background preloader

L'effet pygmalion à l'école

L'effet pygmalion à l'école
Il est très important de rappeler ici que les enseignants ne sont pas conscients des différences de comportements qu'ils opèrent en fonction des élèves. On parle également d'autoréalisation des prophéties pour qualifier ce processus. On peut d'ailleurs faire un parallèle avec l'effet placebo en médecine ou encore la suggestion en psychologie. On sait aujourd'hui que les élèves appartenant à des groupes dits stigmatisés réussissent moins bien l'école. On peut prendre comme exemple les enfants d'origine modeste, les enfants d'origine étrangère ou encore les filles en mathématique. Pourtant l'école de la république est supposée être démocratique et fondée sur le mérite et non sur la stigmatisation. Cependant, les élèves appartenant à ces groupes sont porteurs d'un stigmate et ont la réputation d'être moins performants au niveau scolaire. Pour prendre un exemple concret, un enseignant qui va être affecté en Zone d'Education Prioritaire (ZEP) va sans nul doute avoir quelques appréhensions. Related:  psycho

Education: comment aider les "décrocheurs"? Qui sont les "décrocheurs"? Ce sont des jeunes sortis du système scolaire sans diplôme ni qualification. Ils ont abandonné les bancs de l'école à la fin de la scolarité obligatoire - à 16 ans- et n'ont pas de diplôme du second cycle. Au mieux, ils ont un Brevet. Est-ce un phénomène récent? Depuis les années 1970, de nets progrès ont été constatés en terme de scolarisation. La France est-elle particulièrement touchée par le problème? Au sommet européen de Lisbonne, en mars 2000, les gouvernements des pays de l'Union s'étaient mis d'accord sur un objectif à atteindre en 2010: le taux de jeunes quittant l'école sans avoir obtenu un diplôme d'études secondaires ou un diplôme professionnel ne devait pas dépasser 10%. Quelles solutions ont été envisagées? En 2009, le président de la République, Nicolas Sarkozy, avait élevé la lutte contre le décrochage scolaire au rang de priorité nationale. L'Académie de Créteil compte par exemple trois micro-lycées. Quels sont les résultats?

Rosenthal et Jacobson (1968): L'effet Pygmalion : je pense, donc tu es - Psychoweb Méfions nous de nos stéréotypes, de nos croyances : leur simple présence est un risque de distorsion de nos perceptions, de telle sorte que ce qu'autrui va voir en nous, va nous conditionner à le devenir... Un effet désormais bien connu, aussi intuitivement que dans le cadre théorique, depuis cette expérience de Rosenthal et Jacobson. 1. Il s'agit de passer inaperçu Dans leur expérimentation, ils essayaient de démontrer que des sujets ayant une attente vis-à-vis du comportement, de la façon d'être d'autres sujets, entraîneraient chez ces derniers les comportements attendus. Pour de nombreuses expériences de psychologie, une affabulation sur le but de l’étude est souvent nécessaire pour que les sujets répondent naturellement. 2. Au début du 3ème trimestre, les auteurs faisaient passer de nouveau le test de performance aux enfants (post-test) puis mesuraient la différence de performance entre pré et post-test. Les dieux sont-ils joueurs?

Pygmalion et ses réécritures La découverte de l’histoire de Pygmalion se fait par la lecture de la légende rapportée par Ovide dans Les Métamorphoses - Pygmalion X, 243-297. On peut trouver une présentation bilingue sur le site de l’Université de Louvain. Pour les latinistes, la première phase fait intervenir le professeur de latin et le professeur de lettres. à un atelier de traduction en s’appuyant sur l’hypertexte de l’Université de Louvain. à un travail de comparaison de traduction : L’université de Louvain propose une traduction du 19ème siècle de GT Villenave, Paris, 1806 Sur le site de GELAHN (Groupe des Enseignants de Langues Anciennes de Normandie) est publiée la traduction de l’histoire de Pygmalion par Thomas Corneille, 1697. Pour les non latinistes, une première approche de la réécriture peut se faire en travaillant sur différentes traductions, dont celles proposées ci-dessus. Pygmalion L’histoire en images Deux motifs de représentation Etude des motifs la position de l’adoration. l’enlacement des amants.

les punitions à l'école primaire problème posé: comment gérer la question des punitions en classe ? La gestion de la discipline est un sujet qui préoccupe fréquemment les maîtres mais également les parents. Pour asseoir son autorité, le maître peut être conduit à distribuer des punitions. L'autorité du maître ne se mesure cependant pas à la quantité de punitions qu'il distribue... Nous verrons qu'il nous semble tout à fait possible d'exercer une autorité efficace et mesurée sans avoir à recourir par exemple à la punition écrite. Dans certaines classes, on observe une comptabilité volontiers fastidieuse et complexe : les fautes sont comptées, relevées; au-delà d'une certaine quantité et après remontrance, des punitions sont distribuées. Certains élèves et certains maîtres entretiennent une relation ambiguë avec la punition où l'on se demande souvent si l'élève ne cherche pas sciemment à se faire punir pour entrer en relation duelle avec l'adulte dans une proximité qui peut devenir même une promiscuité. Prévenir

Du grain de sable à la perle - RolandPec.org La résilience est un terme issu de la physique. Il signifie la capacité d’un corps à résister à un choc. Transposée aux sciences sociales, cette notion désigne l’aptitude à se développer malgré l’adversité. La résilience n’est point liée à une quelconque appartenance culturelle. Mais la résilience apporte également son lot de souffrances. Quid de la transmission de la capacité à résilier, lorsque le trauma n’est pas digéré en une génération (comme c’est le cas pour les massacres et les génocides, par exemple) ? Aujourd’hui, on admet généralement qu’il faut quatre ou cinq générations pour digérer complètement un trauma global (de type massacre ou génocide).

Les centurions Pullo et Vorénus - Histoire du Monde Il y avait dans cette légion deux centurions, hommes du plus grand courage et qui approchaient déjà des premiers grades, T. Pullo et L. Vorénus. Il existait entre eux une continuelle rivalité, et chaque année ils se disputaient le rang avec une ardeur qui dégénérait en haine. Comme on se battait opiniâtrement près des remparts : "Qu’attends-tu, Vorénus ? À ces mots, il sort des retranchements et se précipite vers le plus épais de la mêlée. Le même coup détourne le fourreau et arrête sa main droite qui cherche à tirer l’épée : ainsi embarrassé, les ennemis l’enveloppent. Vorénus, l’épée à la main, se défend au milieu d’eux, en tue un, et commence à faire reculer les autres.

Actualités - Progressions pour l'école élémentaire Une aide à la mise en oeuvre des programmes... Pour chacun des deux cycles, les progressions s'organisent par domaine d'enseignement et suivent strictement les libellés des programmes pour proposer une approche détaillée des connaissances, capacités et attitudes à maîtriser par les élèves. Elles favorisent une gestion des temps d'apprentissage des élèves plus précise et rigoureuse sur l'ensemble de la scolarité élémentaire. À partir de ces documents, les enseignants et les équipes pédagogiques établissent des répartitions annuelles et de cycle en prenant en compte l'organisation de l'école, les niveaux de classe, les classes à niveaux multiples. En apportant une vue d'ensemble des contenus d'enseignement, les progressions sont une aide à la mise en œuvre des programmes et viennent en appui à la conception des projets pédagogiques et des approches interdisciplinaires. Français Mathématiques ...en liaison avec le socle commun Programmes de l'école élémentaire Rappel réglementaire

Psychologik: Quelques raisons de haïr son enfant Dans "La haine dans le contre-transfert" D. W. Winnicott donne quelques raisons pour lesquelles une mère peut haïr son enfant. La liste n'est bien entendue pas close et les raisons de haïr un enfant sont variée. L'enfant n'est pas sa propre conception (mentale). La Toge Et Le Glaive Empathie, conscience morale et psychopathie – l'intelligence émotionnelle (partie 2/3) « La conscience est la lumière de l’intelligence pour distinguer le bien du mal. » Bien que séparé par près de 2 500 ans d’histoire, cette citation de CONFUCIUS n’aurait certainement pas déplu à Antonio DAMASIO et son équipe pour qui : « Les émotions sont inséparables de l’idée de récompense ou de punition, de plaisir ou de peine, d’approche ou de retrait, d’avantage ou de désavantage personnel. Inévitablement, les émotions sont inséparables de l’idée de bien et de mal »[1]. Ces chercheurs se sont fixés pour tâche de percer les mystères de la conscience, de la raison et des émotions, en étudiant un très large panel de personnes atteintes de troubles neurologiques suite à divers traumatismes cérébraux. Mais qu’est-ce que la notion de bien et de mal a à voir avec la conscience et/ou les émotions (i.e. l’intelligence émotionnelle) ? C’est ce que nous allons découvrir dans cet article en explorant plusieurs voies. Un si fragile vernis d’humanité – Banalité du mal, banalité du bien : À suivre…

La chute de Rome Selon moi, les causes de la chute de Rome sont apparues dès le IIIe siècle, la première cause est la menace des barbares, par la suite l’entretien de la cour, ensuite l’administration qui a entraîné l’accroissement des dépenses de l’État, puis des guerres civiles, l’anarchie, aussi a un gouvernement trop oppressif et à de multiples d’autres fateurs moins flagrant. Les premières invasions barbares, on eut comme conséquence que l’Empire s’est appauvrit de plus en plus. De plus, cela a paralysé le commerce à cause des invasions barbares. Malgré tout, il ne suffit pas à faire face juste aux dépenses. Cependant, après Commode, aucun empereur ne put arrêter le chaos monétaire , l’économie continua de chuter. Aussi, une des causes de la chute de Rome est due aux guerres civiles, ensuite l’énergiesde l’État furent employées à approvisionner et entretenir son énorme bureaucratie, au lieu de s’occuper des barbares. Pourquoi Rome a-t-elle sombré et quelles en sont les causes de cette chute ?

Related: