background preloader

Psychologie cognitive - Cours en ligne

Psychologie cognitive - Cours en ligne

Estime de soi et confiance en soi Destination confiance en soi ! Je vous rappelle que la confiance en soi concerne mon évaluation de combien je me considère CAPABLE. Pour en arriver à cette évaluation, il est nécessaire de faire l’expérience de ma capacité. Il est très possible que je ne sois réellement pas capable d’affronter certaines situations. Pour en venir à m’évaluer capable, je dois alors m’entraîner pour développer ma capacité et ensuite, en faire l’expérience pour la constater. Que je ne me sente pas en sécurité de faire quelque chose de nouveau, c’est tout-à-fait normal et sain… même chez un adulte mature et intelligent ! Donc, • La capacité vient avec l’entraînement. • Le sentiment de sécurité vient avec l’expérience. Si vous désirez prendre cette destination, vous pouvez consulter « La confiance en soi », où Jean Garneau présente une route pour s’y rendre ! Destination estime de soi ! Pour en arriver à se considérer VALABLE, il est nécessaire d’adopter certaines façons d’être.

Le regard des autres : mieux le gérer, mieux l’accepter Le regard des autres. Il peut être un puissant moteur de dépassement de soi et d’amélioration personnelle : il peut nous aider à trouver de la motivation, de la volonté, du courage; il peut nous aider à nous dépasser, à affronter nos craintes et les défis qui se présentent. Mais il peut aussi nous écraser, nous déstabiliser, voire carrément, nous laisser de graves cicatrices et faire de nous de véritables champs de ruines. Le regard des autres : deux pièges Le regard des autres est quelque chose qu’il faut apprendre à maîtriser, sous peine de rester exagérément fragile et vulnérable à l’âge adulte. En général, on observe deux réactions possibles chez ceux qui ont du mal à accepter le regard des autres. Évidemment, ni l’une ni l’autre de ces réactions n’est saine. On ne connait jamais vraiment le regard des autres : juste, on l’imagine (et souvent, on l’exagère) Le regard des autres n’est pas quelque chose qu’on peut mesurer. Une chose à intégrer pour éviter ça : Et alors ? Comment se blinder ?

Développement personnel | FABULEUSES AU FOYER T’es pas toi quand t’es crevée Une tasse de thé renversée sur le clavier de mon ordinateur. Un biberon que je secoue sans l’avoir fermé correctement. Une flaque de lait tellement étendue que je ne peux même pas la contourner pour attraper la serpillère. Un tube de dentifrice qui me fait pleurer à force d’être vide — encore. Parfois, les objets nous exaspèrent. Il y a des jours où le monde entier complote pour nous irriter. On est excédée par les pâtes qui ne veulent pas cuire plus vite, horripilée par cette voiture qui refuse de démarrer, et on se sent poignardée par notre meilleure amie qui poste une innocente photo de ses pieds en éventail sur une plage de sable fin. Ces jours-là, on laisse traîner les couteaux de cuisine à portée des enfants, on perd notre trousseau de clés, on arrive en retard à l’école, on crie au monde entier de se dépêcher, on s’engouffre dans la moindre faille et on déclenche des crises conjugales. 95% : à deux doigts de la perfection 17h30. Lire la suite… ILS ? 1.

Stress : 20 conseils scientifiquement prouvés pour déstresser instantanément SANTÉ - Comment se manifeste votre stress? Pour certains, un battement de cœur qui s’accélère ou un léger sentiment de malaise suffisent à leur faire savoir qu’ils commencent à être angoissés ou dépassés. Mais de la même façon qu’une petite vexation de la part de votre chef ou une mauvaise nouvelle familiale peut faire monter vos hormones de stress et augmenter rapidement votre tension artérielle, vous avez le pouvoir de tout remettre à zéro presque instantanément. Quand nous sommes stressés, les hormones comme le cortisol inondent notre système, produisant une réaction de "survie" pendant laquelle notre rythme cardiaque augmente, notre respiration se fait plus lourde (nécessitant donc plus d’oxygène) et nos vaisseaux sanguins se resserrent. Lire aussi:» Bien-être: la première chose que font au réveil ces personnes qui réussissent » 5 conseils pour se sentir mieux sur son lieu de travail La bonne nouvelle ? Marchez pendant 10 minutes Respirez profondément La visualisation Tendez les lèvres

Comment vaincre la procrastination en 3 étapes Bonjour à toutes et à tous. Aujourd’hui, je vais vous montrer comment j’ai pu terrasser la procrastination et comment vous pouvez en faire autant. Ce fléau est le premier (et souvent le seul) ennemi au changement que vous souhaitez. Vous n’aurez aucune liste à faire, ni même de papier ou de crayon à sortir. La procrastination ne se combat pas avec des listes de choses à faire dans un ordre donné. Vous savez déjà ce que vous désirez. Pour vaincre la procrastination, il faut la comprendre, et connaître ses points faibles. Etape 1 : Comprendre le fonctionnement de l’ennemi Qu’est ce que la procrastination ? Même si la plupart le savent déjà, il est bon de la définir. Comment la procrastination fonctionne Le mode opératoire de ce criminel, vous le connaissez. Le déni. D’ailleurs, ce ne serait pas ce que je suis en train de faire ? Pas exactement. Si ces exemples vous parlent, c’est parce je les ai vécus comme vous et parce qu’ils continueront de nous arriver. La procrastination ne meurt jamais

La procrastination: un échec de contrôle de soi dû à une régulation de l'humeur à court terme La procrastination représente un échec de régulation de soi-même qui se produit en raison d'une priorité accordée à la gestion de l'humeur à court terme, font valoir les psychologues Fuschia Sirois de l'Université Bishop (Sherbrooke, Québec) et Timothy Pychyl de l'Université Carleton (Ottawa, Canada). Comme le souligne le psychologue Joseph Ferrari, auteur de Still Procrastinating: The No Regret Guide to Getting It Done, "tout le monde qui procrastine n'est pas procrastinateur". Alors qu'il arrive à chacun de repousser indûment une tâche, environ 20% des gens seraient des procrastinateurs chroniques pour qui retarder l'accomplissement de ce qu'ils ont à faire à la maison, au travail (ou dans leurs études) ainsi que dans leurs relations est un mode de vie. La procrastination , définissent Sirois et Pychyl, consiste à retarder intentionnellement l'accomplissement d'une tâche prévue malgré l'attente de conséquences négatives dans un futur plus ou moins rapproché. leur feraient défaut.

Mieux communiquer: le modèle DISC - Quand bébé dort, papa manage Le langage DISC a été développé par le Dr Marston. Il a pour but de décrire et comprendre le comportement humain. Selon lui les gens se comportent selon deux axes, étant portés à agir ou accepter un environnement qu’ils perçoivent comme étant hostile ou favorable. Lorsque ces 2 axes sont placés de façon orthogonale, cela détermine 4 quadrants, chacun d’entre eux représentant un schéma comportemental. Nous avons, en général, un profil qui domine (pour bébé, jusqu’à maintenant j’ai l’impression que c’est son profil dominant qui s’exprime au quotidien, mais vu son jeune âge, je lui laisse le bénéfice du doute :o) ). Ces 4 cadrans sont: Dominant: agir sur un environnement perçu comme hostile. Influent: agir sur un environnement perçu comme favorable. Stable: accepte un environnement perçu comme favorable. Consciencieux: accepte un environnement perçu comme hostile. Voici un tableau tiré du modèle DISC. Le modèle DISC a une triple utilité: – Apprendre à se connaitre soit même.

Coachs et Vous Les 16 conseils de Joël de Rosnay pour mieux gérer votre temps Rédigé par Notre Invité Joël de Rosnay, Docteur ès Sciences, est Président exécutif de Biotics International et Conseiller du Président de la Cité des Sciences et de l'Industrie de la Villette dont il a été le Directeur de la Prospective et de l'Evaluation jusqu'en juillet 2002 Voici ses 16 conseils pour mieux gérer votre temps. "Il n'existe aucune règle valable pour tous et dans tous les cas de figure ; seulement des conseils ponctuels (des " tips "), tantôt naïfs, tantôt pertinents, souvent ironiques, résultant des observations, des expériences ou du simple bon sens de chercheurs ou de gestionnaires… 1- Triez vos activités. 2- Ne négligez pas le planning. 4- Ne réagissez pas à chaud aux crises. 5- Comptez vos manipulations. 6- N'encombrez pas votre bureau de dossiers dans l'espoir de ne pas les oublier. 8- Respectez les lois sociologiques. 10- Fiez-vous aux statistiques ! 11- Hiérarchisez dans tous les sens du terme.

La posture ++ : une clé pour nous accorder ensemble ! Issue de l’Analyse Transactionnelle, la posture ++ nous invite à porter un regard bienveillant sur les autres et sur nous-mêmes afin d’entretenir des relations harmonieuses et fécondes. Plus facile à dire qu’à mettre en œuvre en cas de difficulté ou de tension ! Notre premier défi est donc de revenir en posture ++ lorsque le stress nous fait basculer dans des comportements inefficaces. Notre plus grand défi est d’incarner la posture ++ en permanence. 1. Eric Berne, le fondateur de l’Analyse Transactionnelle, a défini 4 positions de vie autour de deux axes : Ce que je pense de moi-même à un instant TCe que je pense de l’autre au même instant T Naturellement, ce que je pense de moi et de l’autre peut fluctuer d’un instant à l’autre et je peux en un clin d’œil passer d’un cadran à l’autre de la matrice des positions de vie. En posture (+ -) : « je suis plus compétent que lui »; « il n’a rien compris » ; « non mais tu as vu comment il me parle ? 2. Passer de (- +) à (++) : cap au nord ! 3.

Related: