background preloader

Sciences RH

Sciences RH
Related:  L'activité humaine constitue-t-elle une charge ou une ressourceQuelles avantages et inconvénients les compétences humaines d’un

Le travail mobile, priorité des entreprises L’évaluation du travail en débat L’évaluation du travail en débat [jeudi 19 février 2009 - 09:00] Travail, emploi, relations sociales Evaluation du travail, Travail d'évaluation Éditeur : Octarès éditions L’évaluation du travail est un sujet d’actualité. Pour les uns, l’évaluation contredit fondamentalement la part de vie inhérente au travail en confortant l’identification de celui-ci à la production. Pour les autres, l’évaluation est bien un travail qui requiert l’identification/construction des dimensions pertinentes, tant internes qu’externes, propres au métier (comme celui d’ergonome-conseil par exemple). L’évaluation du travail des "agents communautaires de santé" du programme Santé de la famille, mis en œuvre au Brésil, fait l’objet d’une contribution particulièrement intéressante de la part de trois auteurs brésiliens.

6. Salaire, coût du travail Dans le langage courant, le salaire c’est la rémunération du travail, c’est donc à la fois un revenu et un coût. La rémunération du travail salarié est un coût pour l’entreprise, c’est le coût salarial, alors que le salarié retient comme rémunération de son travail ce qu’il perçoit effectivement, son salaire net. Les deux dimensions du salaire La différence entre les deux approches et importante comme le montre le schéma suivant : Le salaire net c’est le salaire perçu par le salarié, il figure en bas de la feuille de paye. Le salaire net est obtenu - en ajoutant au salaire brut de base les différentes primes attribuées aux salariés et les majorations éventuelles pour les heures supplémenatires - en déduisant les cotisations sociales et la CSG (contribution sociale géénralisée) qui sont à la charge du salarié. Le coût salarial est constitué par l’ensemble des dépenses qui incombent à l’entreprise pour l’emploi d’un salarié. Des précisions chiffrées sur le site de l’URSSAF à cette adresse.

Les organisations rigides favorisent les comportements hostiles Près de trois millions de salariés seraient en butte à des comportements hostiles au travail. Tel est le constat établi par une nouvelle déclinaison de l'enquête Sumer (1). En cause, notamment, les organisations rigides et le délitement du soutien social. L ivres, articles de journaux, émissions de télévision… Au fil de la dernière décennie, la question de la violence dans les rapports au travail a été mise en débat dans les médias. Les femmes un peu plus exposées que les hommes Cerner par une approche statistique l'ampleur et les causes éventuelles de ces relations violentes au travail n'est pas aisé. Premier constat: parmi les salariés, un sur quatre estime avoir subi au moins une fois dans le passé un comportement hostile dans le cadre de son travail et un sur six (17,3%) déclare en être victime dans son emploi actuel (voir tableau ci-contre). Des différences entre catégories socioprofessionnelles La taille et les secteurs d'activité des entreprises joueraient également un rôle. Notes

Le collectif de travail, une ressource pour l’entreprise Le travail se fait rarement seul. Il est naturellement collectif et collaboratif. A l'heure où l'on parle de la perte du collectif au travail, je voudrais revenir sur l'un des aspects positifs que peut apporter le travail : ce sentiment de faire partie d'un collectif, d'une équipe. Il est important de noter que lorsque l'on interroge les salariés français sur ce qui comptent le plus pour eux en termes de qualité de vie au travail, la réponse est les relations entre collègues (enquête ANACT 2009).Du collectif peuvent naître des échanges, des apprentissages, des complicités, des solidarités, de l'entraide, de l'émulation, du rire mais aussi des tensions, des jalousies, des clans... Le collectif de travail, un terreau fertile A quoi reconnait-on un collectif de travail dans une entreprise ? Un ensemble de règles et d’obligations vont se mettre en place entre eux. On le sait, au travail, le temps est compté et les espaces d'échanges ont tendance à réduire. Tout travail mérite salaire !

