l'esprit de famille» Le groupe de boissons sans alcool encourage la convivialité et la proximité entre ses salariés en leur proposant notamment de nombreuses activités et infrastructures sportives dans ses locaux à Colombes. Armando Amselem, directeur général de PepsiCo France. Crédits photo : DR Numéro 1 du palmarès en 2010 dans la catégorie moins de 500 salariés, vainqueur en 2011 dans la catégorie des plus de 500 salariés, puis de nouveau sur la première marche en 2012 … difficile de déloger PepsiCo du sommet du podium. Pour Armando Amselem, son directeur général, la logique est respectée: favoriser la qualité de vie au bureau fait partie des valeurs clé de l'entreprise. «Nous croyons qu'il y a un lien entre le bien être des collaborateurs, leur motivation et les performances de PepsiCo», affirme-t-il. Pour favoriser le bien être des 520 salariés de Colombes (92), l'entreprise joue sur plusieurs tableaux. Journée sans e-mail » Conseil en technologie: les recrutements se maintiennent

La qualification et la compétence pour la construction de la GRH - Le blog de a6pro : votre assistance et solution administrative.over-blog.fr Dimanche 24 octobre 7 24 /10 /Oct 16:27 GRH : Gestion des Ressources Humaines De la qualification Les pratiques de gestion des ressources humaines se développent par l’introduction de méthodes participatives de groupe, la gestion prévisionnelle de l’emploi, la mise en place des salaires individualisés et motivants et surtout la redéfinition de la qualification (Conditions requises pour pouvoir participer à une épreuve : Dictionnaire) La définition de cette notion peut être abordée selon deux approches : une approche collective et une approche individuelle. Aujourd'hui, les qualifications changent au rythme du progrès technique, ce qui amène finalement à la difficulté de concilier deux attentes contradictoires : il faut posséder un bagage technique et une spécialisation poussée, mais aussi faire preuve d'une grande polyvalence, d'une grande adaptabilité et d'une capacité à acquérir de nouvelles qualifications… De la compétence Compétence et qualification : une tentative de conciliation

Ethique : les salariés font confiance à leur entreprise, RSE Et dans votre entreprise, existe-t-il un dispositif d’alerte, comme, par exemple, un numéro de téléphone ou une adresse mail, qui permet de signaler qu’il y a un problème d’éthique ou déontologique ? C’est l’une des questions qui a été posée dans le cadre du dernier « Baromètre du Climat éthique auprès des salariés de grandes entreprises ». Depuis quatre ans, l’enquête réalisée par BVA Opinion pour Le Cercle d’éthique des affaires et le Groupe La Poste traduit une certaine stabilité de la perception de la problématique éthique dans les grandes organisations et de la confiance des salariés. 86% des salariés estiment leur entreprise capable de régler des dysfonctionnements, et 89% seraient prêts à lancer une alerte en cas de besoin, tout en pensant, à 63%, qu’ils prendraient un risque pour leur carrière en agissant ainsi, même s’ils sont plus nombreux que dans l’édition précédente à juger leur entreprise fiable pour garantir leur anonymat (74% contre 70%).

Les organisations rigides favorisent les comportements hostiles Près de trois millions de salariés seraient en butte à des comportements hostiles au travail. Tel est le constat établi par une nouvelle déclinaison de l'enquête Sumer (1). En cause, notamment, les organisations rigides et le délitement du soutien social. L ivres, articles de journaux, émissions de télévision… Au fil de la dernière décennie, la question de la violence dans les rapports au travail a été mise en débat dans les médias. Et ce en utilisant généralement le vocable de "harcèlement moral", notion qui a d'ailleurs été inscrite dans la loi de modernisation sociale de 2002. La définition des causes qui sous-tendent la détérioration des relations au travail varie sensiblement suivant les auteurs. Les femmes un peu plus exposées que les hommes Cerner par une approche statistique l'ampleur et les causes éventuelles de ces relations violentes au travail n'est pas aisé. Des différences entre catégories socioprofessionnelles Davantage de troubles de santé En savoir plus Notes

6. Salaire, coût du travail Dans le langage courant, le salaire c’est la rémunération du travail, c’est donc à la fois un revenu et un coût. La rémunération du travail salarié est un coût pour l’entreprise, c’est le coût salarial, alors que le salarié retient comme rémunération de son travail ce qu’il perçoit effectivement, son salaire net. Les deux dimensions du salaire La différence entre les deux approches et importante comme le montre le schéma suivant : Le salaire net c’est le salaire perçu par le salarié, il figure en bas de la feuille de paye. Le salaire net est obtenu - en ajoutant au salaire brut de base les différentes primes attribuées aux salariés et les majorations éventuelles pour les heures supplémenatires - en déduisant les cotisations sociales et la CSG (contribution sociale géénralisée) qui sont à la charge du salarié. Le coût salarial est constitué par l’ensemble des dépenses qui incombent à l’entreprise pour l’emploi d’un salarié. Des précisions chiffrées sur le site de l’URSSAF à cette adresse.

Les Français comptent parmi les salariés les moins motivés au monde Le bureau, la clef du bonheur ? D’après une étude réalisée par Ipsos pour le compte de Steelcase et parue le 29 février 2016, les Français sont parmi les moins motivés au monde. Un comble. Mais loin d’aller chercher des raisons liées au type de management, au montant du salaire, à la santé des entreprises ou au dynamisme du marché de l’emploi, l’étude s’intéresse aux espaces de travail. Qu’il puisse travailler en open space ou à la maison, dans une petite salle de réunion à l’abri des regards et du bruit pour passer un coup de fil délicat ou dans un espace de retrait, compte grandement dans sa motivation. Seul un salarié sur deux va au bureau de bon coeur Or en France, les salariés sont souvent contraints de travailler du matin au soir à leur poste de travail, le derrière cloué sur leur chaise à roulettes, devant un écran d’ordinateur. Plus d’un salarié sur trois (37 %) dans le monde se dit désengagé.

L’évaluation du travail en débat L’évaluation du travail en débat [jeudi 19 février 2009 - 09:00] Travail, emploi, relations sociales Evaluation du travail, Travail d'évaluation Éditeur : Octarès éditions L’évaluation du travail est un sujet d’actualité. Pour les uns, l’évaluation contredit fondamentalement la part de vie inhérente au travail en confortant l’identification de celui-ci à la production. Pour les autres, l’évaluation est bien un travail qui requiert l’identification/construction des dimensions pertinentes, tant internes qu’externes, propres au métier (comme celui d’ergonome-conseil par exemple). L’évaluation du travail des "agents communautaires de santé" du programme Santé de la famille, mis en œuvre au Brésil, fait l’objet d’une contribution particulièrement intéressante de la part de trois auteurs brésiliens.

Bonne santé au travail en 2013 ! En cette année 2012, une des plus grandes catastrophes que le monde du travail ait connu ces dernières années a eu lieu au Bangladesh. Un incendie dans une usine de confection a fait 110 morts parmi les employés, un grand nombre de femmes figurent parmi les victimes, dont beaucoup ont péri en sautant dans le vide pour échapper aux flammes. Elle a comme clientes des grandes marques internationales telles que Carrefour, Walmart, Gap, Tesco, C&A... En France, le constat est sans appel : le travail rend malade et tue tous secteurs et toutes catégories professionnelles confondus. Cette situation ne tombe pas du ciel : elle est le résultat de politiques d’entreprises, tant privées que publiques, pour lesquelles les coûts sociaux doivent être toujours plus compressés. La lutte opiniâtre des victimes, de leurs associations et syndicats a permis des avancées, mais la course au profit sans entrave sème toujours la maladie et la mort. Mais, malgré tout, les choses commencent à bouger.

Transport routier de voyageurs : signature d'un accord tourisme (communiqué de presse de l'OTRE) - Le Fret Dans un communiqué de presse, l’OTRE nous informe que « Le 25 janvier 2016, l’OTRE et les organisations syndicales FGTE-CFDT, FO-UNCP et le SNATT-CFE CGC ont signé un accord relatif aux conditions spécifiques d’emploi des conducteurs de véhicules de transport de personnes exerçant un service de tourisme. » Pour l’OTRE « La volonté d’engager un débat approfondi et prioritaire sur les services de tourisme que les partenaires sociaux avaient inscrit dans leur accord du 18 avril 2002, n’avait jamais été concrètement suivie d’effet. Depuis 2002, la convention collective des transports routiers et activités auxiliaires du transport traduisait des éléments de plus en plus obsolètes, se limitant à l’affichage d’une classification des conducteurs de tourisme ou grand tourisme ne reflétant plus les réalités d’emploi dans l’entreprise.

De la qualification à la compétence. Entretien avec Guy Jobert L'écart entre le travail prescrit et le travail réel oblige les formateurs à redéfinir leurs pratiques : ils ont à créer les situations qui permettent de développer les compétences de l'individu. Sciences humaines : Dans l'article que vous avez rédigé pour le Traité des sciences et des techniques de la formation (Pierre Caspar et Philippe Carré [dir.], Dunod, 1999), vous mettez en avant l'importance de la compétence pour les formateurs. Guy Jobert : En effet, l'apparition récente de la notion de compétence entraîne pour les formateurs une rupture tant dans les façons de raisonner que dans les pratiques effectives. Il existe de nombreuses définitions de la compétence, et les pratiques qui s'en inspirent sont extrêmement variées. Il est commode de définir la notion de compétence par rapport à celle de qualification. Qualification du poste et qualification de l'opérateur qui occupe le poste ont longtemps été assimilées. Cette recherche d'adéquati [ lire la suite... ] Article de 6561 mots.

L'importance du facteur humain et service | Neculai Fantanaru Ils ont tous eu la patience. Il n'avait pas plu depuis deux ans dans les eaux du Nil étaient presque à la sécheresse. Les conséquences de la sécheresse ont été très sévère: il n'y avait pas de grains, il n'y avait pas de nourriture. Les gens qui travaillaient à la construction de la pyramide étaient de plus en plus fatigué, ils ont été atteints à cause de la famine et ont annoncé une rébellion. Les messagers du travailleur a dit à la Majesté de ne pas travailler plus, parce qu'ils sont trop faibles pour traiter les gros cailloux. "Nous allons tous faire preuve de patience" a été la réponse pharaon. Les facteurs environnementaux vs Facteur humain Plus un homme a, plus il veut. Contrairement à d'autres dirigeants, qui en jachère leurs intérêts, Keops se sont impliqués dans les problèmes internes de son pays, en accordant une attention particulière à développer le facteur humain et économique. Stand sur le facteur humain

Aides à l'embauche Le tableau ci-dessus a été réalisé avec l'expertise du cabinet AD Consultem. Il reprend les contrats aidés en vigueur au 20 février 2016. A ces contrats aidés s'ajoutent deux autres formes d'aide à l'embauche. D'une part, le crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE), dont peuvent bénéficier toutes les entreprises employant des salariés et soumises à un régime réel d'imposition. Il est de 6% des rémunérations versées. Mais devrait être relevé à 7%, selon les dernières annonces de François Hollande. D'autre part, les allègement de charges sociales : " réduction Fillon " et aides liées au lieu d'implantation. La réduction Fillon s'applique sur les salaires inférieurs à 1,6 fois le Smic. Les allègements de charges fiscales et sociales liés au lieu d'implantation s'appliquent aux entreprises qui s'installent en zones franches urbaines (ZFU), en zone de redynamisation rurale (ZRR) et en bassins d'emplois à redynamiser (BER).

Related: