background preloader

Sfo

Sfo
Related:  Faune et florevégétal

Les oiseaux en fiches, coloriages, photos et dessins avec Pouyo Groupe botanique Les centres d’intérêts de ses membres sont multiples : apprendre à reconnaître les espèces, faire des sorties, rechercher certaines espèces menacées et informer les acteurs concernés, connaître l’origine de leur nom et leurs propriétés, créer des documents pédagogiques de sensibilisation à la flore pour divers publics, etc… Afin de coordonner l’ensemble de ces activités, le groupe se réunit une fois par mois (en général le lundi soir) afin de faire partager nos connaissances via la diffusion de diaporamas, de faire de la détermination de plantes en salle… En plus de ces réunions, des sorties sont organisées dès la fin de l’hiver afin de pratiquer la botanique sur le terrain, meilleur moyen de progresser ! Depuis de nombreuses années, le groupe s’implique fortement dans des inventaires ciblés sur des espèces protégées menacées de la région toulousaine. C’est tout d’abord la Fritillaire pintade qui a suscité notre attention dès le début des années 2000.

Autres orchidées sauvages | Orchidées sauvages Voici la liste des autres orchidées sauvages d'Île-de-France: Orchis bouc (Himantoglossum hircinum)(très fréquente) Néottie nid-d'oiseau ( neottia nidus-avis)(assez fréquente) Listère à feuilles ovales (Listera ovata)(assez fréquente) Limodore à feuilles avortées (Limodorum abortivum)(pas fréquente) Orchis brûlé (Neotinea ustulata) (rare) Goodyère rampante (Goodyeara repens) Autres espèces d'orchidées dont nous n'avons pas de photos (votre contribution est la bienvenue): Orchis musc (Herminium monorchis) (très rare) Liparis de Loesel (Liparis loeseli) (très rare) Spiranthe d'été (Spiranthes aestivalis) (très rare) Spiranthe d'automne (Spiranthes spiralis) (très rare) Malaxis des marais (très rare) Pixailes, ornithologie et digiscopie

Isatis31 | Accueil Les orchidées sauvages, méconnues et menacées Discrètes ou tape-à-l'oeil, les orchidées, en France, ne poussent pas qu'en pot : de nombreuses espèces d'orchidées sauvages se rencontrent ainsi dans nos campagnes, et parfois même, en ville. Ces belles sauvageonnes méritent d'être mieux connues... et protégées. Orchidées campagnardes Ophrys speculum S'il est bien une fleur fascinante, c'est l'orchidée. Somptueuses, sophistiquées et délicates, parfois capricieuses, les orchidées forment l'une des familles les plus vastes et les plus évoluées du règne végétal. Espèces facilement observables Nul besoin d'être un botaniste chevronné ou un orchidophile averti pour savoir identifier, au détour d'un chemin, une orchidée sauvage. Orchis purpurea est aisément reconnaissable, on la rencontre un peu partout en France (sauf en Bretagne et dans le Jura), dans les pelouses calcaires et les sous-bois ensoleillés. Orchidées menacées : les causes d'une disparition Assèchement des zones humides Anacamptis laxiflora Raréfaction des insectes pollinisateurs

Pixiflore accueil: le magazine internet des plantes et des balades dans la nature Infos pratiques - Département de la Savoie Origine et morphologie Originaire d’Asie, la renouée du Japon à été introduite en Europe au début du 19ème siècle pour ses qualités esthétiques.Malheureusement, elle s’est vite échappée des jardins. Dotée d’une forte capacité d’adaptation, y compris dans les milieux difficiles, elle a d’abord gagné des espaces en friche, puis colonisé les bords de routes et les berges des cours d’eau. Elle constitue aujourd’hui dans le monde entier une menace pour la biodiversité. On peut facilement reconnaître la renouée du Japon avec : ses grandes tiges creuses, vertes ponctuées de rouge, hautes de 3 à 5 mètres ses larges feuilles d’un vert franc et ses tiges creuses, ses grappes de petites fleurs blanches à jaune pâle en été. Le nom de « renouée du Japon » regroupe en réalité plusieurs espèces, dont trois particulièrement présentes en Rhône-Alpes : Impacts directs Ces « tactiques » particulièrement efficaces ont des conséquences lourdes pour notre environnement. Méthodes de lutte Secteurs non colonisés

Digiscoping Photography, since its inception, has taken a hold on us. The ability to capture an experience as a permanent pictorial record allows one to share with the world what they have seen. Be it still photos, movies, video, all these allow us the ability to store and share memories. With the advent of the Internet, the ability to share pictures with most anyone on the planet is truly a wonderful development. Birdwatchers have long taken pictures of their "prey" and over the years the quality of the photographs has moved from adequate to outstanding. The development of the 35mm camera has allowed the masses to attempt the fetes of those who publish in magazines like National Geographic. However, unless you are very lucky and the bird that is being photographed is both very still and very close, an investment in lenses and sophisticated cameras becomes necessary.

Related: