background preloader

Flores en ligne. tela botanica .

Flores en ligne. tela botanica .
La flore électronique eFlore est aujourd'hui la source d'informations sur la Flore de France la plus complète du net. Créée par les membres du réseau Tela Botanica, des amateurs éclairés ou des botanistes avertis, elle ne cesse de s'enrichir au fil des années. Il s’agit d’un site collaboratif, réunissant des naturalistes passionnés, et qui a pour objectif de regroupper en un seul lieu le maximum d'informations à la pointe des connaissances sur chaque science de la botanique: données sur la répartition, l'écologie, l'ethnobotanique, la classification,... Vous cherchez des informations sur une plante? Première étape : utilisez le moteur de recherche Dans le menu de gauche ou sur l'accueil du menu botanique, choisissez la base que vous souhaitez consulter. Le moteur de recherche vous permet de trouver facilement le taxon que vous cherchez: Si vous utilisez firefox, vous pouvez même directement ajouter ce moteur de recherche à votre navigateur. Seconde étape : consultez les fiches de plantes Related:  djeffal

La consoude, trésor du jardin, ennemi des labos Le Lot en Action n°47 Symphytum officinalis. Boraginacées Après le plantain (n°46 du LEA), nous avons une tendresse toute particulière pour la consoude. Elle sert à tant de choses, est si peu exigeante et à la bonne idée de pousser partout ! Originaire d’Europe, la consoude ou Symphytum officinale pousse naturellement en lisière de forêt, dans les zones humides (fossé, bord de ruisseau, prairie humide…). La plante peut aussi bien être consommée fraîche que séchée, en fourrage (elle est riche en protéines, jusqu'à 35 % de la matière sèche). La consoude va chercher loin ses éléments nutritifs : sa racine, une fois installée, plonge à 1,5 m et même deux mètres de profondeur ! Elle fait un excellent engrais, riche en potasse, donc très complémentaire de l'ortie, qui est riche en azote. La consoude, l’ennemi à abattre ? Depuis quelques années la consoude fait polémique outre-Atlantique. Au Jardin Purin de consoude : Hacher grossièrement les plantes. Usage médicinal Cataplasmes : Nutrition

Ciel et Espace Au royaume des plantes - Episode 1 : Forêt Tropicale Géologie Info : géologie, patrimoine géologique, minéraux, fossiles, volcans, etc. Cultures associées Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique. Certaines plantes poussent mieux, ou moins bien, au voisinage d'autres plantes, notamment par un phénomène nommé allélopathie. Certaines plantes vivent en symbiose les unes avec les autres, et d'autres s'entraident... Elles sont alors dites plantes compagnes ou plantes amies. La mise en association volontaire de ces espèces par l'homme est appelée culture associée, ou encore compagnonnage botanique. Ce type de mise en cultures, permet de mieux polliniser, de stimuler et protéger efficacement les plantes cultivées, de divers parasites, micro-organismes et maladies. Les écosystèmes peuvent être facilement régénérés et protégés. En fait, dans un cadre de cultures associées, l'utilisation dans un jardin potager ou un champs, des herbicides (ou d'autres coûteux pesticides), est fortement limitée; voir peut être totalement supprimée (cas des cultures bio et biodynamiques). Principes Les types de plantes mises en association Nota Bene: En conclusions

Mon Océan et Moi - Accueil - mon océan et moi Dinoflagellé Ceratium paradoxides (Photo : Sophie Marro) Vue sous-marine d'un groupe de mésocosmes montrant un plongeur récoltant les pièges à sediment (© Stareso) Appendiculaires - Ils vivent dans leurs filetsL’appendiculaire, proche ancêtre des vertébrés, fabrique des logettes aux filtres délicats à la fois résidence et filet de pêche. Radiolaires (Photo : Fabien Lombard) Phronimes - Monstres des tonneauxRecyclant salpes et méduses, la femelle phronime construit des tonneaux gélatineux et y élève sa progéniture. Déploiement d'un flotteur profileur (Photo : Jean-Jacques Pangrazi) Diatomée du genre Cylindrotheca (Photo : Sophie Marro) Dinoflagellé Ceratium tripos (Photo : Sophie Marro) Les Dinoflagellés - Ceratium hexacanthumchaîne de Ceratium hexacanthum qui restent les uns à la suites des autres au fur et à mesure des divisions. Larve de crabe (Photo : Fabien Lombard) Rosette pour le prélèvement des échantillons d'eau de mer Dinoflagellé Ceratium falcatum (Photo : Sophie Marro)

Au royaume des plantes - Episode 2 : Secrets Penser à aller voir banque d'images svt dans autre catégorie Au royaume des plantes - Episode 3 : Survivre 10 plantes et légumes que vous pouvez faire repousser indéfiniment Plutôt que de gaspiller des restes de légumes et de plantes dont vous n’avez plus besoin, pourquoi ne pas les faire repousser ? DGS vous présente 10 plantes et légumes que vous pouvez replanter indéfiniment ! 1. Coupez les pommes de terre en morceaux relativement gros avant de les plonger à moitié dans de l’eau. 2. D’abord, retirez le chapeau du champignon et plantez la tige dans un mélange de terre et d’engrais : il faut qu’une petite partie de la tige dépasse, pas plus. 3. Coupez la partie des racines pour ne laisser qu’un ou deux centimètres du bulbe. 4. Si vous coupez la partie supérieure d’une tige de basilic ou de menthe, vous pouvez la faire repousser en la faisant tremper dans l’eau. 5. Pour faire repousser ces deux plantes, il suffit de plonger la partie coupée de la tige dans de l’eau (changée quotidiennement). 6. La laitue romaine peut être replantée à partir de la souche si elle est laissée dans l’eau suffisamment longtemps (mais pas trop non plus !). 7. 8. 9. 10.

Plantes de collection et plantes rares - Pépinière des Avettes, de la fleur au miel - plantes de collection et produits de la ruche, jardin botanique Bienvenue sur le catalogue en ligne de la Pépinière des Avettes ! Avant tout botanistes et explorateurs dans l’âme, nous sommes toujours à la recherche des beautés de la nature a planter dans notre jardin pour ensuite vous les proposer. Avec plus de 5.000 plantes dans notre jardin de 1.2 ha qui contient les plantes issues des graines collectées lors de nos nombreux voyages en Asie mais aussi les plantes glanées ou échangées avec nos amis, nous avons de quoi multiplier ! Nous souhaitons donc proposer chaque année des nouveautés à notre catalogue tout en restant principalement dans les espèces sauvages (asiatiques principalement) mais aussi dans les petits trésors de l’horticulture japonaise ou chinoise. Animés par la passion du végétal, nous nous efforçons de vous proposer des plantes testées dans notre jardin dont l’exactitude botanique est vérifiée du mieux que possible. Découvrez les albums photos de nos voyages botaniques et des plantes de notre jardin ! Japon 2008 Japon 2010

Related: