background preloader

Psychologie positive

Psychologie positive
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La psychologie positive est l’étude scientifique des forces, du fonctionnement optimal et des déterminants du bien-être. Ce champ de la psychologie vise à mieux cerner ce qui fait que la vie vaut la peine d’être vécue. Voici quelques thèmes de recherche fréquents dans la documentation scientifique de ce courant[1],[2],[3] : - Forces de caractère (sagesse, humour, curiosité, persévérance, créativité, intelligence émotionnelle, etc. - Émotions positives et gratitude; - Sens à la vie et engagement vers un but; - Relations saines, empathie et compassion; - Motivation, passion et expérience optimale (flow); - Espoir et optimisme; - Présence attentive et savourer pleinement les expériences positives. - Bonheur, bien-être, satisfaction, résilience (leurs déterminants); - Auto-détermination, auto-efficacité; Confusion avec « pensée positive »[modifier | modifier le code] Ressemblances et distinctions avec « psychologie humaniste »[modifier | modifier le code]

http://fr.wikipedia.org/wiki/Psychologie_positive

Related:  Philosophie du vivantPsycho/Sociooptimisme

Pleine conscience Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La pleine conscience (parfois également appelée attention juste, samma-sati en pali, samyak-smriti en sanskrit[1], ou présence attentive) est une expression dérivée de l’enseignement de Siddhartha Gautama et désignant la conscience vigilante de ses propres pensées, actions et motivations. Elle joue un rôle primordial dans le bouddhisme où il est affirmé que la pleine conscience est un facteur essentiel pour la libération (Bodhi ou éveil spirituel). Il s’agit du septième membre du noble sentier octuple. En Occident, la pleine conscience est utilisée comme une thérapie ayant pour but la réduction du stress et la prévention de rechutes dépressives. Les principes de la pleine conscience[modifier | modifier le code]

Jean-Martin Charcot Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Charcot. Jean-Martin Charcot Martin Seligman Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Martin Seligman, à droite, avec un militaire durant un cours destiné aux soldats intitulé « programme complet de remise en forme pour les soldats - esprits forts, corps forts » Martin E. P.

Aliénation Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La notion d'aliénation (du latin : alienus, qui signifie « autre », « étranger ») est généralement comprise, en philosophie, comme la dépossession de l'individu, c'est-à-dire sa perte de maîtrise, de ses forces propres au profit d'un autre (individu, groupe ou société en général). Il renvoie ainsi fréquemment à l'idée d'une inauthenticité de l'existence vécue par l'individu aliéné. Ce terme est à l'origine un terme juridique, se rapportant à un transfert de propriété. Présentation générale[modifier | modifier le code] Le terme d'aliénation est particulièrement polysémique, tant et si bien qu'il est régulièrement considéré comme un concept vague car trop englobant.

techniques Un peu d'observation sur notre fonctionnement: Globalement, notre fonctionnement tourne autour de deux parties principales qui, une fois synchronisées correctement, se transcendent en une troisième. Le cerveau (gauche et droit) (mental) situé dans la tête (si si!) est lié à la goutte blanche (donc lié au père). Le second cerveau (émotionnel) situé dans le ventre (si si aussi!) La solitude .Le bonheur d’être seul L'expérience de la solitude conduit donc à mieux ressentir sa subjectivité. C'est pourquoi nous pouvons dire qu'il est difficile de se sentir seul puisqu'en réalité, dans la solitude, c'est avec nous-mêmes que nous sommes. Dans toute solitude, chez celui qui en explore toutes les facettes, il y a le bonheur d'être seul.

La psychologie positive et le bonheur La psychologie positive et le bonheur Source : Corinne Cosseron pour l'Ecole Internationale du Rire et du Bonheur Corinne Cosseron avec Martin Seligman, fondateur de la Psychologie Positive, pendant le 1er Congrès de l'IPPA (International Positive Psychology Association) (USA-2009) Comment la psychologie positive et les récents travaux des neurosciences nous permettent de développer concrètement notre bonheur

Freud Théorie Pourquoi donc le rêve ne peut-il pas représenter de manière directe ce que voulait dire l’inconscient ? Le mécanisme principalement responsable est appelé " censure ", non seulement il déforme, mais fait aussi oublier avec une extrême rapidité, la majorité des rêves ou leurs détails les plus importants. Une fois établies, l’existence de cette " censure ", l’ultime question est : Que veut elle défendre, et pour quelle raison ?

Les Racines du ciel Que disent les grands courants spirituels de l’humanité sur la liberté, l’amour, la sagesse, les passions, le silence, les âges de la vie, le pardon, la violence, le mal, la compassion ? Qu’est-ce que la prière, la méditation, le jeûne ? Quels sont les grands symboles religieux, quel est le sens des rites ? L’amour selon Platon et Spinoza « Qu’est-ce que l’amour ? La tradition philosophique propose essentiellement deux réponses à cette question. Je passe rapidement sur la première, car elle me paraît la moins éclairante, mais il faut la mentionner parce qu’elle est partiellement vraie et historiquement importante. C’est la réponse de Platon, dans Le Banquet. L’amour est désir, explique Socrate, et le désir est manque : « Ce qu’on n’a pas, ce qu’on n’est pas, ce dont on manque, voilà les objets du désir et de l’amour. » J’ajouterais volontiers : et voilà pourquoi il n’y a pas d’amour heureux.

Une nouvelle psychologie positive A découvrir David Servan-Schreiber David Servan-Schreiber est psychiatre. Auteur de Guérir (Pocket, 2005) et d’Anticancer (Robert Laffont, 2007), il a fondé et dirigé un centre de médecine intégrative à l’université de Pittsburgh, aux États-Unis.

Related: