background preloader

Trois conseils pour débusquer les photos mensongères sur internet

http://www.youtube.com/watch?v=SkEDb540pWA

Related:  marcelrudloffDésinformation : Rumeurs/Complots/HoaxComplot, info, intox, fake...?Chercher, évaluer l'informationLecture d'images

S01E03 On le savait déjà, Facebook collecte une quantité impressionnante d’informations sur le quotidien et le mode de vie de ses 1,4 milliard d’utilisateurs. Ce qu’on sait moins, c’est que Facebook ne se contente pas de collecter les données que vous postez volontairement. Votre navigation sur des millions d’autres sites est également prise en compte. Pour cela, il suffit d’insérer sur n’importe quelle page une touche « J’aime » ou une fonction de connexion, le fameux « login via Facebook ». Et même si vous n’avez pas de compte Facebook, vous n’échappez pas au tracking : les carnets d’adresses de vos amis inscrits sur le réseau social, dans lesquels sont répertoriés votre adresse mail et votre numéro de téléphone, sont soigneusement collectés. Mais Facebook veut aller plus loin. Quelle histoire Cyrus ! - Fake news - Francetv Éducation Chargement de la playlist en cours... Avec l’élection récente aux Etats-Unis de Donald Trump, vous avez peut-être entendu parler de fake news sans forcément comprendre ce que ça veut dire… Les fake news qu’est-ce-que c’est ? Si on traduit mot à mot, ce sont les fausses informations.

Déclic' Critique n°1 : Comment vérifier l'authenticité d'une vidéo publiée sur les réseaux sociaux - CLEMI Objectifs - Identifier la source d’une vidéo - Vérifier et recouper ses sources d’information Notions clés - Fiabilité et viralité d’une vidéo : le nombre de vues ne garantit pas l’authenticité d’une vidéo. Selon une étude de l’université de Colombia et l’Institut National Français, relayée par Slate en juin 2016, 59% des articles partagés sur Twitter ne sont pas lus par celui qui les partage.

Comment vérifier les images des réseaux sociaux ? De plus en plus d’intox circulent sur les réseaux sociaux, que ce soit sur les migrants, la guerre en Syrie. En fait sur à peu près tous les sujets d’actualité. Un type de manipulation y fleurit particulièrement : les détournements de photos et de vidéos. La mauvaise nouvelle, c’est que les médias n’ont pas les moyens de vérifier toutes ces images sur le terrain. La bonne, c’est qu’il existe aujourd’hui tout un panel d’outils et de techniques qui permettent d’enquêter sur ces hoax. Comme la désinformation n’est pas née avec Internet, la manipulation d’images n’est pas apparue avec Photoshop et Twitter.

S01E02 «En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.» Vous n’en pouvez plus de ce message qui s’affiche sans cesse sur Internet ces derniers mois ? Le plus simple alors est de cliquer sur “OK” et d’en finir.

6 outils pour vérifier les images qui circulent lors des crises Pas facile de faire la part des choses quand l’actualité s’emballe et que les chaines d’info en continu mais surtout les réseaux sociaux démultiplient à l’infini la diffusion des informations et des images. Une image puissante est à elle seule une histoire qui peut se propager à une vitesse phénoménale. L’occasion en cette période sombre de rappeler quelques principes de base que l’on apprend (ou que l’on devrait apprendre) dans toutes les écoles de journalisme avant de diffuser ou reprendre une image: Établir qui en est l’auteur. Corroborer l’endroit, la date et l’heure approximative à laquelle l’image a été prise. Confirmer que l’image correspond avec ce qui est dit qu’elle montre et enfin obtenir la permission de l’auteur ou l’expéditeur de l’utiliser. J’en oublie peut-être.

VIDEO : Quand les intox autour de la politique trompent le web en France Bienvenue ! {* welcomeName *} {* loginWidget *} Bienvenue ! Apprendre à déjouer les images : des pistes pour l’enseignant Manipuler des images, plus facile que jamais! Bientôt, ce sera vraisemblablement tout à fait banal. Ceci pose d’ailleurs un important défi pour l’éducation… « Souriez! affordance.info Dans le grand débat sur les Fake News et autres biais racistes ou antisémites proposés dans les résultats des moteurs de recherche, il y a un paramètre que je n'ai pas encore traité et qui est, pourtant, presque le plus évident. Il s'agit de la manière de poser la question. Dans le dernier exemple qui défraya la chronique ("l'holocauste a-t-il vraiment existé ?"), le fait que Google propose des sites négationnistes dans ses résultats de recherche est évidemment "cohérent" au regard de la question posée : les sites négationnistes sont en effet les seuls à poser ce genre de questions.

Vérifier l’origine d’une vidéo n’est plus si compliqué Crédit photo | Citizen Evidence Lab «Amnistie internationale» lance le site Citizen Evidence Lab, qui offre un guide décrivant la marche à suivre pour vérifier l’origine et l’heure de mise en ligne d’une vidéo. Cet outil vise à aider les spécialistes en droits humains à vérifier la source des vidéos mises en ligne par les internautes. Cet outil peut aussi être utile aux journalistes qui veulent vérifier la source et l’authenticité d’une vidéo. L’incapacité à évaluer la crédibilité de l’information, menace pour la démocratie? – ÉDUCATION AUX MÉDIAS ET À L’INFORMATION Fake news, désinformation, propagande mettent en péril la démocratie. La capacité à accéder à des sources d’information de qualité et à s’approprier des connaissances est essentielle à la formation de l’opinion. Différentes études laissent penser que ces compétences sont très insuffisantes chez une large partie de la population suisse. Une enquête américaine exemplaire par ses méthodes et ses résultats tire la sonnette d’alarme. Que savons-nous des capacités à évaluer l’information en ligne des jeunes et de la population suisse romande dans son ensemble? Les moyens permettant d’influencer autrui sont innombrables.

Related: