background preloader

Biochar

Related:  permaculture

Manuel pratique de la culture maraîchère (pdf) liste pollinisateurs | Apiterra Les pollinisateurs sont des auxiliaires qu’il faut absolument protéger. S’ils disparaissaient, du fait de l’emploi des insecticides et des herbicides, la production agricole mondiale s’effondrerait. Les experts s’en inquiètent dans le monde entier. Les abeilles sont les pollinisateurs les plus connus et les plus nombreux. Les bourdons sont les meilleurs pollinisateurs des poivrons, tomates et aubergines, dont les fleurs sont délaissées par les abeilles domestiques. Les plus connus de ces pollinisateurs Vous trouverez ci-dessous six polinisateurs parmi les plus connus… Mais bien d’autres insectes butinent le pollen ou le nectar des fleurs, et assurent ainsi une partie de leur pollinisation. Les abeilles solitaires sont peu connues et pourtant très présentes. D’autre part, la plupart des mouches butinent les fleurs de petites dimensions, telles que celles de la carotte, du panais ou du céleri, pour se nourrir. L’abeille domestique L’abeille charpentière L’abeille charpentière © D.R. Le syrphe

Les bon plans pour fabriquer soi-même un four à biochar efficace Avant de détailler les informations concernant le four à Biochar, décrivons le mot « biochar », qui est un néologisme pouvant être traduit par « charbon de bois agricole ». En fait, le biochar, c’est un charbon de bois pilé qui peut être mélangé à un amendement pour améliorer le rendement d’un sol. Il est important de préciser que le mélange de micro-organismes de la gamme TEREM Life avec le biochar est une excellente alternative. En effet, le biochar, grâce à ses micro-cavités, est un excellent réceptacle, un refuge, un incubateur de micro-organismes. Cela permet, avec un mélange correct, de faciliter l’implantation, la multiplication des micro-organismes de la gamme TEREM Life, et la répartition dans le milieu d’implantation. De plus, les vers de terre étant friands de biochar, ils vont le manger, le digérer, le transporter et permettre une répartition et une meilleure diffusion du mélange. Sur le lien suivant : Un plan de réalisation du Four à Biochar. Vous aimez ou voulez nous suivre :

12 méthodes pour cultiver des plantes partout 1. Jardinage en caisse Les différentes plantes sont cultivées dans des caisses en bois. 2. Le jardinier a réussi à faire pousser des salades dans de grosses bouteilles en plastique découpées. 3. Observez comment le découpage a été fait et la hauteur de la terre, afin que la plante puisse s’épanouir au-delà de la bouteille. 4. Voilà une bonne idée pour faire pousser des petites plantes ou des épices, et donner une deuxième vie à ces récipients étanches! 5. Puisqu’il faut tendre vers un monde sans argent, votre caisse à monnaie n’aura plus d’utilité! 6. Utilisez vos bûches comme des pots et remplissez-les de terre, pour créer des récipients 100 % bio ! 7. Pour des petites plantes ou comme germoir. 8. Cette méthode est adaptée à ceux qui ont peu de place, notamment dans les bidonvilles des pays pauvres: on profite des 3 dimensions de l’espace avec un tube rempli de terre et de cailloux, percé à des intervalles réguliers où l’on va semer les plantes. 9. 10. 11. 12. Libmu

Permaculture Jardin cultivé en permaculture dans le Nord de la France. La permaculture est un concept systémique qui vise à créer des écosystèmes respectant la biodiversité[1]. Il est inspiré par la nature et son fonctionnement (biomimétisme ou écomimétisme)[2]. À l'origine c’est une forme d'agriculture naturelle issue des travaux de l'agriculteur, biologiste et philosophe japonais Masanobu Fukuoka[5] (1913-2008). Histoire[modifier | modifier le code] Origine du mot[modifier | modifier le code] Le terme « permaculture » lui-même a été utilisé pour la première fois par Bill Mollison et David Holmgren dans leur livre Permaculture One paru en 1978[12]. Influences[modifier | modifier le code] Jusqu'à ce que Bill Mollison rencontre Masanobu Fukuoka en 1973[14] et lise son livre, La révolution d'un seul brin de paille (1975, traduit en anglais en 1978), il se demandait comment intégrer de manière satisfaisante les céréales et les légumineuses dans la permaculture[15]. Le travail de Howard T.

La Relève et La Peste Depuis 1984, une famille suisse développe des semences anciennes pour les rendre accessibles à tous. A travers la conservation et la vente de semences paysannes libres de droit, ils souhaitent préserver notre biodiversité alimentaire et le savoir-faire des jardiniers. L’entreprise familiale Zollinger a été fondée en 1984 entre le Lac Léman et les Alpes, dans la commune des Evouettes. Après leurs études, les deux ingénieurs agronomes ayant fondé l’exploitation ont réalisé que beaucoup de variétés anciennes étaient sur le point de disparaître. Ils ont alors décidé de répertorier et développer ces semences anciennes pour les vendre en libre reproduction, c’est à dire que les jardiniers et maraîchers qui les achètent une première fois sont libres de les multiplier et ressemer eux-mêmes l’année d’après. « Pour nous, une variété vivante, c’est une variété qui est semée, cultivée et utilisée.

Cultiver sur son balcon Débrouille – Cultiver : Il existe sur le marché de magnifiques vasques pour cultiver des salades ou d’autres aliments sur son balcon… Hélas, elles ont toutes un certain prix… Du coup, je vous propose une vasque pour deux francs quatre sous… (Si possible récupérée) La voici : Comment faire? 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. Img Énergie sombre Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'énergie sombre ne doit pas être confondue avec la matière sombre qui, contrairement à l'énergie sombre, ne remplit pas uniformément l'univers et qui interagit normalement (forces attractives) avec la gravitation. Naissance de la notion d'énergie sombre[modifier | modifier le code] L'expression dark energy (énergie sombre) a été citée pour la première fois dans un article de Huterer et Turner[1] en 1998, quelques mois après la découverte de l'accélération de l'expansion de l'Univers[DE 1]. Du fait de sa nature répulsive, l'énergie sombre a tendance à accélérer l'expansion de l'Univers, plutôt que la ralentir, comme le fait la matière « normale ». Mais l'idée d'une composante accélératrice, invisible et diffuse, de l'univers est plus ancienne[DE 1]. Nature de l'énergie sombre[modifier | modifier le code] La nature exacte de l'énergie sombre fait largement partie du domaine de la spéculation. Constante cosmologique[modifier | modifier le code] .

La vérité au sujet des gourmands de tomate Ce soit-disant gourmand est en fait une tige secondaire. Chaque fois que j’ose expliquer ce qui se passe réellement avec les «gourmands» des tomates, ceux que tout le monde nous dit de supprimer, cela suscite un tel tollé que j’en ai pour des semaines de courriels haineux de la part des jardiniers choqués. On dirait qu’ils ne veulent pas entendre la vérité sur la situation, que le concept de «gourmand» leur est si précieux qu’ils y tiennent précieusement. Mais parfois, il vaut la peine d’entendre la réalité. Et la réalité est que les tomates ne produisent pas de gourmands. Et l’on ne peut pas supprimer quelque chose qui n’existe pas! Le mot juste Un gourmand est, par définition, une tige qui ne produit pas. Un gourmand sape l’énergie, une tige feuillue en donne Le mot gourmand est péjoratif. Le mot «gourmand» est lourd de sens et est nettement péjoratif. Car les tiges secondaires qui poussent sur les tomates ne sapent pas l’énergie de la plante. Fausses croyances Une taille à faire WordPress:

Related: