background preloader

Le sentiment d’appartenance à l’école : le comprendre, le développer et le maintenir chez les élèves

Le sentiment d’appartenance à l’école : le comprendre, le développer et le maintenir chez les élèves
Shutterstock / Jacob Lund Par Jérôme St-Amand, professeur et chercheur à l’Université de l’Alberta. Une version longue du même texte est disponible dans le dernier numéro de la Revue canadienne de l’éducation. Tous les midis, Mila s’assoit seule, désintéressée et impassible, sur les bancs du carrefour de son école secondaire. Elle ne participe à aucune activité scolaire et parascolaire, et ce, malgré une longue liste d’activités présentée par le directeur de l’école il y a plusieurs semaines. N’ayant pas d’amis ni de relations sociales signifiantes, on la voit rarement interagir avec ses camarades de classe et ses enseignants. Cet exemple illustre parfaitement un cas où un élève ressent un faible niveau d’appartenance à l’école, soit une problématique vécue par de nombreux jeunes au quotidien et qui influence négativement l’engagement, la réussite scolaire ainsi que l’adaptation au milieu. Comprendre le sentiment d’appartenance à l’école pour mieux le susciter chez les élèves 1. 2.

http://rire.ctreq.qc.ca/2017/03/sentiment-dappartenance/

Related:  catherinebruneauCompétences psycho socialesMétierGestion de classe

Solutions pour enfants exceptionnels Actualités Publié le 29 avril 2016 / par Caroline / 2 min. La bienveillance et l’éducation positive commencent à faire leurs chemins dans les esprits, et les nombreuses petites graines semées par les parents conscients des bienfaits de l’éducation bienveillante commencent à porter leurs fruits ! C’est la treizième année que La Maison de L’Enfant (association fondée en 1998 par Catherine Dumonteil-Kremer) promeut, coordonne, accompagne la journée de la non violence éducative en France… Il est question d’organiser le soutien des parents en matière de pose de limites respectueuses ce jour-là plus précisément, de planter des graines de réflexion.

Poème à lire dans les 2 sens pour redonner confiance aux élèves en difficulté - Maîtresseuh Vous avez certainement déjà côtoyé un enfant qui, ayant déjà été de trop nombreuses fois confronté à l'échec, se dévalorise, perd toute confiance en lui et ne parvient plus à s'investir dans quoi que ce soit. J'ai écrit un petit poème pour lui, pour eux, à double sens... et à lire dans les deux sens : - Une première fois de haut en bas - Puis de bas en haut : la dernière ligne, puis l'avant-dernière, puis l'avant-avant-dernière etc. Je suis un gros nul Personne n’ose penser que 8 compétences indispensables aux élèves dans le futur inShare615 Traditionnellement, l’éducation a toujours mis l’accent sur 3 compétences de base : la lecture, l’écriture et l’arithmétique. Cependant avec les profondes mutations que connait notre monde, grâce notamment à la prolifération des innovations technologiques, les enseignants doivent se poser la question de savoir si les compétences qu’ils transmettent à leurs élèves, leur garantissent toutes les chances pour réussir à l’école, dans leur futur travail et dans la vie en général. Quelles sont donc les compétences transversales les plus indispensables aux élèves pour assurer leur réussite ? Il est aujourd’hui légitime de se poser la question et de réfléchir sur le plan transversal plutôt qu’uniquement académique. Et bien qu’il puisse exister de nombreuses propositions, généralement, on identifie 8 compétences comme étant nécessaires pour réussir au 21e siècle.

Mallette pedagogique Troubles du comportement Seul face à une classe agitée ?[modifier | modifier le wikicode] Vous avez un élève agité dans votre classe ? Il est difficile à canaliser ? peut être violent ? Des documentaires pour aider à comprendre les enjeux importants de notre société, passée, actuelle et future. Que ce soit pour introduire une idée, approfondir une notion vue en classe, aborder un sujet chaud de l’actualité ou tout simplement pour donner aux jeunes un espace de réflexion, Télé-Québec offre une grande sélection de documentaires disponibles en ligne. Voici quelques suggestions parmi nos plus récentes diffusions à l’antenne : T’es où Youssef?Le jeune journaliste et chroniqueur québécois Raed Hammoud tente de comprendre ce qui a bien pu se passer pour que son ami du cégep, Youssef, ait rejoint le groupe armé État islamique. En plus du documentaire, vous trouverez le journal du film sous forme de baladodiffusion. Ma fille n’est pas à vendrePourquoi des jeunes filles deviennent-elles des proies?

Pédagogie différenciée : 10 conseils + 1 ! Voici un petit pense-bête, à la fois théorique et pratique, permettant de favoriser la mise en place de pratiques différenciées dans sa classe. 1/ Dans une classe, l’hétérogénéité est la règle ! L’homogénéité étant l’exception, il faut cesser d’être surpris de ne pas pouvoir faire avancer tout le monde de la même manière même si les programmes en donnent l’illusion. 2/ La différence entre élèves est normale ! Qu’il s’agisse d’écarts de vitesse, d’autonomie, de motivation, d’intérêt, de compréhension, on ne peut plus être « indifférents aux différences » mais devons inclure cette approche dans le fonctionnement habituel de la classe. 3/ Dans aucune classe, le travail est accompli en même temps avec la même efficacité.

Twictée : la dictée collaborative et active en 140 caractères De plus en plus de professeurs du primaire et du secondaire se lancent dans les twictées, des dictées en ligne, collaboratives et actives, qui reposent sur le réseau social Twitter. Témoignages. Un élève de la classe de l’école de Dabisse écrit un tweet. En 2010, Bruno Mallet, enseignant à l’école publique Fenez, à Le Mée-sur-Seine, lance une Twittclasse. Il s’agit, pour sa classe de CE2, d’utiliser le réseau social Twitter dans ses travaux quotidiens. “Mes élèves utilisaient surtout Twitter pour réinvestir ce qu’ils avaient appris dans la classe en matière de conjugaison, à travers de petits jeux d’écriture”, explique le professeur des écoles.

Blue Whale Challenge : itinéraire d’une légende urbaine sur Internet Le « jeu » suicidaire, né sur un réseau social russe, consiste à relever cinquante défis des plus sordides. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Perrine Signoret Sous son pseudonyme, Laura, 14 ans, a glissé une phrase, comme on posterait une banale petite annonce : « Cherche tuteur pour le Blue Whale Challenge » (« challenge de la baleine bleue »). Cela fait plus de vingt-quatre heures qu’elle s’y est attelée, via les communautés francophones du réseau social russe VKontakte. Elle se connecte plusieurs fois par jour.

Related: