background preloader

Le web 2.0 et l’infopollution. sources : Eric Sutter et Alexandre Serres

Le web 2.0 et l’infopollution. sources : Eric Sutter et Alexandre Serres
La publicité devient de plus en plus difficile à discerner pour l’usager non formé qui ne distingue pas toujours les liens publicitaires des résultats lors de requêtes sur les moteurs. La pratique du référencement payant et de la publicité contextuelle ne cesse de s’affirmer si bien que l’internaute est de plus en plus confronté a des publicités ciblées que ce soit à l’intérieur de sa messagerie (Googlemail) ou lors de son surf (les publicités étant ciblées grâce à l’adresse IP) Les sites web 2.0 n’échappent pas aux nouvelles stratégies publicitaires notamment le buzz marketing ou marketing viral qui consiste à diffuser une information publicitaire par le « bouche à oreille » via les plateformes de diffusion de vidéos comme youtube ou dailymotion. La vidéo est généralement comique et est relayée via les mails et les blogs. Face à ces infopollutions croissantes autant par son nombre et que dans leur diversité, quelles formations peut-on mettre en place ?

http://www.megatopie.info/Le%20web%202.0%20et%20l%92infopollution/

Related:  Culture informationnelleCAP CAPESCulture Pro du Prof-DocLutter contre la désinformation

Littératie médiatique: quelles compétences par Pierre Fastrez , FNRS Research Associate sur Université catholique de Louvain on 3,126 vues Présentation donnée à la table ronde "pratiques, cultures médiatiques, quels enjeux pour la formation?" AT105 - La curation, remède à l’infobésité ? A l’infopollution ? Exemple de Scoop.it - Bibliothèques Sciences et Technologies, Santé, Professorat Education de Université Grenoble Alpes et de Grenoble INP AT105 - La curation, remède à l’infobésité ? A l’infopollution ? Exemple de Scoop.it Atelier n°105 - mardi 31/03/2015 à 13:00 à l’auditorium de la BU Sciences de Grenoble.

Le concept d'information Le concept d'information a des implications fondamentales en physique, biologie, économie, politique, philosophie, robotique, etc. L'information est un concept qui ne désigne pas une qualité simple mais une structure composée, complexe et de nature biologique, qui se distingue fondamentalement du signal physique et de l'énergie par un ensemble de propriétés : L'information se définit objectivement comme improbabilité (physique et quantitative) et subjectivement par une réduction de l'incertitude (cognitive et qualitative). Au niveau d'un signal (téléphonique par exemple ou sonnerie), une information constitue une improbabilité par rapport au bruit de fond considéré comme purement aléatoire (mouvement brownien). On peut sans doute dire de toute existence qu'elle est improbable dans sa contingence (voir l'improbable miracle d'exister). L'improbabilité ne suffit donc pas à définir l'information, même si on a ainsi l'assurance de pouvoir traiter toute existence comme une information.

Les risques de l’infopollution - Site Officiel de Joël de Rosnay L’accélération technologique conduit à une profusion d’informations qui risque de polluer les esprits. Elle s’accompagne aussi de l’émergence d’un “cerveau planétaire”, qui démultiplie les opportunités de connections avec les autres et avec notre propre environnement. Face à ces risques, il convient de savoir “casser sa matrice mentale” et “gérer son capital-temps”. Sacha Goldman : La soif de l’homme de comprendre nous mène vers un trop plein informationnel. Comme s’il y avait une pollution surinformationelle, dans laquelle on a du mal à naviguer et à se retrouver aujourd’hui ? Joël de Rosnay : Je pense que cela va s’accélérer et empirer car il faut bien comprendre la phase d’accélération dans laquelle nous sommes entrés.

Du livre enchaîné aux DRM Les DRM, ou « Digital Rights Management » – en français « Gestion des droits numériques » –, consistent selon le Journal officiel en la « mise en œuvre des différents procédés destinés à protéger les droits afférents à la diffusion de contenus sur supports numériques ». Les DRM représentent un ensemble de mesures techniques ou logicielles de protection destinées à contrôler la distribution et la diffusion de produits numériques et leur accès, qu’ils soient fixés sur un support (CD, DVD) ou accessibles en ligne. Les DRM ont pour objet par exemple de restreindre l’utilisation des produits à une zone géographique donnée, de restreindre ou d’interdire la copie privée, d’identifier grâce des systèmes de « tatouage » les œuvres et les équipements de lecture pour décourager le piratage, etc. Les contrôles sont principalement destinés à préserver les droits commerciaux et intellectuels des ayants droit des œuvres concernées.

Définir l'infopollution — Enseigner avec le numérique Dans le cadre de la table ronde "Comprendre les mécanismes de désinformation(s) dans les médias et les réseaux sociaux à l'ère du numérique" organisée au salon Educatec Educatice (mars 2016) a été présentée la première lettre Edu_Num (anciennement TIC'Édu) dans sa déclinaison thématique. Cette nouvelle formule consacre son premier numéro à la notion d'infopollution en s'appuyant sur les travaux d'Éric Sutter et d'Alexandre Serres. Glossaire de l'infopollution

Une certaine vision de la culture informationnelle Ce texte reprend et développe une intervention faite lors du séminaire « Enseignement et médias », organisé le 16 mai 2009 à Paris par Ars Industrialis, le CIEM et la revue Skhole.fr. Avant de présenter ma propre approche de la culture informationnelle, il convient peut-être de donner quelques repères sur cette expression ambiguë, qui connaît une certaine vogue actuellement et fait l’objet de débats et de recherches de plus en plus nombreuses. Pendant plusieurs années, « culture informationnelle » pouvait être considérée comme l’une des traductions possibles en français de l’expression anglo-saxonne, presque intraduisible, d’information literacy.

IfeedforU lutte contre l'infobésité - DBN Membre de la cinquième promotion de BoostInLyon, IfeedforU propose un service qui permet de trier l’information, sous entendu de lutter contre l’infobesité. L’infobesité est un terme canadien couvrant le trop plein d’informations reçues. La startup permet donc de sélectionner l’information venant des blogs, des mails ou même des réseaux sociaux. Chaque jour, IfeedforU sélectionne selon vos intérêts et le temps dont vous disposez (ex :15 ou 30 minutes par jour) le meilleur de l’information. A la fin du temps imparti, la page se renferme automatiquement. Les deux fondateurs, Guillaume Rivron et Guillaume Lardillier utilisent le machine learning.

De la culture de l’information aux cultures de l’information Par Dino Herde et Justine Margherin Le site de l’INA a sorti au mois de janvier dernier un « e-dossier de l’audiovisuel » consacré à l’éducation aux cultures de l’information. Il agrège des articles de onze chercheurs sous la direction conjointe de Divina Frau-Meigs, (Sorbonne Nouvelle), Eric Bruillard (ENS Cachan) et Eric Delamotte (Université de Rouen). Ce dossier a pour objectif de « repérer les notions-frontières et les concepts-relais, et d'établir des passerelles permettant de négocier les complémentarités entre les divers champs » afin de redéfinir la notion d’information dans le contexte actuel de brouillage des frontières entre les différentes disciplines composant l’éducation aux médias.

Conspirations, rumeurs, parodies: l'annuaire des sites "d'infaux" Méthodologie: 1. Pourquoi une telle base de données? "C'est quoi ce site?" Face à la profusion d'informations émanant de sources diverses et souvent inconnues du lecteur, il est utile de donner des repères aux internautes. Nous avons donc choisi de regrouper, dans une même base (mais de manière à ce que chaque catégorie soit clairement identifiée comme telle): Décodex - Médiaeducation Créé pour démonter les intox de toute nature, le service des "Décodeurs" du site du Monde lançait début février 2017 son outil de signalement et de qualification des sites d'information et de désinformation. Samuel Laurent, son responsable explique les raisons de cette entreprise et répond aux critiques qui lui sont formulées. Pourquoi avoir créé le Décodex ?Cela fait des années que nous faisons le constat que des internautes ont du mal à se repérer face à l’atomisation de l’information et à la façon dont se partagent les contenus.

Related: