background preloader

- Désinformation et rumeur : nous sommes notre pire ennemi !

- Désinformation et rumeur : nous sommes notre pire ennemi !
La rumeur : parler plus pour dire moins – ©kalexanderson via flickr.com en CC Jamais le citoyen n’a disposé d’autant de moyens de s’informer, à un coût aussi faible. Pourtant, les rumeurs et la désinformation la plus grossière se diffusent dans la société, avec une facilité inquiétante, comme en témoigne la dernier complotisme de Charlie Hebdo. Des chaînes d’information en continu, des milliers de sites d’actualité en ligne, des dizaines de bases de données officielles (INSEE, Légifrance, l’INA…), des bibliothèques en ligne gratuites (Persée, Gallica etc.)… les moyens de s’informer facilement sont parvenus à un niveau de profusion inédit dans l’histoire de l’Humanité. Wikipédia qui – en dépit des manipulations dont elle est l’objet régulièrement – reste une source globalement fiable. Ou du moins aussi faillible que les autres encyclopédies. Un progrès considérable qui met la connaissance à la portée du plus grand nombre, même si cela n’arrange pas les finances des éditeurs et libraires.

http://www.mediaculture.fr/2015/01/03/desinformation-rumeur-expliquer-succes/

Related:  Face Au Complotisme / DésinformationDésinformationDésinformationDésinformationSe forger une identité

Le grand complot : qui est-il, quel est son réseau ? Le complotisme, c’est du sérieux. Si le phénomène ne date pas d’hier, il a pris, notamment chez les jeunes, une dimension préoccupante. Entre défiance sévère vis-à-vis des institutions et méfiance croissante à l’égard des vérités établies ou des discours officiels. Médias, chercheurs et éducation nationale voient leur magistère du savoir contesté par toute une «complosphère» de plus en plus active. A lire aussi :«Sortir gagnant d'une joute avec un élève, c'est en réalité perdre» Les enseignants, en première ligne, sont nombreux à s’alarmer du succès des théories conspirationnistes auprès de leurs élèves, à une époque où Internet constitue une caisse de résonance inédite où toutes les sources semblent parfois se valoir.

Séance « Médias sociaux et rumeurs  en AP de 2nde Cela faisait longtemps que je voulais travailler sur cette notion. Fort de mes lectures personnelles sur le sujet et des constatations sur le terrain, je me suis lancé pour faire travailler les élèves sur la notion de rumeur ou de desinformation sur le Web : le Hoax. Contexte et besoin scolaire Pour certaines personnes, Internet est le moyen de diffuser des théories farfelues voire complotistes. Or, bien des situations de recherche d’information au lycée nous confrontent à ce genre de sites : en ECJS ou en TPE par exemple. Deux facteurs peuvent accentuer les problèmes des lycéens face aux Hoaxs. La mort de Beyoncé ou le business du complot absurde - Pop culture Dans un monde complexe et surchargé d'informations, la vérité revêt des habits contradictoires. Et aujourd'hui, le complot autour des stars est un véritable business qui joue sur la crédulité des internautes. Dernière victime en date : Beyoncé. « Peut-on tomber plus bas ? » C’est la question qui nous vient dès que le web se laisse encore embarquer dans une affaire rocambolesque de complotisme farfelu. Et pourtant, si la loi de Godwin se vérifie, on pourrait aussi ajouter une loi concernant l’apparition de complots sur le net après chaque événement.