Facteur humain Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le facteur humain est la contribution humaine impliquée dans un événement, incluant l'erreur humaine. Le facteur humain concerne également, en psychologie, les mécanismes qui existent entre ce qui est perçu par l'homme et les réactions conscientes ou inconscientes qui en découlent. Par exemple l'émotion créée par la vue d'une photographie d'art ou par l'écoute d'une mélodie faisant intervenir de nombreux éléments mis en mémoire, et notamment son vécu, est une activité incluse dans les facteurs humains. Le facteur humain concerne également l'étude des raisons aboutissant à une erreur humaine. Enjeux[modifier | modifier le code] Ce concept intervient dans l'étude actuelle et prospective de l'interaction des comportements humains avec leur environnement et notamment dans le domaine de la sécurité publique, du risque industriel, de la sécurité alimentaire, etc. Sémantique[modifier | modifier le code] Annexes[modifier | modifier le code]

Les ressources humaines trop souvent déconnectées des salariés Il existe un déficit global de lien social, que ce soit en Europe et dans le reste du monde. Et il devient urgent que les DRH prennent cet état de fait en compte s’ils ne veulent pas être totalement déconnectés de leurs collaborateurs. Mais attention, les remèdes classiques ne fonctionnent plus… La déconnection entre les RH et les salariés est palpable. Les résultats croisés de ces trois études (8159 sondés au total) ont été rassemblées en France en un livre blanc, intitulé : « Gestion du capital humain déconnectée des salariés. Si les RH estiment à 74% que la gestion des salariés est de bonne qualité, les salariés européens, eux, ne sont que 38% à partager cette opinion. Du constat au diagnostic : des enjeux à bien mesurer ! Il y a évidemment urgence à agir… mais davantage encore à comprendre, à mesurer l’ampleur de la déconnexion perçue. Lire la suite de cette chronique de Sophie Gallo, d'ADP France, sur hbrfrance.fr

Qualité de vie au travail: Pepsi promeut «l'esprit de famille» Le groupe de boissons sans alcool encourage la convivialité et la proximité entre ses salariés en leur proposant notamment de nombreuses activités et infrastructures sportives dans ses locaux à Colombes. Armando Amselem, directeur général de PepsiCo France. Crédits photo : DR Numéro 1 du palmarès en 2010 dans la catégorie moins de 500 salariés, vainqueur en 2011 dans la catégorie des plus de 500 salariés, puis de nouveau sur la première marche en 2012 … difficile de déloger PepsiCo du sommet du podium. Pour favoriser le bien être des 520 salariés de Colombes (92), l'entreprise joue sur plusieurs tableaux. Ces activités physiques ont également l'avantage de créer du lien entre les services et entre les collaborateurs et leurs managers. Journée sans e-mail Adossée à un grand groupe, l'entreprise ne manque pas de ressources financières pour choyer ses salariés. Pour développer la motivation de ses troupes, PepsiCo travaille aussi à «donner du sens à la performance».

Gestion du capital humain Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La gestion des ressources humaines (GRH), ou plus anciennement gestion du personnel, recouvre l'ensemble des pratiques mises en œuvre pour administrer, mobiliser et développer les ressources humaines impliquées dans l'activité d'une organisation. Ces ressources humaines sont l'ensemble des collaborateurs de tous statuts (ouvriers, employés, cadres) appartenant à l'organisation mais aussi -et de plus en plus liés- à elle par des rapports de sujétion (ainsi les collaborateurs des sous-traitants sont considérés comme faisant partie de fait du périmètre des ressources humaines de l'entreprise)[1]. Enjeux[modifier | modifier le code] La motivation positive et la motivation négative ont chacune leur efficacité. Ce point est essentiel, car il caractérise une part des obligations contractuelles (statutaires pour un fonctionnaire) d'une entreprise (d'un service public) envers son salarié. Mission[modifier | modifier le code]

La qualification et la compétence pour la construction de la GRH - Le blog de a6pro : votre assistance et solution administrative.over-blog.fr Dimanche 24 octobre 7 24 /10 /Oct 16:27 GRH : Gestion des Ressources Humaines De la qualification Les pratiques de gestion des ressources humaines se développent par l’introduction de méthodes participatives de groupe, la gestion prévisionnelle de l’emploi, la mise en place des salaires individualisés et motivants et surtout la redéfinition de la qualification (Conditions requises pour pouvoir participer à une épreuve : Dictionnaire) La définition de cette notion peut être abordée selon deux approches : une approche collective et une approche individuelle. Aujourd'hui, les qualifications changent au rythme du progrès technique, ce qui amène finalement à la difficulté de concilier deux attentes contradictoires : il faut posséder un bagage technique et une spécialisation poussée, mais aussi faire preuve d'une grande polyvalence, d'une grande adaptabilité et d'une capacité à acquérir de nouvelles qualifications… De la compétence Compétence et qualification : une tentative de conciliation

A P R E H - Association Pour la Réadaptation et l'Épanouissement des Handicapés Le Foyer d’Accueil Médicalisé Les BaousLe Foyer d’Hébergement Les Baous 1425, route de Saint Jeannet 06140 VENCE - Tél. : 04 93 24 50 10 Directeur : David CHAVIGNY Le 1er décembre 2012, le Foyer d’Accueil Médicalisé (FAM) "Les Baous" a ouvert ses portes. Bénéficiant d’un double financement assuré par le Conseil Général des Alpes-Maritimes et l’Agence Régionale de Santé, le Foyer assure un accompagnement socio-éducatif et un suivi médical constant mis en œuvre par une équipe pluridisciplinaire constituée de personnels éducatifs et soignants. Les prestations proposées offrent la possibilité à chacun et dans le respect de leur projet personnalisé de développer leurs potentiels et leurs capacités : activités multimédia, peinture, décoration, cuisine, bricolage et autres sorties à thèmes. L’intervention d’auxiliaires médicaux sur prescription médicale vient compléter l’accompagnement.

De la qualification à la compétence. Entretien avec Guy Jobert L'écart entre le travail prescrit et le travail réel oblige les formateurs à redéfinir leurs pratiques : ils ont à créer les situations qui permettent de développer les compétences de l'individu. Sciences humaines : Dans l'article que vous avez rédigé pour le Traité des sciences et des techniques de la formation (Pierre Caspar et Philippe Carré [dir.], Dunod, 1999), vous mettez en avant l'importance de la compétence pour les formateurs. Guy Jobert : En effet, l'apparition récente de la notion de compétence entraîne pour les formateurs une rupture tant dans les façons de raisonner que dans les pratiques effectives. Il existe de nombreuses définitions de la compétence, et les pratiques qui s'en inspirent sont extrêmement variées. Cette recherche d'adéquati [ lire la suite... ] Article de 6561 mots. Profil : Guy Jobert Professeur en sciences de l'éducation à l'université de Genève et titulaire de la chaire de formation des adultes au Centre national des arts et métiers (Cnam, Paris).

travail , emploi, coût du travail, Insee L’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) a publié le 22 février 2012 une étude comparative de l’évolution des coûts de la main d’oeuvre (salaires, charges sociales et frais de formation professionnelle à la charge de l’employeur), de 1996 à 2008 dans l’Union européenne à 15 (UE à 15). Cette étude permet notamment d’évaluer les situations relatives de la France et de l’Allemagne. En 2008, l’Allemagne et la France font partie des pays ayant un coût du travail élevé au sein de l’UE à 15. Dans l’industrie, les coûts horaires français et allemand sont de même niveau, autour de 33 euros. Toutefois, des disparités existent selon le secteur industriel considéré. Ainsi, dans l’industrie automobile, le coût horaire allemand est supérieur de 29% à celui observé en France (43,14 contre 33,38 euros). L’Insee indique que le coût du travail joue sur la demande de travail et par suite sur le niveau de l’emploi.

Related: