background preloader

Temps de cerveau disponible - Les médias de masse

Temps de cerveau disponible - Les médias de masse
Related:  médias -décryptage

1. La télévision nuit-elle à la santé ? Priorité santé 2. La télévision nuit-elle à la santé? La télévision exerce-t-elle une influence négative sur le développement intellectuel, les résultats scolaires, l’attention, la créativité, le sommeil ou le comportement alimentaire ? Pour en parler : - Dr Bruno Harlé, responsable de l’unité d’hospitalisation d’enfant en service psychiatrique au Centre Hospitalier le Vinatier à Lyon. - Pr Amadou Makhtar Seck, psychiatre, chef du service de la consultation externe psychiatrique au CHU de Fann à Dakar. En fin d’émission, nous ferons un point sur la loi sur les droits des malades, 10 ans après sa mise en application et à l’occasion du colloque internationale qui se tient les 5 et 6 mars 2012 à Paris. Une erreur est survenue lors de l'envoi du mail... Le mail a bien été envoyé RFI dernières éditions

Pour une RTBF sans Pub (Dossier / Kairos n°1) | Kairos Dans les pays développés comme la Belgique, plus de 98% des foyers sont équipés d'au moins un téléviseur. Chaque individu consacre plus de 3 heures 40 minutes de sa journée à regarder la petite lucarne, ce qui représente 20 à 25% de notre temps de veille et 75% de notre temps de loisirs. Ou encore 56 jours par an, 11 ans sur une vie qui en compte 81 en moyenne! La télévision est un fait politique La télévision est un objet technique très particulier si l'on en juge par le temps particulièrement long qu'on lui consacre, par l'influence colossale qu'elle représente, parvenant à retenir l'attention d'individus volontaires (à l'exception des enfants en bas âge qui le plus souvent sont mis devant le poste d'abord par leurs parents) dans des proportions qui ne semblent pas connaître d’égal. Que la télévision soit un objet de pouvoir, c'est ce dont on avait pu se rendre compte en constatant l'appétit des puissants pour tenter d'en maîtriser les arcanes. Ce constat est grave nous explique B.

Comment vérifier les images des réseaux sociaux ? De plus en plus d’intox circulent sur les réseaux sociaux, que ce soit sur les migrants, la guerre en Syrie. En fait sur à peu près tous les sujets d’actualité. Un type de manipulation y fleurit particulièrement : les détournements de photos et de vidéos. La mauvaise nouvelle, c’est que les médias n’ont pas les moyens de vérifier toutes ces images sur le terrain. 1- Peut-on être sûr à 100 % ? 2- Analyse technique et enquête 3- Première vérification : la date de l’image 4- Google image 5- Les données Exif 6- La géolocalisation c’est fantastique, mais… 7- L’analyse d’image 8- Google Maps, Earth, et Street View 9- Qui est l’auteur ? 10- Utilisez les réseaux pour vérifier les réseaux 11- Créez votre propre réseau 12- Et l’instinct dans tout ça ? 13- La manip’ ne vient pas toujours d’où on l’attend 14- Quelques personnes à suivre 15- Quelques lectures (en anglais) Comme la désinformation n’est pas née avec Internet, la manipulation d’images n’est pas apparue avec Photoshop et Twitter. Google image

Nouvelles Tentations - Webzine culturel plaisirs et sexualité Reportage sur les écoutes mondiales des USA- NSA L'Agence De L'Ombre - 2013 La Stratégie du choc Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Stratégie du choc, la montée d'un capitalisme du désastre (titre original : The Shock Doctrine: The Rise of Disaster Capitalism) est un essai socio-politique altermondialiste publié en 2007 par la journaliste canadienne Naomi Klein. Thèse du livre[modifier | modifier le code] Après une préface où elle expose les différents points de son argumentation, le premier chapitre porte sur la torture et plus particulièrement sur les expériences de lavage de cerveau effectuées par Donald Ewen Cameron et qui auraient été financées par la CIA. D'après Naomi Klein ces recherches étaient menées pour détruire la personnalité du sujet en lui administrant des chocs divers afin d'obtenir une « page blanche » sur laquelle on pourrait écrire une nouvelle personnalité.[réf. nécessaire] Naomi Klein cite plusieurs exemples pour étayer sa thèse. Critiques[modifier | modifier le code] Positives[modifier | modifier le code] L'universitaire anglais John N.

Les dix stratégies de manipulation de masses Les dix stratégies de manipulation de masses PRESSENZA Boston, 21/09/10 Noam Chomsky Le linguiste nord-américain Noam Chomsky a élaboré une liste des « Dix Stratégies de Manipulation » à travers les média. Nous la reproduisons ici. 1/ La stratégie de la distraction Élément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes. 2/ Créer des problèmes, puis offrir des solutions Cette méthode est aussi appelée « problème-réaction-solution ». 3/ La stratégie de la dégradation Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement, en « dégradé », sur une durée de 10 ans. délocalisations, salaires n’assurant plus un revenu décent, autant de changements qui auraient provoqué une révolution s’ils avaient été appliqués brutalement. J'aime :

Nestlé : pourquoi il faut boycotter cette marque ignoble… « Nespresso… What else ? »* WHAT ELSE ? Honnêtement, « anything else » (tout mais pas ça) ! Nestlé fait partie de ces super puissantes multinationales plus influentes que certains États ! En farfouillant un peu sur Internet, en recoupant des sources (sûres, évidemment), on trouve un paquet d’histoires sombres et louches concernant la marque derrière laquelle se cachent de nombreuses sucreries adorées des enfants (et des grands), telles que KitKat, Smarties, Crunch, Nescafé, Nespresso (et les machines à café correspondantes), mais aussi des boissons dont de nombreuses marques d’eau (San Pellegrino, Vittel, Perrier, Nestea et l’eau Pure Life), de nombreux produits destinés aux chats … et de nombreux produits de beauté puisque Nestlé détient 30% de l’Oréal et injecte aussi dans le capital de marques comme Ralph Lauren, Gorgio Armani, Diesel, Yves Saint Laurent… Bref, comme à chaque fois que l’on parle de monopole, difficile d’éviter d’acheter Nestlé. M. Ce n’est pas tout, loin de là !

Corps, santé et pénibilité du travail des ouvrières à Casablanca - Blog Farzyat/Inégalités La présente réflexion sur la pénibilité du travail des ouvrières fait partie d’une étude plus large effectuée pour le compte de la Coopération Technique Belge sur la vulnérabilité des ouvrières de Casablanca face aux maladies et au Sida. Deux études sur le terrain on été réalisée, la première qualitative a été dirigée par le Professeur Hassan Rachik et la seconde quantitative par moi-même. Plusieurs chercheurs du Centre Marocain des Sciences Sociales (CM2S) ont été associés à ce travail de recherche sur le terrain. Pour cette partie quantitative, plus de 90% des questionnaires ont été remplis à l’extérieur des usines. Echantillon Pour construire un échantillon représentatif de mille ouvrières, nous avons considéré qu’il fallait un minimum de 60 ouvrières par préfecture. Effectif des ouvrières interviewées par préfectures. Par ailleurs, ce n’est pas une population qui a beaucoup d’enfants avec un taux de fécondité de 0.6%, beaucoup plus bas que le taux national à hauteur de 2.4%. Le Sida

CHÔMAGE LE GRAND MENSONGE La société qui vient Enregistrements vidéo des débats du 3 mars 2012 à La Colline En associant avec , a fait paraître tout récemment aux éditions Mille et une nuits – un ouvrage co-signé par Julien Gautier, Denis Kambouchner, Philippe Meirieu, Bernard Stiegler et Guillaume Vergne. Nous vous proposons de participer le samedi 3 mars prochain, de 14h à 17h, au théâtre de la colline, à une discussion des thèses et analyses avancées dans cet ouvrage. Jean-Hugues Barthelemy, professeur de philosophie, Franck Cormerais, économiste et professeur de sciences de l’information et de la communication, Christian Fauré, ingénieur, Alain Giffard, directeur du Groupement d’intérêt scientifique « Culture et médias numériques », spécialiste de la lecture, et Victor Petit, post-doctorant en philosophie à l’université de Compiègne, s’entretiendront avec Julien Gautier, Denis Kambouchner, Philippe Meirieu, Bernard Stiegler et Guillaume Vergne pour ouvrir ensuite une discussion générale avec toutes les personnes présentes.

Related: