background preloader

LES LIGNES DE TEMPS, L'ASCENSION, LA TRANSITION ET LES DIFFÉRENTES DIMENSIONS

LES LIGNES DE TEMPS, L'ASCENSION, LA TRANSITION ET LES DIFFÉRENTES DIMENSIONS
L'info sortie dernièrement sur les lignes de temps a intéressé beaucoup de monde. Cela amène l'espoir de vivre de jours meilleurs et nous accorde aussi la possibilité d'imaginer la fin de la tyrannie des banksters. Je crois que nous sommes tous touchés d'une certaine façon par cet info car nous ressentons clairement des changements dans "l'énergie". Cet épisode de ma vie a commencé il y a deux ans et demi. Depuis cette journée mémorable, mon entourage a changé, de nouvelles personnes sont entrées dans ma vie. Cette urgence de tout réparer, on la ressent aussi au niveau mondial. Ceci étant dit, je pense qu'on peut tous s'entendre sur le fait que nous vivons actuellement un tournant important dans l'histoire de l'humanité. J'aimerais faire un retour sur Bill Broadbrader qui a annoncé que la ligne de temps où l'humanité ascensionne est certaine de se réaliser. Les êtres éthériques sont ascensionnés. J'ai traduit le schéma ci-dessous pour vous donner une idée des différents plans.

La Lettre de Natarajan La dissidence divine, un texte inattendu, iconoclaste. Ecrit pour ceux qui sont prêts à se lancer corps et âme dans le service divin. Beaucoup seront découragés ou furieux ou bien se sentiront impuissants après lecture, mais ceux qui ont ressenti tant soit peu, un jour ou l'autre, l'amour de Mère ou l'intelligence de Sri Aurobindo comprendront qu'il me revenait d'élaguer toutes les branches mortes, et de revenir sur le secret du devenir divin, le surrender. Et ils auront confiance dans leur abandon, ou s'y prépareront. Je ne me serais pas permis de brosser un tableau aussi sombre de la réalité humaine si le Divin ne m'y avait autorisé. Je me souviendrai toujours de cette impression, dans le Rajashtan, en 1983, perdu dans le désert avec un maharadja célébrant je ne sais quoi avec ses serfs — tout en prenant de l'opium liquide ce que j'ai refusé, que j'étais là dans une poche de résistance du passé. Il y a donc presque trente ans déjà, et le navire sphérique n'a pas su rétablir le cap.

Purifier et libérer les émotions - Page 3 Rappel du premier message : Beaucoup d'enseignements parlent de la nécessité du travail sur les émotions. Car il ne peut y avoir de réel progrès et de profond changement sans cela. L'enseignement de Swami Prajnanpad (le maître réalisé qui a enseigné Arnaud Desjardins par exemple) fournit une explication très claire de ce en quoi consiste le travail sur les émotions. Ce qui suit est tiré du livre "Psychanalyse et Sagesse orientale" de Daniel Roumanoff, ou ce disciple nous livre l'enseignement de Swami Prajnanpad à ce sujet.Les parties en italiques sont des citations de Swami Prajnanpad, le reste est de Daniel Roumannoff. Swami Prajnanpad montrait de manière très précise comment traiter un émotion. a) D'abord reconnaître sa présence. Le premier danger c'est de se couper, de se séparer de ce que l'on ressent et de créer une division, entre « ce que je ressens » et « ce que je devrais ressentir » ou encore « ce que je crois être » et « ce que je suis en réalité »." c) Écouter l'émotion.

Le journal de Natarajan 10 Janvier 2008 Me voilà obligé de tenir un double journal, un du jour, pour marquer les événements marquants, et l'autre rétrospectif, puisque pendant trois ans, j'ai cessé de consigner, et que d'autre part, avec le recul, certains événements prennent un sens plus profond, qui appelle de nouveaux commentaires. J'ai écrit pas mal de choses pendant cette période, dont quelques œuvres inachevées, mais je ne pouvais plus me pencher sur moi-même, et exécuter cette sorte d'examen de conscience destiné à laisser des traces de l'expérience supramentale qui continue son œuvre en moi. En ce moment même, j'hésite entre revenir en arrière, ou célébrer ce qui se passe depuis le 2 Janvier. Allons-y, c'est tout frais et merveilleux. Or voici que le 2 janvier 2008, je me réveille en Indonésie, dans mon nouveau pavillon, dans un état extraordinaire. Et depuis, cela fait donc une semaine, je me réveille comme un bébé, sans tension, dans un état de plénitude physique incroyable.

l’Estime de Soi François LELORD ET Christophe ANDRE Editions Odile JACOB Livre résumé par Grazziella TOURRAINE, Edmée MOUTOU, Anite BOURDY, Jocelyne LAURENT (Guadeloupe) dans le cadre de la formation à la relation d’aide avec Jacques Poujol (2002) L’estime de soi est une dimension fondamentale de notre personnalité. Ce regard-jugement que l’on porte sur soi est vital pour notre équilibre psychologique. 1ère PARTIE : VOUS ESTIMEZ-VOUS ? L’estime de soi repose sur trois « ingrédients » ou piliers : 1- L’amour de soi est le socle de l’estime de soi. 2- La vision de soi est la conviction fondée ou non d’être porteur de qualités, de défauts, de potentialités et de limites. La vision subjective positive est une force intérieure qui permet d’atteindre ses objectifs malgré l’adversité. 3- La confiance en soi permet d’agir sans crainte excessive de l’échec et du jugement d’autrui. Les petits succès au quotidien sont nécessaires à notre équilibre psychologique. 1- Parlez-moi de vous ? 2- De quoi êtes-vous capable ?

La clé du changement Depuis quarante-cinq ans, j’ai orienté mon parcours autour de cette question : comment se mettre au service de la vie, de la scène même de la vie, cette planète dont la beauté ne cesse de me couper le souffle ? Devant la marche du monde, je ne cesse de me demander comment il est possible que nous ne la voyions pas dans sa splendeur. Pourquoi n’avons-nous aucun émerveillement ? Vue du ciel, la planète n’est pas la mappemonde découpée que nous en avons fait. Nous sommes libres d’organiser le vivre-ensemble comme bon nous semble. La fragmentation met en opposition. Le grand changement que nous connaîtrons peut-être est celui qui pourra nous désaliéner de la prétention d’un progrès qui proclame la libération de l’humain alors qu’il l’incarcère. On ratatine l’amour en autant d’expressions qui le ridiculisent : « béguin », « amourette »… Or il est la plus grande force qui puisse exister. Pierre Rabhi PS : Merci à Laurence Lemoine, Psychologies Magazine.

La recherche du Soi, un enseignement de Michael Roads | Michael Roads en français Mon souhait pour vous est que vous puissiez trouver ce que vous avez cherché, depuis tant de millénaires -le Soi. Il est très probable, du fait que vous lisiez ceci, que vous connaissiez votre recherche. C’est la base même de cette connaissance. Certains d’entre vous vont mettre beaucoup d’énergie dans cette recherche. Certains, tels les pionniers, font de cette recherché quelque chose de physique, espérant trouver ce qu’ils recherchent dans quelque contrée lointaine, tandis que d’autres en font une rechercher intellectuelle, ratissant les mots de centaines de livres à la recherche des mots de vérité. Les façons de chercher des gens sont innombrables. Aucun de ces moyens ne sont de mauvais moyens, pas plus qu’ils ne sont de bons moyens. Etes-vous un chercheur ? Soyez honnête avec vous-même. Voici le début d’un nouveau millénaire. Vivez ce nouveau millénaire depuis votre cœur. Et vous n’êtes jamais seul quand c’est effrayant. Avec mon Amour, Michael

Les vieux radotent Merci Florian :) A la caisse d'un supermarché, une vieille dame choisit un sac en plastique pour ranger ses achats. La caissière lui reproche de ne pas se mettre à l'écologie et lui dit: - Votre génération ne comprend tout simplement pas le mouvement écologique. On ne connaissait pas les couches jetables : On lavait les couches des bébés. Mais, vous avez raison, on ne connaissait pas le mouvement écologiste. Quand on emballait des éléments fragiles à envoyer par la poste, on utilisait comme rembourrage du papier journal ou de la ouate, dans des boîtes ayant déjà servi, pas des bulles en mousse de polystyrène ou en plastique. On n'avait pas de tondeuses à essence autopropulsées ou autoportées : On utilisait l'huile de coude pour tondre le gazon. Mais, c'est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologiste. Mais, c'est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologiste. Mais, c'est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologiste.

Rupture - Le jardin de Vieux Jade Eu un entretien cet après-midi avec quelqu'un qui, au hasard de la conversation m'a parlé d'un affront reçu il y a une quarantaine d'années, et dit : "Lui, si je le retrouve, il ne le regrettera pas." Je parle de quelqu'un de posé, actif, intelligent, sociable, plutôt droit et sympathique. J'entends. Ce moment de la journée m'a fait réfléchir au "pardon des offenses" évangélique. Il faut au moins une vie, et peut-être plus, pour tirer la moëlle des os d'expressions aussi simples et connues. Tout simplement la désentification. Qui peut croire au progrès, quand les amerloques et les autres malades développent des "armes de disuassion", des boucliers et toutes sortes d'armes merveilleuses, exactement comme le faisaient les monstres antédiluviens ? Il est où, le progrès ? Progrès ? Le "pardon des offenses", n'est-ce pas une rupture ? Pardonner, c'est d'abord voir que l'insulte, comme un boomerang, revient à celui qui l'a lancée, si elle manque sa cible. Mieux.

Tenue d'hiver Cinq heures, la chouette hulule sur la yourte. Je me réveille doucement, ravie de la fidélité de l'oiseau, malgré la sale vie que lui mènent les riverains, avec leurs engins et leurs chiens. La lune s'est décalée, les étoiles scintillent dans la couronne. Le ciel est dégagé, il va faire beau, donc froid. Le poêle s'est éteint vers vingt trois heures, depuis, la température intérieure chute inexorablement. Entre cinq et sept, au moment où j'émerge des limbes, dans le grand silence délicieux de la nuit, le thermomètre affiche au plus bas. Je voudrais bien écrire, une grande disponibilité d'esprit conjointe à une pêche onirique fructueuse me pousse à cette heure vers mon stylo, mais il fait trop froid pour sortir un bras. Si j'avais fermé le chapeau de toile, j'aurais gagné deux degrés. Je sais maintenant, après tant d'années à combiner mon isolation, le nombre de couches de vielles couvrantes dont il faut enrober la yourte pour renforcer sa résistance au gel.

Quand les masques tombent… Par Sand et Jenaël. Dialogue avec mon Ange n°21. Le Paradis ne s’achète plus… & Quand les masques tombent… Nous sommes le 1er avril, généralement c’est le jour où selon vos traditions les gens se font des farces réciproquement. Le monde des finances commencent à avoir très très chaud… Il s’écroule pays par pays. Observez bien ce scénario digne du meilleur Muppet’show que joue le gouvernement de notre pays. Comme toujours, nous écrivons ce texte d’après les expériences que nous vivons dans notre environnement. Nous avons d’ailleurs constaté Sand et moi-même que ces symptômes, surtout d’ordre inflammatoires prennent naissance dans nos corps énergétiques et sont donc directement liées à des mémoires de traumatisme sur d’autres lignes temporelles. En prenant conscience de cela, il nous a été alors possible de guérir « miraculeusement » de certains début d’affections que nous avions ressenti dans notre corps. En ce moment même, Terre-mère « pleut » elle aussi, toutes les larmes de son corps.

Related: