background preloader

Les remèdes pour les addicts du numérique se développent

Les remèdes pour les addicts du numérique se développent
Les thérapies contre l'addiction aux nouvelles technologies se développent, du papier peint anti-Wifi aux vacances 100% offline, en passant par les cures de désintoxication. « Les gens se connectent sans arrêt, partout, dans toutes les positions - au lit, au restaurant, dans les salles d'attente », constate Remy Oudghiri, directeur de l'institut de sondage français Ipsos et auteur d'un livre sur la « e-dépendance ». Les écrans ont colonisé les années 2010. Aux États-Unis, près de la moitié des adultes disposent d'un smartphone, et plus d'un tiers arborent une tablette numérique. « Ce surgissement soudain des possibilités infinies de connexion, après une période initiale d'enthousiasme, conduit chaque utilisateur à réfléchir sur la façon de savourer l'existence tout en profitant de leur connexion. La question se pose de savoir comment éviter la dépendance », ajoute M. Oudghiri. Des chercheurs français ont créé un papier peint spécial qui bloque la transmission des ondes wi-fi.

http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-les-remedes-pour-les-addicts-du-numerique-se-developpent-54128.html

Êtes-vous cyberdépendant? Blog Il semble que le terme « addiction à l’Internet » ait été utilisé pour la première fois lors du colloque de l’American Psychological Association (APA) qui s’est déroulé à Toronto en 1996. À cette occasion, la psychologue américaine, Kimberly Young, présentait un article intitulé: Internet Addiction : The emergence of a New Clinical Disorder. Selon le Dr Young, des données de recherche indiquent que certains individus deviennent dépendants de l’Internet de la même façon que d’autres deviennent dépendants des drogues, de l’alcool ou du jeu. Des camps pour vaincre l'addiction à Internet au Japon Si Internet et toutes ses technologies associées sont probablement bénéfiques à notre monde actuel, certains en sont malheureusement dépendants, accros. Europe, Amérique, Asie, pas un pays ne semble y échapper. La « lutte » contre cette nouvelle maladie s’organise. Le gouvernement japonais va mettre en place des camps spécialisés. L’idée n’est certes pas nouvelle – la Chine et les Etats-Unis s’y sont déjà essayés – mais la situation est très problématique au Japon. Non seulement les jeunes sont très attachés à leurs appareils connectés (qu’il s’agisse de jeu vidéo, de réseaux sociaux ou autres) – comme nous autres -, mais Internet est aussi devenu un refuge vers lequel ils se tournent après une difficulté ou un échec, certains ne refaisant jamais vraiment surface dans la vraie vie.

Cyberdépendance(s) - Tous addicts ? Les opinions et vues exposées dans les articles lecteurs ne reflètent pas forcément celles de la rédaction de Gameblog. C'est en lisant une news en une de Gameblog intitulée "Accro à Internet ? Vous pouvez désormais vous faire soigner" (03/09/13) que je me suis souvenu avoir écrit un article traitant de la cyberdépendance. Hors du champ strict des JV, je me permets malgré tout de le publier ici. Les nouveaux médias : des jeunes libérés ou abandonnés ? Rapport d'information n° 46 (2008-2009) de M. David ASSOULINE, fait au nom de la commission des affaires culturelles, déposé le 22 octobre 2008 Synthèse du rapport (97 Koctets) Disponible au format Acrobat (728 Koctets) au nom de la commission des Affaires culturelles (1) sur l'impact des nouveauxmédias sur la jeunesse, Par M.

McGulfin, Miscellanées et divagations: Addiction à l'Internet et deconnexion au web: le souhaitons-nous vraiment ? Fils de l’homo sapiens sapiens, l’homo numericus, l’être humain hyperconnecté au web via son smartphone, sa tablette, son ordinateur, semble vouloir couper le cordon Internet. Les cures de désintoxication numérique d’une journée, d’une semaine, d’un mois, d’une année, pullulent. Les déconnexionnistes montent au front. La « national day of unplugging » (journée nationale de la déconnexion) bat son plein. Les néo-luddites applaudissent.

Nomophobie : comment soigner cette addiction aux nouvelles technologies ? Qu'est-ce que la nomophobie ? Jean-Michel Rolland définit la nomophobie comme une forme d'addiction concernant « toutes les personnes qui donnent l'impression d'abuser de l'usage » des nouvelles technologies, c'est-à-dire qui utilisent les outils technologiques (ordinateur, tablette, smartphone, réseaux sociaux) dans l'excès. Le terme de nomophobie reste peu connu mais peut équivaloir à celui de cyberdépendance. Cette attirance prononcée pour les technologies agit directement sur notre quotidien car elle développe sans cesse notre disponibilité et nos besoins d'interactivité. Comme le note Jean-Michel Rolland, « avec les technologies, on ne sait plus être absent ».

Des centres spécialisés pour les drogués d'Internet Aux Etats-Unis, la cure de désintoxication est facturée 14.500 dollars. En Chine, ces établissements très répandus utilisent des méthodes musclées, parfois à l'origine de bavures : un adolescent a été battu à mort début août. La demeure accueillante est nichée dans un parc de cinq hectares, à quelques kilomètres du campus de Microsoft. Mais là-bas, tout ce qui ressemble à un ordinateur a de bonnes chances d'être très mal vu. Aux Etats-Unis, un centre de désintoxication d'un nouveau genre vient d'ouvrir. On n'y traite ni la dépendance à la drogue ou à l'alcool, mais aux jeux vidéo et à internet.

Je commence à oublier ma vie réel, j'ai besoin d'aide... - Cyberdépendance Bonjour, Il y a plusieurs questions dans votre message. Je clarifierais déjà un point utile:L'ordinateur est un outil; l'internet est un moyen de communication. Voici pourquoi je le précise.L'ordinateur n'est rien de plus qu'un outil - un outil puissant, mais un simple instrument; tout repose dans l'intention avec laquelle on l'utilise et l'action que l'on pose en l'utilisant. Se poser la question: "Pourquoi vais-je l'utiliser ?" ou "Qu'est-ce que je réalise exactement avec cela?"

L'addiction aux nouvelles technologies par Erica Rotberg On parle de plus en plus d'addiction concernant les nouvelles technologies. Certains scientifiques sont contre l'utilisation de ce terme. Ils parlent plus de dépendance face à l'hyperconnexion. Dépendance à Internet Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La dépendance à Internet (également nommée cyberdépendance Etes-vous nomophobe? La nomophobie? C’est une nouvelle «maladie», ou au moins déviance, dont le diagnostic est le suivant: souffrir de ne pas avoir son téléphone portable à portée de main. Une enquête britannique très sérieuse, reprise par le Los Angeles Times, vient de révéler, en effet, que 66% des personnes interrogées reconnaissaient être nomophobes, c’est-à-dire craindre de perdre leur mobile ou de le voir trop loin d’eux.

Mort parce qu’il était accro à Internet Août 2009. Deng Senshan, 15 ans, arrive dans un camp de redressement chargé de guérir les ados du nouveau mal de la jeunesse chinoise : la cyberdépendance. Il n’en ressortira pas… La famille Senshan quitte la ville de Nanning en voiture, direction la campagne. Place et rôle des usages des jeux vidéo et d'internet dans la souffrance psychologique Sur la notion d’addiction La notion de toxicomanie, désignée en anglais par l’expression addiction to drug fut progressivement remplacée dans le discours médico-psychiatrique par la notion d’addiction. Le terme, qui désigna tout d’abord les conduites de dépendances à des substances psychoactives (alcool, drogue…), fut étendu à partir des années 1990 aux conduites de dépendances à un comportement, telle que la boulimie, la cleptomanie ou plus récemment l’addiction à internet. Cependant la notion d’addiction ne fait pas l’unanimité auprès des professionnels de la santé mentale, car sa définition reste encore aujourd’hui floue.

univ-paris8 catalogue › Détail de : Techno-détox univ-paris8 Dans votre panier : 0 Connexion à votre compte Connexion à votre compte Annuler

Bonjour, Je trouve cela plutôt rassurant de savoir que la dépendance au numérique est plus simple à traiter que les autres types d'addictions. Article plutôt positif, qui a dû apporter une aide aux personnes concernées par ce problème. by khelif_groupea_psy Feb 13

Bonjour, Je trouve cet article très intéressant dans sa démarche. En effet, l'addiction au numérique est un sujet qui touche aujourd'hui beaucoup d'entre nous, et la société y prend conscience. Ainsi, je trouve très judicieux ce que ces hotels mettent en place, ainsi que l'arrêt d'envoi d'email par certaines entreprises décrites ci-dessus. De petits changements peuvent parfois, à longue durée, apporter beaucoup. Je pense cependant que la cyberaddiction nécessite une véritable motivation personnelle venant de la "victime" sans laquelle, elle ne pourra disparaitre. by rouah_groupeb_psy Mar 6

Je trouve également que l'idée d'imposer une obligation de déconnexion dans les entreprises comme le fait Volkswagen est excellente. by lenobin_groupe1_psy Apr 10

Je trouve ce genre d'article assez alarmant. Je pense que ce sujet ne devrait pas être pris à la légère. by lenobin_groupe1_psy Apr 9

Bonjour, Je suis d'accord avec ferreira_groupe2_psy , privilégier les rapports humains est vraiment la bonne solution. Cordialement. Peggy by desplains_groupe5_psy Apr 7

Très intéressantes les différentes trouvailles pour aider à se déconnecter, même si elles ont une portée toute relative tant qu'il n'y a pas de prise de conscience de l'individu lui-même...............prise de conscience qui puisse le mettre en lien réel avec l'autre. by boullanger_groupe3_psy Mar 30

Je trouve le mot "débronché" très approprié à la l'image de la désintoxication de la cyberaddiction. by awatif_groupe5_psy Mar 27

Site d'information dédié aux informaticiens professionnels du Monde Informatique, propose des articles d'actualité couvrant l'ensemble du secteur informatique. Des dossiers d’actualité et possibilité d’avoir accès à des flux d’informations dans le domaine recherché. by diaz_groupe1_psy Apr 8

« Les remèdes pour les addicts du numérique se développent. » Cet article nous explique les solutions récentes en matière de désintoxication numérique. by ferreira_groupe2_psy Apr 7

Bonjour, l'idée du jeu de société je trouve ça sympa aussi à instaurer chez soi. Plutôt que de jouer chacun de son côté (tablette, console...) cela instaure l'échange, la communication, le rire. Il est vrai que le numérique à ses avantages mais comme beaucoup d'autres choses dès que l'on se retrouve dans l'excès cela peut être néfaste. by serapicos_groupe3_psy Apr 6

Difficile à croire que ces solution puissent vraiment aider les cyberdépendants... Internet est partout, et la seule solution c'est de privilégier les rapports humains. by ferreira_groupe2_psy Mar 29

Bonsoir, Merci pour cet article qui a le mérite de quelque peu relativiser une certaine vision "fataliste" concernant la dépendance au numérique, en fin d'article. Cordialement. by rousselet_groupe3_psy Mar 29

Bonjour, c'est en effet assez stupéfiant, mais c'est un chiffre que je vérifie tous les jours dans mon propre entourage. Bon week-end ! by doan_groupe1_psy Mar 22

Bonjour. Je me permets de prendre cette perle que je trouve intéressante et en même temps stupéfiante lorsque je lis que" 71% des Français ont le sentiment de passer moins de temps ensemble en raison des avancées des nouvelles technologies". Bonne journée by lelord_groupe4_psy Mar 22

Related:  Articles de pressesolution des addictions