Lionel Vighier : La pédagogie contre les théories du complot Les jeunes seraient particulièrement sensibles aux théories du complot qui se diffusent sur internet : comment l’Ecole peut-elle construire un esprit critique suffisamment armé pour résister aux mensonges et manipulations ? Lionel Vighier, professeur de français au collège Pablo Picasso à Montesson dans les Yvelines, a choisi de prendre par les cornes le taureau du conspirationnisme: ses troisièmes ont mené des recherches en ligne sur les théories du complot, en ont démonté les mécanismes de raisonnement et de rhétorique, ont réalisé à leur tour des vidéos conspirationnistes sur le mode de la parodie, « excellent exercice de mise à distance et en même temps de création ». Le projet développe des compétences autour de l’argumentation, en particulier de la persuasion : il constitue aussi un remarquable exemple d’éducation à la citoyenneté numérique. Avec un scoop : « Les preuves sont accablantes : les profs sont en réalité des vampires ! » Au final, quel bilan tirez-vous de l’expérience ?

Aborder les complots : des pédagogies anticonspis - mediaeducation.fr Depuis la diffusion de quelques scénarios peu soucieux des faits après les attentats terroristes, des médias nombreux se sont penchés sur le succès des thèses complotistes. Puis les pouvoirs publics se sont émus de leur influence. La communauté éducative n’a pas attendu ces cris d’alerte pour s’inquiéter du phénomène. La fabrique des Illuminati (France Inter) Le 11 février dernier, Jean Lebrun recevait le philosophePhilippe Hunemandans "La Marche de l'Histoire", surFrance Inter. Quiconque cherche à donner une explication du monde par les ressorts secrets du complot dispose depuis la Révolution française d’une ressource dont il peut user à sa guise. Il s’agit d’un petit groupe discret qui exista vraiment à la fin du XVIIIème en milieu germanique : les Illuminés de Bavière. La longévité de cette arrière-loge qui survivrait dans le secret défie le sens commun.

Info ou intox S’informer et communiquer sur internet et les réseaux sociaux Découverte de la presse écrite papier et en ligne Info ou intox sur le web, comment faire la différence dès le primaire ? Fauxtographie : l'Histoire manipulée Vous ne serez pas surpris si je vous dis que l’Homme n’a pas attendu l’existence de Photoshop pour manipuler les photographies. Superposition et suppression étaient rendues possibles à grands coups de ciseaux, gouache, encre de Chine, aérographie, etc. et ce dès 1860, comme le montre l’intégration de la tête d’Abraham Lincoln sur le corps de John Calhou, ou encore cette photographie du Général Ulysse Grant au front avec ses troupes, résultat d’un montage de 3 photographies différentes. La photographie de droite représentant le général Ulysse Grant est le résultat d’un montage des trois photographies de gauche (prisonniers confédérés, le général Alexander Cool sur son cheval et une photographie du général Grant) Un bien précieux outil qui a fait et fait le bonheur des puissants de ce monde et dont l’utilisation à travers l’Histoire a inspiré d’intéressants projets. Au fil de ses recherches, Zhang Dali découvre un univers de propagande beaucoup plus complexe qu’il ne l’imaginait.

Le biais de confirmation et la rumeur sur le Web - prof' doc' Je me suis donc penché sur le sujet et propose ici quelques réflexions, en revenant sur la définition et l’origine de la notion de biais de confirmation, avant de faire une contre-analyse du travail de Gérald Bronner sur le rapport entre biais de confirmation et utilisation des moteurs de recherche, en poussant la recherche, pour enfin présenter quelques pistes pédagogiques. Le biais de confirmation : définition et origines Dans un langage de vulgarisation, le biais de confirmation est la disposition à lire, écouter ou observer les informations qui vont dans le sens de nos propres croyances, sans égard pour les informations qui contredisent nos croyances. Désinformation : de la médiatisation à l'éthique de l'information Cette séquence est proposée par Florian Reynaud, professeur documentaliste au collège Arthur Rimbaud d'Aubergenville (académie de Versailles). Elle a pour objectif de développer chez les élèves des connaissances sur le phénomène de la désinformation, comprise comme une notion, avec une volonté de partir de ce phénomène pour aborder les notions de médiatisation et d'éthique de l'information. Rédaction : Florian Reynaud, Christine Bretton, Marie NallathambyPour le Bureau national de la FADBEN : contact[at]fadben.asso.fr Contexte

Related: