background preloader

Complots

Facebook Twitter

L'éducation aux médias et à l'information (EMI) dans l'académie de Besançon. Cet atelier a été imaginé pour des élèves de lycée et testé auprès des référents « Valeurs de la République » de l’académie de Besançon lors de la journée du 28 septembre portant sur « Éducation aux Médias, à l’Information et théories complotistes ».

L'éducation aux médias et à l'information (EMI) dans l'académie de Besançon

Cet atelier a été animé par Marie Adam-Normand, coordonnatrice CLEMI académie de Besançon, et Thomas Huchon, journaliste à Spicee. Durant le déroulement de cet atelier, des groupes de 4 à 6 personnes ont été créés. Un membre du groupe jette le dé et tire au sort les ingrédients à intégrer dans une théorie du complot.

Une fois que le groupe a les 3 ingrédients (Responsables / Victimes / Outil du complot), il leur est demandé de rédiger un court texte, narration qu’ils vont devoir inventer de toute pièce. Au préalable, nous avions prévu 6 exemples par catégorie mais aucun stagiaire ne connaissait notre choix. Nous leur laissons 20 minutes pour la rédaction. Chaque groupe lit son texte et le soumet au vote. Aborder les complots : des pédagogies anticonspis - mediaeducation.fr.

Depuis la diffusion de quelques scénarios peu soucieux des faits après les attentats terroristes, des médias nombreux se sont penchés sur le succès des thèses complotistes.

Aborder les complots : des pédagogies anticonspis - mediaeducation.fr

Puis les pouvoirs publics se sont émus de leur influence. La communauté éducative n’a pas attendu ces cris d’alerte pour s’inquiéter du phénomène. Elle élaborait déjà quelques propositions pédagogiques. Ces dispositifs, dans lesquels les journalistes tiennent une place, privilégient deux types d’approche : l’apprentissage par la pratique, et la prise de recul. 1ère méthode : learning by doing La première s’inspire du credo habituel en matière d’éducation aux médias et à l’information, le « learning by doing » ou apprentissage par la pratique. Créer des médias, fabriquer de l’info… voire de la fausse info. Un journaliste s’est lui aussi plié à l’exercice. Un puzzle à mille pièces Elle aussi se fait l’écho d’une demande forte de la part des enseignants. 2ème méthode : élargir la focale Zététique, art du doute. Déconstruire la désinformation et les théories conspirationnistes. Au niveau de l’information, le ministère de l’intérieur a trois comptes twitter qu’il convient de suivre pour éviter tout développement d’une rumeur @prefpolice , @Place_Beauvau et @PNationale Pour le premier degré, la vidéo Vinz et Lou « La vérité ne sort pas toujours de la bouche d’internet » permet, sans traiter directement de la rumeur, de lancer le débat avec les élèves sur la manière dont ils vérifient les faits et croisent les informations.

Déconstruire la désinformation et les théories conspirationnistes

Le site des Décodeurs du Monde revient sur le principe de vérification des faits que mettent en place les journalistes et que peuvent également faire les élèves dans leur propre pratique. Libération publie un article « Toutes les intox qui circulent sur les attentats… et nos conseils pour s’en prémunir » qui donne des exemples de déformations diverses et des conseils pour les repérer. Scénario pédagogique Edu’base pour le collège afin de questionner les modes de partage de l’information par les élèves. (voir notre article à propose d’Edu’base) Esprit critique. LE COMPLOT CHAT.

3 outils gratuits pour détecter les fausses informations sur internet. Verify (by Storyful) storyful.com Verify (by Storyful) est une extension pour le navigateur Chrome qui signale la véracité d'une vidéo embarquée sur YouTube.

3 outils gratuits pour détecter les fausses informations sur internet

Une fois installée, elle est très simple d'utilisation : il suffit de passer la souris sur la vidéo en cours de visionnage : un bouton vert apparaît ? Cela signifie que Storyful (le groupe de médias News Corp Storyful) a vérifié et validé les contenus de cette vidéo. Un lien pointant vers un article est alors proposé à l'utilisateur. Un bouton rouge apparaît ? Ainsi la vidéo du malaise d'Hilary Clinton, au mois de septembre 2016, est-elle enrichie du bouton vert, car cette information a été rapidement validée par News Corp Storyful. Verify est alimentée par une quarantaine de journalistes qui ont déjà procédé à la vérification de 250 000 vidéos.

Citizen Evidence Lab citizenevidence.org L'ONG Amnesty International propose une plateforme destinée en priorité aux défenseurs des droits de l'homme. Decodex www.lemonde.fr/verification/