background preloader

INPES - Jeux vidéo : pratiques excessives - Cyberdépendance ?

INPES - Jeux vidéo : pratiques excessives - Cyberdépendance ?
La « cyberdépendance » ou « addiction aux jeux vidéo » existe-t-elle ? Un usage immodéré des jeux vidéo/Internet est-il pour autant synonyme d’addiction ? En effet, au regard de la toxicité des substances psychoactives (drogues illicites, tabac, alcool), le positionnement des addictions comportementales (jeux vidéo, travail, jogging…) fait encore débat. Certains psychiatres remettent en cause la notion d'addiction appliquée à autre chose que des drogues, argumentant que dans ce cas, toute passion peut être vue comme pathologique. De plus comme ils aiment à le rappeler, il n’y a pas de mort dans l’addiction aux jeux vidéo ou à Internet, alors que c’est le cas avec les addictions au tabac. De même, le joueur ne ressent pas de phénomène physique, de « craving » ou de sevrage lorsqu’il n’a pas joué. Les jeux vidéo conduisent-ils à des comportements de replis ou les accompagnent-ils ? Des pratiques excessives plutôt qu'une véritable addiction

http://inpes.santepubliquefrance.fr/10000/themes/addiction-jeux/jeux-video/cyberdependance.asp

Accro au jeu vidéo ? Le jeu vidéo est aujourd’hui un loisir qui concerne toutes les tranches de la population. Une enquête montre que 53 % des Français1 jouent régulièrement et 68 % occasionnellement. Qui joue le plus ? A quel type de jeu ? Pourquoi certaines personnes deviennent-elles addictes ? Nouvelles consultations de Marmottan : apports théoriques, expériences cliniques Fidèle à son étiquette de centre « expérimental » en toxicomanie, le Centre Marmottan reste à la pointe des évolutions et phénomènes sociétaux variés qui marquent la population française de ces dernières années. Ainsi, les spécialistes du centre sont parmi les premiers à avoir étudié et à offrir des consultations dans des champs nouveaux en toxicomanie et dans le domaine des addictions : Dans le cadre de ces nouvelles consultations, nous nous sommes efforcés de garder une qualité de soins et une approche pluridisciplinaire et multicausale en évitant rigoureusement le piège de la doxogénèse [2][2] Doxogénèse : création de nouvelles pathologies, sans.... Il est important de noter que notre pratique est basée sur des recherches sur les concepts et entités cliniques, recherches effectuées en lien étroit avec la problématique des addictions et qui ont souvent abouti à des publications diverses – articles ou livres – devenues des références dans le domaine. Espt et addiction

Les nouveaux médias : des jeunes libérés ou abandonnés ? 1. Les addictions numériques : Internet et les jeux vidéo La formule de M. Guy Almes selon laquelle il y a trois formes de mort : « la mort cardiaque, la mort cérébrale et la déconnexion du réseau »52(*) est particulièrement vérifiée chez les adolescents. Pour un certain nombre d'entre eux, la navigation sur Internet ou les jeux (notamment en ligne) sont devenus une drogue dont ils ne peuvent plus se passer. Si selon les psychanalystes, aucune technologie ne porte en elle-même d'effet addictogène, l'addiction ne pouvant être générée que par une pratique particulière de l'objet en cause, liée à d'autres facteurs complexes (situation du sujet, environnement familial, contexte social...), la cyberdépendance semble prendre de l'importance. 6 à 8 % des internautes seraient ainsi dans l'usage excessif ou dépendant du réseau informatique.

Immersion et environnements numériques : une approche méthodologique par l’expérience vécue L’approche théorique et méthodologique développée dans ce texte a pour objectif d’analyser ce qui se joue dans les perceptions et les interactions de sujets qui utilisent des environnements numériques dits immersifs. Après avoir présenté ces environnements et le contexte de la recherche, il problématise la relation du corps des sujets à l’espace physique et l’espace numérique. Elle interroge le rapport de ces sujets à la technique. Nous proposons de caractériser ce rapport par une expérience vécue qui joue sur le sensoriel et l’imaginaire des sujets.

Internet et cyberdépendance - Développement personnel - Psychologie Aujourd'hui environ 27 millions de Français se connectent à Internet. Le web a fait naître des addictions d'un nouveau genre, de plus en plus fréquentes. Comment prévenir ces dépendances numériques ? Mésusages d'Internet et cyberaddiction : réalité ou fiction ? L’émergence de la « société de désinhibition » [1] Ehrenberg A (1991) : « Le culte de la performance »,... [1] entraîne, en plus d’une nécessaire adaptation rapide aux changements, l’apparition de nouvelles stratégies de coping (attitude consistant à savoir faire face). Les conduites addictives et les toxicomanies, de manière générale, ont depuis toujours été utilisées par des personnes en difficulté, pour pallier, au moins temporairement, leurs difficultés d’intégration. Dans le monde de l’entreprise, on assiste à une véritable prise de conscience du mal-être des employés cadres, mal-être qui se traduit par une explosion du nombre de jours d’arrêt de travail, mais, aussi, par une prescription, en augmentation, de médicaments psychotropes, censés permettre ou faciliter l’adaptation aux changements.

MULTIMÉDIA. En Inde, le boom des cyberaddictions À LA UNE • De plus en plus d’adolescents indiens sont accros à Internet. Un virus qui se répand au rythme des bouleversements sociétaux que connaît le pays. Je ne veux pas vivre dans une maison avec de telles restrictions. Utiliser Facebook n’est pas un crime. Dépendance aux écrans : une addiction de l'ère numérique Des pratiques en ligne très répandues et parfois addictives... Internet a fait naître de nouvelles modalités d’interaction ludique entre personnes. Les jeux en ligne et les réseaux sociaux connaissent un succès croissant auprès de toutes les tranches d’âge. 69% des 13-19 ans jouent régulièrement à des jeux vidéo (source : Etude Junior Connect, Ipsos Connect, 2015).Désormais, certains préfèrent même les interactions électroniques aux modes relationnels traditionnels.

Graphique: Jamais sans mon smartphone Usage mobile en France Smartphone, métro, smartphone, boulot, smartphone, dodo ? Au travail, dans le lit, dans les transports en commun, les Français entretiennent une relation fusionnelle avec leur smartphone, selon l'étude "Usages Mobiles 2016" du cabinet Deloitte. Plus des trois quarts des Français (77 %) déclarent posséder un téléphone portable, un taux d'équipement qui dépasse celui des ordinateurs ( 74 %) et des tablettes qui s'établit à 53 %. Et ils l'utilisent quasiment toute la journée, dans tous les moments de la vie quotidienne : 37 % commencent leur journée en consultant leur messagerie SMS et une écrasante majorité en fait également usage au travail. L'addiction est telle que beaucoup de Français le consultent même lorsqu'ils regardent la télévision ou lorsqu'ils sont en compagnie d'amis ou de proches.

Bonjour. Ceci est un article sur l'addiction aux jeux vidéo, mais il me fait me questionner sur les sources utilisées: il est dit dans cette article que l'addiction aux jeux vidéo ne présente pas de danger de mort alors que cec phénomène est déjà arrivé plusieurs fois. Évidemment, la mort engendrée par ce type de pratique n'est souvent pas dû qu'au seul fait de jouer mais cet article semble éclipser totalement ce fait. by egret_groupec Mar 14

Un article intéressant sur l'épineux sujet des jeux vidéo qui soulève de nombreux débats, à savoir : peut-on vraiment parler d'addiction dans ce domaine-là ou pas ? by claudon_groupec_psy Mar 9

Related:  Mastère Chef de projet Conceptions MultimédiaECRANS